Voila le tout premier poème que j'ai jamais écrit. Je l'ai fait sous la contrainte d'une prof de francais démoniaque en 4e, il y a déjà 4 ans de cela!
Avec le recul, j'avoue que c'est pas terrible mais ca ne méritait tout de même pas un 8/20!!! Un sonnet en bonne et dûe forme... En face de ça, un autre avait fait une comptine ridicule sur son chat et il avait eu 19!!! L'animosité entre elle est moi était réciproque. Je lui ai même dit en face sans le voir, disons qu'elle a surpris une conversation à moi! loll


Tes lointaines origines se reflètent
Sur l'immensité de ton océan miroir
Fait d'un fluide liquide vivant et tout noir
Je ne représente qu'une marionnette...

Je mis une éternité pour t'apprivoiser
Pour pouvoir toujours profiter de ta lumière
Mais qui parfois devient un véritable enfer
Ma cheminée restera toujours ton foyer.

Il m'est impossible de vivre sans ton athmosphère
Sans quoi mon coeur serait percé par un éclaire
La pensée de cet évenement me donne froid.

Ta survie est énormément vulnérable,
Tes richesses ne sont pas inépuisables;
Tout le monde le découvrira avec effroi.


Dites moi ce que vous en pensez à travers une 'tite review siouplé!
Pour précision, j'ajoute qu'il y a une strophe par élément. Je dis ça parce que je suis plus très sûre que ce soit vraiment visible... (oubliez pas la review!)