Il est avec une blonde car en réalité il cherche une brune
Toutes ces femmes qui l'obsèdent sont des vestiges
D'amours qu'il n'a jamais eues
Et son regard me dit quelque chose qu'aucun autre n'a jamais su

Il garde tellement de regrets sur ses lèvres…
Encre chinoise et propreté, odeurs d'une beauté qui ne dit pas son nom
Je ne t'aime pas, mais je vois que je pourrais
Sais-tu qu'il pleut? Sortons dehors et je te promets tout

La musique est fade mais belle cet automne
J'ai laissé mon meilleur ami pour ne plus jamais le blesser
Blesse-moi, toi, ton regard n'en sera que plus doux
Chargé de remords et d'amour pour mes plaies

Notre parade a l'arome des arlequines et libertines
Le toucher de journaux ou Zola n'écrirait rien
Mes gargouilles et ficelles rouges tu trouves extravagantes
Mais elles sont moi, et elles ne t'effraient pas…

Il me donnera des baisers pour des fêtes païennes
Et des sourires pour chaque occasion de m'entendre rire
Il reliera les points sur mes bras (vieilles brulures d'une maudite)
Ma seule réponse: fais de moi ce que tu veux...

Nos vies sont bien trop acérées pour autre chose