Reviews for Le poisson-rêve
2Pluiedetoiles chapter 9 . 8/31/2016
Non mais tellement bien cette histoire ! Franchement une de mes préférées lues sur ce site ! Tu as une façon d’écrire à toi qui me rend accro à cette histoire. Et au passage j’aime bien le titre aussi (tout comme les titres des chapitres) !

J'adore les personnages : Val, ses tocs, son mutisme et l'histoire écrite de son point de vue qui nous fait aller encore plus loin dans le personnage (est ce clair ce que j'écris ahah ?)
Et puis je sais pas c’est l’univers, ce village un peu perdu avec pleins de gens et un loup à trois pattes atypiques sympathiques qui rend ça encore plus prenant. Et tous ces moments qui font sourire ou rire comme la discussion de Val avec le prof de sport ou lorsqu’il appelle son petit frère …

Entre Knox le beau père angoissé mais avec pleins de tendresse et de sollicitude et un métier franchement classe (il émeut : il a l’air de ne pas savoir comment s’y prendre avec Val tout en l’aiment énormément), le personnage de Parn le joyeux … il y a de quoi faire et c’est génial !

Sol semble un peu ailleurs, décalé, naïf mais en même temps très conscient de ce qui se passe, avec lui aussi son lot de soucis.
Sa relation ambigüe presque dès le début je trouve avec Val commence à se développer de plus en plus et j’aime bien la réaction de Val à la fête.
Sol à l’air en même temps de ne pas se prendre la tête alors qu’on le sent au final assez tourmenté lui aussi, se posant pas mal de questions.

Et puis y’a quand même encore des mystères : le père, ce qu’il s’est vraiment passé, l’accident de Val et la violence envers son frère, les parents de Sol, et qu’est ce que cache Parn sur son cou ?

J’espère que tu n’a pas abandonné cette merveilleuse histoire (non non je n’exagère pas) et que tu continueras un jour la suite ! Je l’ai déjà relu 3 fois et je ne m’en lasse pas.

A bientôt j’espère alors !
amazonepotter chapter 9 . 11/30/2015
salut! ta fic est super et j'adore tous les persos vraiment j'adore et j'espère vraiment que tu vas continuer et pas nous laisser tomber.
en fait ton style d'écriture me fait penser aux fics de galie surtout une en particulier et comme j'adore tout ce qu'elle écrit. (enfin elle j'en sais rien) ben voilà quoi... Par contre Val me fait penser à spenser le perso principal de douce amer une fic de l'éternelle gamine tu vois? C'est sa façon de se gratter la poche qui me fait penser aux tocs de spenser quand il est angoissé ou stressé. Bref, ta fic me fait penser à plein de trucs mais je l'adore parce qu'elle est originale. Même le couple est original. En fait j'aime leur relation comme si rien avait changé. ça change d'une relation normale et en fait je trouve qu'elle est parfaite comme ça. La manière dont val qualifie toutes les actions de Sol comme si c'était le seul à faire ce genre de choses alors que moi j'ai plutôt l'impression que plein de gens comme Sol peuplent mon entourage. Ce serait plutôt Val que je qualifierai de bizarre
Mais j'ai pleins de questions si Val a vécu avec son père et Knox dans son enfance ça veut dire qu'il n'a pas beaucoup vécu avec sa mère ou voire pas du tout jusqu'à ses dix ans non? Parce qu'il raconte des tout ça comme si il avait vécu avec son père avant d'être obligé d'aller chez sa mère par la force des choses. Et il dit que son père s'en foutait de lui pourtant il a plein de souvenirs commun avec lui oû ils faisaient des choses ensemble.
Enfin j'ai hâte de découvrir tout ça et je suivrai ton histoire même si je sais pas dans combien de temps tu republieras. Mais j'ai un compte sur si tu veux me répondre.
bisous et à bientôt
Sir Lloyd chapter 8 . 10/16/2015
D'ailleurs, la fin du dernier chapitre est bien cruelle ! xD Juste avant ce bouquin qui a tellement l'air d'être une des très grosses clés de cette histoire. :') C'est bien choisis pour accrocher les lecteurs pendant très longtemps. x)
Sir Lloyd chapter 9 . 10/16/2015
C'est grave joli, l'atmosphère a quelque chose de tellement féerique que j'ai cru au début que c'était du fantastique, voire du merveilleux.
J'aime beaucoup Val, on peut dire qu'il traîne un lourd boulet derrière lui, par contre, Sol...je sais pas quoi en penser, c'est le genre de personne insaisissable que personne ne peut vraiment connaître et comprendre, on dirait qu'il vient d'un autre monde, il fait tâche avec la réalité.
Knox est super attachant, on dirait un grand frère qui ne sait pas y faire, mais qui tente par tout les diables de se rapprocher de Val, ignorant ses propres problèmes pour l'aider à porter les siens, vraiment touchant. J'arrive pas vraiment à comprendre la relation qu'il avait avec le père de Val, je suppose qu'on découvrira plus tard s'ils étaient juste amis ou s'il s'agissait de plus. .u.
Puis Parn, je l'aimai bien au début, mais là, on dirait que ça va poser des problèmes par la suite entre Val et Sol. o/

