Gardien des ténèbres abyssales

Westerly

Grade : Yaoi, ce n'est plus sous-entendu, voilà du concret ! !! sanglant !! par là je veux dire, tripes à l'air, sang dans le vent...petite description macabre.

Genre : fantasy

*** éclipse temporelle ou changement de lieu ou de persos aussi ^^…

CHAPITRE 4

Exaxiel se réveilla peu avant l'aube. La fenêtre était largement ouverte, mais il avait très chaud malgré l'hiver qui approchait à grand pas. Cette chaleur venait du jeune homme contre lequel il était collé.

Il avait pris une décision : il ne retournerait pas à l'école, pour ce que cela lui importait…Il savait lire et écrire, pour un démon c'était déjà beaucoup…Car il en était un…D'une espèce rare, c'était vrai…Il se pouvait même qu'il soit le seul à présent…Mais son apparence était tout à fait humaine ou angélique à ses heures…Son regard se porta sur Yahirai. Il se redressa en position assise et observa secrètement le brun aux mèches dégradées…Il était vraiment magnifique, malgré son état…Apparemment, la fièvre le rongeait…Il était brûlant…Et son visage…Si attirant…Sa peau blanche malgré le feu qui faisait rage en lui était douce et fraîche au toucher, son nez fin et ses yeux fermés le faisaient ressembler à un véritable être de perfection…

Gardant le contact avec son corps, il s'éloigna vers d'autres pensées, beaucoup moins réjouissantes…Il s'était douté que le Gabriel venu lui rendre une visite n'était pas le vrai Gabriel, mais le fait de voir ses soupçons confirmés par le meilleur ami de cet ange avait quelque chose d'effarant…

Akirion lui avait parlé d'Uriel et de Mikael, mais Zahikel ? Son maître avait-il réussi à échapper à Ikartan ? Et pourquoi donc Zeff s'inquiétait-il pour Yahirai ? Et Yahirai qui connaissait Akirion…

            -Arf ! J'ai mal à la tête !!!!…

            -Et qu'est-ce qui t'embrouille tant ? Demanda une voix ensommeillée.

            -Je comprends rien de rien…Il y a tellement d'éléments qui m'échappent ! Et personne ne me prévient de rien ? Comment veux-tu que je me repère moi ?

            -Hmm…Difficile question…

            -Ne te moque pas de moi Hirai !

Exaxiel fit mine de bouder mais une main sournoise vint effleurer ses flancs sensibles.

Il répondit par une mimique crispée, mais ne put se contenir quand Yahirai le chatouilla vivement.

            -Argh !!!!! Tu vas payer !!

Ils rirent un moment avant qu'Exaxiel se retrouve au-dessus de son « grand-frère ».

Il fit mine de chercher une vengeance à son goût quand tout à coup Yahirai se redressa vivement et gémit.

Il sentit de suite l'afflux de magie qui venait dans leur direction.

            -Zahikel ??? Réagit-il en reconnaissant la silhouette de son ancien tuteur.

            -J'ai peu de temps Exaxiel. Ecoute, je vais revenir bientôt, mais promets-moi que dés que tu verras Akirion, tu lui diras de venir me voir. Il faut qu'il vienne très rapidement,  tu entends ? Dis-lui qu'Aorios est en danger…Et prends soin de Yahirai.

Et l'archange disparut aussi vite qu'il était arrivé…

            -Ils ont l'air de tous me connaître…Ixiel, dis-moi ce que j'ai dans le dos…J'ai très mal…

Le Chérubin réagit au ton douloureux de son ami. Il fit passer son tee-shirt par-dessus sa tête et examina son dos. Ecarquillant les yeux de surprise, il posa ses mains sur les marques très visibles…Cela ne pouvait être possible…

            -Yahirai…Ce sont…

            -Des ailes ? Finit l'autre en devinant au ton du Chérubin que c'était tout à fait anormal.

            -Oui…Elles « veulent sortir »…Mais pourquoi toi ? Ton père était un être d'Acarpia ? Ou ta mère peut-être ? Questionna rapidement le blond, avant que d'autres suppositions absurdes ne frôlent son esprit.

            -Je n'ai jamais connu mes parents…Comment veux-tu que je sache…

            -Ta grand-mère pourrait être au courant…

-Je ne pense pas…Et je ne veux pas la mêler à ça…Elle vient de perdre son mari…

Le brun soupira et se leva, décidant qu'il fallait bien vivre de toutes façons. Mais une chose le chiffonnait.

