Reviews for Jardin de givre
kty chapter 16 . 5/7/2013
Bonjour,

Ce comm arrive assez tardivement par rapport à la date de parution de ta fiction, mais j'espère que tu le lieras malgré tout.

Je voulais te dire un immense bravo pour cette magnifique histoire. Tu as traité ce sujet difficile avec un réalisme et une sensibilité extrêmes. Les personnages sont particulièrement attachants et les événements se succèdent à un rythme parfait, ne laissant aucun blanc ennuyeux sans pour autant être seulement survolés.
J'ai adoré ta façon d'écrire, ton style, ta maîtrise des mots.

Le personnage de Jared m'a beaucoup touchée parce que tu as vraiment été bien au delà du gentil ou méchant, du faible ou du fort. Au contraire, tu as su montrer une partie des nombreuses facettes qui composent l'être humain.
Sa mort m'a beaucoup choquée parce qu'elle aborde un thème bien d'actualité, preuve que rien ne change vraiment (au passage, en retour à ta note d'il y a quelques chapitres, j'ai été très triste pour ton cousin ; j'espère que depuis, la vie aura été plus clémente pour lui...)

Je ne sais pas si tu continues d'écrire mais si c'est le cas, je te lierai avec grand plaisir.
Bizzz
Animaya chapter 16 . 4/14/2013
Merci pour cette fiction !
Je l'ai dévoré en une journée tant j'ai été prise dans le récit.
L'histoire était vraiment intéressante, tu explores vraiment avec une grande maîtrise le personnage d'Emile. En fait, on sent que tu sais de quoi tu parles quand tu évoques son trouble de la personnalité "
Quoiqu'il en soit, c'est pas trop mon genre de lire des fics "drame" avec peu d'action et beaucoup de psychologie, mais quand c'est tourné d'une manière aussi habile, on ne peut qu'être charmé !
Que dire d'autres... Ah oui tu as bien raison de crier haut et fort tes références cinématographiques ou littéraires ! Après tout, c'est normal de rendre hommage à ces œuvres de génies (ahhh Old Boy... Ce film... !)
J'ai quand même été un peu surprise de voir comment Emile manifestait sa personnalité borderline... je n'aurais pas cru que ça pouvait être "ça" mais je ne remettrais pas en doute la réalité de son mal et ses effets. Tout l'ensemble de l'histoire est bien ficelé. C'est crédible diantre !
Voilà voilà... Puis la fin aussi était sympatoche (mes lacunes en vocabulaire se font sentir sur la fin de ce commentaire...) : posée, réaliste et finalement attendue. C'est vrai que j'ai pensé pendant une partie de l'histoire qu'Emile pourrait faire la bêtise de se suicider mais j'ai profondément espéré qu'il finisse sa vie heureux, aux côtés de Quentin.
Donc je suis contente que tu ais penché du bon côté.
Ca offre une note d'optimisme bienvenue aux gens qui souffrent de ce trouble de la personnalité en leur disant : "arrêtez de vous sentir misérable et exclus, il y a des gens qui vous aime, le bonheur est aussi à votre portée !" (bon je ne crois pas que ce soit le message sous-jacent que tu ais voulu porté mais je l’interprète un peu comme ça m'arrange ahah. Tu m'en veux pas ?)
Bon et bien, c'était un petit commentaire par rapport à ces 16 chapitres. Merci et j'espère retrouver bientôt de tes nouveaux écrits avec Douce Amère !
missclochinette chapter 16 . 3/2/2013
J'ai trouvé cet histoire vraiment bien !
Petit Bémol ... Dans le chapitre 16 je m'attendais a voir Emile essayer de se réconcilié avec Quentin ... Et rien !
Sa ma gâcher la fin de l'histoire, vraimment dommage !
Marici chapter 1 . 2/27/2013
C'est tout simplement une magnifique histoire. Je suis contente de l'happy end, ils le méritent bien et ça montre que tout n'est pas noir !
Ça m'a fait pensé aux livres pour ados (ceux qui étaient bien) que je lisais il y a longtemops. C'est un compliment pour dire que ton écriture est claire, directe, efficace ! :)
Tu as un don pour rendre les personnages attachants dès les premiers mots. Et j'ai particulièrement aimé Quentin. J'ai beaucoup été émue, mais... Ohlala, comme j'ai fondu en larmes quand on a su pour le passé de Quentin, c'était tellement touchant...
Bravo ! Je lis tes deux autres histoires dès que je peux !
Amy chapter 16 . 1/30/2013
Je viens de lire tout d'une traite... C'est la première fois que je dis ça dans une review, mais je pense que tu devrais sérieusement penser à faire publier cette histoire. Ça fait réféchir et c'est magnifique! Merci beaucoup!
mpika27 chapter 16 . 11/29/2012
Je serais courte, essentiellement parce que cette histoire m'a tellement touchée que je ne trouve pas les mots pour m'exprimer.
Tu écris merveilleusement bien... En peu de mots, tu as réussi à me faire ressentir une foule d'émotions et j'aurais aimé que cette histoire ne s'arrête jamais.
J'ai adoré aussi Emile, si fragile et attachant, Quentin, qui semble sortir d'un autre univers et qui m'a aussi émue, et puis June, Vincent et Olivia bien sûr. Jared aussi, qui m'a autant agacée que touchée...
Alors bravo et surtout merci pour cette très belle histoire :)
fleur de lisse chapter 1 . 11/2/2012
Je t'ai déjà laissé une review mais je t'en laisse une autre 7 mois plus tard. Je t'ai dis qu'Émile me représentait beaucoup, et il me représente toujours. Je n'ai pas relu ta fic, mais s'il n'était pas si tard et si je n'étais pas si déprimé, je le ferais xD