Sinon, j'aime bien la relation entre Val et Sol, mais le fait que Val soit amoureux de lui (s'il l'est ?)...c'est pas évident à remarquer ? Je trouve, on dirait plutôt qu'il y a un point d'interrogation sur leur relation, en partie beaucoup parce que Sol est tellement...déconnecté de la réalité, ça ne serait tellement pas étonnant que Val l'ait inventé, (d'ailleurs, la nouvelle que Val a écrit, on dirait quelque chose sur lui même c:)

J'ai bien aimé cette fiction, j'espère que peut être il y aura une suite un jour, malgré la date du dernier udapte.
Yuoi chapter 9 . 9/29/2015
Je suis venu pour voir la suite mais toujours pas présente " as tu abandoné cette magnifique histoire ?
Poulpy chapter 9 . 1/4/2015
OLA ! Oooooh magod c'est toi ! j'en reviens pas haha ! Oui, ca fait un bail que t'a recommence a ecrire, et j'avais vu ca depuis septembre mais ma petite vie mouvemente fait que j'ai pu lire le reste que maintenant (hmmm desole pour le clavier sans accents, mais je suis passe de l'autre cote de la manche huhuhu ! pas en Ecosse pour le moment, mais ca ne saurait tarder et a ce moment la je penserai grave a toi !). Je viens de me rendre compte que ce message dois piquer les yeux tellement le nombre de points d'exclamation est eleve au cm2 mais tu peux pas savoir COMME JE FRETILLE D'IMPATIENCE SUR MA CHAISE LA MAINTENANT ! C'EST TROP DE LA BALLE BORDEL ! Je me suis replongee dans cette histoire comme tu replonge pour la premiere fois dans le lac ou t'as appris a nager quand t'etais petit (ca sent le vecu nan ?). Non serieusement, comme j'avais un peu oublie le debut j'ai tout relu, et c'est tellement genial, t'as illumine ma journee comme pas possible ! Je dois surement le redire a chaque fois, mais t'as un style que j'aime enormement et que j'ai trouve nul part ailleurs, et cette histoire m'inspire beaucoup pour ecrire (tu te souviens quand je te disais qu'il fallait que je m'y mette ? bah voila huhu ! Quand j'aurais un peu plus de matiere a partager je t'en reparlerai :D). Le point de vu de Val sur ce qu'il vit, comment il observe le monde qui l'entoure, son approche des gens, sa depression... T'ecris avec une justesse rare. Bravo.
J'ai envie d'ecrire teeeeeeeellement plus mais j'ai pas le temps, donc juste je suis ultra contente (tellement francais tout ca) que t'aies ecrit la suite, j'avais fini par croire que t'abandonnerai et j'etais toute triste ! Je te souhaite plein de motivation pour ecrire et tout plein de bonheur dans ta vie pour la nouvelle annee (bonne annee ! :D) ! Bisous et a bientot j'espere :)
Eirlys Nightingale chapter 1 . 10/5/2014
alors heu voilà je viens faire ma chieuse MAAAAIIIS on est le 5/10, OU EST LE CHAPITRE 10 AEVY?!