            -Ixiel ? Quel genre d'êtres sont les quatre gardiens de la porte de ton monde ?

            -Hum, ils sont tous fils d'un ange et d'un démon…Evidemment, de démons de différentes sortes…Je ne connais que deux des frères de sang. Zeff, fils d'un Ange qui  a perdu ses ailes à cause de son amour pour un démon obscur : ce sont des êtres humanoïdes à la peau anormalement rouges et au sang chaud, ils se battent à mains nues où avec de légères armes, telles de fines épées. Et Iko, lui c'est un vrai démon pervers et sadique : il aime le sang et adore tripoter son monde, lui se bat avec un sabre à double tranchant. Je suis le premier à reconnaître qu'ils ont tout de même un bon fond : ils sont nobles et protègent les leurs ; c'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils sont enfermés dans les anneaux…

            -Mais Zeff est libéré ?! Comment ?

            -Il y a bien sûr un moyen de les délivrer, mais j'ignore lequel…Peut-être même y en a-t-il plusieurs…Zeff doit être à la recherche de ses frères…

            -Peut-être en a-t-il déjà trouvé un…Murmura Yahirai, tandis que l'anneau doré revenait à sa vue.

            -Hirai ? Comment sais-tu cela ?

            -Hein ? Non, c'était juste une supposition…

            -Bon, il vaudrait mieux pour toi que tu te dépêches, tu vas être en retard à tes cours. Moi je vais t'accompagner.

            -Hein ? Comment veux-tu m'accompagner alors que tu n'as que quatorze ans ?

            -Par l'intermédiaire de mon talisman…Je te l'offre, tiens. Comme ça je serais toujours là pour veiller sur toi ! De toutes façons je n'ai pas besoin d'aller à l'école et puis j'ai promis à Akirion et à mon maître Zahikel de veiller sur toi ! Se défendit-il en souriant.

            -Alors si c'est comme ça, je ne peux que m'abaisser à tes résolutions…

***

Yahirai ressentait une certaine indifférence vis à vis de ce qui lui arrivait : il s'était facilement habitué au fait qu'Exaxiel était un ange…Que ces espèces magiques existaient, etcetera…Peut-être que cette soudaine froideur qui l'habitait résultait de cette acceptation…ou au fait que ses grands-parents connaissaient son histoire…Il était donc un des ces êtres enfuis…

-/Les dates coïncident, tu sais. Ca s'est passé, il y a dix ans…J'avais quatorze ans à l'époque, je n'ai pas vieilli enfermé dans cette amulette…Toi tu devais avoir neuf ans si à présent tu as dix-neuf ans…Te souviens-tu de l'âge que tu avais lorsque tu es arrivé ?/

            -Je…Mes plus anciens souvenirs remontent à ma neuvième année, c'est exact…Le jour où je me suis réveillée chez mes grands-parents…A mon réveil, ils m'ont souhaité bonjour et ma grand-mère m'avait préparé mon petit déjeuner comme s'il en avait toujours été de même…Pourtant, je ne me souvenais plus de rien…D'avant…

Yahirai se tut, l'émotion le saisissant à la gorge et puis, se trouvant dans la rue en train de parler tout seul, les gens allaient le prendre pour un malade…

Il entra dans sa classe et s'assit à sa place, près de la fenêtre au coin du fond au dernier rang. Zeff le suivit de peu et lui adressa un sourire charmant avant de s'installer près de lui.

            -Ca va mieux ?

            -Oui, merci, Zeff. Répondit Yahirai, tentant d'oublier la méfiance d'Exaxiel qui lui martelait le cerveau.

            -Et comment va Exaxiel ? Il ne me porte pas dans son cœur…Et je le comprends d'ailleurs, ricana le blond, laissant ses yeux sombres s'illuminer un peu.

            -Il est là, fit Yahirai en lui montrant son pendentif.

