Voilà une fic de Raphaëlle, ma meilleure amie. C'est parti d'un chantage que je lui ai fais… J'ai mis une photo compromettante d'elle sur mon blog (photo que vous pouvez… Nan, elle va me tuer si je dis ça… Remarquez, ça pourrait faire un chantage pour une autre fic… A voir ! Et puis, y'a aussi son lapsus que j'ai conservé… Hi hi…).

Enfin, toujours est-il que pour que je retire cette photo, elle a accepté de faire une fic. Moi, c'était plus de faire durer le chantage que je trouvais marrant. Elle aurait pas fait la fic, j'aurais rien dit… Et puis elle avait dit qu'elle continuerait la mise en B.D De paradiZe si je voulais à la place… Mais bon, c'est fait, c'est fait… Pourquoi tu pleures, Raphaëlle ? Non, lâche ces somnifères…

Voilà donc le premier chapitre de sa fic qui est une parodie de paradiZe avec plein de guest stars !!

CHAPITRE 1

Quelque part..... Dans une petite pièce rectangulaire de la taille d'un studio parisien (en gros pas grande) aux murs blancs et nus et moquette blanche... Décor minimaliste donc, avec juste une couette étendue sur le sol au milieu de la pièce...

Babibel : Nnggghhh....

Lox : Grmph ! (ouvre un oeil) Euh.... (ouvre le deuxième) Bab's ?

Babibel, dans les choux : Smgleummmm.....

Lox : Bbbbbaaaabbbbssssseeeuuuh....

Babibel, dans la purée : kwakecess ?

Lox : On est où ?

Babibel, dans la semoule : Binatonavi ? Ouonpourainètre ?

Lox : Justement.... je sais pas.....

Babibel, commence à émerger : Tu déconnes ?... On est dans le lit où on s'est endormi hier soir après avoir...

Lox : Nan nan !

Babibel, les yeux tous collés : Quoi nan nan ?!

Lox : Ouvre les yeux pour voir.

Babibel : Okay (ouvre les yeux) O-OOU KON EST

Lox, parcours la pièce du regard : En plus on est pas seul...

Dans un autre coin de la pièce :

Miguel, affalé sur une Michael dans les vapes : Mmmmmmhhh....

Michael : (ouvre lentement les yeux) Ki c'est le $§ qui hurle comme ça ?! (Sent un poids sûr elle) Miguel ?! Kestufoulà ?

Miguel : Heeiinnn ? Encore 5 min steuplait mon chéri... (se blotti contre Michael)

Michael :è-é !!! Nan mais il se fout de moi ?! (balance Miguel à grands coups de pieds dans le bide) DÉGAGE !!! (regarde autour d'elle de plus en plus ahurie) Ca c'est pas ma chambre...

Miguel : AAIIIIIEEEEUUUUUHHH !!! (se tient les côtes et regarde méchamment son amie) T'étais pas obligée d'y aller aussi fort, je faisais un super rêve en plus !!! (se met à réfléchir) Mais d'abord kes tu fais dans ma chambre ??!!! (regarde autour de lui) Diantre où suis-je ???

Gabriel : Je crois que c'est la question que tout le monde se pose....

Tous les regards se tournent vers lui, Gabriel est assis à côté de son jumeau.

Gadriel : Bon on dirait qu'on est tous là.

Miguel : C'est où là ?

Gabriel : Aucune idée...

Lox, fait sa grosse voix : Bon okay.... QUI a encore fait une connerie hier soir ?

Michael et Miguel : Moi j'ai rien fait !

Gabriel : Je ne pense pas qu'aucun d'entre nous soit responsable de tout ceci.

Lox : Qui alors ? Encore un démon ?

Miguel : Un démon ? D'habitude les démons tentent de nous tuer, ils nous enferment pas dans des boîtes....

Michael : Bah c'est peut-être un pouvoir spécial ?

Miguel : Ah ouais ? Et c'est quoi comme genre ? L'attaque du huis-clos ? Il nous enferme jusqu'à ce qu'on se mette à raconter toute notre vie pour ensuite nous pousser au suicide ?

Michael : Oh ça va moi pour ce que j'en dis....