(voilà, j'espère que tu vas bien quand même, ça fait longtemps qu'on ne t'a pas vu dans le coin avec tes chapitres merveilleux :) )
Changenom chapter 9 . 9/26/2014
Salut !
Je viens de tout lire d'une traite et ton histoire et vachement bien ! Déjà avec la manière de parler du gars Val, mais aussi avec comment tu rentre à l'intérieur des gens, j'ai l'impression de vraiment les voirs dans leurs tête par procuration.
Y a bien une suite, hein ? Si oui, j'ai super hate de la lire !
(Chu inscrit sous le changenom, au cas où)
A bientôt j'espère !
Sherylle chapter 9 . 8/14/2014
Franchement, j'aime beaucoup ton histoire. C'est vraiment pas banal mais c'est très bien écrit. Quand je lis, j'ai l'impression d'être littéralement dans la tête de Val. C'est un mec hyper compliqué quand même hein... mais c'est bien. Je trouve la psychologie de ce personnage bien travaillé, même s'il y a des fois où je ne capte rien à ce qu'il pense, ça fait un peu fouillis. Le style d'écriture que tu emplois est un pari très osé, mais c'est très bien fait et ça procure donc une sorte d'immersion dans l'histoire (ce que je trouve génial).
Les tics de langages comme le "et tout" qui revient souvent par exemple donnent une âme au personnage et ça me donne l'impression qu'il existe pour de vrai Val.

Après au niveau de la trame en général, c'est emplit de mystères que tu dévoile un peu plus à chaque chapitre, de manière à mettre l'eau à la bouche des lecteurs. D'ailleurs, je suis super impatiente de savoir la suite avec tout ce truc de livre et tout ça.

Quant à la relation entre Sol et Val, c'est heu... bizarre mais en même temps ça a quelque chose de vrai. C'est ça que j'aime en fait dans ton histoire, c'est qu'on a l'impression qu'elle est vraie.

Bon ben voilà, j'ai encore pleins de chose à dire mais j'arrive pas à les formuler donc je vais m'arrêter là.

J'espère lire la suite bientôt !
Eirlys Nightingale chapter 9 . 8/5/2014
Aaah j'ai adoré la chute du chapitre! C'est assez excitant de voir enfin le titre de ton histoire apparaître, j'ai du coup hâte d'en savoir plus sur le livre d'Armand!
Et j'aime bien la relation Sol-Val, ils sont mignons, et je trouve que ça va avec les personnages, ils ne sont pas dans la demonstration, etc
En tout cas je reponds à ton MP tres rapidement!
Bisous Aevy!
-Eirlys-
ZeedKh chapter 9 . 8/3/2014
Ok, d'accord. J'avais dis que je ne tapoterais pas une seconde review dans le possiblement parlant d'la chose. Mais ton commentaire m'a fait archi plaisir alors j'ai décidé de rajouter deux trois trucs qui vont finir en pavé. J'ai écris ma première review ce matin et j'venais d'émerger du sommeil alors je m'étais pas franchement foulé la rate pour pondre un truc élaboré. Mais là j'ai une motive de dingue.

J'ai lu pas mal de truc sur ce site, tellement d'trucs en fait que je désespérais de retrouver une histoire qui me parlerait vraiment. Quelque chose qui te plonge dans le truc avec un coup de pieds bien placé. Quand j'ai commencé à lire ton écrit, c'était pas un coup derrière la nuque, c'était une étincelle. Du genre feu d'artifice. Tes personnages, ton style, ton monde... c'est tellement énorme. Tellement parlant, que je m'en suis foutue une claque de pas avoir lu avant.

Ton style brouhaha-bizarre ça sort tellement du lot qu'on s'y accroche forcément. Val, Sol, Knox, la rousse Bobbie, le gars Hadley au gros pif et tous les autres, ils ont ce morceau d'humanité qu'on cherche inlassablement dans une histoire. C'est limite poétique en fait. J'arrive tellement pas à trouver mes mots pour décrire tout ça que je suis obligée de faire une pause clope toutes les cinq secondes et ça va bien faire trente minutes que je trifouille mon cerveau pour taper des phrases dignes de ton écrit.

En tout les cas, sache que j'adore vraiment ce que tu fais. Et que maintenant si tu mets 2 ans à écrire la suite je vais m'arracher la masse capillaire. Parce que finalement sache aussi que ton histoire est tombée pile au moment ou je pétais les plombs sur la vie, et qu'elle m'a permise de voyager plus haut que tout ça. Alors merci.

J'te souhaite la meilleure continuation possible, que l'imagination ne te quitte pas.
Bises chocolat et dragées surprise.
LeenaKa chapter 9 . 8/3/2014
Hey ! Prête pour une autre review sans début ni fin et sans plus de sens qu'un épisode de téléchat ?