En fait, je pensais à une fic que j'avais lu et j'ai décidé d'aller voir mes favoris. J'ai décidé de relire tous les résumés et le tien m'a particulièrement accroché "Émile est Borderline". Je suis entrée, et j'ai lu cette fois "Trouble de personnalité limite" J'ai tout simplement rit. Pourquoi me diras-tu? Cette semaine, j'ai eu ma première rencontre de groupe. Je ne voulais pas y aller, j'avais peur mais les choix qui s'offrait à moi... Celui-là était le mieux. Trouble de personnalité limite, c'est ce qu'on m'a dit que j'avais.

Normal qu'Émile me représente autant, non? J'ai également lu la note du dernier chapitre. Est-ce que j'ai cru être condamné? Non. Je croyais déjà l'être. Ma vie me semblait déjà insurmontable, et savoir ce que j'avais m'apaisait presque. Presque... Se faire dire "Si tu crois aimé les filles, j'ai lu qu'être Borderline peut en être la cause" ou "Ce n'est pas sa faute si elle fait ça, elle est malade !" n'est pas des choses plaisante à entendre...

Et merci. Merci encore d'avoir bien fini cette fiction. Comme je l'ai déjà dit, il a eu une vie pire que la mienne, mais j'ai l'impression que ma vie ne va nulle part. Étrangement, ce4s derniers mois je vais plus mal que jamais, mais d'un autre côté j'ai l'impression d'avancer. Peut-être que l'immense tourbillon de douleur que je ressens est un pas obligé pour s'en sortir, non? Je ne sais pas...

Mais voilà, j'avais envie de te laisser une review pour te le dire. J'avais adoré ta fic et elle prend encore un peu plus d'importance.

Fleur
Nympheass chapter 16 . 10/16/2012
Merci pour ce magnifique écrit! C'est une mise en couleur sur la difficulté de vivre en acceptant ce qu'on est mais aussi sur l'importance de croire en l'autre!
Merci pour ce texte, j'ai trouvé qu'il décrivait avec justesse et sobriété la pathologie du borderline et sur le poids que parfois cela peut faire peser sur l'entourage! Encore Merci!
fleur de lisse chapter 16 . 3/14/2012
My god. Si Émile s’était suicidé, je ne m’en serais pas remise je crois. Oh non. Je n’est pas son passé, dieu merci, je n’ai pas tous ses problèmes mais je me vois tellement en lui. Surtout le fait que je lise ça cette nuit. Il y a exactement deux heures et vingt-six minutes, minuit a sonner la terrible heure de ma majorité. Dix-huit ans ça me faisait tellement peur que je ne réalisais même pas. Et je me suis sentit étrange, différente.

