Reviews for Bang Bang
Sunbeam135 chapter 1 . 12/29/2011
Coucou!

Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins, même si je devrais peut être pour que mon commentaire te rende justice...

J'ai vraiment aimé.

Ce n'est pas le genre de chose que j'ai pour habitude de lire ; je fais partie de ces gens qui regardent ce genre d'évenements de loin, un peu désarmés, le coeur pincé et une boule à la gorge; ceux qui préfèrent se détourner...

J'aime que tu nous y confrontes.J'aime beaucoup ta plume,ton écriture intransigeante qui ne laisse aucune échappatoire.

L'affliction de tes personnages, horriblement bien retransmise. Quant à Yael et Nicolas, j'ai trouvé une sorte de pureté à leur histoire, une tendresse profonde, quelque chose de vraiment doux, au milieu de toute la peine.

C'est humain et ça fait très mal. Bref, ça ne va pas du tout. ;)

Mes félicitations et merci pour le texte,

A bientot
mrs-valence chapter 1 . 12/27/2011
Par où commencer...

Peut être par te raconter le jour où, alors que j'étais en secondaire 4, j'ai eu droit à deux vendredis de retenus pour avoir fait remarqué à ma directrice, à mon éducateur et à un agent de police en visite à mon école que, plutôt que d'inventer des trucs inutiles comme le "code blanc", (si tu veux plus de détails sur cette sombre connerie, ça me fera plaisir de développer mon point), on pourrait peut être dépenser l'argent sur des psy ou tout au moins essayer de comprendre les jeunes "à risque".

Ce jour-là, j'ai compris que personne n'avait envie de comprendre les jeunes à risque. Personne n'a envie de s'asseoir, de penser cinq minutes et de réaliser que le jeune qui a attrapé son fusil et qui a tué une vingtaine de camarade de classe, ça aurait pu être ton meilleur ami, ton frère, ton amoureux. Ou toi-même. On préfère croire que les gens qui font ça sont des dingues qui n'appartiennent pas au même monde que nous.

Personnellement, je crois que tout le monde porte la pire des violence en soit, et que parfois, cette violence éclate. Et éclabousse tout le monde, même et surtout les innoncents.

Je n'essaie pas de justifier les gens qui font ce genre de chose. Seigneur, non! Ce que j'essaie de dire, c'est que la violence, même lorsqu'elle est extrême, fait partie de la vie et que ce voiler la face n'y change rien.

Ton one-shot représente à merveille cet état de fait. C'est un texte fort et violent, comme une gorgé de vodka à jeun. Il n'y a pas de sensiblerie et de pleurnicherie à outrance, pas de moral caché, pas de victimisation ridicule, et ça ne le rend que plus beau.

Il ne m'a pas trop déprimé, à ma grande surprise (merci à la tempête de neige qui me met d'une bonne humeur à toute épreuve, je suppose). Je suis triste pour Nicolas, mais j'ai l'impression qu'il n'est pas démoli. Blessé, triste, complètement à terre...Mais pas démoli. Et cette petite touche d'espoir rend toute l'histoire plus supportable et moins douloureuse.

Par contre, j'ai énormèment, énormèment de peine pour les parent de Yaël et de Laslo. J'essaie d'imaginer la douleur d'un parent dont le fils à tuer d'autre être humain avant de se tuer et qui en plus doit supporter le suicide de son autre enfant, et je me dis...Non, je ne me dis rien, en fait. Que dire là-dessus? Mis à part...Quel horreur. Un cauchemar, tout simplement. Ton histoire laisse entendre qu'ils pourraient peut être s'être suicidé, et ça me semble plausible, parce que, sincèrement, ces gens-là devaient vivre avec une souffrance que la majorité des gens ne connaîtrons jamais.

Pour conclure, un magnifique one-shot, mon Éternelle. Tu as véritablement un don pour faire naître la lumière des ténèbres (je crois que j'ai piqué cette phrase d'un livre quelconque, mais j'ai oublié lequel. Enfin.)

Valence
Galie chapter 1 . 12/24/2011
Coucou L'éternelle !

Bon, je t'en veux à mort, là. La prochaine fois, à côté de tragédie, tu mentionnes qu'il ne faut surtout pas que je lise. Ben ouais, j'ai encore les larmes aux yeux ! XD

A part ça, j'ai aimé. Je deviens maso, avec toi, je crois. C'est la première fois que je ne suis pas déçue par la fin d'une tragédie. Ce n'est pas qu'une simple histoire d'amour qui finit en queue de poisson sans grandes raisons. La psychologie est beaucoup plus importante que ça. Il y a beaucoup de réflexions derrière, qui sont très intéressantes et bien exploitées. L'horreur humaine, la difficulté de se remettre d'un tel drame, l'incompréhension, le fait que Nicolas soit dépassé complètement par les événements,..etc

Encore une fois, tu as réussi à très bien te détacher de tes autres personnages. Ton style reste toujours magnifique, et en accord avec le ton de ton histoire. La fin, bien que triste, était magique. J'en ai vraiment pleuré, et je suis toujours émue. J'avais l'impression d'y être, dans ce cimetière, à écouter la contrebasse...

Bref, merci de m'avoir chamboulée, hein ! ;)

Gros bisous, passe un bon réveillon ! A très bientôt,

Galie.
Cheshire K chapter 1 . 12/23/2011
C'est ça ton cadeau de Noël ? Ah bah merci XD

Venant de toi, ça m'a surpris. De ce que j'ai pu lire de toi, cet OS était le premier écrit à être si grave, si sérieux, sans une once d'humour. Même l'espoir donné à la fin semble mort, insensé. Ton personnage est bien courageux malgré tout.

Sa relation avec Yaël est un peu étrange au début, je n'arrivais pas à les cerner, à voir s'ils tenaient vraiment l'un à l'autre, mais finalement je crois que si, désespérément.

C'est marrant, parce que ça fait un moment que je réfléchis à écrire un OS sur une fusillade, juste après ce qui s'est déroulé à Liège il y a peu, si tu en as entendu parler.

Enfin, c'est terrible quand on pense que plusieurs jeunes ont déjà fait un tel acte... Sans qu'on puisse jamais savoir pourquoi. Je pense que c'est quelque chose qui dépasse la folie, qui dépasse les victimes, qui dépasse tout, sauf peut-être, celui qui se livre à ce crime.

Enfin, j'ai beaucoup aimé, même si là je suis un peu déprimé, en plus je passe une journée pourrie aha ! Je m'en remettrai. C'est bien triste, tout ça.

A tout de suite parce que je vais répondre à ta review x)

Le chat
Lagoushka chapter 1 . 12/23/2011
Bon je devais faire mes bagages, mais j'ai pas résisté à un peu de lecture et je ne regrette pas.

Bien sûr c'est pas très joyeux comme histoire, mais j'ai trouvé ça beau, la façon dont tu nous l'as raconté. C'est très agréable à lire malgré le sujet.

:)