Créatures de la nuit.

Disclaimer : Tous ces personnages sont à moi, mici.

Genre : Drame, romance.

Blabla de l'auteur : Kikouuuu à tous et vi jsuis de retour !!! Pitié ne me tuez pas pour mon retard... Je sais, j'ai de sacrés problèmes avec la ponctualité, héhé... Lol mais je suppose que mes excuses bidons ne vont pas vous intéresser ? J'ai pas raison ? Lol euhhh si vous tenez vraiment à savoir, dites la et au prochain chap j'en parlerais ( débloque totalement). Bon reprenons nos moutons !! Voici le nouveau chapitre !! Je vous souhaite à tous une très bonne lecture et please une tite review Marchhhhhhhiiii de me lire !!! C'est vraiment très gentil !!!!

Réponses aux reviews :

Toundra : Kikouuuu loulouteuuuhhh !!! Miciii pour toutes tes review et pour tous tes conseils !!!! T'adoreuhhh même si t'as pas reviewé le 6 !! lol je plaisante !!! Aller je te souhaite une très bonne lecture !!!!

Mydaya : Kikouuuuu !!! Miciiii d'avoir réussi à suivre malgré mes phrases à rallonge -- où la ponctuation, je l'avoue, se fait très rare... (no comment lol) Je suis contente que le personnage de Terry continue à te plaire !!! Bonne lecturee !!!!

Naera ishikawa : Ohayoooo !!! Cha vaa ??? Je l'espère, malgré toutes mes bêtises que je te raconte !! lol En tout cas je suis contente que ma fic te plaise et je te laisse découvrir ce septième chapitre !!! Miciiii de me liree !!!

Chapitre 7.

Avec douceur s'ouvrit la porte du jazz bar. Une ombre y pénétra silencieusement, avançant dans de souples enjambées. Se laissant guider par le son de charmantes voix suaves, elle remarqua l'inexplicable fermeture de la boite. Un sourire apparut sur ses lèvres charnues en reconnaissant l'une des deux voix. Elle ouvrit une porte d'où se dégageait un rai de lumière. Néome fit alors volte face brusquement, pour voir Tania s'approcher de lui. Il remarqua aussitôt le sang imprégné sur son tee-shirt d'un blanc immaculé. Tania, elle ne cessait de sourire, son regard malicieux se porta sur edward qui la regardait d'un air intrigué. Elle était si belle, si envoûtante, ses yeux rouges pareilles à des flammes. « Alors Néome qu'avons nous là une nouvelle recrue ?"

"Ce ne sont pas tes affaires," lui répliqua t'il froidement.

"Toujours aussi bavard à ce que je vois," lui glissa t'elle à son oreille, son souffle chaud le faisant frissonner. Elle se mit alors face à face avec Edward et ajouta d'un ton taquin : "Et toi qui es tu ? Une statue peut être ? allez parle, je ne vais pas te manger !" Elle s'approcha dangereusement et lécha d'un coup de langue rapide la peau du cou d'edward, avant d'ajouter dans un murmure : "j'aime ton odeur..

-Ecarte toi de lui !!

-Très bien, très bien, je voulais juste m'amuser un peu.

Néome expira bruyamment, passant une main dans ses beaux cheveux noirs et lui dit : -Quand cessera tu de te comporter comme une enfant ?

-Hum je ne sais pas, répondit Tania avant de partir dans un rire enfantin, probablement jamais !

-Allez laisse nous. Vas voir Séliän qu'il te soigne un peu.

-Ne pourrais pas avoir un peu de son sang ? minauda t'elle, désignant edward du doigt.

-Non !!! Et garde ces regards attristés pour d'autres ! Dis moi plutôt ce qui t'es arrivé ?

-Disons que j'ai rencontré un chasseur nocturne.. Mais c'est sans importance, bien messieurs je vais me retirer, je jouerai donc avec toi une prochaine fois, monpetit brun..." dont les yeux verts ne cessaient de pétiller.

Edward sembla alors enfin réagir, sentant son corps trembler, quelle drôle de personne, une vrai enfant ! Il sentit son regard vermeil le transpercer encore une fois de part en part avant de disparaître. Il se tourna vers Néome.

-"je… je voudrais partir d'ici, je veux sortir d'ici !

-Pour aller où ?

-Mais pour retrouver ma famille !

