Voilà le dernier chapitre qui est en fait (comme son nom l'indique) l'épilogue. Je vous laisse lire en paix, on se retrouve en bas.

Épilogue

- Hé…Salut Ralph… Désolée pour l'attente, mais il ne m'ont permis de quitter mon lit que ce matin. Étant donné qu'il est à peine dix heure, tu pourras pas dire que j'ai pas fait aussi vite que j'ai pu… Désolée par avance si je me mets à pleurer ou si ce que je raconte ne veut rien dire… Mais c'est toi qui voulais être au courant le plus tôt possible. Alors me blâme pas si je suis encore sous le choc. Donc… Je vais commencer par ce qui s'est passé une fois que Vivian est sorti de la maison et toi non. Ok ? Donc, Vivian est ressorti et comme tu le savais probablement déjà, Mick était mal au point. Je n'était pas d'une grande aide là autour alors j'ai décidé de rentrer avec eux pour être sûr que le gosse irait bien. J'ai rien contre ton ami mais… Je connaissais Mick bien avant qu'il n'apprenne son existence alors…Bref. Vivian et moi on est retourné au Baraka et là il a nourrit Mick. Et quand je dis nourrit je veux dire qu'il lui a pratiquement donné le biberon. Faut dire que le petit avait l'air passablement secoué. Il arrêtait pas de chantonner et il a bien failli s'étrangler une ou deux fois. Mais finalement on s'en est tiré et Mick a pu s'endormir sur un tas de couvertures avec l'estomac plein. Et puis on a attendu. Au bout de deux heures, on se rongeaient déjà les sangs, mais quand la nuit est tombée, je crois que j'aurais été capable de casser quelque chose. Et puis Evans et Thomas sont revenus et rien qu'à la tête qu'ils tiraient tous les deux tu pouvais simplement pas ne pas savoir qu'il y avait un problème. Vivian voulait des explications. Je crois bien que c'est obsessionnel chez lui. Il veut comprendre ce qui se passe même quand ceux qu'il questionne n'en savent pas plus que lui. C'est là que Thomas nous a expliqué que tu avais… Disparu. Je me doutais qu'il était pas claire ce type mais de là à penser qu'il avait des sortes de pouvoir psy… Enfin tu comprends quoi.

Je crois que pendant un moment on a tous perdu un peu la tête. Entre Vivian qui voulait comprendre, Thomas qui essayait de le raisonner, Evans qui parlait d'appeler du secours et mes nerfs… Enfin. Pendant une heure ça a vraiment été le bordel. Le temps d'organiser les recherche avec d'autres amis d'Evans ou même des amis à toi dont je n'imaginais même pas l'existence… Bon sang, à côté de certains d'entre eux, Thomas avait tout à coup l'air très… Normal. Je vois pas comment montrer la chose différemment. Enfin, comme tu t'en doute on a rien trouvé. Mick s'est réveillé au bout d'une douzaine d'heures et il a fallu lui expliquer alors entre ça et le téléphone pour les recherches, j'avais de quoi faire. N'empêche que ton coup de fils a été…Sur le coup j'ai été tellement rassurée par ce que tu comprends… Malgré l'occupation, tu es quand même resté quatre jours sans donner de nouvelles alors bien sûr j'ai eu le temps d'imaginer à peu près tous les scénarios possibles. Et puis ça m'a aussi donné du temps pour réfléchir à d'autres trucs comme… Mon boulot, ce que j'avais fait de ma vie jusqu'à maintenant… Mais surtout ce qu'elle était devenu depuis que tu en faisais partie… J'y reviendrais… Plus tard.

Comme je te l'ai dit, au bout de quatre jours, on a reçu ton coup de fil. Et là les choses sont devenu à la fois simple et compliquée. On était soulagé que tu ailles bien. Mais en même temps je crois que si Vivian avait eu ton frère sous la main, il lui aurait tordu le cou sans préavis. Et puis t'avais pas été particulièrement précis sur l'endroit où tu te trouvais alors on a encore perdu du temps en recherches. T'as vraiment eu du bol par ce que c'était pas si loin que ça. Ça a été une pagaille sans nom, mais on a réussit à se rendre jusqu'à la grille en restant tous vivant malgré les feux rouges qu'Evans a grillé et le nombre de télescopages qui ont été évités de justesse. Bref… Une fois à la grille, le plan était de foncer dans le tas et de te ramener… De là à dire qu'il y avait pas de plan. Mais… Bon sang, même si il y avait eu un plan, à peine arrivé les fenêtres du troisième ont volé en éclats en vomissant des flammes… Je devais rester dans la voiture, mais on s'est tous mis à courir vers la maison sans s'en rendre compte et arrivé là… Mon dieu, il faisait si chaud que j'avais l'impression de cuire sur place. Il y avait du monde qui fuyait déjà et d'autres qui se précipitaient vers les portes pour les aider. Je ne pensais pas qu'il y avait autant de monde dans le bâtiment. On te voyait pas mais Thomas s'est exclamé soudain qu'il parvenait à sentir ta présence à nouveau alors… On est entrés en courant et on est monté au premier. Il y avait bien quelques personnes qui fuyaient ou qui criaient mais on a pas vraiment fait attention. Et puis arrivé au deuxième… J'étais tellement soulagée de te voir espèce d'idiot. Tellement heureuse, j'ai crû que j'allais mourir de joie !