Lox : Faut dire - c'est pas que je vous aime pas les gars... et la fille, hein - mais passer l'éternité enfermé avec vous je sais pas si je supporterais...

Michael : Effectivement, c'est un pouvoir diabolique ! Ce démon est très fort !

Miguel : N'importe quoi...

Babibel : Bon on s'énerve pas ! Réfléchissons avec méthode.... Premièrement : personne ne sait où on est ?

Les autres : ..... (silence style : à ton avis, on l'a pas assez répété ?)

Babibel : Okay. Deuxièmement : pourquoi je suis le seul à être tout nu ?

Tout le monde se tourne vers lui.

Miguel, avec un grand sourire idiot et les yeux brillants : Effectivement...

Lox : Tu veux mourir ?

Miguel : gloups

Gadriel : Apparemment, on a été téléportés pendant notre sommeil... Tu dors en petite tenue d'habitude ?

Babibel : Evidement ! Moi j'ai jamais le courage de me rhabiller après ! Mais bon Lox aussi était à poil !

Lox : J'avais froid...

Babibel : Quoi ? Mais tu t'es rhabillé quand toi ?

Miguel, innocemment : "Après" quoi ?

Gabriel : Bon bah faut pas chercher plus loin...

Lox : Et si on réfléchissait au moyen de sortir d'ici plutôt ?

Michael : Bah c'est pas compliqué y'a deux p....

Soudain, jailli de nulle part :

Voix d'outre-tombe : Alors, tout le monde est réveillé ?

Tout le monde : IIIIIIIIRRRRRRRRRKKK !!!

Voix : HAHAHAHAHA !!! Vous êtes maintenant en mon pouvoir !!! HAHAHAHA !!!

Tout le monde : maman....

Voix : HAHAHAHAHAHaaaaaaAAAaaaaaaa..... aaaahhhhh.....

Tout le monde : euh.....

Voix : aaaaahhhhh.... couf couf...... aaaarrrrggggg....

Miguel : C'est quoi ce binz ?!

Voix : Hhhhhiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii.... Hhhhhhhiiiiiiiiiiiiii.....

Michael : Vous avez entendu cette respiration horrible ? Je suis sûre que c'est un monstre hideux !

Babibel : On croirait entendre un porc qu'on égorge...

Voix : couf couf... La vache j'ai failli crever !

Gabriel, diplomatique (ou faux-cul, c'est au choix) : Ca va mieux ?

Voix : Oui, merci... couf couf... Rhhhaaaaaa... C'est la dernière fois que je tente le coup du rire diabolique !

Babibel : Montre toi Démon ! Je suis prêt à en découdre !

Très grosse voix : Toi, ta gueule le naturiste ! (Babibel se fait tout petit)

Gadriel, tentant la même tactique que son frangin : Quelle autorité ! Je suis impressionné !

Voix : Qu'est-ce que vous croyez tiens ! Je suis pas l'ainée pour rien !

Gabriel : Mais au fait qui êtes-vous ? Êtes-vous notre ravisseur ?

Voix : Héhé.... t'aimerais bien savoir hein ?

Babibel : Et pourquoi je suis à poil ? Pourriez me donner des fringues !

Voix : T'as qu'à pas dormir comme ça... J'ai pas que ça à foutre ! Bon, vous voulez savoir ce que vous faites là ? Alors, pour commencer je suis pas un démon.

Michael : Ouf !

Miguel : Te réjouis pas trop vite, il est peut-être pire !

Voix : D'abord c'est pas "il" c'est elle !

Miguel : Pardon madame !

Voix : MADEMOISELLE !!! Enfin vous pouvez m'appeler Maître, ça va aussi.

Lox : Et en quel honneur ?

Voix : Tout simplement parce que jusqu'à ce que j'appose le mot "fin" à cette histoire stupide, vous êtes en mon pouvoir, je peux absolument faire de vous TOUT ce que je veux !

Gadriel : Damned, j'ai peur de comprendre !

Gabriel : Oui...

Les autres : Pas nous !

Gabriel et Gadriel : C'est la narratrice !

Les autres : Hein ?

Les jumeaux : L'auteur quoi...

