Auteur : Karin

Genre : (Dark) Fantasy, slash…

Rating : PG-13, mais attention aux âmes sensibles ! ( ça sera sûrement très pessimiste), et aussi pitètre passage en R-17 plus tard…

Disclamers : C une histoire originale, je veux pas la voir ailleurs sans mon consentement, pas de plagiat non plus, chaque oeuvre étant la propriété intellectuelle de son auteur !

Note : Read & review please !

Titre : Insurrection Sanglante. (il se peut que le titre change plus tard, si j'ai plus d'inspiration…)

Insurrection Sanglante

Chapitre Deux.

Lucas me réveilla en ouvrant les rideaux. Je grognais.

« Mmm… Tu es vraiment obligé de faire ça tous les matins ? Il y a des façons bien plus agréables pour réveiller quelqu'un…

- C'est le seul moyen de vous tirez du lit, et vous le savez bien, fit-il sur un ton affectueux.

- Je sais, soupirais-je. C'est en tout cas le moins brutal… »

Je me levais, et Lucas m'aida à m'habiller pour le petit-déjeuner. Je me contentais d'un pantalon noir et d'une chemise pourpre… Mes couleurs favorites.

Comme d'habitude, je descendais par l'escalier de service pour rejoindre le petit salon. Toute la famille était déjà attablée. Les regards réprobateurs fusaient de toute part… J'étais en retard, comme chaque matin. Mon péché mignon à l'époque.

« Quand arrivera-tu à l'heure ? Tu sais bien que c'est une cérémonie sacrée…

- Un jour peut-être, Père ô mon Roi. On dit que l'espoir fait vivre.

- Ne joue pas au plus fin avec moi, tu sais que cela ne te réussi pas. Et prends ta place ! »

Ses paroles avaient claqué comme un fouet. Je m'exécutais. Mon  père était un ennemi redoutable, en particulier envers sa propre progéniture. Et je n'avais aucune bonne raison pour m'opposer à un pareil ordre.

Mon frère aîné, Alderamin, l'héritier du trône, prononça les paroles rituelles de la cérémonie du matin… Je le regardais… Puis mes yeux s'arrêtèrent sur Antarès, le puîné, qui arborait un air rêveur. Je continuais mes observations par Ara, le cadet, qui fixait mon père. Enfin, Vindemiatrix, ma mère, la Reine achevait la boucle de la table. Elle avait l'air épuisée.

Je commençais à manger lorsque l'Eminence grise du royaume s'avança. L'une des personnes les plus importantes du royaume, de par sa fonction… Chef des Services Secrets, un poste très convoité. Son identité était censée être secrète, mais je savais depuis bien longtemps qui se cachait derrière le masque gris placé sur son visage. C'est pourquoi je ne pu m'empêcher de le saluer, comme à mon habitude…

« Merope ! Quelle mauvaise nouvelle vous amène de si bon matin ? »

Je n'eu même pas besoin de regarder dans la direction de mon père pour sentir son animosité à mon égard. Il détestait que je dérogeasse au protocole, ce qui était pourtant mon activité favorite…

Merope se racla la gorge. Il me connaissait depuis le temps, et savait très bien que c'était ma façon de le saluer.

« Je viens informer sa Majesté Algieba, notre Roi, que le culte de Marvolo* progresse à une vitesse alarmante. Ce phénomène qui est né dans les campagnes il y a peu, a réussi à s'infiltrer en ville, même parmi les plus anciennes familles. Il va falloir agir, avant qu'il ne soit trop tard… Je sais que vous ne vous en êtes pas occupé jusque maintenant, mais le peuple est mécontent. Le culte de Marvolo monte ses adeptes contre la famille royale et sa politique.

- Par la peste, le chef de ce culte est plus filant qu'une anguille… Ce Riddle* nous échappe à chaque fois que nous tentons de l'attraper. Nous devons mettre ce culte hors-la-loi.

- Votre Majesté… Je crains qu'il ne soit trop tard pour cela. Une pareille manoeuvre conforterait Riddle dans ses ambitions et…

- Assez, je ne permettrais pas que l'on discute mes décisions. Je suis le Roi, je règne par la grâce des Dieux et eux seuls peuvent me juger. J'agis pour le bien de mon peuple. Il doit s'exécuter. Fin de votre rapport »

La discussion était close. Je soupirais. Je savais bien que Merope avait raison, et que mon père nous conduisait droit vers le chaos avec sa conception dépassée de la monarchie. Les gens lavaient changé depuis plusieurs siècles…

Mon père repris son air à la fois dur et blasé, Merope se retira et le repas se finit en silence.

Je regagnais en vitesse mes appartements, voulant réfléchir aux nouvelles apportées par l'Eminence grise. Mon père ne pouvait se rendre compte de l'ampleur des dégâts. Il ne connaissait pas ses sujets. Il ne se doutait même pas de leurs souffrances ou de leurs espoirs. Même la religion traditionnelle était devenue incapable de les réconforter. Le peuple avait soif de réformes. Et je ne le savais que trop bien, moi qui passais le plus clair de mon temps hors des murs du palais…

Je m'allongeais pour réfléchir. Je savais que mon père était buté… Et Alderamin n'était pas mieux, il n'y avait rien à espérer avec son prochain règne… Il ne ferait que suivre les conseils mal avisés des rapiats de la cour… Mon frère n'était qu'un imbécile indécis… Depuis son plus jeune âge il avait été élevé pour prendre la suite de mon père sur le trône… Il n'avait jamais voulu froisser personne et obéissait bien sagement… A vingt-six ans, il n'avait jamais les pieds hors du palais, sauf pour les défilés rituels… C'est-à-dire qu'il n'avait vu que l'intérieur du palanquin royal lors de ses sorties… Un parfait petit mouton décérébré, manipulable à souhait… Il n'y avait donc aucun espoir du côté de ma famille… Mes autres frères n'étaient pas beaucoup plus préoccupés de la situation…

Et dehors… Dehors… La révolte grondait… Les mécontents étaient de plus en plus nombreux… Des plus humbles paysans et ouvriers aux hautes sphères de la société titrée, des bons bourgeois conservateurs aux intellectuels prompts à la critique, tous étaient d'accord. La situation actuelle ne pouvait plus durer. Le système connaissait des ratés… Trop de ratés… Complètement sclérosé.

Je décidais de sortir… Seul, je n'arrivais à aucune solution satisfaisante…

A suivre…

*note : Merci Cathy, j'ai eu cette idée grâce à toi… Et en passant, merci à JK Rowling, pour Harry Potter et Tom Riddle pour lui emprunter ce nom ^^