Brûlé vif

L'amour est un brasier

Incontrôlable

Un démon sans pitié

Nous misérables

Fasciné par les flammes

Nous en perdons notre âme

Foyé ou feu sauvage

Risquant tous le naufrage

Pour toucher les nuages

Nous lui donnons en gage

Notre c?ur

Le bonheur

Autrefois simple et doux

Faisant le pari fou

De dépassé Icare

Car nous avons en nous

La conviction très floue

Que vivre pour une part

C'est brûler, c'est soufrir

Le meilleur et le pire

Pour échapper au froid

Y croire à chaque fois

Car l'homme est fait pour voler

Même si il doit tomber.

Philibia, juin 2003