Auteur : ChtiteElfie dit Chtite

Genre : Science-fiction

Disclamer : Les personnages m'appartiennent exclusivement, y compris ceux que je torture volontairement !

Avertissement : Homophobe s'abstenir, il y a de nombreuse allusion dans ce chapitre de relation homosexuelle (qu'elle soit réelle ou non)

Note : Voici enfin le premier chapitre entièrement revu de fond en comble ! (Et j'y suis pas aller de main morte…) Ceux qui voudraient l'ancienne version peuvent me la demander je la garde sur mon PC au cas où (et pour la nostalgie). Ceux que ce souviendront de l'ancienne se rendront compte qu'il y a eut énormément de changement (la première version date d'il y a quatre ans aussi… j'ai un peu évolué entre temps…). Mais elle est et restera cohérente avec le reste de la fiction. J'ai gardé le fond juste changé la forme et les détails.

Rose de feu

Chapitre un : Le commencement de tout

- Quel est le nom de la planète sur laquelle nous allons atterrir ? demanda Kaze, commandant de l'Andromède à la jeune femme qui venait d'arriver dans son dos.

- Terre VII, répondit une rouquine après avoir jeté un coup d'œil sur un écran de contrôle.

Le commandant grogna de désapprobation. Un jour, il faudrait que quelqu'un pense à leur donner un vrai nom à ces foutus planètes. Les bureaucrates semblaient trouver ça plus amusant de leur donner des numéros… Probablement que ça facilitait leur classement, pensa Kaze avec amertume. Il regrettait déjà la mission qu'il devait effectuer. Il ne l'avait pas franchement choisi à vrai dire. A cause d'un incident, il avait du accepter une mission d'apaisement. En soi, ne n'était pas vraiment une erreur, voir même pas du tout, mais personne dans le haut commandement ne lui pardonnait sa jeunesse.

Avoir un poste de commandement à tout juste trente deux ans avait de quoi énerver pas mal d'officier qui stagnait aux grades inférieurs. Et il ne fallait évidemment pas compter sur le commandant Kaze de son nom, Yumiko de son prénom, pour faire profile bas. Ayant été reçut avec les honneurs lors de sa formation de pilote et à la fin de son école d'officier, il n'avait pas l'intention de se faire marcher sur les pieds ! Certains prétendaient qu'il avait triché pour réussir ses examens, d'autre qu'il avait soudoyé ses correcteurs. Ce n'est pas qu'il n'avait pas été tenté, ne serait-ce que pour le défi, mais il n'en avait vraiment pas eut besoin. Ses réflexes extraordinaires avaient parlé pour lui lors de ses essais de pilotes, et son esprit tactique tout aussi impressionnant avait fait le reste à l'école des officiers.

Si encore il n'y avait eut que ses résultats… Mais son apparence même dérangeait ses « camarades ». Et il n'était même pas responsable de ce qui les dérangeait le plus chez lui, sa coupe de cheveux. Il avait eut beau tout essayer, tout les coiffures possibles, il n'y avait rien eut à faire. Ses cheveux étaient rebelles, un point c'est tout. Enfin… Ses cheveux… Trois mèches de ses cheveux pour tout dire. Deux qui encadraient son visage et une plantée au dessus de sa tête qui lui faisait comme une antenne. Il ne pouvait malheureusement rien faire contre elles, à son grand désespoir, et avait du accepter de porter une coupe courte mais non rasée.

Et puis évidemment il y avait eut le problème des femmes… Tout jeune officier, sortie jeune premier de sa promotion avec les mérites et possédant un corps… Très bien taillé dirons-nous simplement, ils attirait les femmes comme le sucre les abeilles. Certaines ne juraient que par ses yeux beaux yeux verts, tandis que d'autres préféraient son visage si viril et sa peau bronzée… Si encore il s'y intéressait à ses femmes ! Mais c'était peut-être ça qui rendait malade ses collègues… Qu'il se fiche complètement de toutes ses « fans » qui se pâmaient à chacune de ses apparitions…

- Un problème Kaze ? Interrogea Jani en voyant son commandant perdu dans ses pensées.