Je suis un peu comme lui, oui. Un peu. Mon père n’a pas tué ma mère, dieu merci, mais mon père s’est enlevé la vie quand j’étais encore trop jeune pour m’en souvenir et ça a été compliqué avec ma mère et ma sœur. Et je me suis accrochée à ma douleur au fil des années, et je le réalise. On s’y accroche tellement qu’on sombre de plus en plus, comme si c’était volontaire au fond. Et on s’accroche aux autres à s’en faire tellement mal que s’en est presque insupportable. Et la peur de grandir, l’immense peur de voir l’enfance derrière soit.

Ça m’a bouleversée mais ça m’a fait du bien. J’ai adoré ton personnage, vraiment, même si ça faisait mal au fond. Les personnages que je préfère sont les torturés et c’est sans doute parce que je me retrouve en eux que je les aimes tant. J’ai eu envie de hurler quand j’ai lu le suicide de Jared. Ca me fait encore mal maintenant, j’ai envie de pleurer parce que c’est tellement cruelle… Piou, je ne sais pas trop quoi te dire. C’est vraiment bouleversant.

Le fait que se soit à Montréal, quand je l’ai réalisé à la fin, c’était étrange pour moi. J’ai l’habitude Paris, New-York, ce genre de chose. Montréal. Ma ville. Pourquoi pas après tout. C’est juste que ça me perturbe deux fois plus. Mais ça va parce que ton histoire… Je ne sais pas, tous les personnages, leurs histoires, leur caractère… Oui présentement je pleure, oui mon cœur serre fort mais je souris quand même. Merci. Merci de l’avoir laissé vivre. Parce que s’il était mort, vraiment, je ne m’en serai pas remise. J’aurai pleuré toutes les larmes de mon corps, surtout après la journée que j’ai passé. Ça aurait été le genre d’histoire que je verrai avec l’envie de crier à chaque fois comme deux seuls m’ont fait réagir avant. Livre et fic confondu. Non…

Cette fic m’a un peu donné espoir j’Avoue. Un peu. Ça ne durera pas, bien sûr, mais sur le coup il y a plein de chose qui passe dans ma tête, des solutions à ma folie, une envie de m’en sortir. Ça passe après quelques jours mais quand elle y est, ça fait du bien.

Je vais aller me coucher maintenant, ce serait dommage de passer mon anniversaire à dormir, non? Et tu peux être sûre que jamais je ne lirai pâte filo. Jamais. Je suis trop fragile pour ça. J’ai la mauvaise manie de me plonger dans des histoires douloureuse pour me perdre mais je connais mes limites. Enfin… Tout est relatif u_u Mais autant cette histoire m’a faite du bien, autant l’autre va me laisser en morceaux donc bon xD

Je met celle-ci néanmoins dans mes favories et peut-être à une autre fois.

Fleur
Enais66 chapter 16 . 2/3/2012
J'ai hésité quelques jours avant de lire ta fiction. En fait j'avais très envie de la lire parce qu'epice me l'a conseillé et je sais qu'elle a de bon goût. Mais en se moment je ne vais pas bien et vue le sujet et dans ses moments là j'aime pas les Drama. Le Angst me va très bien temps qu'il y a un happy end. Mais bon j'ai fini par me décidé parce qu'appramment elle finissent bien.

Je ne regrète pas du tout de l'avoir lu. Elle m'a énormément plus. Et puis au final elle fini bien, elle donne de l'espoir. Je l'ai trouvé superbe. Surtout que maintenant je me dis qu'Emile est dans un vrai états instable et qu'il arrive à trouver le bonheur alors ma déprime passagère est tout à fait surmontable (ce que je savais déjà mais c'est dur de se faire entendre raison !).

