Dragon de Lumière

La lame frôla la fillette, n'emportant sur son passage que quelques mèches de cheveux dont la couleur rouge sombre rappelait le sang séché qui maculait le sol à perte de vue. Le coup suivant fut légèrement plus précis, entaillant sa joue pour laisser s'écouler le fluide vital hors de cette blessure qui s'ajoutait à toutes celles qu'avaient causées les attaques qu'elle avait presque évitées.

Fuir.

Une entaille à la cuisse brisa la concentration de la combattante, l'empêchant du même coup de faire usage de ses capacités de téléportation. Ce n'était pas comme ça qu'elle s'en sortirait.

D'un mouvement brusque, elle déploya une majestueuse paire d'ailes de plumes noires. Surpris, son adversaire réagit trop tard, frappant le vide de son arme alors que l'enfant s'enfuyait à tire d'aile. La marilith, démon mi-femme mi-serpent et dotée de six bras, ne serait pas capable de la poursuivre dans les airs.

Sauvée…

Une incantation retentit, et une violente bourrasque la propulsa brutalement au sol. Lorsqu'elle releva la tête, la lame levée qu'elle put voir lui confirma que son premier jour dans la Guerre de Sang serait aussi le dernier. Avec sa mort, le bataillon lancé sur l'une des généraux des armées abyssales serait entièrement anéanti.

Pourquoi ?

La fillette ferma les yeux, acceptant sa défaite et ce qu'elle impliquait – la mort. Sur les champs de bataille de la Guerre de Sang, il n'y avait pas de prisonnier. Elle ne ressentait pas pour autant de la peur ou de la tristesse : elle avait vécu pendant dix années, et peu parmi les natifs des Neufs Enfers avaient eu cette « chance ». De plus, le destin de tout Diable – les Seigneurs des Neufs exceptés – était de mourir au combat de la main d'un Démon, de même que tout Démon mourait au combat de la main d'un Diable. Elle aurait même dû être fière d'être tuée par une créature si haut placée dans la hiérarchie des Abysses. Alors, qu'est-ce que c'était que cette boule qui se formait dans sa gorge ?

Il ne lui avait été donné aucune armure, et un vêtement n'aurait pu que la gêner au combat : c'est donc sur sa poitrine nue que le sang gicla. Enfin, elle était morte. Elle allait pouvoir savoir ce que leurs supérieurs ne leur avaient pas dit, elle allait découvrir ce qu'il y avait après la mort.

Pour l'instant, il ne se passait rien… peut-être devrait-elle rouvrir les yeux… ce qu'elle fit, avec une certaine curiosité mêlée d'appréhension.

Le paysage qu'elle découvrit était assez décevant : il était parfaitement identique au champ de bataille sur lequel elle venait de mourir… Par contre, la situation état plutôt étrange : une créature du plan primaire, apparemment un humain de grande taille, dont les yeux d'un bleu clair et les longs cheveux blonds éveillaient en elle des sentiments étranges, la regardait d'un air mi-interrogatif, mi-amusé, alors que le cadavre d'une marilith décapitée se vidait lentement de son sang entre l'individu et elle.

La logique s'imposa enfin à l'esprit de la fillette : elle n'était pas morte, l'homme avait tué la marilith avant que celle-ci ne l'achève. Il était donc grand temps de reprendre le combat. L'humain, n'étant pas un Diable, était un ennemi. Au vu de l'aisance manifeste avec laquelle il s'était débarrassé de la créature des Abysses, il la tuerait vraisemblablement elle aussi sans aucune difficulté, mais malgré cela, elle devait l'affronter, ne serait-ce que pour le retarder légèrement, le temps qu'un Diable plus puissant soit à même de se charger de l'abattre. C'était là son devoir, sa tâche, sa raison d'exister. Ce qui ne l'empêchait aucunement de ressentir une certain appréhension à l'idée de ce qui serait probablement sa mise à mort…

Quand elle se rappela que son arc et son épée gisaient tous deux à quelques dizaines de mètres de là, toute volonté de combattre la quitta pour de bon. Elle se contenta de fixer l'homme qui lui faisait face, le suppliant silencieusement de l'exécuter ici et maintenant.

Celui-ci sembla la comprendre, puisqu'il s'avança vers elle, alors que sa main gauche s'entourait de flammes bleutées, la main droite tenant une longue épée couverte de sang. Comme une promesse d'une mort certaine, la main nimbée de flammes se posa lentement sur la tête de la fillette.

La sensation de chaleur qui se propagea rapidement dans tout son corps la surprit, d'autant plus que cette chaleur semblait chasser toute douleur et même refermer ses blessures… Lorsqu'elle releva la tête pour adresser à l'homme un regard interloqué, elle put s'apercevoir qu'il lui souriait, avec un visage étrange, qu'elle n'avait jamais vu directement… était-ce là ce que l'on appelait de la « gentillesse » ?

Elle resta stupéfaite alors qu'il ouvrait la bouche pour dire, d'une voix douce et dans un Infernal parfait :

- Tu vas dormir, maintenant… Le combat a été rude, et tu as besoin de repos.

Alors qu'elle acquiesçait sans comprendre pourquoi l'homme disait cela, le regard de celui-ci se fit soudain plus intense, et la fillette se sentit envahie par un sommeil auquel elle ne tenta pas de s'opposer.

L'instant d'après, elle était endormie.


NdA :
Faisons classique, commençons par un petit…

Disclaimer : l'univers des Royaumes Oubliés ne m'appartient pas… j'aimerais bien, mais je crois qu'Ed Greenwood et quelques (nombreuses) personnes chez Wizards of the Coast et Cie ne sont pas d'accord. Ce qui ne change rien au fait que les personnages décrits dans cette intro, eux, sont à moi. Tous droits réservés, Copyright, blablabla… ceci dit, si vous avez envie d'en faire quelque chose, n'hésitez pas à me demander…

Bon ! C'est fait… les deux personnages principaux sont posés, même si on ne sait rien d'eux, pas même leurs noms. Ca viendra, ça viendra… (Genre dans le chapitre 1, par exemple ?) Pas grand-chose à dire sur cette introduction, à part une petite remarque, valable pour toute la fic : j'utilise et j'adapte à ma guise les Royaumes Oubliés, les Plans et les règles de D&D, ce qui implique certaines… différences avec ce qu'on peut trouver dans les matériaux officiels et les livres. Donc si quelque chose n'est pas conforme à la théorie, c'est juste que je l'ai arrangé à ma sauce…

Et maintenant, que va-t-il advenir de notre héroïne anonyme ? Qui est donc ce mystérieux et puissant personnage ? (suspense, suspense… non ? bah, j'essaie… je réussirai mieux la prochaine fois.) Vous le saurez… au prochain épisode. (euh… dans le prochain chapitre.)

A suivre, donc…