- On doit rester combien de jour minimum ? demanda-t-il en revenant à la réalité.

- Une semaine pour une exploration en bonne et dû forme, récita la rousse en souriant.

- Et pour du rapide ?

- Je ne pense pas que ce soit une excellente idée… indiqua la jeune femme sans s'inquiéter du fait qu'elle s'opposait à son commandant.

Du Jani tout craché. Elle était la seule femme régulière de l'équipage. La raison ? Kaze étant le commandant, c'était lui qui choisissait son équipage, seul. Non qu'il était spécialement misogyne, mais comme dit plus haut, beaucoup de femmes avait tendance à le regarder avec des projets de mariages dans les yeux. Ou, au minimum, des projets de chambres communes… Jani était loin d'être ce genre de femme. Elle était plutôt le genre à remballer le premier qui osait la regarder avec un peu trop d'insistance.

Bien sur, le commandant de l'Andromède ne l'avait pas choisi que pour ça, il n'était pas assez idiot pour choisir les membres de son équipages simplement parce qu'ils étaient plus… pratiques. Jani était aussi ce qu'on appelait une Multiple. Sa mémoire assimilait particulièrement bien les formations faites dans les centres d'apprentissages par ordinateur. Elle possédait en conséquence les compétences pour exercer de nombreux métiers, de l'assistance mécanicienne à la linguiste en passant par la navigatrice. Sa passion restait tout de même l'informatique, en particulier les vieux ordinateurs qu'elle savait faire marcher avec un talent proche du génie. Nul doute que même sans sa mémoire, elle aurait eut toutes les chances de finir sur l'Andromède pour ses talents d'informaticienne.

Elle possédait aussi une compétence indispensable pour appartenir à l'équipage du commandant Kaze, l'esprit d'initiative et un fort tempérament. L'esprit d'initiative pour ne pas venir demander conseil auprès de Kaze toutes les trente minutes, chose qu'il détestait par-dessus tout. Et le fort tempérament pour assumer ses décisions et savoir contredire les ordres quand elle les jugeait mauvais. Ça paraissait assez incroyable comme critères, mais c'était sur ceux-ci en particulier que Kaze aimait choisir ces coéquipiers. Il ne prenait que rarement des personnes au passé nickel, sans accrochage avec l'autorité. A quoi servait des gens compétent si on ne savait pas leur faire confiance ?

A part ça Jani était une jolie jeune femme à la longue toison cuivrée et bouclée. D'une taille un peu au-dessus de la moyenne, son corps était légèrement musclé car bien entretenu. A quoi aurait servi des compétences si elle n'avait pu les mettre en application faute d'un physique en assez bonne forme ? Elle justifiait aussi ses heures passées dans la salle d'entraînement par sa formation de soldat. Pourtant, quand on la croisait pour la première fois, on avait du mal à croire qu'elle savait se défendre. Son visage pâle et régulier aux pommettes hautes parsemées de tache de rousseur laissait croire à une personne fragile, et on imaginait mal ses mains graciles aux longs doigts agiles capables de briser la nuque d'un homme sans difficulté ni remord. Elle avait été mariée quelques temps avec le médecin de bords de l'Andromède, mais le divorce était rapidement arrivé, et l'orage était toujours dans l'air quand ces deux-là se trouvait seuls dans la même pièce.

- Et on y sera quand ? demanda le commandant en regardant l'espace par la vitre de la salle de pilotage.

- Dans quelques heures, indiqua Jani, toujours après un regard sur l'écran de contrôle.

- Et tu avais quelque chose à me dire spécialement ? Interrogea Kaze en voyant que la rousse était bien décidée à rester dans son dos.