-Oh…

Zeff roula des yeux un moment et sourit vicieusement…Alors le demi-ange avait peur que lui, Zeff Hepros, lui vole cet exquis mâle au corps de Dieu Grec…Il était vrai qu'il valait plus que le coup…Il aurait bien aimé le sentir vibrer sous ses doigts…

Argh…Encore ces pensées lubriques ! Il n'en finissait jamais ; s'il commençait là, il serait difficile de l'arrêter…Il saisit machinalement l'anneau autour de son cou, évitant de mettre son doigt dedans. Oui, il n'était pas assez cinglé pour souffrir une seconde fois comme la précédente. Même pour Iko…Enfin, en sachant que ça ne le mènerait à rien…La pensée qu'il eut pour le démon roux le calma un tant soit peu. Iko…Aorios…Youkai…Et Ikartan.

            -Zeff ? Tout va bien ? S'inquiéta légèrement Yahirai en se penchant vers lui.

            -Oui…Que regardes-tu ? Demanda-t-il en suivant le regard implicite de son voisin.

Yahirai fixait, comme la veille, l'anneau d'or…Cette soif qu'il avait de lui…

            -Ton anneau est étrangement attirant…oh, pardonne-moi, se reprit-il quand il s'aperçut qu'il avait énoncé tout haut ce qu'il pensait.

Etrangement, Zeff se tut toute la journée, méditant les propos révélateurs du brun. Sa bague l'attirait ? Pourtant, lui ne décelait aucune forme d'attraction vis à vis de l'anneau, enfin à part cette puissance quand il le touchait…

Yahirai soupira en sentant arriver la fin des cours…Sa douleur était telle que comparé à elle, marcher sur des charbons ardents serait un véritable bonheur aux mille chatouillis.

Cette chose le vrillait de l'intérieur…Cette chose, non, ses ailes…

            -/Il est étrange que ton pouvoir afflue maintenant…Peut-être est-ce à cause des évènements actuels. Tu sais, ce qui t'arrive n'est pas anormal, tu es sûrement né de l'union d'un humain et d'un démon ou ange. Ce qui est étrange, c'est que tu ne t'éveilles que maintenant…Expliqua Exaxiel à la question intérieure qu'il se posait./

La sonnerie retentit et à nouveau, la troupe du Chinois typé lui barra le passage.

Mais cette fois-ci, Zeff entoura Yahirai d'un bras protecteur, les poussant sur leur passage.

Il se rendit compte de son geste et ôta immédiatement son membre. Ses gestes étaient comme dictés par son esprit seul en ce qui concernait le brun. Celui-ci brûlait de l'intérieur.

            -Bon, je te laisse, j'ai une course à faire en ville. A demain !

            -Oui, à demain.

La douleur augmenta alors, tandis qu'une impression étrange s'emparait du jeune homme troublé. Mais il se maintint debout.

            -/Yahirai ! J'ai mal…/

            -Pardon, mais je ne contrôle plus rien…

            -Comment ça tu ne contrôles plus rien ? Déjà ? Alors que je n'ai même pas commencé ?

La voix émanait de devant lui et effectivement, une silhouette approchait vers l'endroit où il se trouvait. Au même moment Zeff se retourna : il l'avait senti…

            -Qui…êtes-vous ? Demanda Yahirai en basculant légèrement sous l'effet de la crispation de ses muscles.

            -Je m'appelle Ekeru, je n'ai rien spécialement contre toi, mais j'ai été payé pour te démolir le portrait sans abîmé ton joli minois, difficile non ? C'est bien lui ? Demanda-t-il à une personne située derrière lui.

            -Oui, acquiesça l'autre…

            -Alors mon mignon ?

            -Vous êtes un démon. Je le sens, dit Yahirai avant de tomber à genoux, les bras recourber.

L'autre recula, surpris de sa certitude…Il n'était pourtant pas un habitant d'Acarpia capable de le « sentir »…Comment savait-il ?

            -Un démon ? Quelle bonne surprise ! Tu sais donc qui je suis…Mais que fais-tu donc à genoux ? Tu veux donc une mort rapide, car maintenant que tu sais ce que je suis…

Il ricana, passant une main dans ses cheveux noirs et délavés. Ses yeux jaunes brillaient comme deux bougies dans l'ombre. Yahirai respirait difficilement tandis que l'autre se rapprochait sensiblement. Exaxiel tentait de sortir, mais la douleur de son ami le retenait dans sa prison…

            -Stop…N'avance plus…Tu me fais mal…Gémit le brun en se tenait les côtes, les yeux dans le vague, les pommettes livides.

            -Un pas de plus et tu es mort Ekeru, trancha une voix nette et sûre d'elle.

