Reviews for Quidam
LeenaKa chapter 7 . 9/6/2020
Un nouveau chapitre de Quidam, ça aide à bien finir le week-end !

J'aime de plus en plus les extraits d'entretien chez le psy, j'ai l'impression de voir une autre facette de Joe et c'est assez plaisant. Le contraste avec le reste du chapitre, où il est beaucoup plus actif, et où il a donc un peu moins le temps de s'analyser me plaît pas mal.

Ensuite, j'ai vraiment adoré le premier échange avec Jack et la répétition entre la narration de Joe et le dialogue, ça marche super bien et ça m'a bien fait marrer ! On sent bien l'espèce de gêne bizarre qui flotte entre les deux, que la communication a dû mal à passer de l'un à l'autre.
Pareil, j'aime beaucoup le fait que Joe se focalise sur des détails dans ses moments d'incertitude, comme le coup des Doc puis la comparaison avec les fleurs (qui était parfaite d'ailleurs, le contraste entre les fleurs fanées et les toutes fraiches, l'état de Joe et l'apparence de Jack, c'était franchement chouette !)

Bon le Jack par contre, je le cerne pas. D'un côté, c'est vrai qu'il est assez patient avec Joe (qui lui a quand même défoncé sa bagnole sur un coup de tête puis never forget le date de l'enfer qui a suivi) mais je sais pas, je trouve ça bizarre qu'il passe le voir comme ça après tout ce qu'il s'est passé, alors qu'il le connait à peine (cette histoire de pitié me turlupine) puis sa conversation avec Frank m'intrigue aussi pas mal. J'arrive pas à savoir si c'est juste un type étrangement sympa ou s'il est aussi fêlé que les autres mais le cache mieux.

Le passage sur la chambre en bordel : superbe. Vraiment, j'ai eu mal au cœur pour Joe à ce moment et heureusement qu'Emilie était dans le coin (bénie soit-elle). Les émotions de Joe étaient super bien décrites, on le sentait bien paumé, à essayer de se rattraper comme il pouvait. Puis y'a cette espèce de perte de repères temporels qui suit, avec toute la soirée qui défile en deux phrases ("J'ai changé d'avis trente-six millions de fois dans ma tête avant de proposer à Emilie de sortir. Quand j'ai proposé ça, on avait déjà fini de manger et on avait aussi déjà fini de regarder un film avec la grand-mère.") qui nous met bien dans sa tête et nous perd aussi.

Ensuite : enfin (enfin) on voit l'intérieur du manoir et le fameux Frank Forthoffer ! (vraiment trop de f dans ce nom, heureusement, qu'il est écrit juste au-dessus). Je me suis sentie angoissée quand Joe décrit tout ce monde entassé dans la maison avec la musique merdique et les lumières qui arrangent rien. Comment la maison tient-elle encore debout avec un rythme et une fréquentation pareils ?

La description de Frank, je l'attendais comme le messie (comme la description de James d'ailleurs, tu sais ménager l'entrée de tes personnages !) et c'est marrant parce que ce type, ça fait sept chapitres qu'on en parle, qu'on le voit de loin et il débarque enfin et il a l'air assez banal - à quelques détails près. C'est justement ça que j'aime beaucoup, de devoir faire gaffe aux détails, sans même savoir si on se fait pas balader par la manie de Joe de donner trop d'importance à ce genre de choses. En tout cas, j'aime bien l'image d'un Frank à l'allure de zombie.

Pour finir, je ne sais pas pourquoi Joe et Frank se détestent à ce point, s'il s'agit juste d'une antipathie instantanée et réciproque ou si ça cache un truc, mais je suis à fond dedans. J'attends le début des hostilités avec impatience !

J'ai pas réussi à faire construit, je me suis contentée de jeter ce qui me passait par la tête à chaud, j'espère que c'est pas trop brouillon !
Lyros chapter 6 . 9/2/2020
Salut !

Ça réclame de la review alors je commente pour une fois, eheh. Ceci dit j'en écris jamais habituellement alors... ça vaut ce que ça vaut.

