Reviews for Rejet
zigaudrey chapter 1 . 4/24/2017
J'ai vécu une expérience semblable. Je n'ai pas "provoqué" ces bons à rien et ils sont commencer à me harceler... Ce qui me cause solitude et pensés homicides...

De plus, je ne connaissais pas leur nom, j'étais incapable de les arrêter sans cette information...
Résultat, je ne peux rien faire...
Et mon dieu, la pression en cause des notes, cela aggrave la douleur...

Le manque de description physique des personnages montre que cela se passer à n'importe qui, quelque soit sa couverture. L’élément le plus important est le comportement du protagoniste envers le harcèlement. C'est leur tête qui est plus méchant que leur chair.
Le cerveau est celui qui est le responsable de la cause mentale sur le garçon.
Et personne n'est venu témoigner? Ni l'aider, juste le laisser sous la pluie des insultes?
Satané collégiens. Raison pourquoi je ne crois pas en autre personne, seulement à moi-même.

De plus, le protagoniste n'a rien fait sur eux.
Le collège, source de dépression et pessimisme sur le monde. N'ont-ils pas conscience?

Je voulais aimer l'école, mais comment puis-je l'aimer en retour?

Je me demande ce qui se passe à ce garçon dans les toilettes après ce traumatisme...

Ces élèves sont cruels. Mes apologies sur la souffrance auquel vous étiez frappée par ces bêtes.
Ninlhinn chapter 1 . 6/29/2016
Je t'avais dit que j'attendrais ton texte et que je serai là pour une petite review ! So here I am !

Tout t'abord, d'un point de vue littéraire, je trouve que c'est un beau texte, vraiment. La fin est très "belle", sur une esthétique purement basée sur la valeur littéraire, bien entendu ; Le "déluge" de mots que l'on a fait presque penser à ses pleurs, c'est quelque chose de sec et de cassé, pas quelque chose de fluide et continue.
Le texte est vraiment bien équilibré et la mise en page n'a pas non plus complètement foiré, ça reste très agréable à lire !

Je me suis pas mal revu dans certains des passages de la fiction, et ça retransmettait vraiment bien ! Enfin bon, je tenais tellement pas compte des autres crétins qu'ils ont arrêté de me faire chier en voyant que ça servait à rien au bout d'un moment.
(Bon, et aussi parce que j'aimais me mettre au 1er rang et aime encore le faire (meh))

Je vais pas tenter de faire une analyse du texte parce que je suis un peu fatigué et parce que ça ne servirait pas à grand chose : très beau texte, qui retransmet très clairement les émotions *coeur*

Donc voilà, je te fais un câlin pour ce beau texte !