Miguel : On est pas dans la m... euh dans la crotte tiens.

Babibel : C'est pas censé être un mec l'auteur ?

Narratrice : Je vous ais kidnappés vous vous souvenez ?

Babibel : Mais pourquoi ?

Narratrice : Vous voulez la version courte ou la longue ?

Gabriel, égal à lui-même : Celle que vous préférez.

Narratrice, se demandant vaguement si ce nabot la prendrait pas pour une nouille : Bon, tout à commencé lorsque j'ai eu l'idée stupide d'envoyer une photo compromettante de moi à votre créateur...

Miguel, tout bas : Effectivement c'était pas malin...

Narratrice : (pour elle) Non mais il me cherche ce petit c ?! (Tout haut) ... Pendant longtemps y'a rien eu, j'avais même oublié cette photo ! Et voilà que je sais plus trop pourquoi, cet enf a décidé de la foutre en première page sur son blog...

Miguel, murmure : Fallait s'y attendre...

Narratrice : 'Zeeeen, reste zen...' ...Bon il a bien voulu l'enlever, mais je lui ai promis une fic en échange...

Miguel, ricane : Ouais en gros il t'a b...

Narratrice : TA GUEULE !!!!

Soudain des oreilles et une queue d'âne apparaissent sur Miguel.

Miguel : Iiiiiiiiiiirrrrkkk ! À l'aide !

Les autres : O-O ???!!!!

Lox, hésitant entre fou rire et crise d'angoisse : Ca alors, elle a de vrais pouvoirs !

Narratrice : T'en veux aussi ?

Lox, blême : Euh non non ça ira...

Miguel, au bord des larmes : Je retire ce que j'ai dit !!! Je retire ce que j'ai dit !!!

Narratrice : On en reparlera plus tard. (Ndla : revancharde moi ? Noooooooonnn !!) Et donc comme idée de fic, je me suis dis que réunir des personnages de ses fics dans une même pièce ça pouvait être sympa ! Et comme c'est une surprise, j'pouvais pas lui demander de me les prêter.

Gadriel : D'où le kidnapping...

Narratrice : Voilà !

Michael : C'est très bien tout ça, mais je vois pas pourquoi on serait obligé de rester...

Les autres : Bin...

Michael, limite condescendante : J'ai essayé de vous le dire tout à l'heure : Y'a deux portes qui sont apparues juste avant qu'Elle se manifeste ! Evidement entre mater et réfléchir, il faut choisir...

Tous les regards parcours la pièce...

C'était vrai ! Deux portes - blanches - se détachaient l'une en face de l'autre sur les murs entièrement blancs.

Grands sourires béats, sauf chez une personne :

Miguel : Ouais mais je fais comment moi ? Si je me casse, je vais rester comme ça toute ma vie... euh ma mort ?Et puis rien nous garanti que ce soit une sortie !

Lox : T'avais qu'à fermer ta gueule !

Michael : C'est l'histoire de sa vie ça...

Babibel, hors sujet :Ces portes me rappellent quelque chose... un film...

Miguel, outré - ce qui d'ailleurs lui fait remuer énergiquement les oreilles - : Tu me planterais là comme un vieux slip ??!!!

Lox : Pourquoi pas ?

Gabriel : Ca n'est pas très solidaire tout ça...

Lox : M'en fout.

Miguel, avec des grands mouvements de queue : Salaud ! Et dire que j'ai accepté d'être chassé du Paradis pour vous tous !

Babibel, toujours dans son trip : Une histoire de machines qui prenaient le pouvoir et d'architecte...

Lox, croisant les bras : Fallait choisir une autre cible pour tes shurikens... !

Miguel, ramenant ses oreilles vers l'arrière de son crâne : Alors ça, c'est un faux prétexte ! Je ne pense pas avoir fait de favoritisme ! Tout le monde y a eu droit à mes shurikens !

Michael : Et tu t'en vantes ?

Miguel : euh...

Babibel, concentré : Ouais.... Chaque porte menait à un destin différent...

Michael : Bon on fait quoi ?

Narratrice : Je sais pas mais décidez-vous, ça commence à être long...

