Titre : Amaty

Auteures : Aurialie et Mylie

e-mail : Aurialie : aurialie_wilson@hotmail.com Mylie : mimi_the_devil@hotmail.com

Rating : PG-13 pour violence et torture psychologique, certain passages de guerres et de torture frôlent même le NC-17

Genre : Fantaisie, action/aventure, romance

Grades : Lime, Sérieux, Violence, VDP (Violence et Destruction Psychologique), Angst, Drama, Death, Dark, POV quelques fois

Disclamer : tout ce qui touche de près ou de loin l'histoire, que ce soit les personnages, le monde, les peuples, les traditions, les démons, les langues etc. . . nous appartiennent entièrement. Après les jours et les nuits passé a travail d'arrache pied sur le concepte, nous n'allons pas toléré de voir notre travail mis ailleurs.

Note : cette histoire est a développement long, l'action, le sang et la mort n'arrive que plus tard, mais attention, il y en a, et quand on parle de violence, ce n'est pas deux ou trois coups de poings, mais des tueries avec la torture et tout ce qui va avec. Mais bon, le tout est traité le plus poétiquement possible, en prenant le point de vu psychologique du personnage, ce n'est pas assez pour vous donner envi de vous diriger vers les toilettes les plus proches n'ayez pas peur! Il est possible également que nous postions plusieurs chapitres a la fois car cette histoire est très avancée.

P.S. : Sur les terres d'Amaty, les jours se disent cycles, les mois se disent lunes et les années se disent âges.

Re P.S. : Toutes les langues (Kiev et Synadoran) ont été crées entièrement par Aurialie et comportent bel et bien des règles de grammaires, d'orthographe et etc. . . C'est la l'?uvre de longues journées de travail et nous espérons sincèrement que vous allez apprécier cette diversité. De plus, l'anglais et l'espagnol sont aussi utilisés (encore grâce a aurialie (a! petite linguiste que je suis!)

*** -- *** -- ***

Prélude

On raconte encore, a qui veut bien l'entendre que les terres d'Amaty furent un jour, gorgées d'elfes, ce que je n'ai encore que peine a croire. Les peuples oubliés resteront a jamais enfouie dans la gloire qu'ils eurent un jour connus. Notre nation n'est que déchirée par son orgueil et les reflets de ses triomphes d'autres fois, elle n'est que poussières et conservera cette forme jusqu'à l'heure du jugement dernier. Nous ne sommes plus qu'objets de comptes, qu'une légende déjà effacée par le sang et la flamme. Qu'une horde passée de la réalité au mythe.

L'apogée des elfes n'est plus qu'une merveilleuse histoire que les jeunes mortels se plaisent a entendre, encore et encore. Tous ignorent le prix du sang de mes frères qui fut versé au cours de ce récit, bien que personne ne voulu repasser ses sombres âges en mémoire, les conserver dans leur tête, pour un jour, redonner la grâce méritée a l'esprit des guerriers disparus. Ils s'en moquent, leur vanité n'est que trop grande pour accepter cette idée de faiblesse. Faiblesse! Un mot qu'ils ne connaissent plus et qu'ils en nieront tout souvenirs. Une chronologie qui ne s'est accrocher qu'a mes songes.

Mais le destin demeure une chose incertaine, nous ne pouvons que nous attarder sur le passé.