            -Mais, n'est-ce pas le jeune Hepros ? Comment se porte ton père Zeffy ?

            -La ferme. Qu'est-ce que tu lui veux ? Demanda Zeff en désignant Yahirai, ne remarquant pas sa position, étrange, et l'absence d'Exaxiel.

            -Je fais ce pour quoi je suis rémunéré, et ne t'avises pas d'entraver mon chemin.

            -Je ne vais pas me contenter de l'entraver, je vais le balayer…

Zeff se jeta sur le démon, se transformant totalement cette fois…Ses ailes apparurent, noires et nues, effrayantes et pourtant diablement attirantes. Ses griffes se plantèrent dans la gorge de l'autre et lui arrachèrent une artère qu'il jeta au loin, dans un floc sanglant…L'autre essuya le liquide goûtant petit à petit de son cou pour glisser sur son torse lisse.

Sans prévenir, il attaqua le blond qui contra sans difficulté. L'autre retomba lourdement à terre, la main sur son…l'emplacement de son ancienne oreille droite. La peau était déchirée et pendait sans subtilité en une désagréable impression de flottement…

            -Je continue ou tu en restes là ?

            -AAAAAAAAAAAAAhhhhhh……………..

Zeff se retourna comme si on l'avait giflé. Il aperçut Yahirai allongé au sol, agrippant ce qu'il pouvait de ses mains pour irradier la douleur lancinante et atroce qui le secouait. Il aperçut un mouvement dans son dos et écarquilla les pupilles…non…

Au même moment Ekeru en profita pour l'attaquer, mais plus prompt que lui, il n'eut pas le temps d'agir que Zeff avait déjà un bras en lui, enserrant ses organes d'une main. Il observa silencieusement le démon à la peau noire comme le charbon, les traces rouges de sang étaient les seules couleurs à ressortir de sa silhouette aux yeux de braise éteints avec une surprise non feinte. Le corps retomba grossièrement sur le goudron de la ruelle…Zeff avait chaud…La chaleur se propageait à la vitesse de la lumière dans son corps. Sa main était brûlante : il abaissa son regard dessus et rejeta vivement son contenu. Il plaça rapidement son avant-bras propre devant sa bouche pour ne pas vomir et il vit encore longtemps cette image qu'étaient les entrailles luisantes du démon décédé.

Les gémissements du brun le détournèrent de cette vision peu ragoûtante.

Yahirai gisait sur le ventre et essayait de se redresser. Il le releva pour qu'il s'appuie sur lui. La situation ne lui plaisait pas du tout, pourtant il devait bien avouer que sa curiosité l'emporterait encore cette fois-ci.

            -Argh, Zeff…J'ai mal…...

Zeff tenta d'arracher le pendentif renfermant Exaxiel, mais quand il joignit le geste à la pensée, la puissance qui s'en dégagea l'envoya valser avec le mur le plus proche. Il grimaça, se remit sur pieds et saisit le brun à bras le corps.

Il marcha un long moment, soufflant de fatigue en symbiose avec Yahirai.

Ils arrivèrent enfin près du point d'eau d'un lac. La nuit recouvrait déjà cet endroit de l'étendue d'eau, l'hiver approchant à grands pas.

Le démon posa doucement le corps blessé à terre, ôtant par la même occasion la chemise déchirée ; déjà deux os sortaient de dessous les omoplates colorées de sang, une texture gluante les recouvrait. Et elles émergèrent d'un coup, sortant avec majesté du dos cambré…

Yahirai s'évanouit de suite dans les bras de son « sauveur ».

            -Me voilà bien…Un ange ?

La beauté mystique du jeune homme lui inspirait de curieux rêve…Jamais un ange n'avait été aussi beau…Il se reprit au bout d'un moment et dénuda entièrement le jeune brun : Exaxiel sortit enfin du talisman, à genoux et visiblement épuisé.

Il observa le grand blond plonger son ami dans l'eau glacée du lac, lavant délicatement les ailes immaculées, grelottant à cause de la basse température. Le portrait était vraiment attendrissant bien qu'il fut jaloux…

            -Tu savais que c'était un ange ?

            -Impossible…Akirion serait au courant.

            -Exact…Mais, il est assez occupé par lui ces derniers temps…Il est même possible que…non…, s'interrompit Zeff en écarquillant soudain les sourcils, relevant le brun contre lui révélant sa splendide nudité à la lune.

