Reviews for Enfances bafouées
July K chapter 20 . 5/12/2019
Comme d'habitude, je suis TRES très en retard! Ma marque de fabrique en quelque sorte... Pas de nouveau chapitre depuis Noël, j'avoue que cela m'inquiète. J'espère que vous allez bien et qu'il ne s'agit que d'une sombre histoire d'emploi du temps bien rempli.

J'ai beaucoup aimé ce chapitre car il est riche en émotions. J'ai été joyeuse, inquiète, triste et très en colère... A nouveau, vous avez réussi à faire passer toutes ces émotions dans vos mots sans que cela ne paraisse artificiel ou exagéré à mes yeux (je ne peux bien évidemment parler qu'en mon nom...)!

Que de souffrance dans un simple "Et...rien"! Même les signes évidents du désir de Goldstein ne suffisent pas à le rassurer. Et, une chose en entraînant une autre, étant (ET JE L'ASSUME TOTALEMENT!) une lectrice à préférences, j'ai immédiatement pris le parti d'Eudes et instantanément détesté sa mère puis, par ricochets, après avoir assisté, atterrée, à leur conversation, j'ai également haï Goldstein... Mais quel CONNARD! Il est un condensé de contradictions à lui tout seul! Il reproche à Eudes de ne pas être à cent pourcent avec lui et d'avoir des secrets quand il ne s'agit, en réalité, que de ses propres peurs et démons! Et, pour finir, non content de déblatérer de la merde pour justifier son insécurité face à une relation qu'il ne contrôle pas autant que les précédentes, il saupoudre le tout d'un affligeant "si tu ne me fais pas confiance... je ne veux pas coucher avec toi sans ça". Rien à dire, un pur CONNARD! Quel lien peut-il faire entre la confiance et la sexualité?! Bon, il s'est quand même rattrapé sur la fin... alors je lui pardonne... un peu... Mais, étant une girouette, compte-il encore changer d'avis?

J'ai une pensée enamourée pour Esther, toujours là quand il faut, prête à le défendre. Elle fait partie des quelques personnes qui font qu'Eudes aime encore les relations humaines. J'éviterai, cependant, d'aborder le sujet de Claire Tergiani. Pour une raison qui m'échappe totalement, elle est de ces personnages à qui je trouve toujours une excuse et qui me sont chers (Préférences, le retour! Oui, oui, oui!). Eudes et elle, il ne faut pas y toucher sinon je mords. Malheureusement, quand ils se confrontent l'un à l'autre, je ne peux défendre ni l'un ni l'autre et cela fait de vous un auteur sadique qui me met face à un choix impossible. J'aime pas. Il ne faut plus recommencer!

Merci pour ce magnifique chapitre! J'attends la suite avec toujours la même impatience.

PS : je ne peux malheureusement pas suivre Eudes dans sa théorie selon laquelle les enfants aiment les objets avec une histoire. Si cela était vraiment le cas, il me semble que sa bibliothèque ne serait pas menacée de fermeture, si?!

July
Guest chapter 1 . 3/5/2019
:)
Luciel01 chapter 20 . 1/23/2019
Un coucou rapide pour te souhaiter avant la fin du mois une belle nouvelle année 2019 avec nos chers Charleudes.
yume resonnance chapter 20 . 12/27/2018
C'est pas évident, pour un jeune couple dont les membres sont si différents l'un de l'autre. C'est une bonne chose qu'ils aient réussi à s'entendre pour faire avancer leur histoire :)
La maman de Jonas me rend triste, mais je crains qu'il n'y ait pas de solution miracle pour elle...
Bonne continuation
Yume u_u
Vaesen chapter 20 . 12/25/2018
Oh! Le beau cadeau de noel J'ai beaucoup ri dans ce chapitre - surtout à la seconde moitié. C'était à la fois amusant et attendrissant de les voir aller. Comms toujours, j'ai hâte à la suite.

