Reviews for Mon ciel dans ton enfer
darkfeather chapter 41 . 11/3/2009
Un soir on rentre de la fac et on a pas envie de travailler. Alors on ouvre la page de fictionpress, et on voit une fic qu'on avait pas remarqué avant. "Le mot de passe". Comme c'est une séquelle, on se dit qu'on va lire les fics précédentes. Logique.

C'est comme ça que j'ai commencé "mon ciel dans ton enfer". En fait j'ai du le commencer trois ou quatre fois. Parce que je n'arrivais pas à dépasser le premier chapitre. Et puis un jour j'ai voulu en connaitre un peu plus. Alors je me suis prise par la main, et j'ai continué. Et j'ai adoré. Et puis au bout de quelques chapitres, Julian et Thomas venaient de s'embrasser. alors j'ai arrêté de lire. "bah, ils sont ensemble, ce n'est plus intéressant maintenant, ça va être de la guimauve... le plus intéressant c'est la rencontre" me suis-je dis.

J'ai alors commencé "une histoire comme une autre" de Nicolina. Que j'ai adoré, aussi. Mais les personnages y parlaient en permanence de "mon ciel dans ton enfer". Alors je me suis dit qu'il y a avait autre chose, après ce baiser. Du coup j'ai mis en pause ma lecture pour revenir sur ton texte. Et je me suis laissée emporter. Au gré de tes mots, de tes phrases, des personnages. De leurs émotions. Comme Julian quand il a lu le livre, je n'ai pas pu m'empêcher de sauter sur "mon ciel dans ton enfer", à peine rentrée chez moi. Et puis au bout d'un moment, il y avait un clin d'oeil à "une autre histoire". Alors pour ne pas gâcher la surprise, j'ai fini "une histoire comme une autre", et j'ai enchainé sur "une autre histoire". J'ai lu vos deux fictions en parallèles le temps des scènes en commun. Puis j'ai finit "une autre histoire". Parce que Thomas m'agaçait. Et que quand un personnage m'agace, je dois d'abord me calmer, apaiser l'agacement que provoque un simple être de papier, pour reprendre ma lecture.

Ce soir je viens de finir "une autre histoire", que je n'ai pas encore reviewer. Mais surtout je viens de finir "mon ciel dans ton enfer". Au final je l'aurais lu d'une traite, en trois soirées. Et avec peu d'heures de sommeil à la clé. Mais avec beaucoup de plaisir. Et d'émotions, aussi. Je n'ai pas lu le prologue. Je le lirais demain, peut-être. Mais ce soir je veux encore rester sur la fin à proprement parler. Laisser le temps à mon esprit de ressortir du monde de Julian et Thomas, pour retourner dans le mien, celui où je suis devant mon ordinateur portable, assise en tailleur sur mon matelas. Parce que pour l'instant mon esprit est encore à New-York, sous un porche, avec la pluie qui tombe à flot. Avec le portier qui regarde d'un mauvais oeil le couple enlacé sous ce porche. Avec eux, qui m'ont portée à travers tes mots pendant 40 fichus chapitres...

Alors, excuse moi si mes mots semblent flous, un peu hagards. Excuse moi pour cette longue, longue review. Mais mon esprit est encore un peu dans "mon ciel dans ton enfer". Et inversement, "mon ciel dans ton enfer" restera longtemps dans un coin de mon esprit...

C'était un long commentaire à chaud de la lecture de ton texte. Un peu flou, un peu vague. Mais sous le coup de l'émotion.

Puisses-tu continuer longtemps à nous transporter comme tu l'as fait avec ce texte...

Avec respect.

Nathanaëlle / DarkFeather
Marlene J chapter 4 . 10/26/2009
ah oui... c'est vrai... rire et pleurer avec ses personnages, vivre leurs peines, leurs angoisses, leurs douleurs tout comme savourer leurs victoires et leurs joies... c'est tout à fait ça... (tout comme, ne racontez jamais vos secrets... c'est tellement vrai -_-') *j'ai honte, je sors*
Marlene J chapter 2 . 10/26/2009
bon, je sais que j'ai l'air bête, je laisse des coms à tous les chapitre que je lis... mais, je vais me répéter, cette histoire est rondement menée, et je me régale.
Marlene J chapter 1 . 10/26/2009
bonjour

j'ai lu le premier chapitre et franchement, je suis tombée sous le charme de cette histoire. Je sens que je vais prendre beaucoup de plaisir à la suivre (d'autant qu'elle est finit ).