« En fait, mes supérieurs craignent que tu t'en prennes à quelqu'un de très important à nos yeux, et aux tiens aussi d'ailleurs… »

            -Impossible…Il est impossible que ce soit lui…Essaya-t-il de se convaincre.

            -Quoi ? Demanda Exaxiel, un peu perdu, recouvrant son ami de sa longue veste noire, effleurant de sa paume ouverte les longues plumes éthérées avec une surprise ravie sous leur douceur.

            -Akirion ne t'a pas parlé récemment d'un jeune homme dont certaines personnes veulent s'emparer ?…Moi, il m'a dit que quelqu'un pourrait être très important à mes yeux…Peut-être…Je suis certain qu'il parlait de Yahirai !

Il tourna son visage vers le brun entre ses bras et frémit de tout son être…Cette attirance pour lui, due certainement à sa transformation…Sa puissance peut-être…

Il regarda les lèvres fermes mi-entrouvertes, le nez fin et les mèches trempées…Ses lèvres trouvèrent leur chemin d'elles-mêmes et avant de les déposer tendrement sur celles du brun il murmura un : « Pardon Iko… »

Exaxiel ferma les yeux jalousement…Pourtant, Yahirai était son frère non ?

            -On le ramène chez lui.

            -Sa grand-mère ? Questionna inutilement le Chérubin.

Zeff haussa les épaules et porta le brun comme un bébé le long du chemin, l'ayant au préalable recouvert de sa longue veste. Une fois devant la porte des Akusui, il frappa du pied, réveillant la vieille femme qui vint ouvrir en robe de chambre. Elle joignit ses mains devant sa bouche avant d'ouvrir la porte en grand et de laisser passer le démon. Il déposa le jeune ailé sur le canapé, plumes en l'air, car il savait qu'au début, c'était très douloureux.

La vieille Aku se précipita vers lui, touchant son front brûlant, frictionnant sa peau nue et gelée. Elle le recouvrit d'une épaisse couverture et apporta des boissons chaudes pour les deux autres garçons. Exaxiel lui sourit instinctivement, sourire qui disparut au moment où Zeff questionna, impartial.

            -Vous saviez n'est-ce pas ? Qui est-il ?

            -Je ne sais pas…

La vieille dame s'assit avec calme dans le rocking-chair près de la cheminée. Elle se plongea dans ses souvenirs et sourit tendrement en se les remémorant.

            -Yahirai n'avait que neuf ans quand il est arrivé ici…Son père est survenu de nul part, l'amenant avec lui. C'était un homme élégant et gentil, mais contraint de l'abandonner…

« Pour ne pas qu'il le trouve, nous a-t-il expliqué… » Avant de partir, il a passé une main devant les yeux de Yahirai et le petit s'est effondré dans ses bras. Il nous a dit de prendre soin de lui car il était important… « Il s'appelle Yahirai, sa mère est morte et son père a disparu, c'est tout ce qu'il aura besoin de savoir. »

Mon mari était déjà malade, et il le savait, il n'en avait plus pour longtemps : son cœur était trop faible, il venait même de faire un grave infarctus, dont Dieu seul sait comment il a réchappé. Mais, dés lors, il alla beaucoup mieux…Il m'avait dit : « l'ange veille sur Yahirai, et son père n'est pas loin… »

Le petit, quand il s'est réveillé ne se souvenait de rien et je faisais comme s'il était étourdi…Mais il sentait bien qu'il n'était pas à sa place…

            -J'ai toujours su que vous n'étiez pas mes vrais grands-parents…Mais vous m'aimiez en tant que tels, alors je vous ai aimé aussi…

La voix cotonneuse, Yahirai n'avait pas ouvert les yeux…Pourtant un film se déroulait devant ses prunelles prussiennes…Son passé n'avait plus de secret…

Sous les yeux des trois personnes présentes dans la pièce, Yahirai se leva, légèrement chancelant, accrochant vaguement la couverture autour de sa taille. Il s'étira, s'enroulant avec émerveillement dans ses propres plumes angéliques. Elles caressaient avec douceur son visage toujours chaud et il faillit chavirer sous une nouvelle poussée de fièvre si Zeff ne l'avait pas rattrapé. Sa grand-mère vint lui prendre la main de la sienne, tremblante et incertaine, mais émerveillé devant tant de blancheur et de beauté chez son « bébé » : Yahirai était devenu un magnifique jeune homme au corps fin et puissant, un sentimental sincère et dévoué…

            -Je ne t'en veux pas grand-mère…De toutes façons, si tu m'avais dit que mon père était apparu comme par magie, je ne l'aurais pas cru…

Il l'enlaça tendrement, comme à son habitude et remarqua l'expression crispée d'Exaxiel.

