Me revoilou ! Cette histoire est la plus longue que je poste, que j'ai écrit en fait. Je vais sûrement poster deux chapitres en même temps, parce que sinon j'ai pas fini (il y a en a 17 normalement, mais certains sont assez petits).

Note de l'auteur : je me suis fortement inspirée de plusieurs épisodes de Smallville (J'adore Ian Somerhalder !!)

Je l'ai écrit il y a plus de deux mais je l'aime bien !

So, bonne lecture !

Première partie :
Un premier contact.

Chapitre 1 :
Une rencontre explosive.

Flora, une jeune fille brune de 17 ans, venait d'être admise d'urgence, sur un brancard, à l'hôpital Sainte-Anne. Le docteur Melbourne l'emmena au bloc opératoire.

- « Que s'est-il passé ? » balbutia-t-elle avant de sombrer dans l'inconscience au moment où les infirmiers la mirent sur la table d'opération. Lara et Clara, ses deux amies présentent au moment du drame, attendirent avec inquiétude la réapparition du docteur. Quand il ressortit enfin du bloc, elles l'assaillirent de questions.

- « Qu'a-t-elle, docteur ? Va-t-elle s'en sortir ? Ou est-elle en danger ?

- Du calme mesdemoiselles, du calme ! Votre amie est entre de bonnes mains, les rassurèrent-il. Je ne peux malheureusement pas vous assurer qu'elle soit hors de danger. Elle se bat pour rester en vie, mais elle a l'air résistante ! Avec un peu de chance, elle ressortira d'ici sans avoir perdu l'usage de sa jambe.

- Comment ? Il y a un risque pour qu'elle reste handicapée toute sa vie ? demanda Lara, des sanglots dans la voix.

- C'est exact, une quadruple fracture à la jambe, ce n'est pas rien ! Mais je reste optimiste, ne vous inquiétez pas. Vous devriez rentrer chez vous maintenant, nous vous préviendrons dès qu'il y aura du nouveau. »

Lara et Clara repartirent, priant de tout leur cœur que leur amie s'en sorte.

Quand Flora ouvrit les yeux, elle vit qu'elle se trouvait dans une chambre d'hôpital, et que sa jambe était plâtrée. L'esprit confus, elle chercha dans ses souvenirs ce qui avait bien pu se passer. A cet instant quelqu'un entra dans sa chambre, interrompant ainsi le cours de ses pensées.

- « Vous vous êtes enfin réveillée, cela fait maintenant trois jours que vous êtes inconsciente ! Je me présente, je suis le docteur Melbourne et je suis chargé de m'occuper de vous le temps de votre séjour dans notre hôpital. Comment vous sentez-vous aujourd'hui ?

- Je me sentirais sûrement mieux si ma jambe n'était pas dans le plâtre, répondit-elle en essayant de s'asseoir. Quel est le diagnostic, docteur ?

- Et bien je ne veux pas vous faire peur, mais vous avez une quadruple fracture à la jambe.

- Une quadruple fracture ? Rien que ça !s'exclama-t-elle, de surprise.

- Oui, deux au tibia, et deux au fémur. Je crains que vous ne deviez rester ici pendant au moins un bon mois. Essayez d'en profiter pour vous reposer.

- Tss, facile à dire, marmonna-t-elle.

- Je viendrais vous voir demain, j'ai d'autres patients à aller voir. »

Le docteur Melbourne sortit et Flora replongea dans ses pensées. Mais la douleur était trop forte pour lui permettre de songer à autre chose qu'à sa jambe. Une infirmière vint lui donner un calmant, et la jeune fille sombra peu de temps après dans un sommeil sans rêves.

Ainsi, Flora passa tout le mois de Février à l'hôpital. Ses journées, d'une monotonie étouffante, étaient rythmées par le va-et-vient des infirmières et du docteur, entrecoupées par les visites de ses amis et de sa famille. Comme l'avait prévu le docteur Melbourne, elle passa un mois sans bouger, avant de pouvoir enfin entamer les séances de rééducation.