Tout d'abord, je m'apprête à fêter dignement le paragraphe dédié à la rousse Bobbie (nan mais je suis vraiment fan). Mais avant faut que je parle d'un truc plus générique : c'est que j'aime beaucoup la manière dont sont décrits les personnages secondaires, par un trait de caractère marquant et un peu étrange, décalé. Et j'ai beaucoup aimé du coup cette particularité qu'avait la rousse Bobbie d'être captivée par tout (et j'ai encore plus adoré le fait qu'elle détruise le truc après si ça lui plait pas). Je suis plutôt contente aussi qu'elle soit devenue poto avec Val, parce qu'entre elle qui a l'air de s'intéresser à tout et Val qui parait blasé par le monde entier, je me dis que le duo doit avoir une bonne dynamique. Bref j'aime bien ce personnage, voilà, dès que son nom apparaitra, tu me verras avec les banderoles, je préviens.

Ensuite, je t'avouerais qu'à partir du paragraphe sur le Ronald, je comprenais pas tout, c'était un peu embrouillé entre le papier pour le prof, la Ricky Tonkins (faut que tu me dises d'où tu tires tes noms au passage, ils sont géniaux) dont je comprenais pas trop ce qu'elle venait faire là, la philosophie et le reste, mais en fait tout c'est éclairci vers la fin du chapitre et c'était finalement plutôt pas mal comme procédure. Ça donne vraiment l'impression d'être dans le crâne de Val qui se rappelle un truc dont on ne sait rien, mais lui il sait alors il va pas se perdre dans les détails.

J'ai adoré l'entrée de Sol (ou sa sortie plutôt), ce personnage, je me demande s'il y a des trucs qu'il ne ferait pas. J'ai particulièrement aimé tout le passage sur cette histoire qu'enfermer Sol c'était pas possible, il trouverait toujours le moyen de se tirer. Ça renforce son côté sauvage, pas civilisé (dans le sens non soumis à des lois un peu arbitraires de la société) qui me plait bien depuis le début. Ah et puis le loup dans le porte-bagage, l'image mentale était splendide.

Un truc, je ne sais pas si je l'ai dit dans ma précédente review, mais je trouve super intéressant ce tic du grattage de poche. C'est une super passerelle entre le personnage de Val et le lecteur, parce qu'on a presque tous déjà mis la main dans sa poche donc on a pas besoin de description pour connaitre les sensations et c'est tellement concret comme geste, c'est limite si j'ai pas l'impression d'avoir des peluches sous les ongles rien qu'en lisant.

Autre mention spéciale, le coup des portes-clés avec l'indication de la boutique où les acheter j'ai trouvé ça dément ! Je l'avais pas venu venir et ça m'a bien fait marrer.

D'ailleurs en parlant des portes-clés, quand il a commencé à parler de sa famille Val, je me suis dit que ça y est, j'allais avoir un nouvel indice sur son embrouille avec son frère et pas du tout. Terrible frustration.

Et enfin, et j'ai failli oublier d'en parler et honte sur moi, mais la dernière partie de ce chapitre, dans le bureau du père avec le bouquin, c'était génial. Je pense pas m’épancher dessus parce que je suis pas douée pour exprimer ce que je veux dire, mais elle m'a vachement touchée cette scène avec les objets fabriqués par Val et puis le titre du bouquin en conclusion, ça m'a presque achevé émotionnellement parlant.

Bref, j'crois que j'ai fait à peu près le tour de tout ce que j'avais à raconter. (je pourrais rajouter que j'étais super joisse de voir l'expression "comme une envie de pisser" parce que c'est une de mes préférées en ce moment et je la case dès que j'en ai l'occasion).

Voilà voilà, bises à toi !
ZeedKh chapter 8 . 8/3/2014
Whoo, ça fait tellement longtemps que j'ai pas écris de review que j'sais presque plus comment on fait. Et tu vois j'ai eu envie de te laisser trace de mon passage. Parce que putain ton histoire c'est l'truc qui te colle à la peau quand tu prends le bus ou le train.

J'adore tes personnages, je suis trop en phase avec Val. On s'attache beaucoup à tout ton petit monde. Même si la moitié du temps je fais ma limace tétraplégique de l'encéphale droite sur mon canapé ou tout objet y ressemblant, j'attends vraiment la suite de ton histoire. Et puis si tu mets 2 ans pour écrire une suite bah c'est pas grave.

