Reviews for Chassé Croisé
Araane chapter 1 . 8/21
Bonsoir, j'ai adoré ce premier chapitre et j'aurais aimé acheter le roman mais je ne le trouve pas, est il toujours en ventes ? Et si oui où stp ?
Guest chapter 2 . 7/2/2015
Ton livre est une pure merveille
Aeternam chapter 2 . 1/5/2014
Naaaw .o. Moi qui voulait lire la suite. Me voila bien embêtée et surtout curieuse d'en savoit plus. Dommage qu'il n'y ai plus les autres chapitres x:
give.me.a.reason1 chapter 1 . 9/22/2013
J'ai hâte de lire la suite avec le roman :D merci pour l'extrait !
Didineray chapter 1 . 8/29/2013
Bonsoir,

Petite question comment peut on avoir la suite du roman ?

Merci à bientôt
nana osaki 32 chapter 1 . 7/30/2013
aww la suite svp :)
ladylala chapter 1 . 7/21/2013
je ne connais pas l'autre version mais celle-la est vraiment superbe. j'adore la personnalité de seth, il est marrant lol t'as une fan en tous cas! vivement la suite!
Assbutt chapter 1 . 7/21/2013
Bon bah ... A quand la suite ? o/ C'est bien écrit même si le côté vulgaire dénote parfois x) Belle ambiguïté, bravo, bon début !
epice chapter 4 . 7/14/2013
J'insiste, ce type est un connard!

Mais avec cette partie, je commence à me dire que c'est le genre de connard qui me plait bien.

Je suis curieux de savoir comme Seth réagirait s'il se retrouvait dans la situation inverse. Un mec qui lui tape dans l'oeil (On va dire autre que Jamie) qu'il essaye de joindre et qui l'envoie bouler comme il vient de le faire avec Bernard. Bon lui, je ne le plains pas. Je suis toujours sidéré par les gens qui ne savent pas voir quand ils deviennent indésirables... J'en ai eu à en vomir, des relous comme ça, lol.

Je me dis que ça ne ferait pas de mal à Seth de le bousculer un peu du haut de son piédestal... où il s'est lui-même hissé. Normalement c'est aux autres de vous hisser sur un piédestal, pas à soi-même. Mais charité bien ordonnée..., comme on dit :P
epice chapter 3 . 7/14/2013
Il me fait rire, Seth, quand il se lance dans son fantasme éveillé de son parfait idylle avec Jamie. Pour un jeune qui en est arrivé à faire de la relation entre deux être quelque chose de mécanique, il est un poil fleur bleu. Je trouve cela un peu paradoxal avec le cynisme qu'il nous montre dans ses POV.
Mais bon, on dira que c'est The power of love! Et ce qui est bien, c'est qu'il ne se voile pas la face sur le fait qu'il s'agit purement d'un fantasme.

À ce stade, je ne comprends pas qu'il n'ait pas encore réalisé qu'il à l'air potable quand il obéit à Jamie. Déjà, il ne se retrouve pas dans un bled paumé, à moitié vêtu... et amnésique. Il serait temps qu'il voit l'effet bénéfique qu'à le garçon sur lui. Mais je suppute que c'est trop tôt, pour le "storytelling". Il faudra qu'il enchaîne des bourdes avant d'apprendre de ses erreurs.

Mais il fait de la peine, au fond, quand on voit son background. ça commence à mieux se tisser, maintenant qu'on découvre comment son affection pour Jamie s'est lentement mué en amour. Si ça m'a paru être une fixette malsaine au tout début, on réalise qu'il n'en est rien. Et c'est plutôt touchant.

J'aurais cependant aimé qu'au lieu de se laisser vivre comme il fait, qu'il prenne sa revanche sur la vie, et envoie sa famille bancale aller se mettre un doigt bien profond. Pour quelqu'un qui se définit comme un "leader" il est sacrément faux cul avec lui même.

Quant à ses parents... J'exècre les gens qui brisent les rêves d'un enfant, parce qu'au fond, le gosse, il n'a jamais demandé à venir au monde. ça me met hors de moi, des parents aussi irresponsables et peu investis. Le pire, c'est quand ils servent une autre comédie ailleurs. Hélas le monde est gorgé de ces gens tristes...
Là pour le coup, on a envie de consoler Seth... (et de le remuer au passage pour qu'il se prenne un peu plus en main. Dieu seul sait ce qu'il pourrait faire d'admirable avec son charisme! Il aurait déjà une plus haute estime de lui et ne s’apitoierait plus sur son sort comme il le fait avec sa mélancolie.)