- Pas particulièrement. Je voulais juste te rappeler que cela fait deux heures que l'heure du dîner est passé, mais si tu as envie de te laisser mourir de faim, c'est ton problème après tout…

Kaze ne dit rien mais fit demi-tour et sortit de la salle. Jani le suivi, un sourire vainqueur plaqué sur les lèvres. Ensemble, ils traversèrent plusieurs couloirs avec la démarche de l'habitude. L'Andromède était un vaisseau aussi particulier que son équipage. Sa taille était loin d'être standard puisque légèrement plus petit qu'un vaisseau amiral classique mais plus grand que le destroyer de base. L'équipage le composant étant très restreint – ils n'étaient en tout et pour tout que huit réguliers sur le vaisseau, l'Andromède prenait l'apparence d'une ville géante pour ses occupants. En conséquence, les salles inutiles étaient recyclées selon le bon vouloir de ses occupants sans que le commandant ne trouve rien à y redire. Et le haut commandement n'avait pas son opinion à donner sur l'aménagement du vaisseau, puisqu'il appartenait entièrement à son commandant. Ce n'était pas spécialement courant, mais il arrivait que des commandants préfère diriger leur propre vaisseau par soucis de liberté. Et le moins que l'on pouvait dire à propos de Kaze, c'est qu'il aimait sa liberté !

Il n'était évidemment pas habituelle de croiser un équipage si peu nombreux… Seulement Kaze n'appréciait sur son vaisseau que les gens de talents, et la mission qu'il devait effectuer était assez facile pour qu'on ne l'ait pas obligé à prendre des renforts. Après tout, il devait juste explorer deux petites planètes jugées sans danger par les équipes d'éclaireurs et poser un anneau autour. Rien de franchement difficile où qui nécessita un nombre important de personnel.

En route pour le réfectoire, le commandant et celle qui avait pour l'instant le rôle de secrétaire, prirent Shaku au passage. C'était le… En faite Jani ne savait pas trop. Au premier abords lui et Kaze était ami, mais ils tendaient à se disputer comme un vieux couples dès que l'envie semblait leur en prendre, et Kaze traitait régulièrement le mécanicien attitré du vaisseau comme un gosse dont il devait s'occuper. Sans compter qu'au vu de leur caractère totalement opposé, on pouvait se demander d'où venait leur… Amitié, à défaut d'autre mot. Le mystère était d'autant plus important que Jani n'avait aucune idée de qu'elle pouvait être le nom de famille de Shaku. Pour une raison inconnue, ce dernier refusait de le dire au point de se braquer complètement dès qu'elle insistait un peu. Shaku était aussi l'un des plus anciens membres d'équipage de l'Andromède. Elle-même n'était présente que depuis peu sur le vaisseau, tandis que Shaku le parcourait depuis son premier décollage avec Kaze à son bord semblait-il.

L'autre particularité de Shaku, et non la moindre, était son physique. A se demander s'il était comme ça par simple goût ou juste pour choquer ceux qui le voyaient pour la première fois. Pour commencer ces cheveux étaient bleus. Pas du noir corbeau dont les reflets tiraient sur le bleu foncé. Non, non. Il avait les cheveux bleus. Bleus foncés mais bleus quand même. Ses yeux changeaient de couleur chaque jour. Jani n'avait pas réussis à en découvrir la raison, ni même à savoir quelle était leur couleur d'origine, mais le garçon mettait des lentilles colorées différentes chaque jour. Il devait en avoir tout un stock dans sa salle de bain… Aujourd'hui il avait opté pour une couleur relativement sobre de sa part, le brun. A part ça il avait un visage relativement poupon mais cela s'expliquait facilement par son âge. Dix-neuf ans. A sa connaissance, c'était le mécanicien le plus jeune de toute la fédération. Et si elle prenait en compte qu'il était la depuis le début du commandement de Kaze… Jani secoua la tête préférant ne pas y penser. Le poste de mécanicien-technicien du vaisseau était l'un des plus sérieux qui soit sur un vaisseau. Alors voir qu'il avait été confié à un garçon aussi excentrique était assez étonnant. Mais il s'agissait en générale d'un poste où les commandants mettaient des gens en qui ils avaient une confiance absolu, et Kaze, malgré ses régulières engueulades avec le bleuté, semblait lui faire confiance comme à personne d'autre. Il y avait bien sur eut quelques ragots sur leur compte, alimentés par le fait que Kaze restait désespérément célibataire et que Shaku ne se gênait pas pour avoir un comportement ambigu avec lui. Résultat, certains disaient que le mécanicien avait été engagé par ce qu'il avait une liaison entre le deux, tandis que d'autres disaient que c'était son fils caché. La vérité était un peu plus simple, Kaze avait une confiance absolue en Shaku, et Shaku avait un don pour la mécanique qui le rendait plus doué que la majorité des techniciens plus âgés. Quant à ses relations avec le commandant, il valait mieux ne pas trop s'attarder sur le sujet face à Kaze si on ne voulait pas aller dire bonjour au premier astre qui passerait par là. Et demander à Shaku… Il racontait une histoire différente à chaque fois…