Alors merci pour tes écrits, je continuerai à lire sans forcément tapoter une review mais au moins sache que j'suis là.

Bonne continuation à toi !
Galie chapter 8 . 7/20/2014
Salut Poulette ! Ouais, ouais, c’était y’a trois ans que je t’ai dit, allez, je relis les 2 derniers chapitres et je commente. MAIS JE L’AI FAIT.

Je sais pas si ça sert à quelque chose que je me mette à reparler du chapitre 7… Mais sache que je l’adore toujours autant. La petite histoire familiale que Val raconte, elle est parfaite comme ça, tu n’as plus besoin de te racasser les pieds et les méninges dessus, haha.

Maintenant que tu m’as expliqué le soucis avec Gallaghan, le malaise ressort différemment dans la salle des profs. Enfin, j’entends que je comprends tout, et que c’est fait super bien. Ta pote Cach a raison quand elle dit que tu fais ressentir les situation super bien. Les tensions, les malaises, les blancs, les instants de gêne, etc, c’est toujours décrit au poil. Tu t’y crois avec, tu sais que tu serais pareil à la place de Val. D’ailleurs, le malaise post effusion de sentiment, au début du chapitre 8, avec Knox, c’est top. Je sais plus si je te l’ai déjà dit. Mais ouais, Val réagit fidèle à lui-même, Knox aussi, il sait plus trop comment gérer la situation alors il tripote sa cuillère. Et une fois de plus, Val s’enfuit. (Et une fois de plus, j’ai envie de faire un gros câlin à Knox, surtout depuis que je sais qu’il est canon.)

Pour le chapitre 7 toujours, j’adore quand Val et Sol vont ensemble à la maison des Cunnighamtruc (ça me fait toujours autant penser à cunnilingus ce nom de famille, hahaha.) Sol qui raconte son bouquin, et je vois trop Val faire « oui oui » de la tête. J’adore Sol aussi, mais c’est vrai que j’aurais aussi tendance à décrocher s’il se mettait à discuter d’un bouquin en entier. Et Val dans ses réflexions, il a ce côté humain. J’sais pas, tout le monde va se dire, mais putain Sol, si tu racontes la fin, on a pas d’intérêt à lire ton bouquin. Et bam, Val le dit, justement, hahaha. J’adore comment dans les réflexions de Val, tu arrives à rendre ce côté humain/vivant/réel à l’histoire. On dirait que Val existe et qu’il écrit vraiment ça derrière son petit ordinateur. (Mais non, ce n’est que toi, tss….)

Bon après, c’est chouette à la fête de la fille Cuninghamtruc. Y’a le chien qui me fait de la peine (pas autant que Knox, mais quand même). Y’a aussi le petit détail de l’escalier barré par le fauteuil qui rend une fois de plus la scène réelle. Et puis, y’a Parn, que je ne sais pas si j’aime bien ou pas. Je le vois un peu beauf en fait hahaha. Et puis Val aime pas quand il reluque le fessier à Sol, alors on n’aime pas non plus. En tout cas, j’ai hâte que tu me dises d’où viennent ses marques.

J’aime bien Bobbie, je l’ai déjà dit, nan ? Oui, sûrement. J’aime bien comment elle fait sa petite thèse de psychologie en parlant à Val. C’est marrant, haha. Surtout que ça vexe un peu Val.
Bon, par contre, il y a William. J’aime pas ce prénom, et j’aime pas le type, c’est une menace. Il va prendre de la place dans l’histoire, dis ? Ou c’est juste pour que Val se rende compte qu’il est pas jaloux mais que voilà quoi ?

Et le passage où Val explose face à Sol, est toujours aussi génial. Tout comme l’effusion de sentiment sur oreiller avec lumière de briquet, avec Knox qui est trobow. (Oui oui, j’ai décidé d’arrêter de me répéter, je résume, maintenant.)

Alleeez, je passe au chapitre 8. Le titre est génial. Le début aussi, mais je l’ai déjà dit. Donc, Val s’enfuit encore une fois parce qu’il a encore une fois pas envie de se mettre à causer avec Knox qui tripote sa cuillère. Et c’est …je sais pas quel mot employé en fait. On va dire que c’est stroumphement chouette le petit passage où Val dit qu’il se pose devant le Oak’s Arms parce qu’il a rien d’autre en tête que de voir Sol.