*.*.*
Une petite question de titilleuse (casquette d'étudiante en santé, oblige, j'ai pas pu m'en empêcher) C'est sans réel intérêt... Juste pour le plaisir du débat!
Il ne m'a pas semblé que Seth mentionne une quelconque pratique de sport (hormis ses barbotages dans sa piscine) La consommation abusive d'alcool entraîne une certaine bedaine. (suite à de la rétention d'eau dans les tissus du ventre. On parle d'ascite, quand ça devient grave.) Et pour avoir plein de copains accro à la canette de bière, j'en ai vu à 24-25 piges avec un bidou très peu glamour. Je ne fais pas un topo sur les désagréments causés par l'alcool. Mais la peau en pâti, le teint n'est plus frais, la vision et la vigilance en font de même, ainsi l'agilité, notamment les doigts. Et il est pianiste... Comment Seth arrive-t-il à se définir comme le parfait canon qu'il est, alors qu'il boit presque comme un trou. Presque... Doit-on le mettre sur le paradoxe de l'homme qui se voit bien souvent beau comparé à la femme qui se trouve TOUJOURS grosse?
epice chapter 2 . 7/13/2013
Ce chapitre pose un peu mieux les bases de leur relation.

Je sens que l'ado, enfin, Jamie doit se farcir la tête en ce moment avec de terrible questionnement sur la nature de son orientation sexuelle. Bizarrement, il me donne l'impression d'être en pleine phase de doute et de transition.

à côté, il y a le grand frère, parfait reflet de la société normée et figées dans des cases biens définies. Mais il n'est pas à blâmer si on part du fait que sa vie durant, on lui a dit que "ceci" c'était juste et "cela" était faux. Il ne fait que suivre un modèle prédéfini. Mais il devient évident qu'il n'ignore pas les penchants de Seth envers son frère, et là aussi, choisit de se voiler la face.

Ce que je trouve bancale par contre, c'est la définition de "meilleur ami" dans cette fiction. Pour moi, Seth et Zac sont de relativement bons copains. Ou bien, s'ils avaient été "meilleur ami", ils ne le sont plus. Il est peut-être temps qu'ils updatent leur rapport, parce qu'avec le petit frère au milieu, ça va faire des étincelles.

Je me demande si Jamie n'agit pas pour l'instant en mode "rebellious". Après tout, il est dans la bonne phase avec son âge. L'âge où on a un peu tendance à faire les choses pour aller à contre courant de l'autorité, parce qu'on s'affirme, peu à peu. Même si on vacille beaucoup.

Et là, pour avoir des petits frères, je rejoins l'inquiétude de Zac. Au fond, un aîné ne laisserait pas traîner son cadet avec un adulte aussi peu recommandable que Seth. En tout cas, il le conseillerait de s'en éloigner, ou à défaut, de s'en méfier et d'agir avec discernement. Mais je conçois que la méthode rentre dedans de Zac soit un brin bourrin.
S'il ne peux pas éloigner Jamie de Seth, qu'il joue les "meilleurs amis" et tente de raisonner à Seth... Je pense que s'il pouvait déjà faire confiance à ce dernier, sa méfiance se réduirait de moitié.

Quant à Seth, s'il était futé, il tenterait de rentrer dans les bonnes grâces de Zac, s'il veut Jamie tant que ça. C'est là que je vois son immaturité. S'il ne s'agit pas seulement d'une fixette avec Jamie, il va devoir le prouver en devenant la personne que Jamie pourrait aimer "d'amour". Quand on aime quelqu'un, on devient con, mais paradoxalement plus sournois, pour s'attirer ses faveurs... C'est connu, LOL.
Mais bon, on en est qu'au chapitre 2... Espérons que la suite aille dans ce sens!
epice chapter 1 . 7/13/2013
Je me suis enfin décidé à lire...
Je dirais que c'est sympa... Mais ça ne me porte pas aux nues. Je ne trépigne pas d'impatience de cliquer sur le bouton "next". Mais la suite m'intéresse quand même.

PARLONS DE LA FORME.
Je suppose qu'il s'agit d'une première version qui va avec son lot de fautes et d'incorrections. Et j'ai cru comprendre qu'il était en recorrection. Je vais essayer de retranscrire fidèlement mon ressenti, sans tenter d'enjoliver les bords.