A part ça le jeune homme s'habillait de la même manière qu'il vivait en générale, contre le règlement. Il portait en permanence un près du corps noir sans manche qui montait jusqu'à son menton. Et il mettait par-dessus tout ce qui semblait lui passer par la tête, allant parfois piocher dans les vielles modes vestimentaires terriennes. La mode est certes un éternel recommencement, mais il ne fallait pas exagérer ! Il semblait s'être décidé ses dernières semaines pour la mode du jean large avec double tee-shirt manche longue et manche courte en haut avec basket au pied. En même temps Jani ne pouvait rien dire à sa façon de se vêtir, elle-même tournait le règlement à sa façon, et portait donc par-dessus la combinaison réglementaire, un mini-short et un débardeur qui la faisait se sentir plus à l'aise. Quant au commandant… Il semblait s'être décidé pour un look mi-futuriste mi-réglementaire qui lui donnait un étrange effet.

Le reste de l'équipage était composé de trois personnes. Ils étaient donc à ce jour six sur un vaisseau qui aurait du compter à son effectif minimal une vingtaine de personne. Cette surprenante réduction de personnel était due au talent des membres de l'équipage et aux miracles de l'informatique. En résumé, le vaisseau était luxueux le personnel était peu nombreux et donc grassement payé, et pour parachever l'œuvre, le haut commandement ainsi que les responsables civiles – surtout eux en faite, avaient décidé de faire de l'Andromède et de son équipage une publicité vivante pour la conquête spatiale. Il n'était alors qu'à peine besoin de rajouter que beaucoup de monde rêvait de travailler sur le vaisseau. Excepté ceux qui médisait sur leur compte…

Mais depuis huit ans que l'Andromède voguait dans l'espace, l'équipage n'avait que très peu changé. Jani et Adrian, son ex-mari, étaient les derniers arrivés, et avait déjà deux ans à leur actif sur le vaisseau. Edward le pilote et Chris l'astronome-cartographe n'avaient que six mois de plus qu'elle sur le vaisseau et Kelvin, le major responsable des renforts militaires quand il en avait, était la depuis trois ans. Actuellement, il était coincé sur Terra à cause d'un vicieux accident qui lui avait valut un jambe dans le plâtre. Normalement, sa guérison devait être finit mais il avait due finir son traitement sur Terra et donc laisser passer son tour pour cette mission. Ysaac le psycho-empathe et le diplomate du groupe était avec Shaku le membre le plus ancien de l'équipage puisque présent depuis son départ. Lui aussi était coincé sur Terra mais à cause d'une bête fièvre qui ne voulait pas partir et lui donnait l'impression de marcher en permanence sur un navire en pleine tempête. Shaku était présent depuis le début, mais il était tout bonnement impossible qu'il est travaillé à onze ans sur l'Andromède, quelque soit le degré de confiance que lui accordait le commandant et son génie pour la mécanique. Malheureusement, tous les fichiers concernant l'ancien mécanicien semblait avoir été effacé…

- Tu penses à quoi Jani ? Interrogea Shaku avec sa joie habituelle.

- A notre équipage…

- Tu ne te plais plus ici ? demanda le bleuté en faisant une tête de chien battu.

- Meuh non ! Je me disait juste qu'on avait pas un équipage des plus communs, expliqua la rousse en souriant de la comédie que lui faisait le mécanicien.

- C'n'est pas drôle d'être comme tout le monde ! Dit, on arrive quand Kaze ?