            -Grand-mère, va te recoucher, je vais me reposer aussi, c'est promis. Et on reparlera de ceci demain…

Son cœur se serra…Demain, rien ne serait plus pareil, ni pour lui, ni pour elle…

            -Exaxiel ? Tu vas bien ? Demanda-t-il inquiet en scrutant les émeraudes cristallines à la recherche de ce qui l'indisposait. Je suis trop puissant ?? S'étonna-t-il en ressentant l'étreinte que subissait alors le Chérubin.

            -Tu laisses s'échapper ton aura, mais fait étrange, je ne la sens pas…Faiblirais-tu Exaxiel ? Interrogea ironiquement le démon.

            -Au lieu de ricaner comme un débile, aide-moi à ne pas la laisser s'échapper, demanda froidement Yahirai, d'une voix qu'il ne reconnut pas lui-même.

Son aura se glaça automatiquement autour de lui et il put sentir sa présence le long de sa peau, ses ailes rentrèrent en lui quand il le souhaita. Il redressa la tête, légèrement perdu. Son air méprisant avait disparu en même temps que son sourire austère.

            -Ca va Ixiel ?

            -Oui, aucun problème…Juste une perte d'énergie due à ta transformation.

            -Pardonne-moi, je suis désolé, je ne voulais pas te blesser, s'excusa-t-il en saisissant le fin visage du Chérubin pour embrasser son front et l'enlacer tendrement.

Zeff se souvint alors du contact de ses lèvres contre les siennes et de l'étrange sentiment qui l'avait saisi à ce moment là. Il percevait la puissance du brun ; comme sortie d'un cocon de plume elle arrivait à lui par vagues légères…Il s'était vite adapté à ses pouvoirs…mais qu'était-il réellement ? Il fallait trouver Akirion ou l'un de ses anges qui prétendaient tout savoir sur tout…

********************

Yahirai observa silencieusement sa grand-mère dormir d'un sommeil profond mais agité…Il n'aimait pas la savoir triste ou perturbée. Son visage pâle et ridé mais d'une douceur réelle lui fendait le cœur. Il allait la quitter, pour toujours…Sa destinée n'était connue que de lui, les preuves de ses origines brûlaient encore dans la corbeille non loin et dans peu de temps elles s'éteindraient doucement pour disparaître à jamais…Ils se fichaient de ses parents ; ce qu'il souhaitait à présent, c'était récupérer ses protecteurs, ses guerriers. Il posa un baiser appuyé sur le front sillonné et se rappela en un éclair de ce qu'il venait d'apprendre…

/////Yahirai, un jour tu découvriras la vérité, oui la stricte vérité…Est-ce un bien ou un mal pour toi ? Je n'en ai aucune idée…Mais je vais te conter ce qui m'est arrivé…Il y a exactement dix courtes années, j'ai été victime d'un infarctus, dû à la fragilité de mon cœur : j'aurais du en mourir, mais les choses ne se déroulèrent pas de la sorte. Gabriel est venu à moi, cet ange de blancheur et de pureté, ton père. Il m'a demandé de prendre soin de toi jusqu'à ce que tu t'éveilles, « parce qu'il ne doit pas vivre avec moi, parce que vous êtes un receveur parfait et que je l'ai promis à sa mère : il faut qu'il survive. » Il m'a abreuvé de paroles sincères et m'a expliqué qu'une fois que tu aurais découvert ton premier gardien, il ne pourrait plus rien faire pour moi. Mais j'ai accepté de survivre pour te protéger, pour que tu sauves ces pauvres âmes égarées et que tu les renvoies dans leur monde, Acarpia…Akirion a veillé sur toi à travers moi, toutes ces années…Mais je te voyais toi, tu étais comme un fils pour moi, et sache que d'où je suis à présent, je veille pour l'éternité sur toi…

Signé, Ralph Akusui…/////

Son grand-père parlait déjà comme s'il était mort à cette époque. Peut-être qu'il l'était réellement dans son esprit…Mais peu importe…A présent, il devait se montrer digne de son sacrifice…Même si l'autre partie de lui-même portait plus l'ascendant du caractère explosif de sa mère : une harpie…Comment l'ange Gabriel avait arrangé son compte, il ne le saurait sans doute jamais, mais cette histoire devait valoir le coup d'être entendue…Un ange et une harpie…Avoir pour enfant le…

            -Ca va ?