Si on arrive à passer le cap de la forme, on peut enfin se focaliser sur le fond. Tu réussis donc l'exercice de nous faire oublier certaines scories, comme les changements d'espace et de lieu. (J'ai trouvé qu'il manquait certains mots ou expressions de transition, pour nous faciliter cette gymnastique spatiotemporelle.)
Je suis devenu plutôt indulgente envers certaines fautes, depuis que je suis passée du statut de lectrice à celui d'auteur. Avant, j'étais impitoyable avec les fautes de mes auteurs préférés; me cachant derrière l'adage qui aime bien, châtie bien. Cela dit, autant je suis compatissante en tant qu'auteur, autant certaines fautes ont quand même du mal à passer en tant que lectrices. Il s'agit principalement des erreurs de "concordance de temps". Je trouve que ça casse toujours un style rédactionnel d'employer le temps qu'il ne faut pas, au mauvais moment. Je ne saurais comment l'expliquer, c'est le genre de faute qui me saute toujours aux yeux. Je sens comme un couac dans la mélodie, et du coup, la fausse note ne me permet plus de savourer la musique comme je l'aurais voulu.
Bref, j'en ai remarqué dans ce chapitre. Et peut-être que mon conseil ne te servira pas, mais check un peu la concordance de temps pour ta correction.
Il manque aussi certains mots, mais le but de ma review n'est pas de jouer les bêta-lectrices.

PASSONS DONC AU FOND
J'ai du mal à accrocher avec Seth. Tu me diras que c'est juste un premier chapitre, et tu ne le décris pas sous un meilleur jour dans le résumé. Mais même avec tous ces warning, j'adhère pas.
Seth est l'archétype de l'anti héro, je suppose. Le personnage qui n'a pas de qualité à la base. Ou qui en a très peu, mais qui fini par modeler son caractère au fil des chapitres, au contact d'un autre personnage, de façon à devenir meilleur. Enfin, peut-être pas "meilleur" dans le sens de "bonne personne", mais plus appréciable en tout cas.
C'est un schéma classique. Mais mon propos est que j'ai tendance à accrocher au "bad guy" d'entrée de jeu, quand je trouve le personnage exécrable, réussi. Et la "littérature amatrice" comme je l'appelle, en compte des pas mal. Mais pour moi, Seth n'est pas abouti.

Peut-être parce que sa façon de penser est gorgée de stéréotypes. Personnellement - et ce n'est que mon avis, hein - je trouve que tu as un peu abusé du cliché, dans un seul chapitre. Ce serait passé si tu avais su distiller tout ça. Pour un chapitre "présentation du premier personnage", ça fait too much, je pense.
Le mec qui aime dominer, qui a une vision erronée des positions Top et Bottom dans une relation gay, qui se sait beau, riche, feignant, qui aime qu'on le regarde, qui parle des nanas comme le macho du siècle dernier, grossier, buveur, fumeur, et qui a une facilité à employer le mot viol. On découvre son psy d'entrée de jeu, psy qu'il a consulté parce qu'il fait une fixette sur un ado de 16-17 ans, et comble de l'exaspération, il est persuadé que les bruns ténébreux bariolés de piercings font fantasmer les filles en général... Et il a 23 ans, le bougre. De quelle planète il sort?

Plus tu en rajoutes, plus il perd en crédibilité, je trouve. Disons qu'il donne l'air d'être un gros écervelé, pour son âge. Tout en étant trop cynique. Il me laisse le sentiment qu'il y a quelque chose en trop. Du moins, que son caractère exécrable n'est pas assumé, pour un premier chapitre.

Je veux dire, quitte à faire un salaud, autant lui coller les pires défauts avec des justifications qui tiennent la route. Des raisons assumées. De vraies raisons de sale type. De super connards, jusqu'à la moelle. ça balbutiait un peu... Peut-être que mon ressenti vient du fait que je suis trop mature pour suivre ses élucubrations mentales. Vu que j'ai 2 ans de plus que le personnage, mais c'est pas vraiment une raison valable. Mais je ne vois pas d'autre explication à mon ressenti. Je suis peut-être un peu en décalage avec le lectorat à qui est dédié cette histoire. ça doit être pour ça que j'adhère pas trop. Seth ne m'a pas convaincu pendant les 2/3 de ce chapitre.

