Chapitre 2

Le Mont Symurial. Il le vit. Il volait lui semblait-il dans le ciel comme muni d'aile. C'était un rêve étrange. Vous savez, un de ses rêves où vous êtes conscient de rêver même si ce rêve semble réel. Il volait toujours très haut et descendait maintenant en flèche vers le sommet du Mont. L'air était fraîche. C'était incroyablement réel. Il ne voulait pas se réveiller et retrouver la canicule qui l'attendait là, dans son lit. Il se trouvait au-dessus des nuages, toujours plus près du sommet. Et puis brusquement il accéléra et il fracassa le sommet du Mont et se trouva au centre de la montagne. Il faisait sombre. Plus noir que le noir. Un noir parfait. Et une voix fit résonner le rêve tout entier. « Ici ».

***

Thomas ouvrit les yeux. Il faisait encore nuit. Une des fenêtres de la chambre était entre ouverte et une légère brise s'introduisait faisant remuer le rideau. Elle caressa la nuque de Thomas qui remarqua immédiatement que l'air frais de son rêve qui lui semblait si réel était en effet réel. Il regarda sur sa montre et il n'était que 5 heure du matin. Thomas décida de se lever, pour admirer le paysage et aussi pour respirer de cette air frais dont Elly avait venté les effets. Discrètement, il quitta son lit douillet et sortit de l'abri pour aller se promener sur la route menant dans la jungle. Un lampadaire se trouvait à mi-chemin, éclairant le passage et Thomas, se demandant d'où venait cet électricité, remarqua la génératrice qui était juxtaposée à l'abri. Étrangement, la piste n'était pas éclairé, limitant donc la circulation au jour seulement. Voilà qui donnait une raison à ce voyage nocturne ! L'air était d'une pureté rare et Thomas l'appréciait. Il regarda à l'horizon, et une lueur commençait à ce faire voir. C'était le soleil qui préparait son retour dans le ciel azur de la Guinée Française. Thomas n'alla pas bien loin et retourna à l'abri ou il entreprit de se rendre au haut de la tour pour mieux observer le lever du soleil qui devait bientôt avoir lieu.

Et la lumière fut.

Les rayons se glissèrent entre les branchages pour atteindre les yeux de Thomas qui captait tout avec attention. Le ciel était magnifique. Un dégradé de rouge, d'orange et de jaune entourait l'astre lumineux qui s'élevait lentement dans les cieux. Thomas pouvait presque distinguer les feuilles des arbres se pencher pour recevoir la lumière réchauffante qui pénétrait dans leurs veinules faisant circuler la sève de vie. Toute la jungle semblait se lever pour accueillir le soleil resplendissant.

Il fut assis là haut une heure sans même s'en rendre compte. Ce fut la voix d'une personne dans le salon qui le tira de ses pensées. Il quitta son confortable siège, jeta un dernier regard au paysage et descendit ensuite rejoindre les autres qui se trouvaient, pour la plupart, autour de la table pour un léger déjeuner. Elly vit son père descendre les marches de la tour et lui sourit.

- Alors tu étais là ?

- Oui, dit Thomas, rêvassant. Le lever du soleil était fabuleux. Cet endroit à beau avoir quelques défauts mais je dois avouer qu'il me plaît de plus en plus !

- Nous partons dans quelques minutes alors si tu veux prendre quelque chose, fais le maintenant. La route est longue, alors il vaut mieux être prêt à l'affronter.

Thomas s'avança vers la table et s'assit sur un petit tabouret placer là en guise de chaise. Le Gros était devant lui et cela ne lui donna pas vraiment le goût de manger. Malgré le fait que la température était clémente se jour là, il semblait toujours dégager cette odeur désagréable de sueur et de saleté. Ses cheveux roux semblaient encore coller à sa peau grasse et son regard était toujours vide de toute émotion. Murphy était assis tout près avec sa casquette sur la table, prête à être porter. Derek et Gregg, qui étaient toujours dans le dortoir, sortirent enfin avec quelques sacs.

- Alors maintenant nous partons, amener vos bagages et rendez vous à l'arrière. Il y a des Jeeps qui vous attendent là. Nous allons faire un arrêt à toute les deux heures environ alors si il y a quelqu'un qui veut aller au petit coin, c'est le moment.

Cette dernière note fit sourire la compagnie qui allèrent soit chercher leurs bagages, où encore dans la forêt satisfaire leur besoin. Bientôt, le bâtiment fut vider et il redevint inoccupé comme auparavant. Rien, sauf peut-être la senteur de la bonne nourriture déguster la veille, ne pouvait laisser croire que cet endroit avait été le refuge d'une dizaine d'hommes pour une nuit.

Ils roulaient sur une route de terre plutôt mal entretenu qui s'enfonçait rapidement dans la jungle les éloignant encore plus du monde « connu ». Il entraient dans une terre rarement exploré et qui cachait peut-être maints secrets. Les deux Jeeps, qui transportaient 5 personnes chacun, se frayaient tant bien que mal un chemin au travers de cette route sinueuse et étroite. Les arbres étaient recourbés dans le chemin, donnant l'impression qu'il voulait engloutir les nouveaux arrivants. Malgré l'aspect « possessif » de la jungle, elle était d'une extraordinaire beauté. Des plantes exotiques peut-être encore jamais répertoriés et d'autres d'une rareté grandissante se trouvait côte à côte formant à eux seul un jardin digne des plus grands Rois. Plus les Jeeps avançaient, plus la vie s'installaient autour d'eux. Des oiseaux multicolores et des petits singes amusants venaient les regarder passer lâchant des petits sons mélodieux qui étaient tout sauf hostile. Une douce fragrance d'herbe fraîche et de rosé se faisait sentir dans l'air encore pure et fraîche du matin.