            -Oui…Mais je ne sais pas si j'ai envie de partir…

            -…Je peux lui effacer la mémoire…Enfin, t'effacer de sa mémoire…

Yahirai regarda le jeune démon, outré. Elle l'oublierait ? Elle pour qui, il avait toujours réussi à l'école ? Elle pour qui, il n'avait jamais rechigné à faire ses corvées ? A aller aux fêtes de ses amis, quand il ne souhaitait pas s'y rendre, mais qu'elle s'inquiétait qu'il ne sorte pas plus ?

Il scruta la dormeuse…Elle souriait dans son sommeil, il y avait longtemps qu'elle n'avait pas souri…Une éternité lui semblait-il. Avant, elle souriait à chaque instant, quand elle préparait le repas du soir, quand elle tricotait au coin du feu, le chat sur ses genoux, son grand-père à ses côtés, quand il ramenait une bonne note…Des larmes de tristesse sillonnèrent ses joues délicates. Ses ailes se déployèrent dans l'étroite chambre, ne laissant qu'un choix à Zeff, se rapprocher du corps du garçon…Celui-ci saisit tendrement le visage de celle qui avait été son aïeule, sa mère, son amie et confidente pendant plus de dix ans…Il l'embrassa sur les lèvres, penché sur elle...Ses pleurs la réveillèrent et elle toucha sa joue en une caresse doucereuse mais si douloureuse à la fois…Caressant les plumes de soie, elle soupira de contentement quand il souffla sur son visage, la replongeant dans un sommeil tranquille. Mais avant qu'elle ne sombre vraiment dans ses rêves, il eut le temps de lui murmurer à l'oreille.

            -Appelle-moi n'importe quand, de n'importe où, j'accourrais pour toi, n'importe où, n'importe quand, n'oublie pas...Appelle-moi, ma seule amie, ma seule et unique…

…Je t'aime…

Il se tourna vers le blond très proche de lui, il hocha la tête et sortit de la pièce, prenant garde à ce que ses ailes ne heurtent aucun objet, et il descendit…

Zeff observa un silence recueilli avant de poser sa main chaude et fine sur le cœur battant de la vieille femme…Il ôta Yahirai de son cœur, il l'ôta de son esprit, il l'ôta de son corps…Ce fut difficile, non pas parce qu'il n'était pas doué, mais parce qu'il tenait lui également énormément au brun…Il n'accepterait jamais que quelqu'un essaie de le sortir de lui…Son attirance pour lui n'était pas un sentiment explicable…Ce n'était pas comparable à l'amour qu'il vouait à Iko…
Il saisit l'anneau à son cou et empêcha ses doigts de se faufiler dedans…La puissance qu'il dégageait devait en avoir attiré plus d'un…Comme pour lui, l'anneau s'était gorgé de leur sang…Les avait évalué…Mais qu'attendait donc Iko pour se réveiller ? Il lui fallait vraiment ce type imaginaire ? Ce gardien tant convoité ?

Il cacha soigneusement son trésor et rejoignit Yahirai, qui, il le sentait, débordait d'un amer chagrin, il se sentait abandonné…

            -Hirai ?

Cette voix douce et dure à la fois, innocente et pourtant, celle d'un démon…De son démon…

Il ne répondit pas et le laissa s'asseoir à ses côtés à même le sol de terre battu de l'antre de son grand-père, l'entourant d'une de ses ailes. L'autre le regardait étrangement, peut-être un peu, perdu ? Il s'était stupéfié devant sa trop grande beauté…

            -Tu sais que tu es mien Zeff…Tu es mon gardien…Comme Exaxiel. Vous êtes les seuls détenteurs de mon secret…Les seuls véritables détenteurs, car les autres, Zahikel, Akirion, Gabriel, ils n'étaient sûrs de rien, mais ils croyaient en moi…

            -Qu'est-ce que… ?