Joyeux temps des fêtes!
Vaesen
Orah chapter 19 . 12/23/2018
J'ai lu tout tes chapitres en même pas 24h ! Ahah
J'adore la personnalité décapente de tes personnages, tout est bien dosé pour moi, autant l'énigme, la romance que l'humour.
Merci de partager tes écrits avec nous, ce sera toujours un plaisir de te lire. J'ai hâte de pouvoir lire la suite.
July K chapter 19 . 12/16/2018
Ce chapitre me laisse perplexe. J'ai beaucoup de mal à le voir dans la continuité des précédents. Leur échange matinal sur le déroulé de la soirée était hilarant. J'ai aimé le pragmatisme d'Eudes qui n'oublie pas de s'informer sur les raisons du repoussement de Charles. "Ca ne t'a pas plu?" Concis et efficace... La prévenance de Charles était également au rende-vous... Et voilà Eudes drôlement rassuré quant à l'insonorisation de l'appartement! Ils parlent des péripéties de la nuit comme ils raconteraient leurs dernières vacances et leur naturel doit fortement contribuer au comique de leur conversation. J'ai aimé le rendu même cela manquait cruellement de détails. J'aurais aimé en apprendre davantage sur les chansons paillardes, le vocabulaire imagé et les travaux manuels. Tout cela est entièrement de votre faute! Depuis que je lis votre histoire, j'ai l'esprit de plus en plus tordu. Je me suis quand même demandé comment Eudes pouvait se masturber en étant menotté. Et cela m'a tellement obsédé que j'ai été obligée de relire le chapitre précédent pour parvenir à visualiser la main d'Eudes qui avait échappé à la menotte. C'est vraiment moche!

En revanche, ce qui se passe par la suite dans le couloir de l'entrée m'a quelque peu décontenancé... comme un moment certes très joliment écrit mais qui n'aurait pas du se trouver là... si éloigné de ce qu'est leur relation débutante... si décalé par rapport au caractère de Charles. Rien, dans ce moment, ne parait lui ressembler. Je peux concevoir Eudes agir ainsi dans ses étreintes avec des inconnus mais pas avec Charles, pas à cet instant de leur relation, pas de cette façon. Le changement m'a paru trop rapide et ce que je ne comprends pas a tendance à me déplaire. Je suis sans doute trop rigide dans mes conceptions...

La fin du chapitre m'a laissée sur ma faim. L'identité du meurtrier est toujours aussi obscure (pour moi, en tout cas!). Il y a bien une femme qui joue un rôle dans cette affaire. Je ne vois toujours pas Jonas tuer Zoé, pas plus que je ne peux imaginer ces deux "anciennes" amies le faire d'ailleurs. J'ai l'impression de piétiner et cela m'agace!

Et, en plus, il y a plusieurs passages que je n'ai pas compris (Double dose d'agacement!) :
- lorsque Charles interroge Eudes sur ses souvenirs de la veille, il est dit qu'il a l'impression d'avancer nu en terrain miné. La dangerosité d'un terrain miné est-elle vraiment accentuée par l'absence de vêtements?!
- Est-il réellement possible pour Eudes d'avoir la présence d'esprit de demander si Satan a accepté sa supplique alors qu'il doit avoir une superbe gueule de bois? On a rarement envie de faire de l'humour dans ces circonstances, non?
- Quelles sont les raisons pour lesquelles Satan aimerait tellement les clubs sportifs qu'il refuserait une âme pourtant servie sur un plateau d'argent par le possesseur même de cette âme?
- quel effet ça fait un pervers? Parce que Planche a l'air vachement sure d'elle...

Merci pour ce chapitre même si je ne sais toujours pas quoi en penser. J'espère avoir la chance de lire la suite très prochainement.