Encore une scène qui paraît tellement vraiment, qu’on se sent trop à la place de Val niveau émotion/sentiment/sensation… C’est quand Val essaie de dire ce qu’il a à dire à Sol. C’est que ça arrive tellement de fois ce genre de situations où tu prépares bien tout ton speech, que tu te dis qu’il faut pas que t’oublies de dire ça ou ça. Et puis bam, le type en face de toi en décide autrement et se met à intervenir direct dès tes premiers mots. Tu m’étonnes que Val soit dans cet état-là après. Surtout que bon, il a pas n’importe qui en face de lui. Ca fait un peu double perturbation, parce que Sol est perturbant à la base. Pauvre Valou. J’adore toujours autant Sol qui se passe une main sur le visage, qui en a rien à foutre de la demande solennelle, qui lui allume une clope pour qu’il se détende et qui finit par se barrer en se bossant en disant c’est ok Val pour qu’on se foute ensemble. Sol est complètement à l’écart et c’est pour ça qu’on l’aime, je crois. Je me vois trop à la place de Val, bouche bée, avec le bras tendu vers Sol qui s’est barré. Voire même se dire dans sa tête « mais mais mais ?! ». Haha ! Ouais, Sol est perturbant parce qu’il fait rien comme on ferait nous. Ca doit tellement t’éclater de faire évoluer ce perso, haha.
Bon après, Val il dit qu’il s’est pas formalisé de la réaction à Sol. Peut-être qu’il commence à avoir l’habitude du spécimen. Mais va pas me dire qu’il était pas sur le cul quand Sol s’est cassé pour bosser.

Bon je passe à la suite. Le tir à l’arc. Un jour, Val, il en fera ou quoi ? Quelle feignasse ! J’espère qu’il entretient quand même un peu son corps de rêve, hein. Sinon, remboursée, quoi ! Je veux voir du télescopage avec du muscle, oh.
Trèves de plaisanteries. C’est chouette le moment où Val a l’idée de génie d’appeler le petit Ben. J’adore ce gamin. (J’ai oublié de parler du baseball, mais je suis tellemeeeeent d’accord avec Val là-dessus !). Bref, Ben. Il est génialement génial, quoi !
La description du téléphone à Ben avec son forfait, là, c’est cool que tu aies casé ça. C’est toujours ces petits détails-là qui font que l’histoire est complète. Tu vas pas droit au but, tu prends le temps d’expliquer les choses, voire même des trucs futiles, mais bon, nous-mêmes on raconte des trucs qui servent pas à grand-chose au final, alors pourquoi pas Val ?
J’aime bien l’autorité de Val. « Arrête de gueuler sinon je raccroche. » Le pire, c’est que ça marche. J’ai limite de la peine pour Ben, il a l’air tout gentil, tout soumis haha. (Ca fait pédophile, là, ma phrase.) Bon, et du coup, je me marre à chaque fois, parce que Val lui dit de parler plus fort, hahaha. Ben fait très mature, tu te dis que s’il est mature, c’est que les parents ont dû le laisser apprendre à vivre, et ça me donne encore plus envie de découvrir la famille et le pourquoi du comment. La mère à Val, c’est pas quelqu’un de responsable, qu’ils ont dit. Je veux touuut savoir !
Bon bref, la conversation téléphonique est géniale. Surtout avec le lapin, hé ! La pauvre bête.

Et après tout ça, on retrouve Sol allongé sur le pieu à Val. C’est cool, comme image, hé ! Et c’est vrai qu’avec Val et son bigophone, on en avait nous aussi presqu’oublié Sol. Du coup, on est aussi surpris de le retrouver là. Chapeau l’artiste.
Le « gars épanoui », c’était du second degré parce que tu disais que tu avais pas envie de décrire Val comme un ukie surexcité et en émoi, c’est ça ? hahaha
« Fallait dire que Sol et les établissements scolaires, c’était pas des machins compatibles ». Cette phrases… Mais je l’adore tellement !
Le « raboule-toi » est chouette. Mais limite, je me sentirais trop mal à la place de Val. Tu sais pas trop où tu en es avec Sol, t’as pas encore eu de sensoualité avec, et tu dois rabouler. Ca stresse pas mal, quoi, tu vois ? J’sais pas, du coup, tu as très bien fait ressentir le truc.
Le bedo, c’est aussi une technique à Sol pour détendre Val ? Ca doit tellement se voir sur son visage qu’il est tendu et paumé, le pauvre, haha.