Bref... c'est avec beaucoup de plaisir que je vais l'ajouter à mes favoris.
Gudule chapter 41 . 10/18/2009
Salut Pilgrim67;

ça fait bien longtemps déjà que j'ai lu ton histoire, sur Fictionpress et aussi sur Fanfiction.

Je reviens dessus aujourd'hui pour te dire que j'y repense souvent et qu'elle restera l'une de mes références dans le genre.

J'ouvre un compte Fictionpress à l'instant et j'entends bien que "Mon ciel dans ton enfer" soit le premier récit à figurer dans la catégorie "Mes favoris".

Encore merci pour ce boulot du tonnerre qui ne saurait vieillir, et au plaisir de te lire!

Gudule.
Kyw chapter 41 . 10/17/2009
nyah
Kyw chapter 40 . 10/17/2009
')
Kyw chapter 16 . 9/28/2009
"J’enjambe une racine et je regrette à nouveau mon geste d’hier. Je crois que je ferais mieux de partir. Ron a raison. C’est sans doute passager. Une fièvre inexplicable."

Ron ? C'est pas plutôt jack ?

J'aime beaucoup ton histoire. Je suis dessus depuis hier, et je ne peux rien lire d'autre xD Je file lire la suite :p
Sasuke Sarutobi or Koro-chan chapter 12 . 8/29/2009
Bonjour,

Après 12 chapitres, je pense qu'il est temps que je te dise ce que je pense de ton histoire.

Bien que je n'ai pas fini, j'adore. J'adore parce que c'est réaliste, que ça se passe comme ça dans la réalité, le rejet, la peur de l'inconnu mais le désir et l'amour plus fort malgré tout. Tes personnages sont intéressants : l'écrivain qui "vole les vies" des gens pour écrire et le kiné sympa et agréable. Original et en même temps banal (pas dans le sens péjoratif, au contraire). Ca renforce l'impression de réel, le fait que tes protagonistes soient si "normaux", comme nous, quoi.

J'adore Thomas et sa façon d'être. En même temps le riche héritier, un peu snob, froid, mais dans le fond une sorte de petit garçon qui essaie de combattre ses cauchemars. Il est vraiment attendrissant. Et j'aime beaucoup aussi comment il trouve l'inspiration, le fait de copier, de prendre les émotions des gens, comme si c'était un peu un genre de tueur qui vole tout aux autres. Je trouve ça un peu violent et angoissant cette façon de faire. Et pourtant, ça renforce beaucoup l'originalité du personnage.

Pour ce qui est de Julian, j'aime aussi beaucoup ce personnage. L'hétéro' normal, de base. Pourtant, son métier est vraiment adorable. Moi qui n'aime les bébés, je trouve très attendrissant la façon dont il s'occupe d'Arthur, la passion qu'il y met. C'est un des traits que j'adore chez lui. Et le rejet qu'il fait de son homosexualité est tellement logique que je trouve ça super. Ca complique les choses, certes, mais on sait que c'est pas "pour allonger l'histoire". On sait que ça se passe comme ça, dans la vie.

Je voulais aussi te parler des relations avec leur femme. Même si je me répète, j'ai trouvé très réaliste ta vision du couple. Les rapports sexuels qui sont là, naturellement. Le désir ou justement, l'absence de celui-ci parce que ça fait longtemps qu'on se connaît, qu'on ne fait plus d'effort face aux difficultés, les centres d'intérêts qui séparent les êtres. Tu as parfaitement décrit, pour moi, l'image du couple qui tourne au pathétique à vouloir rester ensemble.

Pour parler un peu de ce chapitre... Je l'ai trouvé magique, la fin surtout. La décision que Julian prend sans pour autant arriver à la tenir car Thomas est trop présent pour qu'il puisse tenir sa résolution. Le désir -"coupable"- qu'il éprouve pour ce dernier est touchant et horrible à la fois.

J'ai juste une critique : ton style d'écriture. Bien que ce soit des POV et que cela justifie certainement ton style simple et fluide, je le trouve, justement, un peu trop "facile". J'aurais préféré, personnellement, un style plus étoffé. Mais bon, tu rattrapes ce "défaut" (qui reste simplement mon avis, donc pas grand chose) par un scénario en béton !

