Résumé de l'épisode précédent :

Il était une fois une princesse qui attendait son prince. (Ben oui c'est tout !)

Princesse : Un jour, mon prince viendra... Un jour, il me dira : « Va faire la vaisselle au lieu de t'empiffrer, grognasse ! »… Un jour, je lui mettra un mixer dans sa tronche…

La Princesse déambulait parmi les invités de sa fête, vêtue d'une magnifique robe à pois qui s'accordait à merveille avec la tenue à fleurs de sa mère.

Princesse : Ça veut dire quoi déambuler ?

Après quelques heures de recherche, elle trouva le Prince Goknu en pleine conversation avec une jeune fille du royaume voisin. Quand il vit arriver la Princesse, il se tut.

Goknu : Vous êtes vraiment magnifique, Princesse.

Princesse : Vous de même, Prince Goknu.

Tous deux avaient les yeux rivés sur l'autre. Ils semblaient vouloir se déshabiller à ce moment précis et se jeter l'un sur l'autre avec des rugissements de contentement… Hem… Je m'égare.

Goknu : Vous viendez danser ?

Princesse : Avec plaisir.

Mais, tandis que les deux tourtereaux s'enlaçaient sur les pas langoureux du heavy metal, une méchante et hideuse sorcière tempêtait.

Méchante et hideuse sorcière : Alors comme ça, ils font une petite fête et ils ne m'invitent même pas ?

Elle prit une fiole de potion argentée et se dirigea vers sa fenêtre.

Méchante et hideuse sorcière : Elle va regretter son vingt-et-unième anniversaire !

Après quoi, elle partit dans un rire dément qui fit trembler toute sa tour.

De retour à la fête…

Princesse : Dites-moi, mon Prince… Nous savons tous deux pourquoi je vous ai invité.

Les deux héritiers royaux (Chacun d'un royaume différent, je vous rassure…) avaient arrêté de danser et s'étaient assis au bar pour prendre un verre. Goknu regarda par-dessus l'épaule de son amie et un masque d'horreur se peignit sur son visage.

Goknu : Princesse, attention !

Alors que les 25 cuisiniers royaux apportaient le gâteau, une méchante et hideuse sorcière avait soudainement fait irruption au beau milieu de la piste de danse.

La Princesse, qui ne semblait rien remarquer, continuait de draguer tranquillement Goknu.

Princesse : Vous dîneriez bien avec moi, un de ces soirs ?

Méchante et hideuse sorcière : Tu ne m'as pas invitée ? Tu seras donc mienne à jamais ! Cette potion nous unira par des liens secrets de magie jusqu'à ce que la mort nous sépare !

Le DJ, interprétant certainement mal les paroles de la Sorcière, mit alors un CD de la marche nuptiale. La Sorcière versa le contenu de son flacon sur la Princesse, qui fut alors aspirée dans un tourbillon multicolore. La dernière image qu'elle eut de cette soirée fut, avec en fond sonore « La mariag'compiL », le Prince Goknu, de plus en plus petit, qui lui répondait :

Goknu : Y aura des huîtres ?