-Cela en sera malheureusement impossible," répliqua d'une voix totalement neutre Néome. Il baissa son regard, sa masse soyeuse de cheveux recouvrant ses yeux sortis tout droit des ténèbres. Sans un mot, il se leva et se mit à la hauteur d'Edward…

Terry dans sa voiture ne cessait de tapoter nerveusement son volant. Un bras sur le rebord de la fenêtre, il se rongeait avec frénésie ses ongles. L'heure du rendez-vous approchait, il allait être en retard. Il fit crisser les pneus de sa voiture, ne faisant que redoubler son impatience. Il y avait décidément toujours trop de circulation à la Nouvelle-Orléans quelque soit l'heure. Mais le seul fait d'arriver en retard ne pouvait expliquer toute la nervosité qui émanait de son corps. Aucun cadavre n'avait été retrouvé. La police l'avait accusé de blasphème.. Bon sang il n'était pas fou ! Il avait bien tiré sur cette jeune fille ! Elle s'était bien écroulée sous ses yeux ! Il leur prouverait à tous ces pourris de flics, oh oui il leurs prouverait qu'il avait raison, raison d'enquêter sur Ethan et sa clique ! Il avait le moyen de les faire taire ! Le feu passa enfin au vert. Son sang ne fit qu'un tour et il appuya brutalement sur l'accélérateur.

Il était environ 3h00 du matin en ce mercredi 13 octobre… La nuit ne faisait que commencer…

"Séliannn ?? t'es là ? je peux entrer ?" Demanda d'une voix timide Tania. La musique mélodieuse provenant d'un piano cessa immédiatement.

La porte de la chambre s'ouvrit alors doucement, laissant voir une chambre sobre, aux tons écrus. Séliän se tenait à l'embrasure de la porte, ses cheveux blond en désordre, ne portant pour unique vêtement un pantalon ample.

-"Eh bien alors depuis quand un vampire joue t' il du piano le soir ?

Séliän esquissa un faible sourire et lui répondit :

-Depuis que les petites filles dans ton genre viennent les déranger la nuit .

-Pff t'es pas drôle ! Allez laisse moi entrer c'est Néome qui m'envoie ! C'est que j'ai une balle à extraire moi.

-Vas s'y entre ! Qu'est que tu as encore bien pu faire ?

-Pour une fois tu pourras dire à Ethan que ce n'était pas de ma faute," minauda t'elle.

Puis elle s'assit sur une chaise, s'affalant littéralement dessus. Séliän fouilla pendant quelques instants dans son placard, sortant du coton, une pince ainsi que du désinfectant. Tania abaissa son tee-shirt dévoilant la plaie sèche qui ne tarderait pas à se refermer complètement. Pendant que Séliän s'appliquait à extraire la balle, elle jouait avec ses cheveux sifflotant un air. L'extraction finie, elle se leva et demanda à Séliän :

-"Je voulais savoir, qui est ce mignon lycanthrope en bas, en compagnie de Néome ?

-On pourrait le qualifier comme la proie de Néome tu sais..

-Ah c'est pour cela que je n'ai pas pu y goûter.. Dommage il me semblait bien appétissant.

-Connais tu son nom ?

-Non il s'est évanoui, je me suis juste contenter de le soigner pour lui éviter la mort.

-Ethan a donc permis qu'il vive ? Demanda Tania plus qu'étonné.

Séliän hocha silencieusement la tête et la raccompagna à la porte.

-Une dernière chose sais tu ou est Ethan ? Je dois lui parler.

-Je crois qu'il est parti prendre l'air… lui dit, le sourire au lèvre, Séliän.

-Ah.. Ca attendra alors ! Merciii encore moncher amour !"

Sur ceux elle l'embrassa sur la joue, s'éclipsant rapidement de sa chambre.

Sur une colline quelque part, non loin de la Nouvelle-Orléans… Le chant mystérieux de la nature, pénétrait son corps, tentant de combler le vide de son âme. Allongé sur l'herbe, qui frissonnait sous la caresse du vent, il regardait le ciel étoilé. Dans son regard, se lisait le reflet des astres. La ressemblance était si frappante que ses yeux semblaient être un fragment de ce ciel, peint d'un bleu sans fond. Les pupilles étaient totalement noyées dans une noirceur bleutée, emplie d'inquiétude. Seule la lumière de la lune éclairait sa peau diaphane, si lisse que le marbre, douce comme les pétales d'une rose blanche. Ses cheveux pris dans les brins d'herbes, s'imprégnaient de cette fraîcheur nocturne. Ethan soupira fortement, se redressa et fixa la ville qui se découpait au loin. Dans ces moments de délicieuse mélancolie, son passé revenait au galop. Un passé sombre, meurtri, lui qui était considéré par une partie des siens comme un paria, un lâche qui avait fuit, il y a bien longtemps…

Et aujourd'hui plus que jamais, il était sous son emprise… Il ne pourrait plus échapper à son destin.. Il avait voulu tout oublier, recommencer ailleurs, mais rien à faire..

Un passé si vivant, si fort qu'il faisait trembler son corps comme une vulgaire feuille au prise du vent. Si cela continuait ainsi il allait s'y noyer et il ne pourrait rien y faire… Etait ce le prix à payer pour une trahison ?

A l'autre bout de la ville, régnait alors deux états d'esprits totalement différents, de la frustration mais aussi de bonheur..