Pendant une de ses séances de rééducation, Flora s'arrêta à bout de souffle et s'écroula sur un banc pour reprendre des forces.

- « Cela fait déjà plusieurs jours que je t'observe et je trouve que tu abandonne beaucoup trop vite ! l'apostropha un jeune homme ayant le souffle court à cause de sa séance d'haltère.

- Ce n'est pas toi qui as eu une quadruple fracture à la jambe et qui soit resté un mois sans bouger ! » lui répondit-elle d'un ton sec.

Le jeune homme en question avait les yeux bleus et les cheveux bruns. Il aurait peut-être plu à Flora s'il n'avait pas eu ce sourire moqueur et ce ton insolant des personnes qui croient tout savoir, ce qui exaspéra la jeune fille au plus haut point.

- « Ça doit sûrement faire très mal ! rétorqua-t-il sarcastiquement.

- Tu n'as pas idée !

- Mais, si chacun s'arrêtait dés que ça fait mal, ce monde n'aurait jamais vu le jour ! Et puis-je savoir comment tu t'es fait cette quadruple fracture à la jambe ? Une mauvaise chute pendant un entraînement de pom-pom girl ?

- Si tu tiens tant à le savoir, je me suis fait cette minuscule blessure en essayant de sauver ma nièce, que j'adore, de dessous les roues d'un camion. Par contre, c'est ma jambe qui est restée sous le camion ! Mais j'ai au moins sauvé ma nièce !

- Quel acte héroïque ! Mais cela ne t'empêche pas de tâcher de t'appliquer pour guérir au plus vite. Je suis sûr que ton petit ami te protégeait de tout ! Malheureusement, ici, personne ne se battra à ta place ! Si tu veux t'en sortir, tu ne pourras compter que sur toi-même !

- Premièrement, je n'ai pas de petit ami depuis deux ans pour éviter, entre autre, de tomber sur des personnes comme toi !! lança-t-elle d'un ton acerbe. Je n'ai aucune confiance envers les mecs !!

Deuxièmement, j'ai toujours eu l'habitude de ne mêler personne à mes problèmes personnels, et donc à les résoudre moi-même, toute seule, comme une grande ! Alors tes conseils à la noix, tu peux te les garder, je n'en ai vraiment pas besoin ! Mais, si tu veux continuer à jouer les psys à deux balles, je t'en prie continue, mais sans moi ! »

Et elle se détourna, prit ses béquilles et s'éloigna le plus vite qu'elle put de lui.

Le lendemain, Flora vint plus tôt que prévu dans la salle de rééducation. Après sa séance, elle tenta de rejoindre un banc placé à un mètre d'elle. Mais dés qu'elle s'appuya sur sa jambe blessée, celle-ci céda sous elle et Flora, perdant l'équilibre, tomba à terre.

- « Holà, qu'est-ce qui c'est passé ? lui dit une personne en l'aidant à se relever. Sa voix lui disait vaguement quelque chose.

- J'ai tenté de repousser mes limites, mais ce n'est pas encore aujourd'hui que j'irais courir un marathon, répliqua-t-elle. Oh, c'est toi... lâcha-t-elle d'un ton beaucoup moins réjoui.

Elle tenta de le repousser et s'assit sur le banc.

- Je ne savais pas que tu avais changé tes horaires de rééducation ?

- Oui, c'est étrange n'est-ce pas ? Je ne sais pas du tout pourquoi j'ai fait ça... répondit-elle d'un ton lourd de sens.

- Oui, c'est d'ailleurs pour ça que je suis venu. Je voulais m'excuser pour mon comportement, hier.

Au grand étonnement de Flora, il paraissait sincèrement désolé.

- Tu me crois si je te dis qu'avant j'étais un type sans histoire, tout ce qu'il y a de plus sympa ?

- euh... non, je ne te crois pas ! répondit-elle, un sourire moqueur sur les lèvres.