J'ai lu Quidam y'a deux ou trois ans, si je ne me trompe pas, et avais beaucoup aimé. Le caractère pas vraiment conventionnel de Joe m'a marqué, voir même le côté peu conventionnel de l'histoire tout court. On s'habitue à lire des trucs moyen sur internet, mais ça fait plaisir de trouver de temps en temps des histoires avec des chouettes efforts comme la tienne.

Je suis retombé ici y'a quelques jours en traînant dans des vieux screenshots perdus au fin fond de mon tel ; j'en avais trois de Quidam, en ai envoyé un marrant à des amis, et ils m'ont demandé la source. Je pensais aussi FP en lent décès, et savais ta fic déjà un peu ancienne quand je l'ai lue la première fois, alors grosse surprise de voir qu'elle est en révision !

Du coup j'ai relu les six premiers chapitres, et damn c'est vraiment bien ! Courage pour continuer, je vais carrément suivre ton reboot :D
LeenaKa chapter 6 . 6/10/2020
Effectivement c’est pas la joie chez Joe en ce moment... pendant l’espece de prélude avec son psy, j’ai trouvé que la description de ses sentiments, de ce trop et de ce vide, était super bien faite, pas cliché mais vraiment touchante.

Je ne sais pas ce qui s’est passé avant les événements du premier chapitre, mais ça ne devait pas être tout rose non plus, au vue de l’impact qu’a eu le fiasco du date avec Jack sur Joe. Ça donne l’impression que c’était la goutte de trop et voir Joe en pleine redescende comme ça, ça fait mal au cœur.

Je décide aussi officiellement d’ériger une statue en l’honneur d’Emilie parce que j’aime beaucoup trop cette femme ! Toute la scène où elle va repêcher Joe au fond du lit était parfaite, elle mérite vraiment le prix de la meilleure amie de l’année ! Même si, à chaque fois qu’elle fait des trucs comme ça, ça aide pas Joe à se défaire de son crush

Je me pose pas mal de questions sur le pays où se trouve le siège de O’Harkan (?) et pourquoi Joe tient autant à ne pas y foutre les pieds. Il nous dit vraiment que ce qu’il veut se garçon

J’ai bien aimé aussi la partie de Scrabble endiablée, je crois que j’avais besoin d'une scène comme ça après toute la première partie (puis franchement la grand-mère m’a fait délirer aha)

Par contre le Jack il est mignon mais qu’est-ce qu’il vient foutre la ? Ça sent le drama tout ça parce que mes hypothèses pour l’instant sont : a) il est là pour sa thune et bro c’est pas le moment ou b) il a changé d’avis par rapport à Joe et bro c’est toujours pas le moment et il était où pendant 2semaines ? Je ne la sens pas cette histoire, pas du tout du tout...
LeenaKa chapter 5 . 6/4/2020
Ce chapitre est putain d'incroyable, je vais mettre 20 ans à écrire une review qui soit à la hauteur.

J'ai beaucoup aimé la façon dont Joe a rencontré JB et Emilie, c'est complètement surréaliste, mais ça lui correspond aussi super bien. D'ailleurs je me demandais, ces rendez-vous chez le psy en début de chapitre, ça se passe en parallèle de l'histoire ou après ?

J'ai adoré la scène à la piscine, l'idée de la course de natation était top, ça faisait une belle variante à la course de bagnole du premier chapitre. Et puis, ça met l'accent sur son amitié avec Charles que je trouve vraiment chouette, la manière dont ils se mettent en compétition puis la façon dont Charles le soutient et détend l'atmosphère quand il annonce qu'il a un rencard avec un gars. J'aime vraiment beaucoup les personnages secondaires.

D'ailleurs, parlons-en de ce rencard de l'enfer. Encore une fois, j'ai trouvé le rythme complètement fou. Jack super fermé au début qui pousse Joe à surenchérir constamment pour capter son attention, jusqu'au moment où il perd complètement les pédales et où ça monte crescendo jusqu'à retomber d'un coup avec une seule petite phrase de Jack. J'ai trouvé qu'on ressentait super bien la montée d'euphorie de Joe qui lui échappe complètement et sa déception quand Jack le rejette. Je te jure, dans le paragraphe qui a suivi, je me sentais presque aussi mal que Joe, j'avais tout autant envie que lui de m'enfuir en courant.

