Reviews for L'histoire d'un matin d'hiver
son dita chapter 1 . 1/27/2011
Cela faisait un bail que je n'était pas revenu.

Et pour un retour, cette histoire chamboule et pourtant laisse indifférent sur l'instant.

et puis sa monte, l'émotion, post lecture. car là l'imagination reprend ses droit, on imagine tout, et rien a la fois.

non, la non fin est une fin subtile qui justement permet de laisser a chacun de voir se qu'il veut et surtout, ce qu'il ne veux en aucun cas voir...

c'est une histoire subtile, avec une touche de poésie, une touche de finesse.

enfin, en un mot, j'ai aimée. Merci, dear.
Teneombre chapter 1 . 9/24/2010
Et moi, je crois que tu as un * de talent, tu me pardonneras l'expression. C'est le premier texte depuis mon arrivée ici qui parvient à pousser la tristesse dans chacune des fibres de mon corps, qui parvient à capter la douleur de cette amie. C'est terrifiant parfois le pouvoir des mots.

Très sincèrement, chapeau bas. Je crois qu'il n'y a pas de compliment à la hauteur de la qualité de ce texte, tant sur le fond que sur la forme. Certes je regrette que cela ne se termine pas mieux, je vais broyer du noir toute la journée mais bravo quand même.

Teneombre
Master of Mad chapter 1 . 7/6/2008
Salut à toit!

Je trouve que c'est une belle histoire et non, on ne va pas te jeter des cailloux pour cette "non-fin" si l'on peut dire. J'aime bien cette sensation de flottement entre deux eaux, un peu comme un souvenir perdu dans les limbes de la mémoire qui refait surface, avec les émotions douloureuses qui l'accompagne ici...

Il y a une certaine poésie que j'apprécie beaucoup, c'est triste mais tout en douceur.

Pour ma part, j'ai compris que par attachement, facilité, lâcheté ou tout autre chose, Sei ne voulait pas rompre avec sa copine pour Yuu. Bon après, y'a un peu autre chose, mais bon!

Mon seul reproche: je n'ai pas bien comprit l'utilité d'avoir des prénoms japonais, mais bon, ça se passe peut être au Japon!

Bonne continuation en tout cas
leees chapter 1 . 4/22/2008
J'avais lu et pas laissé de review. Ca date... J'ai relu et là j'en ai eu l'envie pressante même si ça date encore plus...

J'aime ce genre de texte qui laisse une sensation de flottement, un peu irréel. J'ai eu la vague impression d'être un peu ailleurs le temps de cette lecture. Un mélange de tristesse, d'incompréhension et de la certitude que ça va mal finir.

Une douce mélancolie, voilà les mots que je cherchait!

C'est rare je trouve de rentrer autant dans un texte aussi court et d'en ressentir ces émotions.

Alors merci, un peu tard (beaucoup...) mais merci quand même!
Lilang chapter 1 . 2/17/2007
j'en ai les larmes aux yeux, merci pour cette jolie histoire !
Bernie Calling chapter 1 . 12/8/2006
non, on ne va pas détester, mais je dirais que j'ai mieux compris à la lecture ici qu'à la lecture que tu m'as fait faire.

Tu vas me dire peut-être aussi que j'ai tout faut, mais Yuu, ne peut pas aimer Sei, parce qu'elle a quelqu'un d'autre dans sa vie, qu'elle ne peut pas abandonner parce qu'elle lui doit trop, enfin moi c'est comme ça que je le comprends, ils s'aiment, ils s'aiment, mais autoriser cette amour a grandir serait tuer une autre personne, l'amour mourrait à petit feu, parce qu'ils auraient cette mort sur la conscience.

rester proche ou lointain leur faisait autant de mal, mais ils n'avaient pas le choix que de ne pas s'aimer

kiss

bernie
Sweet Amaryllis chapter 1 . 10/27/2006
Trop poétique, trop beau, trop doux, trop différend... Je suis fan. :)

Bravo.

Bisous

Black Sharne
Nasira chapter 1 . 10/27/2006
magnifique ! splendide ! jsuis toute émue, j'en ai les larmes aux yeux. ton écriture est légère et vraiment très agréable à lire. et je ne vois pas d'autre fin à ton histoire, parce que rien d'autre ne l'égalerait.
Saabel chapter 1 . 10/25/2006
quelques mesures d'une valse lente échappées d'un rêve lointain comme tu as si bien su l'écrire.

bravo pour ces belles images sur lesquelles tu as posé les mots justes...
Mithy chapter 1 . 10/21/2006
rah !

j'aime la référence à Brel, j'adore les mots que tu fais dire au narrateur.

J'aime sa perception et tout et tout.

ça me fait rire qu'ils aient des noms japonais, ils ne pouvaient pas s'appeler Mathilde et Charles-Edouard ? Ou Maria et Pedro ? Ou Irina et Dimitri ? Pff

XDXD

Les mots préférés :

"Comme une valse, oui. Une valse à trois temps qui se répètent ; une valse à mille temps."

Brel *savoure*

"Et j’ai la tête qui tourne à vous regarder valser autour de moi. Et j’ai mal quand je vois les larmes dans ses yeux, à cause de toi".

Ce passage est magnifique.

"Je déteste ce sourire étrange et triste que tu esquisses quand tu me parles d’elle.

J’ai tellement parlé à votre place, pourtant vos non-dits me pèsent plus que le reste, et parfois j’aimerais tellement… te raconter…"

Oui, raconte-nous encore :p

C'est beau. C'est vrai et c'est écrit de manière à ce qu'on ressente, à ce que l'on comprenne les points de vue. On a envie... on a juste envie que les non-dits se taisent, mais on peut se dire qu'à force d'être murmurés, les messages des non-dits finiront par se faire entendre.

C'est subliminal tout, ça ! Ce n'est pas facile d'assumer l'interdit

Te papouille,

Moi *bluffée*
Mouf Mouf chapter 1 . 10/19/2006
Wow, wow, wow ! J'aime ! *_* C'est beau et poignant, c'est vrai et ça se sent, c'est... Wow ! (je sais, très constructif...) Bravo ! _

Kissoux !