Dans la Jeep de Thomas se trouvait sa fille Elly, Gregg qui conduisait, Murphy assis à l'avant et un des « mineurs », appelé Joe, assis avec Elly et Thomas à l'arrière de la Jeep et ayant comme autre compagnon un tas de bagages plus ou moins bien disposé qui encombrait beaucoup les passagers.

- Nous arriverons bientôt à la plaine de la Sorcière. dit Elly en pointant un endroit encore indistinct.

- C'est quoi cette plaine ? demanda Joe, s'introduisant dans la conversation.

- C'est un espace d'environ 100 mètres de diamètre où les arbres ne poussent pas. Pas d'herbe non plus, seulement de la terre. Les villageois disent que c'est un mauvais sort jeter par une sorcière jadis. Une histoire pour effrayer les enfants sans doute., répondit Elly.

La Jeep traversait à ce moment l'endroit étroit. L'air sembla étouffant tout d'un coup mais cette impression ce dissipa rapidement laissant place de nouveau à la vie. Cela faisait près de 3 heures qu'ils roulaient lorsque Gregg et Derek s'arrêtèrent un moment. Ils en profitèrent pour faire le point.

- Nous avons parcourus environ le quart du chemin. À quelques kilomètres d'ici, nous allons enfin descendre dans la Vallée verte. À partir de là, l'air sera plus humide. Nous allons ensuite longer la rivière Kontaku pour la traverser quelques kilomètres plus loin. Ensuite ce sera 4 ou 5 heures de route dans la jungle pour enfin arriver au Bassin des Dieux où nous devrons laisser nos voitures. Au bas du Bassins des Dieux ce trouve le village. C'est à environ une demi-heures de marche en descente vers le creux du bassin. Si tout va bien nous serons arriver vers 6 heure au village, pour le tomber de la nuit et le souper.

Derek avait prononcer ce discours comme s'il l'avait répéter toute la nuit. Thomas ce mit debout sur le Jeep pour tenter de voir au loin mais il ne distinguait pas autre chose qu'une suite d'arbres tropicaux. La pause fut courte et le chemin reprit.

***

La Vallée verte. On ne pouvait pas la manqué. La route descendait rapidement sur deux kilomètres environ et du haut où ils se trouvaient, ils pouvaient distinguer la rivière Kontaku qui séparait la vallée en deux. La rivière reflétait les rayons du soleil donnant l'impression que des diamants recouvrait le sol de cette rivière. Cela était beau, vraiment beau. Les chants des oiseaux exotiques, qui n'avaient pas arrêter depuis le matin, fit de cette image, que les passagers incrustaient dans leur mémoire, une véritable vision du paradis. Tout semblait propre et neuf. Rien de cette pollution que l'on retrouve dans les grandes villes n'était arriver jusque là. C'était parfait.

***

Ils longeaient maintenant la rivière Kontaku qu'ils avaient admirer quelques temps auparavant. La Jeep allait rapidement et le vent faisait flotter les cheveux d'Elly qui avait fermer les yeux pour mieux saisir la sensation d'extase que lui procurait ce moment. Le son de la rivière qui déferlait et la senteur toujours présente de fraîcheur. Elle ne se lassait jamais de ces voyages du village jusqu'à la piste d'atterrissage. Trois fois elle l'avait fait et à chaque fois c'était meilleur. Un bruit de fracas d'eau commença ensuite à ce faire entendre. La rivière tombait d'une trentaine de mètre dans un ravin étroit d'une dizaine de mètres. Là était le pont qui menaient à la partie la plus longue du trajet jusqu'au Bassin des Dieux. Ils traversèrent le pont, laissant derrière eux la rivière Kontaku.

***

La Jeep s'arrêta enfin. Un petit espace semblait avoir été aménagé pour entreposer les deux véhicules. L'essence nécessaire pour retourner à la piste était aussi stocker à cette endroit. Heureusement, les Jeep étaient des modèles hybride ne prenant que peu d'essence. Ils virent alors le Bassin des Dieux devant eux. Les nouveaux arrivants furent étonner. On pouvait voir le village, il était visible par les quelques torches allumé, car le soleil commençait ça descente. Cependant, on ne pouvait voir aucune demeure et encore moins des villageois. IL se trouvait dans un espèce de gouffre en forme de bassin. On aurait réellement pu dire qu'il s'agissait d'un bassin géant. Aussi, à une des extrémités une chute énorme déversait son eau qui s'écoulait en zigzaguant dans le bassin. C'était les eaux de la rivière Kontaku. Ils commencèrent leur descente. Une petite route les conduisit jusqu'aux bas du bassin et ils durent suivent un sentier dans la jungle. Il était cependant bien dégagé, donc couramment utilisé. Une faible lueur apparut alors devant eux. Ils y était enfin.

C'est la fin du deuxième chapitre et encore pas beaucoup d'action ou d'histoire. Cependant, le prochain devrait être le véritable Premier Chapitre (en terme d'action et d'histoire bien sûr !) C'est deux ci étaient plus destiné à faire pénétrer le lecteur dans l'univers du livre.

Merci pour les reviews de la première partie et continuer à me lire !!! Review encore !!!

Élune : Oui, je sais, je commence toujours lentement. Peut-être trop ? Et bien le chapitre 3 ou 4 devrait arranger ça.

Eryna Khan : Merci.voici la suite !