- Dans deux mois, répondit de dernier avec beaucoup de sérieux.

- Quoi ? s'écria Shaku avec effarement. Mais je ne vais pas survivre aussi longtemps moi ! Je veux Ysaac ! chouina le bleuté .

- Je me demande ce que tu peux bien lui trouver à ce pseudo-empathe, grogna Kaze soudain de mauvaise humeur.

Le commandant n'avait jamais pu supporter le chinois. C'était comme une petite guéguerre perpétuelle entre les deux. Pourtant jamais Kaze n'aurait pensé à changer d'empathe et Ysaac à changer de vaisseau. Ils ne pouvaient pas se supporter, mais ils ne pouvaient pas nier le talent de l'autre. Et ça alimentait encore davantage leur chicanerie.

- On dit psycho-empathe, corrigea Jani sur le ton de la plaisanterie.

- Pseudo convient très bien je trouve.

- T'es méchant Kaze ! Puisque c'est comme ça je boude, déclara Shaku en pilant au milieu du couloir.

- Géniale, enfin de la tranquillité, répondit Kaze en souriant.

- Méchant ! s'écria le bleuté en les rattrapant vite fait et en commençant à s'attaquer aux mèches rebelles du commandant pour se venger sous le regard amusé de Jani.

L'arrivé au réfectoire coupa court à la mini bataille. Shaku se précipita vers la machine à glace dès que la porte fut ouverte au grand soulagement de Kaze. La cantine faisait partit de l'une des lubies du commandant. Quand le vaisseau était au minimum de son équipage, aucun « techniciens de restaurations » - comme les appelaient les empaffés de la bureaucratie, ne s'occupait des repas. C'était aux membres de l'équipage de se servir auprès des machines qui préparaient les repas et de mettre la vaisselle dans celle qui lavait. Le commandant se servit un repas complet tandis que Jani se contentait d'un café. Elle, elle avait déjà mangé. Shaku se prit une énorme glace comme à son habitude, qu'il ait mangé ou non auparavant ne changeait rien.

- Tu as intérêt à la finir, dit Kaze en regardant la monstrueuse glace hyper calorique que portait le mécanicien.

- Tu m'aideras si j'ai du mal ! répliqua Shaku avec un grand sourire.

- Rêve.

- Mh ? fit Shaku qui n'avait pas du tout écouté la réponse et qui attaquait déjà son… en-cas ?

- Essaye de ne pas te salir, soupira Kaze en rendant les armes devant l'air gamin du mécanicien.

- Vip mon commandant !

Et Shaku se mit à dévorer sa glace. C'était l'une des choses que Jani ne comprenait pas chez le bleuté. Il pouvait manger des glaces à longueur de temps sans prendre un seul gramme. Et de faite, il ne se privait pas pour en manger. Ses repas ne seraient d'ailleurs composés que de glace si Kaze ne l'obligeait pas à prendre des aliments plus conventionnels. Mais il avait quand même droit à sa glace en dessert. Soudain, une cuillère apparut sous le nez du commandant.

- T'en veux, proposa Shaku tout sourire.

- Au cas où tu n'aurais pas remarqué, je n'en suis pas au dessert, soupira Kaze.

- Et alors ?

- Shaku… gronda le brun avec lassitude.

- T'en veux pas ? demanda le technicien du voix tremblante avec sa meilleur tête de chien battu.

Or Kaze ne résistait jamais à cette attaque. Il attrapa donc la main de Shaku et mangea se qui se trouvait dans la cuillère. Avant de manquer s'étouffer.

- Qu'est-ce que c'est que cette horreur, souffla Kaze quand il eut retrouvé sa respiration.

- Glace menthe-melon pourquoi ?

- La prochaine fois que tu veux m'achever préviens-moi avant…

Shaku lui tira la langue et réattaqua sa glace.

- Il y a toute les chances pour que je me fasse de nouveau envoyer sur les roses, commença Jani, mais c'est quoi votre relation ? demanda-t-elle intriguée par la scène de la cuillère.

- On est en couple quelle ques… Aïeuh ! Se plaignit Shaku en se frottant l'arrière du crâne avec un regard noir dirigé vers Kaze.

