Disclamer : Tout à moi, ça change pas

Genre : Une peu gore à la fin peut-être

Résumé : Il l'aime, mais elle ne veut pas de lui. Il décide alors de la tuer pour la garder toujours près de lui

Note : Pour le début de ce poème, je me suis inspirée d'une phrase de Goku dans Saiyuki : Lorsqu'ils se rencontre pour la première fois, Goku s'approche de Sanzô et lui dit en lui tirant les cheveux (et accessoirement les arrache sans faire exprès) Ils sont beaux ! Ils brillent comme le soleil ! Et le tout avec de magnifiques yeux émerveillées XD


Adieu

Tu es tellement belle,
Comme un soleil illuminant mon ciel.
Un ciel qui, sans toi dans ma vie,
Est noir comme la nuit.

Je veux toujours rester avec toi,
J'ai tant besoin de toi.
Besoin de ta seule présence,
Comme si c'était une évidence.

Mais tu ne le vois pas,
Je ne suis rien pour toi.
Pourquoi ne comprends-tu pas ?
Je veux que tu sois à moi.

Chaque fois que je vois ton visage,
J'aimerais pouvoir le toucher.
Mais, comme un mirage,
Je ne peux même pas l'effleurer.

Je ne voulais pas en arriver là,
Mais tu m'oblige à faire ça.
Ce couteau est pour toi
Même si tu ne le vois pas.

Je t'aimais vraiment
Mais je ne peux faire autrement.
Je ne veux pas qu'un autre te touche,
Ni ton corps, ni ta bouche.

Une fois que tu seras morte
Tu ne pourras plus passer cette porte,
Tu ne seras rien qu'à moi,
Tout comme je serais à toi.

Pantin entre mes mains,
J'aime sentir ton corps contre le mien
Ta peau blanche et glacée
Sous mes doigts chauds et fuselés.

Mais en vérité,
Tu n'es qu'un cadavre pourrissant
Dans cette maison abandonnée
Où nous sommes maintenant.

01.05.2005


En le relisant, j'me dis que j'y suis peut-être allée un peu fort dans le morbide... non ?