Le sourire aux lèvres, Nathaniel venait enfin d'accueillir son invité, lui serrant la main fermement il empoigna par l'épaule. Les deux hommes se retournèrent, dos à la voiture. Il lui montra alors son manoir, d'un geste ample du bras avant de lui glisser sensuellement à l'oreille : « Bienvenue dans mon repère. »

Il se détacha de Terry, virevoltant avec le vent, partant dans un grand éclat de rire cristallin. Dansant littéralement, ses belles boucles brunes flottant dans les airs, il sentait enfin la victoire l'entourer, son souffle frôlant son visage, tout était si parfait en cette journée d'automne, il était là, oui celui qui de sa présence allait définitivement l'avantager sur un terrain dont Ethan et lui ne connaissaient aucune notion ; celui de la justice humaine. Terry frissonna, regardant son hôte d'un air étrange, de toute façon il n'était pas venu là pour étudier ses gestes. D'un pas sûr il le rejoignit, franchissant sans se retourner la porte du manoir. Il avait suffit d'un pas pour entrer, mais ce fut un pas de trop, celui qui le fit basculer dans un monde qui n'était pas le sien, seulement il l'ignorait tout simplement, donnant une emprise considérable à son hôte sur lui... Il ne savait pas, il ne pouvait, il ne pourrait sans doute rien faire...

Ensemble ils montèrent le grand escalier d'ébène, marchèrent dans un couloir qui semblait interminable à Terry avant d'arriver devant une volumineuse porte en chêne.

« C'est ici, mon cher que je vous dirais qui est Ethan.. » Il ouvrit la porte, l'invitant à entrer ce qu'il fit d'ailleurs sans aucune hésitation. Silencieux, il observa la pièce. Beaux meubles, magnifique bibliothèque, un balcon donnant vue sur un immense jardin ayant des airs de forêt.. Impressionnant. Ce fut le seul mot qui lui vînt à l'esprit. Rejetant son long imperméable en arrière, il s'assit rapidement que un ancien fauteuil de velours pourpre. Nathaniel lui sourit, s'asseyant à son tour et lui murmura d'une voix impatiente :

« Que voulez vous savoir sur Ethan ? « Une lueur d'intérêt pétilla alors dans les yeux bruns de terry, comme s'il n'attendait que cela, il parla enfin : « Dites moi tout... »

Dans une chambre non loin de là... Mégane était toujours étendue sur son lit, rien n'avait changé à l'exception que son corps reposait assis sur les couvertures ; preuve qu'elle avait du se lever. Ryan, silencieux se tenait dans l'embrasure de la porte n'osant faire un pas, observant une scène qui semblait le choquer profondément. En effet, à la lumière d'une lampe de chevet, Liviana retenait le corps de sa tante. Elle lui brossait les longs cheveux avec soin, comme de peur de briser la poupée qu'elle était devenue...

« Pourquoi ? Pourquoi fais tu cela Liv' ? "Demanda dans un souffle rauque Ryan. Liv cessa de brosser la chevelure de sa tante. Elle se tourna vers Ryan, esquissant un faible sourire.

-Je ne sais pas... J'ai l'impression que ça lui fait du bien.. C'est un peu stupide je sais, mais je voudrais que lorsqu'elle reviendra parmi nous, ce soit sous son plus beau jour.

-Elle reviendra.. j'en suis sûre et nous partirons tous d'ici."

Ryan marcha vers la fenêtre observant le paysage sous la clarté de la lune. « Il le faut... Elle ne peut pas nous faire ça ! Elle n'a pas le droit de nous abandonner ! » Il abattit son poing contre la vitre. Liviana déposa la brosse sur la table de chevet, allongea avec précaution sa tante sur son lit, remonta une couverture, la bordant avec affection. Elle l'embrassa sur le front et ne put s'empêcher de laisser s'échapper une ou deux larmes, à la vue de sa tante, le corps figé comme une statue qui pourtant était encore en vie. Etrangement, Mégane souriait, comme si elle avait vu Edward dans un lieu secret qu'elle ne semblait plus vouloir quitter..

« Dors bien, mais ne te noie pas dans tes rêves. »

Liviana lui sourit une dernière fois avant de s'adresser à Ryan : « Il est temps..

-temps de quoi ?

-De savoir quels sont les projets de Nathaniel !

-Vraiment ? Voilà qui promet d'être intéressant.."

Lui dit il, un sourire mystérieux ornant ses lèvres fines. Ces yeux pétillaient alors d'une lueur fascinante, assez étrange même, celle de la vengeance...

Oui il était temps, temps pour tous d'entrer en jeu, de se lancer dans une histoire qui recelait bien des mystères, peut être un peu trop d'ailleurs...

Reblabla de l'auteur : Bon ben je vous l'avais dit qu'il était bizarre ce chapitre, enfin si vous vous y avez trouvé un intérêt quelconque, faîtes le moi savoir.. Eh oui je n'ai pas aimé ce chapitre, je le trouve très plat.... Voilà j'attends votre jugement et j'espère vous retrouvez au prochain chapitre !!!