Alors vraiment j'ai adoré ta fiction, et puis ta façon d'écrire m'a bien fait entrer dans l'histoire. Mais je suis désolé de te dire que je suis pas sure de continuer à lire tes autre fiction, surtout Pâte filo si ça à un rapport avec Jasper je préfère pas savoir comment il est mort pour le moment. Peut être que je repasserai par là quand j'irai mieux et que tout ne deviendra pas un drame pour moi !

Alors Gros Bisous

Et merci pour se très bon moment.

Enais
epice chapter 16 . 1/31/2012
SNIF

j'avoue avoir eu le sourire, plutôt que la larme à l'oeil... Ton histoire est poignante.

Une bonne leçon de vie. Et derrière le côté ludique, on sent ce côté engagé. C'est réaliste, nuancé, cru et surtout, VRAI

on pourrait croire que tu racontes la vie de ton voisin, de ton cousin, de ton professeur ou ta propre vie... Le nombre de fois que je me suis identifiée, je ne te dis pas.

Ce dernier chapitre au lieu d'être une conclusion est somme toute une sorte de prélude à un autre pan de vie, bourrée de révélations. On découvre leur pays d'origine, leur ville d'évasion... Ce bon en avant était comment dire... la fin parfaite.

Là présentement, je n'ai pas envie de lire Pâte filo, je me sens pas encline à lire une histoire encore plus torturée. Celle-ci me laisse les mains bien pleine LOL

mais je la lirais, tu viens d'avoir une fan (genre on l'avais pas compris depuis le temps)

Le "happy end" on va dire, m'a fait du bien. Tu aurais fait suicider Emile, je t'aurais maudite sérieusement! Tu aurais miné tout mon positivisme car je n'ai eu de cesse de positiver avec cette fiction! en tout cas

UN GRAND MERCI

c'était généreux de ta part de nous la partager

et franchement le nombre de tes références bibliographique m'a juste donné envie de lire... du Camus, à nouveau. J'avoue n'avoir que l'Etranger dans mon répertoire pour cet auteur...

encore MERCI!

et très bonne continuation!

seize chapitres et une prestation à saluer

KISS

KISS

EPICE!
epice chapter 15 . 1/31/2012
pour ma part je n'ai pas vu de soucis de mise en page... Faut dire aussi qu'il était captivant ce chapitre

et cette introspection décisive!

ah, ça soulage, pfiouuu on respire ENFIN!

je suis en apnée en en "grisaille" depuis le chapitre 1 tu sais...

J'aime bien la façon dont tu décris cette dépression typique de l' venir d'un pays d'afrique, c'est juste de vérité. tout ces syndromes aux noms scientifiques pompeux... On ne les voit pas à tout bout de champ l'abas. Non pas qu'ils sont inexistant, mais culturellement, je pense qu'on arrive à en trouver un remède...

Si je devais te conseiller une lecture (pour le fun) ce serait Aya de yopougon, un Bd qui met un peu en exergue ce côté no-déprime de la vie dans certaines contrée ensoleillé malgré les innombrables soucis qu'elle nous livre!

j'ai adoré ce chapitre et j'ai radoté une énième fois

mais merci!

ça fait du bien de lire tout ça! et ça nous laisse dans l'expectative de la suite.

Eh oui, j'avais raison. Emile était trop égocentrique, mine de rien... Ce genre de pathologie psychotique, il n'y a que dans la tête que l'on peu en guérir... Finalement à quoi Marc a-t-il servi? LOL

epice
epice chapter 14 . 1/31/2012
il est tard et je lis toujours!

ah là là cet Emile. Il grandit, c'est bien. Il a fait soufrir Quentin, c'est moche

c'est vrai que pour ce dernier on ne sait fichtrement rien de sa vie... en dehors de son boulot et du fait qu'il aime Emile. En même temps, c'est à travers Emile qu'on le découvre, j'ai envie de dire que ça souligne l'immaturité d'Emile, vu qu'il est toujours centré sur lui ou dans sa tête, tout le temps, au point de tout ramener à sa personne. La preuve, cette incapacité d'envisager un autre scénario que celui d'un Quentin qui se lasse de lui (c'est comme qui dirait bordeline, lol) Et lui, ça ne lui a pas traversé l'esprit qu'il aurait pu appeler?

