Voici la dernière histoire que j'ai écrit, et la deuxième plus longue que je publie. Elle est un peu différente que les précédentes que j'ai écrit et elle mélange plusieurs genres (ça change un peu !)

Bonne lecture !

----------------------------------

Memories

Bip bip bip bip bip bip…
Non, pas tout de suite, laisse moi dormir encore un peu. J'éteins machinalement mon réveil et me retourne en m'enfonçant un peu plus dans ma couverture. Je voudrais retrouver le fil de mon rêve, je sais qu'il était intéressant ! Je commence à me rendormir, je ne devrais pas mais ce n'est pas grave…

Cinq minutes plus tard : Biiiiiiiiiip biiiiiiiiiip.

Pourquoi ai-je mis deux réveils déjà ? Ah oui, parce que je n'arrive pas à me réveiller le matin. En plus, il est de l'autre côté de ma chambre. Il me nargue, il sait que je vais devoir me lever pour éteindre sa sonnerie qui me vrille les tympans, saloperie ! Aller un effort, on y va. Et c'est d'une démarche titubante et avec une allure de zombie que ma journée commence. Comme d'habitude en fait. Je m'habille rapidement, enfin façon de parler vu mon entrain, puis je passe par la salle de bain. Je prends ensuite mon petit déjeuner en regardant la télévision d'un œil glauque.

Il est enfin temps de partir. Un peu d'air frais me fera sûrement du bien.

Après dix minutes de marche rapide, me voilà arrivée à la fac de socio où je retrouve Alexandra et Nadine. Evidemment, nous parlons potins, comme toutes filles qui se respectent.

- « Eh Noémi, tu ne connais pas la dernière ? me demanda Nadine.

- Non, mais je sens que ça ne va pas tarder.

- Pamela sort avec Josh ! répondit-elle d'un ton excité.

- Non, sérieux ? Mais je croyais qu'elle sortait avec Matt ?

- Oui, mais apparemment il l'aurai trompé avec Shelly qui elle-même voulait rendre Nathan jaloux depuis qu'il avait osé draguer sa cousine et en plus … »

Je sais, cela ressemble fortement aux Feux de l'Amour, mais que voulez vous, Nadine adore les potins. Elle continue à me raconter toutes les anecdotes qu'elle a pu entendre cette semaine. Alexandra nous demande de nous dépêcher, elle ne veut pas arriver en retard en cours.

La matinée se déroule tranquillement. Je passe mon temps à repousser Henri qui a décidé de se mettre à côté de moi pour pouvoir dormir en paix. Malheureusement, il a la fâcheuse tendance à pencher dans ma direction, on dirait la tour de Pise !

La pause de midi arrive enfin. Comme il fait encore beau pour un 15 octobre, nous avons décidé de pique-niquer sur la pelouse du campus. Alors que j'allais mordre dans mon sandwich, Nadine me donne un coup de coude.

- « Quoi encore, une araignée vient de grimper sur ton sandwich ? répliquais-je, vaguement énervée qu'elle ait interrompue mon déjeuner.

- Tu le connais ? me demanda-t-elle en me montrant un garçon du doigt.

- Pourquoi me demande-tu cela ?

- Parce qu'il n'arrête pas de te regarder depuis que nous nous sommes installé, répondit-elle avec un petit sourire, celui qu'elle a habituellement quand elle vient d'apprendre une nouvelles croustillante.

- Elle a raison, je l'ai aussi remarqué. Preuve qu'il n'est pas très discret » rajouta Alexandra.

Discret ou pas, je n'avais rien remarqué moi. Mais elles n'avaient peut-être pas tord. Il était assis sous un arbre à plusieurs mètres de nous et me regardait avec insistance. Quand il compris qu'il avait été repéré, il me fit un grand sourire.

- « Réponds, tu le connais ou pas ? Si oui, où l'a-tu rencontré et quand ? En plus tu ne nous as rien dit, c'est injuste….