- Tu m'en veux encore ? Je comprends, c'est de bonne guerre ! Mais pourtant, tout ce que j'ai dit, je ne le pensais pas vraiment.

- Alors pourquoi l'as-tu dis, puisque tu n'en pensais pas un mot ? Un petit problème de schizophrénie ?

- Plutôt à cause d'un séjour prolongé dans ce magnifique hôpital ! Ce lieu commence à me taper sur les nerfs !! Mais cela ne me donnait pas le droit de te parler comme je l'ai fait.

- Tu as raison, et pour l'ambiance de l'hôpital, et pour le fait que tu n'avais pas le droit de me parler comme ça. Mais je pense que j'étais aussi énervée car j'avais l'impression de n'arriver à rien, ce qui n'a pas arrangé les choses !

Elle se leva et lui sourit.

- Nous sommes partit sur de mauvaises bases, on reprend depuis le début ? lui dit-elle en lui tendant la main. Je m'appelle Flora.

- Moi c'est Adam, répondit-il en lui serrant la main.

- Maintenant que les présentations sont faites, je pourrais savoir comment tu as atterri ici ? Sûrement pas par envie !

- Non c'est vrai ! Ma maison a prit feu, j'étais dans le jardin à ce moment-là. Mais, mes parents étaient à l'intérieur. Comme je ne les voyais pas sortir, j'ai décidé d'y aller. Je me suis prit une poutre sur le dos avant d'avoir pu les rejoindre. Résultat, pour moi, direction l'hosto, et la morgue pour mes parents.

Son récit toucha profondément Flora.

- Je suis désolée, je ne voulais pas réveiller de vieilles blessures, répliqua-t-elle, en lui posant la main sur le bras.

- Ça va, maintenant, je me suis fait une raison. Bon je ferais mieux de rejoindre ma chambre, c'est l'heure de la visite journalière de mon médecin !

- Réjouissant !

- N'est-ce pas ? On se voit demain ?

- D'accord, à demain. »

Les jours passèrent et une amitié complice s'instaura entre Flora et Adam. Quelques jours plus tard, elle reçut une visite un peu spéciale. Sa nièce vint lui rendre visite pour la première fois depuis plus d'un mois. Elle se jeta dans ses bras, pleurant à chaudes larmes.

« - Je suis désolée, c'est de ma faute si tu es dans ce lit d'hôpital !! commença la petite fille en sanglotant de plus belle. Je suis désolée !

- Non, ne pleure pas, ce n'est pas de ta faute, répondit Flora en serrant la petite contre elle. Je préfère mille fois me trouver dans ce lit d'hôpital et toi saine et sauve, plutôt que l'inverse ! Et si c'était à refaire, je le referais sans hésiter une seconde !! »

Adam, passant devant sa chambre, la vit avec sa nièce en pleurs. Il décida de revenir plus tard.

Quand Flora eut enfin réussit à consoler sa nièce et que cette dernière soit repartit en promettant de revenir bientôt, Adam vint la voir.

« - Salut, je voulais passer plus tôt mais tu avais l'air occupé. Je ne voulais pas déranger. C'était qui, si ce n'est pas indiscret ?

- Ma nièce.

- Celle que tu as sauvé du camion ?

- Oui, elle avait peur de venir car elle culpabilisait. Elle croie que c'est à cause d'elle que je suis là. Mais pourtant, elle sait que je ne lui en voudrais pas, je l'aime trop pour ça. Et puis ce n'est vraiment pas de sa faute !

- Elle s'appelle comment ?

- Dis donc, tu es bien curieux aujourd'hui ? rétorqua-t-elle en riant. Elle s'appelle Sarah. Elle a toujours rêvé d'avoir une grande sœur, alors je joue ce rôle.

- Ça n'a pas l'air de beaucoup te déplaire !

- Non, au contraire ! Je l'aime comme ma propre sœur, c'est une fille adorable !