Bon, pour Camden, je t’ai déjà tout raconté de ce que j’en pensais, tu avais fini par me demander en mariage, donc je pense qu’il est inutile de redire ce que j’ai déjà dit, haha. Ce que tu voulais raconter est raconté, no souci.

Du coup, ils finissent par se télescoper, tu t’es décidée, haha. J’aurais trop voulu que tu racontes le problème de kiki à Val quand même hahaha. Mais pense à m’écrire ce que tu voulais m’écrire, hein. J’ai hâte de lire ça, haha ! J’espère que la mer va t’inspirer.

La fin du chapitre, elle pète la Micheline de tous les côtés !

P.S. : me réponds pas, cadeau d’amie.

P.S. 2 : écureuil.
LeenaKa chapter 1 . 7/19/2014
Comme je suis bloquée au chapitre six avec impossibilité de continuer à lire, j'en profite pour commencer ma review.
Alors, je vais tenter de rester cohérente et linéaire, mais je t'avouerais que c'est difficile, parce que les quatre premiers chapitre, j'ai réussi à les avaler sans souci, avec même un certain enthousiasme, mais là j'ai un certain blocage depuis le chapitre 5. Bref.
[que je regarde mes notes, parce que oui, j'ai pris des notes, pour éviter d'oublier des trucs]

Alors déjà j'aime bien le ton de la narration de Val, c'est vrai que y'a beaucoup de répétitions dans les expressions, mais ça donne un vrai style à l'histoire et c'est assez agréable à lire. On capte assez vite le personnage, un aperçu de sa personnalité. Et puis j'ai toujours bien aimé les histoires avec une narration en langage familier.

Puis y'a des images que j'aime bien, dans le chapitre 1 par exemple, l'histoire du tripotage de cuillère, c'est un détail qui m'a énormément plu, je sais pas pourquoi, c'est peut-être cette attention poussée sur un détail précis, un peu obsessionnelle. Ça rend le récit vivant, vrai.
Dans le même chapitre, ya cette histoire "des gens qui décident de vous ménager" qui m'a amusée, parce que c'est une tournure assez intéressante de la chose, je sais pas ça démontre bien ce rapport actif/passif et aussi ce besoin de bonne conscience un peu imposé, je sais pas.

Je crois que j'aimais bien le personnage de Sol. Fin je dis personnage, mais il me fait pas penser à un personnage, plus à une idée, un environnement. Je sais pas si tu vois dans les jeux vidéos, les RPG, et que dans un lieu se trouve toujours le même personnage qui te sort presque toujours la même phrase parce qu'il est rattaché à une ligne scénaristique particulière ? Bah Sol il me fait penser à ça. Pas dans le sens qu'il est pas développé, parce que c'est totalement faux, c'est un personnage super intéressant et assez énigmatique, mais dans le sens qu'il a un côté rassurant, il me fait penser à une sorte de constance qu'on retrouvera toujours au même endroit. (cet avis se situe avant que j'entame le chapitre 7, donc ça va peut-être changer avec les deux chapitres qu'il me reste). Edit : Après lecture d'une partie du chapitre 7, j'dois dire que "constance' c'était vraiment pas le bon mot pour Sol. Et là, le garçon m'intrigue vraiment.

Que dire d'autre ?
Les personnages me plaisent bien, tous très différents mais s'imbriquant bien dans l'ambiance générale de l'histoire. Je suis aussi très grande fan des noms qui font pas trop banal, c'est des noms qui ont l'air d'avoir une histoire.
Donc voilà, j'aime bien les persos, même si je reconnais que c'est très masculinisé et ça faisait un moment que j'avais pas lu/vu un truc où y'avait autant de gars et si peu de filles. (après y'a toujours la rousse Bobbie qui est intrigante, mais je sais pas si elle aura de l'importance après ?) [édit : bon, la rousse Bobbie a une belle surface]
J'crois que mon coeur balance surtout pour Knox, je sais pas. Il a ce quelque chose d'épuisé mais je sais pas, on dirait que c'était un gars optimiste mais qui s'en ait pris plein la gueule [aha, j'viens de lire qu'il était dépressif, mais c'est pas grave]. Voilà, j'aime bien Knox. Et puis je dois dire que des petits aperçus qu'on a eu de sa relation avec Armand, bah j'ai trouvé ça touchant et ça m'a donner encore plus de peine pour lui et ça me le rend encore plus attachant.