- Stop ! criais-je à l'intention de Nadine. Je ne le connais pas, je ne l'ai même jamais vu, c'est clair ?

- Alors pourquoi te fixe-t-il de la sorte ? Cela ne se fait pas de dévisager les gens comme il le fait, rétorqua calmement Alexandra.

- Soit il te connaît quoique tu en dises, soit tu lui as tapé dans l'œil ! me lança Nadine, ravie.

- Je te répète que je ne l'ai jamais vu. Je m'en serais souvenu quand même, vu la gueule d'ange qu'il a.»

Je l'avoue, cela ne m'aurais pas du tout dérangé de lui avoir taper dans l'œil. Il était brun avec les cheveux en bataille, des yeux verts émeraudes et le teint assez pâle. C'est tout ce que je pouvais voir depuis ma place.

Mais Alexandra avait raison, cela ne se fait pas de dévisager les gens ainsi. Je me détourne donc et continue à manger tranquillement mon sandwich. Nadine jette un coup d'œil dans sa direction, ouvre la bouche pour rajouter quelque chose mais le regard que je lui lance lui fait vite comprendre que le sujet est clos.

Quand la pause prit fin, nous nous rendons à notre prochain cours. Après dix minutes de cours, alors que je regardais la salle afin de voir qui tentait encore de suivre les explications du prof, je me rends compte que mon admirateur de ce midi se trouve à deux rangs de moi ! Il me remarque tout de suite et me lance un clin d'œil complice.

Allons bon, qu'est-ce qu'il me voulait celui là ? Nadine a raison, il agit comme s'il me connaissait, c'est étrange. Pourtant, j'ai beau fouillé dans ma mémoire, c'est la première fois que je le vois. Il doit sûrement me confondre avec une autre. Je détourne le regard et me concentre de nouveau sur le cours.

Après trois heures de cours totalement inintéressant, nous pouvons enfin rentrer chez nous. Je monte à la bibliothèque rendre quelques livres pendant que mes deux amies m'attendent en-bas. Alors que je m'apprêtais à redescendre, mon bel inconnu m'attrapa par le bras.

- « Noémi, je te retrouve enfin. Je n'ai pas arrêté de te courir après toute la journée. J'avais presque l'impression que tu me fuyais, me dit-il plein d'entrain.

- Euh, désolé mais vous devez vous tromper de personne, je ne sais pas qui vous êtes. Et lâchez mon bras s'il vous plaît, répliquais-je en dégageant mon bras.

- Tu te moques de moi là ? C'est ça, tu fais comme si tu ne me connaissais pas. Très marrant, vraiment, j'ai failli me laisser prendre. »

Ok, je suis en face du plus beau spécimen mâle du campus à qui il manque malheureusement une case. On ne peut pas tout avoir.

- « Je vous répète que je ne vous ai jamais vu avant aujourd'hui. Maintenant laissez-moi tranquille, je suis pressée. »

Je m'éloigne de lui dans l'intention de descendre rejoindre mes amies.

- « Attends, ne t'en vas pas Noémi. Pourquoi ne veux-tu pas me parler, pourquoi fuis-tu ? Je pensais te faire plaisir en venant ici, je voulais te faire la surprise… »

Je lui ferme la porte au nez, j'ai déjà entendu assez de bêtise comme cela.

Je rejoins enfin mes amies à qui je cache mon aventure, je ne veux pas paraître idiote en leur racontant qu'un taré me suit partout en croyant me connaître.

En rentrant chez moi, je repense encore quelques instants à cet énergumène avant d'aller prendre ma douche : mon moment préféré dans la journée !

-----------------------------

Alors, verdict ? N'hésitez pas à me faire par de vos remarques, critiques et autres avec une petite reviews ! Je vous en serais infiniment reconnaissante lol !

Bon, par contre, comme je découpe cette histoire par journée la plupart du temps, certains chapitres risquent d'être plus court que d'autres.

Je poste la suite la semaine prochaine, sûrement samedi.

A bientôt !