Reviews for Une place au paradis
Aislune S chapter 1 . 7/15/2016
Je suis partagée à la lecture de ce texte.
Je ne suis en rien homophobe, en rien xénophobe ou autre. Je vais tenter d'expliquer ce que je ressens actuellement lorsque je pense à notre société d'aujourd'hui. D'un côté oui, on ne parle jamais assez de l'homophobie, de la haine, de la transphobie, etc. De l'autre, ces dernières années, avec toutes les lois ou mesures prises pour que la communauté LGBT soit reconnue, il y a une forme de discrimination positive qui se met en place... et une sureprésentation de cette "population" (yeurk, j'aurais voulu pouvoir tourner ma phrase autrement, mais j'y arrive pas).
Et comme lorsqu'on l'a fait pour les Noirs aux Etats-Unis (par exemple), cette discrimination positive peut causer autant de bien que de mal.
Je suis la première à me battre pour que les gens arrêtent de véhiculer des conneries sur les homosexuels et consort. Je suis la première à m'insurger lorsqu'un haineux ou une haineuse lâche des horreurs. Par contre, je suis aussi la première à me révolter contre les extrémistes de l'autre bord, qui en viennent à véhiculer une forme d'hétérophobie (oui, ça fait peur, mais ça existe aussi... par le biais de la fanfiction par exemple).
L'amour n'a pas d'âge, pas de sexe, pas d'origine (bon OK, pas les animaux ni les enfants, faut quand même être clair là-dessus, là c'est tout bonnement immoral). Je ne cautionne pas la haine, et je cautionne la vraie tolérance. Et la vraie tolérance ne peut se faire qu'avec un esprit ouvert.
Du coup, je crois que je me suis perdue dans mon commentaire; je n'arrive pas à m'expliquer comme il faut. Il y a, en fait, tellement de choses dont on ne parle pas, et cela me rend triste.
J'aimerais que l'on oublie les termes "hétérosexualité, "homosexualité", "genre"... Parce que même si ça peut permettre à un individu de se définir, cela peut en perdre d'autres, qui ne se sentent à leur place dans rien. Alors on invente de nouvelles catégories, et ce n'est pas forcément mieux.
Je ne suis pas du tout une personne qui fout les gens dans des boîtes en fait.
On ne devrait pas à se justifier d'être homo, hétéro, noir, rouge, femme, homme, neutre, asexuel...
"On ne devrait pas dire "On ne parle pas assez de ça". C'est là le nœud du problème.
C'est bien que tu aies écrit ce texte; après, il y a un véritable décalage entre l'écrit et l'oral. Je crois que le véritable combat à mener, c'est IRL, par de petites actions, par la communication...
Et oups, si tu ne comprends pas ma review, désolée. J'ai vraiment essayé de mettre en mots tout ce que je ressens, mais j'ai du mal, surtout avec ce qu'il s'est passé hier (oui, je sais, rien à voir, mais la haine n'a pas de couleur ni de visage, dit-on).