Autre chose qui m'a interpelée particulièrement dans ce chapitre, c'est qu'on commence à ne plus bien savoir faire la différence entre ce que Joe pense et ce qu'il dit. Par exemple, quand Jack lui dit qu'il connait parfaitement son nom, puisqu'il lui a déjà répété au moins 4 fois, j'ai collé avant de comprendre que lorsqu'il nous répète 5 fois par chapitre qu'il s'appelle Joe Belmonte, bah il fait exactement la même chose avec son entourage. Pareil quand il dit à Frank de s'occuper de sa bagnole. On sent qu'il n'a pas toujours très bien le contrôle sur ce qui sort de sa bouche et ça crée une sorte de doute, on ne sait jamais trop ce qui s'échappe de ses pensées.

Pour finir, j'ai adoré la conversation téléphonique avec Emilie. Joe est complètement au bout du rouleau (en même temps, après la description de son week-end, son manque de sommeil et de nourriture, c'est pas si étonnant) mais il tient et compense tout le long du chapitre jusqu'au moment où il l'appelle et où ce malstrom d'émotions se déverse.
LNK chapter 4 . 5/31/2020
"J'ai rencontré Jack sur un coup de frein."
Ça c'est une putain de phrase pour commencer un chapitre, j'adore ! J'admire aussi le fait que tu ais réussi à tenir aussi longtemps sur un embouteillage sans que ce soit jamais ennuyant. C'était presque devenu un petit monde entre le quarantenaire qui s'énerve et le gars à la Peugeot.

À cause du fait qu'Emilie est incapable de terminer ses blagues, je l'aime encore plus cette fille, c'est incroyable. Bon et maintenant, faut que je t'avoue, qu'un de mes trucs préférés au monde dans la fiction, ce sont les amours à sens unique. Le cocktail dangereux d'émotions que ça génère ça me fascine, ça me touche et putain, désolée Joe, mais de le voir s'accrocher à Emilie, se faire des plans, un avenir, tout en allant droit dans le mur, c'est tragiquement beau.

Bon maintenant, évoquons ces techniques d'approche. Alors, je suis loin d'être une experte en la matière, mais j'ai des gros doutes quant à l'efficacité de la méthode. Déjà j'étais sur le cul quand j'ai vu toute sa manœuvre pour juste voir le Jack dans son rétro, mais aller jusqu'à provoquer un accident pour avoir son numéro, le poids, la mesure tout ça... Et j'ai pas fait médecine, mais clairement je crois pas que c'est comme ça qu'on soigne une migraine non plus. Alalala, il m'a quand même bien fait rire.

Ensuite, on en apprend un peu plus sur Frank dans ce chapitre, et je dois dire que ça me plaît, parce que je commençais à me poser beaucoup de questions (bon j'ai pas vraiment plus de réponses, mais j'ai des pistes, donc c'est déjà ça). Le côté Gatsby de Frank se renforce avec toutes ses rumeurs qui courent sur lui et j'adore. Il a l'air d'être détesté des voisins (ce que je comprend) et haït de Joe (ce que j'adore). Bref, il intrigue ce garçon et moi aussi je me demande bien ce qu'il peut bien faire de ses journées.

Bref, j'ai hâte de voir ce que nous réserve la suite !

ps : Cette phrase : "Fallait croire qu'on l'avait écoutée depuis là-haut puisqu'elle était vachement bien habillée le jour de son enterrement." franchement GG, c'était magistral, j'ai adoré
Leenaka chapter 3 . 5/31/2020
Ma review va être un peu décousue, je m'excuse d'avance, mais j'arrive pas trop à faire en sorte que mes impressions s'enchaînent logiquement aha

J'avais été prévenue, mais effectivement, Joe a pas une vie simple et paisible, c'est assez terrible de le voir creuser toujours plus profond et de le faire avec une certaine détermination. On a presque envie de lui dire de reposer la pelle et de se prendre des vacances.
Sa raison pour ne pas commencer l'héroïne, j'ai trouvé ça intéressant. Il ne veut pas que quelque chose le domine, en être dépendant, et je peux le comprendre, il a l'air d'avoir déjà bien assez de trucs qui régentent sa vie pour en rajouter.