Gabriel : En fait, tout dépend de votre clémence pour Miguel...

Lox : Bon, j'en essaie une !

Les jumeaux : .....

Michael : Comme tu veux.

Miguel, tout déprimé pour le compte : Je me sens très seul tout à coup... TT

Babibel, ailleurs : Mais il manque les écrans et le vieux dans son fauteuil...

Narratrice : Bon ?

Lox prend un grande inspiration, et s'avance vers la porte à sa droite (pourquoi celle-là ? Je sais pas non plus). Lentement, il saisit la poignée, et la tourne plus lentement encore...

Derrière lui la tension est palpable... enfin sauf chez Miguel qui s'est assis dans un coin et déprime sec et chez Babibel qui est à fond dans son histoire de film.

Babibel, tout heureux : Voilà c'était ça ! Dis Lox, ça te dirait de louer un dvd pour le week-end ?... (se rend compte que personne lui répond) Lox ? (regarde autour de lui) Pourquoi Miguel pleure ? Lox, qu'est-ce que tu fais ?

Michael : Il essaie de nous sortir de là...

Miguel, les oreilles et la queue toutes pendouillantes : Bande de lâcheurs... sniff

À ce moment, un déclic se fait entendre et la porte s'ouvre doucement. Dans la salle, tout le monde retient son souffle, sauf Miguel qui renifle.

Avec un sourire de triomphe, Lox franchit le pas de la porte et... disparaît tandis que la porte se referme toute seule dans un claquement sec.

Babibel, limite hystérique : AAAAHHHH !!!! LOX ??!!! MON LOX ??!! OÙ T'ES ??!!

Une voix dans leur dos : Bin euh... là...

Tous se retournent d'un bloc. Lox est réapparu... par l'autre porte ! La mine un peu déconfite.

Babibel, courant pour lui sauter au cou : LOOOOOOOX !!! (le serre très fort) Tu m'as fait peur !...

Narratrice : Que c'est mignon...

Michael, avec un oeil critique : Ca pourrait l'être s'il n'était pas complètement nu... Mais avec en plus Lox qui est juste en caleçon, c'est surtout hautement suggestif...

Miguel, s'arrête une seconde de pleurer : J'aurais jamais cru que t'étais capable de faire des phrases comme ça...

Michael, menaçante : C'est à dire ?....

Miguel, se dit qu'il en a assez reçu aujourd'hui pour jusqu'à la fin de ses jours : Non, non, rien...

Lox, avec un Babibel tout kawaï - mais nu - pendu au cou : N'empêche c'est quoi cette arnaque ? (en regardant le ciel) Tu pouvais pas le dire plus tôt toi ?!

Narratrice : Z'aviez qu'à pas abandonner votre compagnon...

Miguel : Sniff... merci, au moins une qui me soutient... (après un dernier reniflement) Vous savez, je suis vraiment désolé pour tout à l'heure...

Narratrice : Là au moins c'est sincère... Bah t'es un brave gars... J'pensais me marrer quand les autres arriveraient mais bon, je te libère...

Et Miguel redeviens normal.

Miguel, tout ému : Merci, sniff, je le ferais plus juré !

Gabriel : euh... si vous me permettez... quels "autres" ?

Narratrice : Les autres personnages de fics que j'ai "invité" ! C'est pour ça que j'ai rajouté des portes ! Faut bien qu'ils passent par quelque part !

Lox, toujours avec son pendentif humain : Et pourquoi pas les téléporter direct comme nous ?

Narratrice : Parce que j'ai décidé qu'ils apparaîtraient par des portes.

Gadriel : Comme argument, c'est imparable.

Narratrice : Bon allez c'est pas tout ça... je vous laisse, faut que j'aille chercher vos compagnons de jeu !

Miguel : Et nous on fait quoi pendant ce temps ?

Narratrice : Je sais pas... débrouillez-vous...

Zwwwwwiiiiipppp

Michael : Zwip ?

Lox : C'est n'importe quoi...

Long silence entrecoupé par les smacks de Babibel...

Gabriel, sortant un jeu de ses poches, car lui et son frère ne sont pas en pyjama : Bon, qui veut faire un rami ?