Tu connais la suite, on s'est mis à jouer aux bons samaritains pendant que toi… ESPECE DE SALE CRETIN !!! Tu pouvais pas t'en empêcher hein ? Retourner là-dedans à la recherche de la personne même qui t'avais fourré dans le pétrin. Mais t'es tellement… Tellement… Tellement toi ! que malgré tout ce qu'on a pu te dire t'es retourner quand même pendant qu'on finissait d'aider les trois autres.

On est arrivé en bas… Les secours étaient en chemin… Tu m'avais dit qu'il fallait qu'on se parle… Que tu m'aimais… MERDE !!! Tout pouvais pas juste se terminer comme ça ? Nooon, trop facile, trop sympa. Il fallait que le plafond s'effondre et tout le bâtiment avec ! Ça pouvait pas se passer autrement ? MERDE !

Je me rappelle même plus comment j'ai fait pour sortir. Mais l'instant d'après la moitié d'entre nous était trop occupés à hurler pour recevoir de l'aide pendant que l'autre moitié essayait de se réorganiser. Je ne sais pas si j'ai pas eu du bol finalement de finir parmis les blessés. Au moins on nous a transporté à l'hôpital dès les secours arrivés et on a pas eu besoin d'assister…au reste.

… Je crois que je ne te pardonnerais jamais pour ce que tu as fait. C'était tellement… Stupide. Enfin tu devrais être contant, ton petit frère adoré va s'en remettre. Thomas l'a vu et… Il est aussi choqué que nous tous, mais tu l'as bien protégé pendant votre chute alors il va s'en remettre… Thomas dit que c'est ce qui est bien avec les humains… C'est qu'ils finissent toujours par… Par passer à autre chose… Par laisser le passer derrière… Mais quand même d'ici là… Ça fait tellement mal… Même si ça fait une semaine que je le sais… Même si j'ai pu en parler… Avec les autres… Même…J'aurais tellement voulu que tu redescendes avec nous… Tellement voulu… Pouvoir entendre ce que tu avais à me dire… Tellement voulu pouvoir… te raconter tout ça dans des circonstances différentes…

T'es qu'un crétin Ralphe. Un sale crétin égoïste. T'aurais pas eu l'esprit en paix ? Mais tout le monde s'en fout ! Tout le monde s'en fout de ta conscience pauvre tache ! À quoi ça sert d'avoir l'esprit tranquille si t'es même pas là pour en profiter ? Hein dis-le-moi idiot… À quoi ça sert… De me lancer comme ça que t'as des choses à me dire… si tu reviens même pas ensuite ? Qui t'as dit que t'avais assez de droit sur ta vie pour nous laisser comme ça ?

J'ai tenu ma promesse Raphaël. Je t'ai raconté. Mais là je vais y aller. Par ce que tu vois, les cimetières, c'est pas vraiment mon truc… Et le gardien commence à me regarder bizarrement. Tu me diras que c'est normal pour une fille en pleur qui parle toute seule, mais… J'aurais tellement voulu pouvoir te dire que c'était réciproque… Tellement voulu t'embrasser au moins une fois. Alors voilà le deal. T'as choisi de te sacrifier pour ton foutu frangin… Et bien compte pas sur moi pour venir te voir. À partir de maintenant je te laisse derrière, toi, et toute la merde qui va avec. Fini les vampires et les loups garous, fini les complots familiaux. Je retourne chez le patron et j'en bouge plus. Et ne viens pas me dire que les histoires sur vampire ne sont pas vraies. Par ce que c'est quand même toi qui vas passer l'éternité qui viens à dormir dans un cercueil.

FIN

«-«-«-«-«-«-«-«-«-«-«-

Ouf, C'est FINI !!!

Alors, comment vous avez trouvé ?

Pour ceux qui auraient un doute, c'est Sophie qui parle. Et, oui, il est mort (non, pas tapper! ) il ne pourra plus jamais me faire ch… comme il l'a fait ces derniers jours. Ça fait d'ailleurs un moment que c'est prévu comme ça. J'ai presque pensé faire une fin alternative, mais finalement j'ai décidé que pour le bien de tous (et surtout le mien) il devait mourir. Au moins il n'aura pas souffert, il s'est cassé le cou en atterrissant. Je ne crois pas non plus faire de suite à l'histoire. Enfin dites-moi ce que vous en pensez quand même. Ça fait toujours plaisir.