Son taff a l'air chiant comme la mort, vraiment je l'envie pas, même si le dialogue surréaliste avec le consommateur pas content de son lave-vaisselle m'a bien fait marrer. Je sais qu'on en est qu'au début, mais je n'arrive toujours pas à cerner Joe (et je crois que je n'y arriverai sûrement jamais), il est vraiment imprévisible et c'est assez déroutant de suivre l'histoire de son point de vue.
Je disais dans ma review précédente que j'avais l'impression qu'il se mettait à distance en utilisant les chiffres, les calculs, etc. et il remet à nouveau ça. La manière détachée dont il décrit sa crise de boulimie, avec uniquement des faits et zéro émotion, a fait que j'ai lu ça sans vraiment me rendre compte de ce qui était en train de se passer, c'était très particulier.
Ce qui est vraiment déroutant, c'est qu'à un moment, il va se montrer très détaché, super distant de tout et surtout de lui-même, et après il va faire des câlins à un type et se montrer super affectueux. Le jour et la nuit et j'arrive jamais à attraper la transition entre les deux états. Pareil, je me pose mille questions par rapport au fait qu'il répète plusieurs fois par chapitre qu'il est Joe Belmonte.

Une chose que j'ai oublié de dire au chapitre précédent, c'est que j'aime beaucoup Emilie, sa singularité, son manque de finesse et sa relation avec Joe. Je trouve son amitié avec Emilie et Joanne vraiment touchante, on sent qu'elles ont vraiment une place particulière pour lui et je trouve ça top. Même si son crush massif sur Emilie fait mal au cœur, on sent tellement le truc à sens unique et on ne peut pas faire grand chose que compatir pour lui. À ce sujet, j'ai franchement adoré cette phrase : "J'en ai presqu'eu envie de lui dire que j'avais envie de me caser qu'avec elle. Mais j'ai regardé l'heure qu'affichait le poste radio de l'Alpine et il était trop tôt pour lui dire ça." parce qu'elle est à la fois absolument pas logique et tout à fait logique.

Par contre cette affaire de défi, je la sens vraiment pas, ça va pas mener à grand chose de bien cette histoire...
LeenaKa chapter 2 . 5/31/2020
Le prologue est super efficace : agressif, nerveux, il annonce la couleur. J'ai à la fois hâte de suivre l'histoire du point de vue de Joe, parce que c'est vraiment un narrateur singulier, pas franchement le type auquel on peut s'identifier, se reconnaître, et je le redoute aussi un peu, parce que clairement, ça va pas être la marrade à chaque chapitre.

Je suis toujours autant impressionnée par ta maîtrise de la narration à la première personne. Quand c'est mal fait, on tombe facilement dans les clichés, les lieux communs , les expressions et pensées un peu toute faite et ça rend le héros un peu insipide. Là, ce n'est absolument pas le cas. Joe a une manière de penser, de raconter vraiment particulière, je dirais affûtée ? Précise et tranchante. On sent que le type peut faire mal. J'ai l'impression qu'il a toujours l'air à deux doigts du déséquilibre, prêt à basculer dans un extrême ou un autre et je ne sais pas comment il parvient à se maintenir. Surtout qu'en plus, il doit s'occuper de sa famille, tu m'étonnes que ces rituels lui foutent l'angoisse !

J'ai énormément aimé son obsession mathématique, sa tendance à calculer la moindre chose, ça me donne l'impression qu'il essaye de se détacher des choses, du monde, en les mettant en chiffres et donc à distance. D'ailleurs, quand il se met à faire tous ces calculs, ça en devient presque vertigineux.
Cette scène dans la voiture, je l'ai adoré, le rythme était top avec la prise de vitesse et le coup de frein brutal qui calme tout le monde direct.

Ensuite la fête. Ça m'a là aussi un peu donné le tournis, y'a du monde de partout, des gens qui rentrent tout le temps, Joe qui a pas l'air de trop trouver sa place, y'a une sensation de "trop" et de désorientation qui est vraiment pas mal. J'ai trouvé vraiment chouette le contraste entre le début du chapitre, très précis et calculé dans ses moindres détails et le moment où il sort de chez Ludivine, où c'est flou, il met 8 plombes à retrouver sa caisse.