Bref, un autre chapitre délicieux où on voit ta maestria des psychologies déformées, bancales, retorses... doit on craindre pour la psychologie de l'auteur XD

Epice
epice chapter 13 . 1/31/2012
j'adore ce chapitre

je radote je sais

mais c'est un de mes préférés

parce que j'en veux à Emile!

oui, lol, cherche pas à comprendre.

Il est lâche, remets tout au lendemain et même quand on sent à son introspection qu'il grandit, il agit inconsidérément l'instant d'après... Et le portable qui sonne, cette fin MAGNIFIQUE! le pied.

Bon je jubile parce que je sais qu'il y a d'autres chapitres encore. J'aurais été à la place du lecteur découvrant que ce chapitre est les dernier en ligne pour l'instant... Je t'aurais maudite je crois... Ahem

RAAAAH, une bonne correction lui ferait du bien à Emile! J'ai envie de le voir courir pour une fois derrière l'autre. Peu importe qui. Que ce soit Jared, ou Quentin (Bon OK, plus pour Quentin que pour Jared) Mais j'avoue, cet ex-là me fait plus de peine qu'autre chose. Je n'arrive pas à le détester, je compatis juste. Il faut bien qu'Emile apprenne à être responsable de ses actes (aussi borderline soit-il) ce n'est que comme ça qu'il grandira, vraiment.

Les syndrome peter pan, on fait tous avec, on compose avec.

Je reste une gamine de 16 ans malgré mes huit ans suplémentaire lol. ça n'empêche qu'il faut des fois bouder sa part enfant en soi pour avancer... J'ai eu envie de lire Emile Nelligan tout d'un coup

J'ai envie que Quentin le boude un moment, ça lui fera les pieds, tiens. Mais c'est toi qui décide!

ah, je m'approche des derniers chapitres en ligne... Noooon!

je ne veux pas vivre cet angoisse de l'attente, ("Iya da yoooooo!")

Epice
epice chapter 12 . 1/31/2012
SAAAAADIQUE!

oser finir ce chapitre de la sorte, AAAAAAAAH, je comprends le désarois dans lequel je plonge mes lecteurs désormais

c'est l'arroseur arrosé, c'est ça?

Toute cette déclaration et Rien, pas de réaction si ce n'est une promesse BALBUTIÉE! RAAAAH Emile,,secoue toi les miches

Quentin t'avoue que tu es son premier mec ! En matière de relation amoureuse, Tu es son SEMPAI bordel! Tu n'as pas encore saisi qu'il est dans le même état qu'un jeune dépucelé qui se cherche? malgré ses 26 piges?

Au passage j'ai adoré la réaction de Vincent. Prendre son frère pour asexué,LOL!

Je verrais bien ta fic adaptée en manga!

Rah, Emile, cette déclaration à l'aéroport, c'est tout ce qu'il lui falait pour l'aider à se maintenir, à ne pas craquer, à se reconstruire. Il fallait qu'on lui explique clairement que tous l'estimait vraiment...

Mais Emile! cette putain de déclaration t'ébranle et tu restes de marbre en apparence! (je me comprends)

pour le coup j'ai envie de le secouer, même si habituellement je le comprends... Je crois que je suis trop laxiste avec lui

putain, cette déclaration... Il faut qu'il intègre que c'est dans les deux sens, bon sang! Quentin aussi a besoin d'entre ses mots, peu importe leur maladresse mais au moins que lesmots soit dit

l'humain n'est pas télépathe aux dernières nouvelles, Emile

oh, bouges-toi!

cours lui après, fais un putain de truc mais remue-toi

Oli n'est plus là. A qui iras-tu t'épandre pour qu'il prenne une décision à ta place hein?

RAAAAH je me calme

allons lire la suite!

Epice
138 | Page 1 2 3 4 .. Last Next »