July
Luciel01 chapter 19 . 11/22/2018
Plus sérieusement, j'aime les échanges savoureux de notre Charleudes ( tu ne m'as pas dit si tu aimais leur surnom..). C'est truculent. Leur histoire promet.
J'attends avec impatience le dénouement de l'enquête. J'ai relu quelques chapitres pour chercher des indices. Et grande surprise, Jonas a 15 ans! Et les 2 terreurs maquillées à la truelle, 14, seulement. Cela change considérablement mes hypothèses. A mon avis, aucun des 3 n'est coupable du meurtre de Zoé. Tu suggères brillamment la violence sous-jacente, tu nous embrouilles régulièrement l'esprit avec les exactions de Jonas mais je ne vois pas ces adolescents capables de la balancer aux ordures. La scène du chapitre 1 est terrible ainsi que les photos montrées à Jonas. Ils n'ont pas le profil. Mes suspicions m'orientent vers un couple d'adultes, des tueurs en série, peut-être? La disparition de Mathilde n'a jamais été élucidée et vu ce qu'on voit à la TV sur les victimes devenus complices, je creuserai de ce côté.
Luciel01 chapter 19 . 11/22/2018
Salut. Bravo. Tu as tenu le challenge ce mois-ci. J'attends avec impatience le chapitre de décembre. N'oublie pas qu'il y a Noël, le repas des 2 réveillons sans oublier les copies au boulot! Héhé! Je suis comme les enfants, je mets la pression pour être sûre que tu n'oublies pas de mettre un petit cadeau sous le sapin pour NOUS!
Erwin Doe chapter 19 . 11/19/2018
Oh mon Dieu ce chapitre ! C'est juste... J'ai tellement, mais tellement ri. XD Les dialogues sont géniaux et imaginer Eudes en train d'invoquer Satan, un véritable régal ! (Pauvre Charles qui a dû supporter tout ça.)

Sinon... donc, une femme se serait battue avec Zoé ? Hum... ça ne laisse pas beaucoup de possibilités, si on s'en tient aux personnages que l'on connaît... et comme je suis d'un naturel à m'imaginer le pire... bon, bon, bon, curieux d'avoir la réponse à ce mystère !

Merci pour ce moment de détente et bonne continuation !
Vaesen chapter 19 . 11/15/2018
Au moins j'ai lu durant la pause alors je n'ai pas éclaté de rire en plein milieu du cours. Un Eudes ivres, c'est hilarant ! Et je suis de l'avis de Charles, ça deviendra une anecdote rigolotte dans quelques années ; c'est bien ce qui fait une relation et la complicité.

Bref. J'attends la suite avec hâte, comme toujours.
Bise,
Vaesen
yume resonnance chapter 19 . 11/15/2018
La nuit était une sorte de préliminaire pour rendre encore plus agréable le matin, ça se trouve, tout était calculé ! Eudes à l'air d'aimer ce genre de plaisir où la frustration joue un certain rôle.
J'ai aucune idée pour le coupable, en même temps je me fiche un peu de l'enquête, je suis nulle en ça, et c'est pas pour le meurtrier de Zoé que j'aime ton histoire
En tout cas trop contente de voir que la publication a repris !
Bonne continuation et vivement la suite :)
Yume u_u
Vaesen chapter 18 . 10/29/2018
Je me demande pour qui c'est réellement frustrant ici! Sûrement pas juste pour Charles, je le garantis.
Les choses s'emmêlent encore dans l'enquête, mais on s'approche du but. Je ne peux malheureusement pas faire une longue review, car je suis en cours, cependant, on peut dire que j'ai aimé et que je reste sur ma faim ! J'ai hâte à la suite... et savoir si Charles cède à ses envies ou y résiste. Encore, j'ai hâte à la réaction de Eudes quand il sera sobre. Ça va être beau.
Vaesen
July K chapter 18 . 10/21/2018
Ben tiens! J'allais vous le dire! En voilà une fin de chapitre ABSOLUMENT ET INDENIABLEMENT pas frustrante DU TOUT! Qu'est-ce que c'est que cette pitoyable tentative d'humour?! Je ne m'y attendais pas du tout... malgré le chapitre précédent et malgré le titre. C'était beaucoup plus imagé que vos écrits précédents et j'ai cru ne pas y survivre. Et vas-y que je lance des propos salaces! Et vas-y que je te touche et que je ME touche! Et un vêtement par-ci... et un élastique de caleçon par-là! Vous avez fait monter la température... vous m'avez fait saliver. Et vas-y que je balance des baisers l'air de rien et que j'inonde mes lecteurs de gémissements à tout va! Et, BIM! Salut, je remballe tout et à la prochaine si vous avez survécu! Parfois, je vous déteste... mais j'admire Charles et son self-contrôle! Il lui en a fallu du courage pour battre en retraite devant autant de sous-entendus. "Viens Charles. Dans tous les sens du terme." J'ai cru que j'allais m'étouffer avec ma propre salive. J'en connait un qui va avoir un réveil difficile...