Voilà, j'espère en pas t'avoir offensé(e) avec ma dernière remarque, car ce n'était pas le but.

En tout cas, je voulais te dire un énorme bravo pour ce récit (même si je ne l'ai pas encore fini hihi) qui est vraiment super !

Amicalement,

Koro-chan.
Cirea chapter 41 . 8/24/2009
Félicitation,

J'aime beaucoup ta fic.

J'ai juste parfois été un peu géné par le paralléle avec Harry Potter, lors du mariage de Jack, la famille Weasley l'allusion à Molly et aux jumeaux J'ai remarqué quelques oublis, dans la légende de la photo pour l'article par exemple "le docteur H.P. ... " j'imagine que c'était plutot J.H. non ? , et a un moment un phrase "j'ai même quitté "Ginny" pour toi (ou pour lui je sais plus) et d'autres petites phrases, j'avais l'intention de les relever pour les citer en fin de chapitre mais ...

J'étais tellement prise par l'histoire que je changeais machinalement de chapitre sans vraiment m'en rendre compte...

Cela dit ce n'est pas vraiment grave non plus...

Encore une fois bravo pour cette fic longue et passionnante.

Au fait j'aimerai bien entendre les mélodies que Micka a faite, il/elle les a enregistrées ? si oui y a t'il un lien ou on peut les écouter sur internet ?
Lelo chapter 41 . 8/13/2009
Oh putain. Je l'ai lu avec l'envie, celle qui vous bouffe le ventre et qui ne disparait que lorsque votre lecture est achevée, et encore. Pendant ces quelques jours, je crois que je n'ai eu once de vie sociale. Le moindre de mes instant libre y etait consacré. L'ecriture est juste professionnelle. Enfin bon, je m'arrette là, mais sache toi qui es derriere ce recit, que tu m'as vraiment émue avec.

Merci, merci et encore merci.
ewilangaelle chapter 41 . 7/22/2009
Bravo, j'ai beaucoup aimé ton épilogue. Donner la parole à Arthur était une très bonne idée. Il est le commencement et la fin. Bonne continuation !
Milith chapter 34 . 7/20/2009
« Comment était-il habillé, la dernière fois que vous l’avez vu ? ». Je ne sais pas. Je ne sais plus. D’un air triste et de trente ans de bonnes manières, je crois.

Ca, c'est une phrase magnifique. Vraiment.
Micka chapter 41 . 7/15/2009
Et bien, encore une magnifique surprise de taille.

Je crois que je préfère quand même que le mot fin soit placé ici qu'au chapitre précédent.

Il y manquais quelquechose. Une émotion, et on avait cette impression qur rien n'était jouer, ou plustôt, la fin n'était pas sécurisante. J'ai beaucoup de mal a le décrir,.

Voilà. Tu peux être certaines que ce petit voyage auras été très marquant pour moi,.

Tu as vraiment un dont pour l'écriture.

J'espère que ta plume te sera toujour fidelle.

A très bientôt, Pilgrim, et merci d'avoir publier cet histoire, qui, vraiment, à été un mélange d'émotion inombrable.

Ah, j'allais oublier. J'ai beaucoup aprécier le point de vue de Arthur.

Personnellement, à le voir toujour malade ou un peux en arrière-plant, on a pas forcément pu ce rendre compte qu'il avait grandit, et quel type d'enfant il était.

Je trouve que tu as su merveilleusement bien remplir cette page blanche.

Micka
Sunda-Kaoru chapter 41 . 7/14/2009
Coucou

Tu m'as mis les larmes aux yeux avec cet épilogue. Je préfère 100 fois ça que la fin que l'on avait eu (oui j'aime les détails) depuis tu es vraiment douée pour les lemons c'est hallucinant.

Enfin bref un gros pincement au coeur de me dire que c'est fini, que je ne les reverrais plus se disputer se séparer pour mieux se réconcilier dorénavant. Ca me fais très bizarre. Désolée de ne pas avoir reviewé tous les chapitres, je suis inexcusable quand on voit la qualité de tes écrits.

J'espère te retrouver bientôt pour une nouvelle fic. Bisou et prend bien soin de toi
258 | « Prev Page 1 .. 2 3 4 5 6 13 .. Last Next »