Le tiers restant par contre, il s'en sort beaucoup mieux.

On comprend qu'il a un sacré trouble, et la chute - la fin du chapitre - sauve les meubles. Quand il se dévoile vraiment, parce qu'au tout début on sent qu'il se voile la face, on comprend que c'est la solitude et l'absence d'une famille vraie qui le ronge. Au fond, il envie Zac et son frère, même si ces derniers sont moins aisés que lui. On sent qu'il se demande pourquoi il n'est pas heureux, alors qu'il possède tout, concrètement. Du moins, tout ce qu'il qualifie lui, comme "atout social". Le fric, la beauté, le talent artistique...

En gros, c'est un personnage qui peut être amélioré (dans son côté sale type) mais qui pèche un peu dans ce premier chapitre à cause de l'alignement de tous ces clichés en un bloc.

Quant aux autres, j'arrive pas encore à me décider. Cela dit, je trouve Zac particulièrement couard de ne pas dire le véritable fond de sa pensée à Seth. Les parents exceptés, les véritables amis sont ceux qui vous disent vos quatre vérités en face, tout en y mettant les formes. Parce qu'il ne se trouve personne d'autre pour le faire sinon. Alors s'il n'est pas fourbi d'hypocrisie, il devrait secouer les puces à Seth, au lieu de laisser son petit frère s'en charger. Surtout que l'ado fait à peine le poids avec sa différence d'âge. Mais Zac reste un personnage que j'aime bien. Il pourrait se révéler plus intéressant par la suite.

Jamie... Bah, difficile à qualifier puisqu'on en a que l'image dont se fait Seth. Et elle est particulièrement biaisée.
Je verrais si j'accroche mieux à la suite...
Adelaide chapter 1 . 6/2/2013
Bonsoir !
Je t'ai connue par ta page , à laquelle je me suis abonnée ce matin même !
J'ai terminé cette histoire.. Et j'en ai pleuré.
On pourra dire que j'ai la larme facile, mais j'ai vraiment été émue.
Les troubles, les problèmes et les questions que se posent Jamie et Seth... J'ai en partie les memes.
Et c'est pour ça que cette histoire me touche autant !
Un couple homosexuel où les deux s'appuient l'un sur l'autre pour s'améliorer, qui se poussent à réussir à construire leur relation malgré les difficultés, qui se complètent si bien... C'est l'amour, tout simplement.
Pas toujours rose, mais ça reste beau.
J'ai adoré que tes personnages soient fidèles et le restent tout au long du récit.
Comme quoi une bonne histoire n'est pas forcément construite autour d'un fichu triangle amoureux, dieu merci !
En tous cas ton histoire est très belle, bien écrite, et je suis très heureuse de l'avoir lue.
La première chose que j'ai faite après l'avoir terminée a été d'écrire à ma copine que je l'aimais, et, comme Jaimie et Seth, que je ne cesserai jamais de l'aimer. Nous le savons déjà l'une l'autre, mais le dire est parfois important.
En somme merci pour cette très belle histoire que tu as partagée avec nous, j'irai lire les autres avec plaisir en espérant qu'elles soient toutes aussi agréables et merveilleuses que celle ci.

Bonne continuation !

(PS: si jamais tu voulais savoir qui t'a laissé un commentaire aussi long, (et ennuyeux j'imagine, désolée. xD) je suis Adelaide Simao sur . Sur ce, encore merci, je te souhaite vraiment de réussir à publier !)
Crystalelyn chapter 26 . 5/29/2013
J'ai adoré ton histoire ! :D
sangdelicorne chapter 25 . 5/26/2013
C'est une très belle fiction, très intéressante de par les rapports entre les personnages. Leurs caractères sont finement abordés et ton style exclut toute lourdeur dans cette introspection... Pourtant, elle n'est pas sans défauts auxquels tu pourrais facilement remédier : les fautes d'orthographe, les mots manquants, les mots employés à la place d'autres et rendant les phrases parfois difficilement compréhensibles (une bêta-lectrice peut-être?), une présentation correcte que FictionPress ne facilite pas, je suis d'accord avec toi... Tous ces détails qui rendent l'abord d'une fiction plus agréable au lecteur et dont l'absence cumulée peut devenir pénible.
Bonne continuation à toi.
393 | Page 1 2 3 4 11 .. Last Next »