Pour finir, je trouve que tu soignes vraiment bien tes entrées de personnages. La description de la bagarre entre gens bourrés qui mène au boucan de la fête dans la maison d'à côté et qui se termine par cette évocation de Frank, c'est vraiment bien foutu. D'ailleurs, cette description de fêtes orgiaques vu de loin par Joe, ça m'a fait penser à Gatsby, alors juste pour ça, c'est magnifique !

Bref, je m'en vais vers le chapitre suivant !
Guest chapter 31 . 12/8/2019
Je débarque mille ans plus tard. Tu ne passes peut-être plus par ici, mais je tenais à te dire que ton histoire et tes personnages étaient foutument attachants. J'ai pas pu m'empêcher de verser la petite larme à la fin. Merci pour cette histoire.
Seilyne chapter 1 . 4/25/2018
Hello !

J'ai lu ta fiction d'une traite (enfin sur deux jours). J'étais complètement accro, et comme une bonne en foire que je suis je n'ai pas pris le temps de te laisser de review à chaque chapitre... Excuse moi.
Je reviens deux jours après pour te laisser tout de même un commentaire et pour te dire que j'ai vraiment adoré ton histoire. C'était de la balle en fait.
Ça m'a redonné envie d'écrire et de finir celle que j'avais mis en suspens depuis un an. Et pour ça merci.

En ce qui concerne ton style, rien à redire, et pour la forme, à part quelques coquilles par ci par là c'est vraiment correct.

On se prend rapidement d'affection pour ce personnage à priori imbuvable qu'est Joe mais on se rend rapidement compte qu'il est en realite plutôt attachant.
Tu as donné une vraie vie à tes personnage et ça m'a conquis.
Je me suis régalée du début à la fin. Je te remercie pour ça.
Bisous

Sei'
Tree Fern chapter 31 . 2/6/2018
Merci pour ton histoire et pour ton écriture. C'est dingue la manière dont tu as retranscris un parler super oral sans que cela fasse lourd. Le résultat est fort et franc, et c'est super agréable à lire!
Et puis tes personnages ont du caractère et ça fait du bien d'avoir des héros qui ne soient pas lisses.
Donc voila, ça faisait une éternité que j'avais pas lu une fiction en français et encore plus longtemps que je n'étais venu sur fictionpress, et j'ai pu tomber sur cette pépite et wahou, ça fait du bien.
Alors encore merci.
(je viens d'aller voir ton profil et je suis tombée sur un commentaire que je t'avais déjà écrit sur Spleen, ça remonte, et franchement je pense que je n'ai pas du me reconnecter sur fictionpress depuis. 2013, ça fait vraiment un bail!)
amazonepotter chapter 31 . 10/2/2017
coucou, bon... vu que ton histoire est finie je sais pas si tu repasse par là mais si tu veux me répondre j'ai un compte du même pseudo mais sur
En fait je m'attendais à cette fin suite à l'avant dernier chapitre alors je suis pas déçue mais j'ai l'impression qu'il manque quelquechose non? Je crois que je préfère avoir le dernier chapitre comme fin même si je suis contente de savoir avec qui Joe finit même si je m'en doutais et de connaître la vérité avec son père. Par contre j'ai pas compris c'est quoi le truc que Joe a deviné sur Dominic et son père?
Concernant tes histoires que tu a supprimé je crois que je comprends pourquoi mais elles étaient bien et même si t'en est pas satisfaite j'espère que tu les a gardé. ça peut permettre de voir l'évolution, la nostalgie... tout ça.
A bientôt j'espère
yume resonnance chapter 31 . 3/12/2017
Ce chapitre final était vraiment pas mal honnêtement. J'ai été un peu déçue de ne pas voir JB, même si on en a un peu parlé. C'est un personnage que j'ai beaucoup aimé dans cette histoire.
J'aime bien la fin en général, elle clôture bien les péripéties passées, Joe se sort du caca tout en gardant des traces de ses troubles et sans perdre ses amis qui sont là depuis le debut. On peut dire que l'emménagement prévu fait assez happy end :)
Désolé pour le temps que j'ai mis à reviewé
Bonne continuation pour les études et l'écriture !
Yume u_u
Nanne chapter 31 . 3/5/2017
contente d'avoir pu lire cet épilogue, même si j'aurais bien continué à lire encore qques chapitres sur ces 2 idiots ;) (mais il faut bien que les histoires se terminent)
et vraiment j'adore cette fin! je suis ravie que ça se termine bien, et je trouve les dernières phrases parfaites! bravo :D
et encore merci pr cette fiction
peut-être à bientôt pr une nouvelle histoire... :)