Bon, après avoir parcouru en long en large et en travers les tréfonds de mon imagination, j'ai fini par atterrir et, pris dans sa globalité, je n'ai pas aimé ce chapitre. Il m'a grandement énervé. Vos personnages m'ont mis en colère. J'ai pesté, déversé mon ressenti devant mon chat à grands renforts de gestes saccadés. "Mieow?" m'a-t-il répondu, de sa toute petite voix, la tête penchée sur le côté, une oreille légèrement baissée... comme le chat de la publicité des yaourts au soja!

Je ne supporte toujours pas Carrovoli! Non content de balancer des mots vulgaires, il continue à nous abreuver de ses jugements FOIREUX! Il joue le policier compatissant auprès de la mère de Jonas (le prénom, le verre d'eau et j'en passe!) mais il ne peut pas s'empêcher de la juger! Pourquoi elle n'aurait pas le droit de continuer à défendre son fils? Pourquoi elle n'aurait pas le droit de s'accrocher à ses souvenirs du "bon garçon" qu'il a un jour été? Et depuis quand un ricanement est FORCEMENT, la manifestation d'un mépris sous-jacent. Carrovoli se désole de ne pas avoir réussi à changer Jonas mais il devrait peut-être commencer par se regarder en face avant de piétiner les autres. "C'est une grande misère de n'avoir pas assez d'esprit pour mieux parler, ni assez de jugement pour se taire." (Jean De La Bruyère).

J'ai pensé m'embourber dans la vase avec Carrovoli mais, NON! Parce qu'en plus, il a fallu que Planche en rajoute une couche! Ils sont en train de parler d'ADOLESCENTS et de leur possible implication dans une affaire de MEURTRE! Il me semblait que Planche est lieutenant de police, pas devin! J'ai du rater des pans entiers de chapitres! Sur quoi se base-t-elle, hormis une violence exprimée dans des actes et des propos, pour AFFIRMER qu'une ADOLESCENTE (Bordel de merde!) est capable d'assassiner quelqu'un et qu'il est certain qu'elle fera un jour du mal à quelqu'un?! Et, enfin, pour m'achever, Charles et son discours intérieur sur l'origine du mal! Je pense qu'ils sont resté trop longtemps dans la police, qu'ils ont vu trop d'horreur! Ils en oublient presque qu'ils sont humains, que ceux qui les entourent sont humains. Sérieusement?! Je ne pense pas qu'il soit possible de naître mauvais! Pour ma part, il n'y a jamais exclusivement que des victimes et des bourreaux. C'est bien au-delà des seules nuances de noir et de blanc. L'expression d'agrégats de circonstances qui se superposent et s'enchaînent, d'une multitude de facteurs qui échappent à notre contrôle. Jonas me fait beaucoup de peine, sa mère également. Ils m'ont fait pleurer... littéralement.

Les résultats des tests sanguins ont finalement été révélé. Finalement, mon jugement ne s'est pas avéré aussi foireux que je le pensais (yé m'envoie des fleurs! ça né fait pas dé mal, non?!). Malgré tout, je n'y vois pas encore très clair dans cette affaire (il fait même vachement sombre dans ma tête!).

J'attends le prochain chapitre avec beaucoup d'impatience et je m'excuse de m'être laissée emporter de la sorte par mon ressenti. J'aime toujours autant votre récit et c'est toujours un plaisir immense de vous lire! A peu de choses près, c'était quelque chose de lire ce chapitre. Des paires de choses ont été révélé ou des choses allant par deux ont été réalisé. C'est quand même la même chose mais c'était beau!

July
Marnie Capro chapter 18 . 10/7/2018
Ah bah il cache bien son jeu le Biblio !

Bon on le savait qu'il avait un "double visage", mais c'est autre chose de le voir en direct. Est-ce qu'on offrirait pas une petite médaille à ce cher Charles, quand même ? Voire même une statue immense du type le plus moral et éthique de la terre xD
115 | Page 1 2 3 4 .. Last Next »