Reviews for Damphire
TifaOn chapter 3 . 1/22/2011
Salut. Je commence tout juste ton histoire.

Elle est très en-ballante. J'aime beaucoup !

Juste quelque chose qui m'a un peu surprise dans ton chapitre 2.

Tu as dit dans le précédent chapitre que ton personnage n'avait pas de portable à cause de son beau-père et de son idée des mauvaises ondes. Et là, d'un coup son portable sonne et elle décroche ... O_o

Je dois dire que j'ai été surprise par cette contradiction. Mais bon, j'apprécie quand même énormément ton histoire que je vais continuer de ce pas )
Teneombre chapter 5 . 11/24/2010
Une histoire qui a vraiment du potentiel. Un style parfois un peu bancal mais le plaisir de la lecture est là et l'intrigue est très captivante. bravo à toi :)

Cordialement

Teneombre
fournials chapter 1 . 10/9/2010
bonjour,

Outre le fait que ce chapitre s'achève sans qu'on sache vraiment ce qu'est un damphire ,qui est la narratrice ou comment elle a pû en arriver à cette situation (ce qui est particulièrement frustrant), il y a certaines choses qui se superposent dans les trois premiers paragraphes qui me posent pas mal de soucis, en l'occurence la superposition des temps.

On retrouve côte à côte du présent de l'indicatif, de l'imparfait, et du passé simple. Autant je peux comprendre le passage de l'imparfait au passé simple dans le cadre d'une transition entre narration internet et externe, autant j'ai du mal à comprendre l'usage du présent, que je vais mettre en majuscules dans l'extrait suivant, pour mieux le faire ressortir.

J'étais perchée dans un arbre. J'entendais les respirations de mes poursuivants. J'espérais qu'ils partiraient. J'avais utilisé tout ce qu'il fallait pour, j'avais caché mon odeur, je respirais très lentement et que SAIS-je encore. Je savais que c'était un piège mais j'avais foncé tête baissée. J'avais trop peur. J'avais trop envie de le sauver. Ils finirent par partir et je descendis doucement et me remis à courir.

Il PARAÎT que je suis toujours comme ça. Mais C'EST la première fois que je me retrouvais coursée par une bande de vampires dans les bois pour quelqu'un.

Ce N'EST plus le moment de penser à ça. Il fallait que je le retrouve. Je regardai le ciel. Le soleil se levait dans à peine trois heures. Trois heures pour sauver un être qui N'EST pas vivant depuis un bon millier d'années, au bas mot, qui ne SUPPORTE pas le soleil et dont je SUIS amoureuse. J'écartai les branches avec précautions, j'avançai doucement. Enfin, j'arrivai au cœur de la forêt. Il était là, enchainé avec de l'argent, il ne bougeait pas. Je me précipitai pour le détacher quand je sentis une poigne de géant me repousser.

On constate que la manière dont tu racontes cette histoire oscille entre le récit pur et simple au passé, et l'action au présent, ce qui, à mon sens, est juste impossible. il faut faire un choix et s'y tenir.

Voilà pour la critique dans la forme et le fond. Bonne chance.