Nanne
hermionebear chapter 31 . 3/4/2017
C'était une très bonne histoire, très bien écrite. J'ai mis du temps à me mettre dedans mais le héros est vraiment attachant et tu arrives à rendre son caractère et ses problèmes crédibles, logiques, et vu ce qu'ils sont, c'est pas évident du tout! C'est très rare que je lise des fics en français, quand c'est mal écrit ça me met trop mal à l'aise, mais là c'était pas du tout le cas. La façon de s'exprimer du personnage principal me faisait un peu penser à "L'attrape-coeur", je sais pas si c'était une de tes sources d'inspiration? En tout cas, félicitation!
Izzie de Rives chapter 31 . 2/26/2017
Bon alors, je t'explique, j'ai adoré cette histoire! Mais genre de ouf! Je l'ai lue en 3 jours, je l'ai fini à 4h30 du matin parce-que je pouvais pas aller me coucher sans savoir la fin!

D'abord, j'ai accroché directement au style d'écriture, même si c'est à la première personne (j'aime pas trop ça en général bref), et j'ai tout de suite accroché à Joe. Je crois que c'est vraiment mon perso préféré de toutes les fics que j'ai lues ici.
J'ai vraiment dévoré chaque chapitre, t'as vraiment su nous tenir en haleine à chaque fois, et il y avait vraiment ce côté réaliste que j'affectionne particulièrement quand je lis. Les dialogues étaient parfaits, jamais convenus, ce qui est rare aussi. J'ai vraiment eu de l'empathie pour nos héros, surtout pour Joe en fait, parce-que Émilie et Joanne ont eu tendance à me saouler. Il a plein de sentiments à lui que t'as décrit et dans lesquelles je me retrouvais, c'était flippant. Bon, j'suis moins pétée lol, mais disons que t'as vraiment bien fait ton taf.

Bon et t'as déjà répondu à ce commentaire, mais je le redis, le seul truc que je regrette un peu, c'est effectivement les scènes de sexe. Je comprends tout à fait ce que tu veux dire quand tu dis que t'aimes pas les histoires où le cul est prépondérant et débarque comme un cheveux sur la soupe, et j'suis totalement d'accord. Mais dans la façon où t'as tourné Joe, le mec est tellement cru, tellement à vif que pour le coup, une ou deux petites scènes explicites auraient pas nui à ton texte. Je pense que ça aurait rajouté encore un peu de dimension au délire.

Pour finir, j'ai vraiment eu la boule au ventre, limite les larmes aux yeux (et j'te jure c'est rare), devant les mails de Frank. J'avais l'impression d'être à la place de Joe, et je sais pas trop te dire pourquoi mais ça m'a remué. Peut-être parce-qu'on a enfin compris qui était Frank, ce qu'il avait dans la tête aussi. Non franchement je sais pas, et en fait j'm'en fous j'ai juste kiffé! Frank était un super perso aussi, Jack aussi, J.B aussi! Tout le monde en fait!

Perso, si j'étais réalisatrice ou productrice, je t'achète les droits d'auteur pour un film mais genre dans la seconde! C'est de loin une des meilleurs histoires que j'ai lue ici! Promis, pas de mytho! Ah et ouais, j'avais pensé à tout par rapport aux problèmes mentaux de Joe, sauf à ça, et pareil j'étais sur le cul! J'ai kiffé la surprise, les séances avec le psy, bref, j'ai tout aimé haha

Tout ça pour dire que j'ai très hâte que t'aies le temps d'écrire encore une nouvelle histoire, parce-qu'il n'y a aucun doute que je serais sur les starting blocks cette fois! Voilou, je fav, et puis bah, bonne continuation et à très vite j'espère!
219 | Page 1 2 3 4 11 .. Last Next »