            -Laisse-moi finir. Je sais ce que tu ressens, mieux que tu ne le ressens toi-même…Ne te méprends pas comme Ixiel : tu ne m'aimes pas d'amour…Et moi non plus, mais un lien plus fort nous lie, tu comprends ? Il est plus fort qu'avec Ixi, et je sais pourquoi. Mais je ne compte pas te l'apprendre, tu comprendras seul. Et à ce moment là,…nous serons quatre…

            -…Je suis un démon et tu me dis que je dépends de toi ? Tu plaisantes ou quoi ?

            -Embrasse-moi, demanda doucement Yahirai en suivant le mouvement du blond qui s'était levé vivement, laissant ses cheveux voyager sur ses temps, glissant petit à petit devant ses yeux.

Il s'était arrêté brusquement, les yeux écarquillés devant la demande attrayante.

Il tenta vainement de résister, mais la tentation fut trop forte…Il avança prudemment vers le brun qui le laissa poser ses marques sur lui, agrippant sa taille d'une main et de l'autre son col. Il s'approcha des lèvres tendres, mais recula légèrement, fixant Yahirai droit dans ses yeux, ses prunelles d'un bleu si profond. Il retenta une approche, mais reflua encore une fois, ne sachant pas trop comment s'y prendre…Cela avait été beaucoup plus facile quand il était inconscient…Le brun l'aida en l'enserrant subtilement, se pressant contre lui, laissant glisser sa bouche sur ses tempes, sa gorge sur ses lèvres.

Zeff sut ce qu'il ressentait pour lui à l'instant même où son être se moulait adroitement dans le giron offert : il le désirait, il désirait le posséder plus que tout…Il embrassa sa gorge diaphane, totalement abandonnée à sa merci…Mais Yahirai ne l'entendait pas de cette oreille et lui refusa la peau tendre et chaude de l'artère battante…Il piqua alors sa bouche de petits baisers incertains, puis happa ses lèvres pour les goûter petit à petit, d'abord craintif devant son désir naissant, puis presque agressif…Mais Yahirai tempéra son ardeur et posa ses longs doigts autour de son cou, caressant son visage de ses pouces. Il l'embrassa langoureusement, lui arrachant un gémissement étouffé. Mais ce fut plus qu'il ne pouvait en supporter et il éclata en sanglots…

Le brun l'enlaça affectueusement, caressant son dos de haut en bas, le rassurant de ce pouvoir si précieux qu'il possédait : la compréhension…

Yahirai savait et comprenait ce que le démon endurait. Il avait toujours été dominateur, toujours en haut de l'échelle ou sur un pied d'égalité avec ses frères de sang. Seul Ikartan, parce qu'il était aidé de ses troupes, avait réussi à le décimer…Et lui, un pauvre petit être à peine « né », avait un total pouvoir sur lui, il le possédait…

            -Pardonne-moi, mais je n'y suis pour rien…Si cela veut dire quelque chose pour toi, je pourrais te dire que pour moi, ça ne compte pas. Mais je le ressens quand même, bien sûr…Mais…

            -C'est pas grave…Du moment que tu ne te mets pas à me dicter ma conduite…

            -Non, bien sûr que non.

            -Mais, je pourrais…

Zeff rougit en souriant malicieusement pourtant. Yahirai sourit mais avec une certaine crispation. Il y avait cette chaleur redoublée dans le cou du blond…Yahirai l'identifia comme étant l'anneau, le quatrième…

            -Je sais ce que tu éprouves pour Iko, Zeff.

L'autre fronça les sourcils, certain de ne jamais lui en avoir parlé. C'est vrai qu'en agissant ainsi, il le trompait quasiment. Il remercia le brun pour ce rappel et cette mise en garde…Mais…

Il obligea le brun à s'écarter légèrement et l'embrassa une nouvelle fois, avec assurance et expérience à présent, posant une main sur sa chute de rein, le faisant se cambrer contre lui.

            -J'ai une réputation à assurer moi ! Il lui fit un clin d'œil et le relâcha enfin.

Yahirai sourit, mais le froid qui l'envahit devint quasiment insoutenable, il rebroussa chemin vers l'escalier et attendit que Zeff le suive enfin.

Ils se rendirent dans la chambre de Yahirai où dormait Exaxiel, être de chair et de plume endormi sous les draps…Zeff occupa le canapé présent dans la pièce et le brun se glissa aux côtés du Chérubin, se repaissant de sa chaleur.

A suivre…