- Et que s'est-il passé exactement ?

- Elle sortait d'un magasin avec sa mère et elle m'a aperçue sur le trottoir d'en face. Elle a traversé la route pour me rejoindre. A ce moment, un camion a déboulé à toute vitesse. A la vitesse où il allait, il n'aurait jamais pu freiner à temps pour l'éviter. Ne pensant qu'à elle, j'ai couru à sa rencontre, je l'ai prise dans mes bras et l'ai repoussé le plus loin possible du camion. Malheureusement, je n'eu pas le temps de me retirer et ma jambe est passée sous ses roues.

- Aïe ! En tout cas, c'était très courageux de ta part !

- Oh, il n'y a rien d'héroïque », répliqua-t-elle modestement.

Ils continuèrent à parler de tout et de rien, jusqu'au moment où Adam dû retourner dans sa chambre.

Plus tard, Adam lui proposa de l'aider pour remettre sa jambe d'aplomb. Elle accepta son aide avec plaisir. Elle put, grâce à lui, parcourir quelques mètres sans béquilles.

- « Génial, j'ai réussi !!

- Oui, c'est pas le mont Everest mais c'est mieux que rien !

- Il y a quelques temps, je n'aurais jamais imaginé pouvoir faire quelques mètres sans les béquilles ! Et ça... Lara !

Flora venait d'apercevoir son amie Lara arriver. Elle prit ses béquilles et la rejoignit.

- Salut Flora, comment va-tu ?

- Bien, merci, j'arrive à faire quelques pas sans mes béquilles, maintenant.

- C'est génial ! Tu pourras bientôt sortir alors !

- Oui, enfin pas tout de suite quand même !

Adam se racla la gorge pour attirer leur attention.

- Oh, pardon Adam ! Je t'avais oublié ! Adam, je te présente Lara, ma meilleure amie. Lara, je te présente Adam, un ami que j'ai rencontré ici.

- Enchanté. Désolé de vous faire faux bond, mais il faut que j'y aille. On se voit demain Flora ?

- Oui, à demain.

Et il partit, laissant les deux amies ensemble.

- Il est chouette ton kiné, je comprends mieux pourquoi tu ne veux pas sortir d'ici tout de suite ! la taquina-t-elle.

- Idiote !lui dit-elle en lui donnant un petit coup de béquille. C'est aussi un patient, on s'est rencontré pendant une séance de rééducation. Mais ne croie surtout pas que se fut le grand amour dés le premier regard, bien au contraire ! »

Flora lui raconta comment leur rencontre s'était passé. Elle lui parla ensuite de ses journées, des visites qu'elle recevait, et bien sûr de son amitié avec Adam.

- « Je suis contente de voir que tu t'es fait un ami garçon !

- Oui, enfin ce n'est qu'un ami, rien de plus.

- Je sais, mais venant de toi, c'est déjà beaucoup !

- Ouais... » soupira-t-elle, songeuse.

Comme il se faisait tard, Lara repartit, en faisant promettre à Flora de tout lui raconter sur sa « relation » avec Adam.

Après plusieurs semaines de rééducation, Flora pu enfin sortir de l'hôpital, une béquille à la main. Elle vint dans la chambre d'Adam pour lui annoncer la nouvelle.

- « Tu te rends compte, je vais enfin pouvoir sortir ! Je commençais à en avoir assez d'être entre quatre murs ! Et toi, tu sors bientôt ?

- Le docteur veut que je fasse encore quelques examens, mais je devrais sortir d'ici une ou deux semaines.

- Cool ! Je viendrais te voir de temps en temps, que tu ne t'ennuies pas trop ! Et quand tu sortiras, on ira boire un verre au Quest pour fêter ça ! le taquina-t-elle.

Le Quest était le café dont Flora était propriétaire.

- J'ai hâte de sortir ! »

Elle lui dit au revoir et rentra enfin chez elle.

Alors, verdict ? Dites-moi ce que vous en pensez please