- Juste ami, répondit Kaze en s'assurant que Shaku ne racontait pas de nouvelle bêtise. De longue date.

- Je n'en crois pas un mot…

- Pourtant c'est vrai que ça fait longtemps, répondit plus calmement le bleuté. Pour moi c'est un peu comme depuis toujours !

- Mais vous avez été ensemble oui ou non ? Insista Jani.

- Oui !

- Non.

- D'ac-cord…

- Ne cherches pas à savoir Jani, c'est très compliqué et surtout, personnel, compléta Kaze en jetant un regard noir à Shaku qui lui tira la langue pour toute réponse.

Jani n'eut pas le temps de répliquer autre chose qu'Edward le pilote arriva.

- Terre VII est en vu, annonça-t-il en regardant l'énorme glace avec respect.

- En vue ? Mais, mais…. S'étonna Shaku en lançant un regard surpris à Kaze.

- Un problème Shaku ? demanda tranquillement Kaze sans une once de culpabilité.

- T'es méchant Kaze ! Puisque c'est comme ça je te quitte ! Déclara Shaku en boudant.

- Encore aurait-il fallut qu'on soit ensemble. Tu nous mets en orbite géosynchrone dès qu'on arrive ? demanda le commandant au pilote.

- Compris. Je cherche un endroit où atterrir ?

- Essaye d'en trouver un discret, confirma Kaze. Demande à Chris de t'aider en cas de besoin.

- Ça devrait aller.

- Qu'est-ce qu'on vient faire ici déjà ? demanda Shaku en finissant sa glace à toute vitesse.

- Trouver une planète ayant les ressources nécessaires pour nous donner un avantage décisif sur les Yarhins. Mange moins vite, tu vas te faire mal à la tête, prévint le commandant.

- Je hais ces bestioles, soupira Jani en s'étirant.

- Tu peux, tu peux, accorda Kaze.

Shaku goba sa dernière bouchée et se prit aussitôt la tête dans les mains.

- Je t'avais prévenu, dit Kaze en roulant des yeux.

- J'ai mal, gémit le bleuté.

Jani et le commandant mirent leur vaisselle à laver le temps que Shaku se remette de la vengeance de sa glace, et ensemble ils partirent vers la salle de pilotage. De là, ils pourront voir directement la planète depuis la grande baie vitrée qui composait tout un côté de la pièce.

- On a juste à visiter ? demanda Jani intrigué.

- Construire un anneau aussi pour que le voyage soit plus court d'ici à Terra. Mais sinon oui c'est tout pour ici.

- C'est bizarre…

- La planète est habitée, expliqua Kaze.

- Bah alors pourquoi on cherche ? De toute façon on ne pourra pas se servir, fit justement remarquer le mécanicien.

- Si leur planète comporte des gisements particulièrement intéressants, on pourra toujours tenter une approche, expliqua Kaze.

- On a le droit de faire un pique-nique en forêt ?

- Shaku, soupira Kaze.

- Bah quoi ? Si on doit visiter autant en profiter, argua le bleuté en faisant la moue.

- On verra, céda le brun en désespérant sur le cas de son ami.

- Je t'adore !

- Essaye de m'adorer un peu moins ça m'arrangerait…

- Méchant…

- Et après ça vous ne sortez pas ensemble ?

- N'en rajoute pas Jani, grogna Kaze.

- Si on ne peut plus rien dire…

Kaze tourna son regard vers la vitre. La planète était encore loin, mais on pouvait déjà l'apercevoir. Sur l'un des écrans de contrôle, en la voyait en agrandit. A priori, la planète était une réplique de la terre. Une calotte polaire aux deux pôles, une quantité importante d'eau et des masses continentales séparées. Seul leur disposition changeait par rapport à la Terre-mère. D'où le nom de la planète : Terre VII…

Après avoir vu ça, Jani s'assit auprès des commandes de navigation et commença à vérifier les programmes. Shaku de son côté, partit vérifier l'état des moteurs, et en sommes, chacun se prépara à l'approche de la planète.

A suivre…