La fin du chapitre 7 m'a presque achevée (du coup je vais encore faire une pause avant d'attaquer le chapitre 8). Je sais pas quoi ajouter d'autre, parce que cette dernière scène entre Knox et Val, elle était forte, mais j'ai pas envie de la commenter, parce que ça serait gâcher. Donc voilà.

[j'ai remarqué que l'expression "fout le cafard" revient assez souvent et j'dois dire que c'est vrai que cette histoire me fout pas bien. Comme j'l'ai dit, dès le chapitre 5, j'ai plus pu enchaîné les chapitres. J'dois avouer que j'ai pas souvent lu des trucs qui m'ont autant touchée au niveau émotionnel, alors d'un côté c'est un bel exploit que d'arriver à transmettre aussi bien l'état d'esprit et les sentiments de tes persos, mais de l'autre côté c'est pas une super expérience à vivre. Ah et j'viens de me souvenir qu'à un moment Val parle de sentir comme rien. Eh bien tout ce paragraphe là, c'était très bien décrit et je vais pas dire que ça m'a plu, mais c'était pas mal.]

Tant que je suis dans les scènes fortes, la confrontation entre Val et Knox au chapitre 4, je crois, m'a vachement frappée et je sais pas, j'aime bien les confrontations parce que les deux étaient tellement passifs l'un envers l'autre qu'on a l'impression qu'il faut que ça explose un peu pour que les choses sortent, arrêtent de n'être que des problèmes qui tournent et retournent des deux côtés et fassent avancer les choses. Donc voilà, les confrontations, ça m'intéresse, ça révèle toujours pleins de choses et cette scène là était vraiment bien écrite. [Édit du chap8 : ouais en fait retour à la case départ sans passer par la banque]

Je saute un peu du coq à l'âne parce qu'il est tard et je trouve pas de transition, mais j'ai vraiment adoré les histoires et les métaphores du père de Val que ce soit les hautes herbes ou le poisson-rêve (d'ailleurs j'ai pas mentionné mais j'adore ce titre). Je pense avoir déjà dit que j'aimais beaucoup les métaphores et je trouve que celles-ci sont très belles et les images très parlantes.

L'histoire entre Val et son frère Kenneth m'intrigue beaucoup. Alors qu'on commence à voir un peu plus clair dans ses relations avec son père ou son accident ou encore sur les personnages de Knox et Sol, cette embrouille reste toujours assez vague et c'est marrant parce qu'on sait pourtant très rapidement les faits (que Val a violemment pété la gueule à son frère) mais on ne sait pas pourquoi. C'est comme un fait divers dans le journal et ça attise vraiment ma curiosité.

Oh et fait complètement random, j'crois que j'ai déjà pleurer en mangeant des madeleines. Je suis plus très sûre si j'ai inventé ce souvenir ou pas parce que je me rappelle plus de l'occasion, mais j'ai l'impression d'avoir déjà vécu ça.

J'ai toujours pas de transition mais je trouve très intéressant la temporalité qu'à Val (mon ptit préféré c'est l'allusion à la guerre de cent ans) parce que c'est toujours dans l'exagération et donc absolument pas fiable et je sais pas, ça renforce le personnage, lui donne un côté un peu hors du temps et hors de l'histoire.

[passage éclair mais j'adore le mot bigophone, principalement à cause Georgia Nicholson]

[ah et t'as Val qu'est passé de 20 ans à 19 ans entre le chapitre 4 et le 8]

Jviens de finir le chapitre 8 et j'dois dire que je sais pas quoi dire de ce chapitre sinon que la dernière phrase et wow. C'est une affirmation presque coup de poing et elle me plait bien. Voilà. Sol m'intrigue encore plus.

Bon, j'ai pas du tout été linéaire et cohérente dans mes propos et je le saurais pour la prochaine fois, mais faire des reviews à 2h30 du matin, c'est pas pour moi.

Bref tout ce blabla qui ne veut rien dire pour exprimer mon intérêt très grand pour cette histoire qui me plait plutôt bien.
Voilà voilà. Désolée pour ce commentaire fleuve qui ne dit rien, n'aide en rien et ne vaut rien. J'essayerai de faire mieux au prochain chapitre, promis !
En tout cas, bonne continuation/bonne nuit/soirée !
Bises.
41 | Page 1 .. Last Next »