C'est encore moi ! Et oui, je ne vous lâcherais pas tant que cette histoire ne sera pas finie lol !

Vous avez appréciez l'altercation de Connor et de Patrick la dernière fois ? Et bien, vous allez être servi dans ce chapitre mdr !

Bonne lecture !

---------------------

Le lendemain, je commence les cours plus tard que lui. Pendant qu'il se prépare à partir, je paresse bien tranquillement au fond du lit.

- « N'oublie pas de te lever, marmotte, me dit-il en m'embrassant.

- Ne t'inquiètes pas. Je n'ai jamais été en retard. Tu es simplement jaloux parce que je commence plus tard que toi.

- Même pas vrai. Bon, j'y vais sinon c'est moi qui vais être en retard. »

Je l'attrape une dernière fois par le cou pour l'embrasser avant qu'il ne s'en aille. Je remets le réveil pour 10h30 et me rendors.

Je me réveille donc à 10h30, fraîche comme une rose et pas du tout motivée à aller en cours. Mais comme je n'ai pas le choix, je me lève quand même, résignée.

Alors que j'arrive devant la fac, j'entends des éclats de voix provenant du parc. Intriguée, je m'avance pour voir ce qu'il se passe. Et j'aperçois Connor et Thomas qui sont à deux doigts d'en venir aux mains.

- « Qu'est-ce qui te prends à la fin ? Tu débarques de nulle part et tu croies pouvoir t'imposer comme ça ? Elle ne t'appartient pas ! Ca fait trois mois que je tente de sortir avec et toi tu viens tout foutre en l'air ! » crie Thomas en poussant violemment Connor.

Connor veut répliquer mais Patrick l'en empêche en le tirant par le bras.

- « Laisse tomber, il n'en vaut pas la peine » murmure Patrick.

Il résiste un moment puis s'avoue vaincu et s'éloigne lentement, la tête haute.

Mais à peine a-t-il fait trois pas que Thomas lui lance :

« Je suis persuadé que dès que tu as le dos tourné, elle file voir ailleurs. Ca ne m'étonnerait pas trop, en même temps. Mais si elle veut tester un homme, un vrai, qu'elle vienne me voir, il n'y a aucun problème ! »

Connor s'arrête net et regarde Patrick comme pour s'excuser d'avance. Il revient sur ses pas et balance son poing droit dans la figure de Thomas qui n'a rien vu venir. Il s'écrase à terre en se tenant le nez.

- « J'y crois pas, tu m'as pété le nez, enfoiré ! hurle-t-il le visage en sang.

Connor l'attrape par le devant de sa veste et le relève brutalement.

- Je t'interdis de parler de Noémi ainsi, tu m'entends ! réplique Connor d'un ton dangereusement bas.

- Je parle comme je veux ! Si j'ai envie de dire que c'est une traînée, je ne vais pas me gêner ! » lui crache-t-il à la figure.

Connor lui met un deuxième coup de poing mais Thomas l'avait prévu et l'esquive comme il peut. Il tente de lui en mettre un lui aussi mais en vain. De rage, Connor se jette sur lui et ils roulent tous les deux par terre. Après un bref échange de coups, Connor prend le dessus et le martèle de coup de poing, sans relâche. Thomas se protège autant que possible avec ses bras, mais Connor semble hors de lui. De peur qu'il ne le tue pour de bon, je décide d'intervenir. Je m'approche des deux garçons et retiens le bras de Connor avant qu'il ne refrappe Thomas.

- « Arrête Connor, ça suffit. Tu vas le tuer si tu continues ! ajoutai-je en priant pour qu'il m'écoute.

- Je m'en fous, c'est tout ce qu'il mérite ! Il n'a pas à te parler comme cela ! rétorque-t-il méchamment, les yeux fous.

Il se relève et commence à donner des coups de pieds à Thomas, toujours à terre.

- C'est tout ce qu'il mérite, répète-t-il. Qu'il crève ce salopard ! Il n'aurait même pas dû poser les yeux sur toi, il n'en a pas le droit ! Personne n'en a le droit à par moi ! » lance-t-il enfin.

En désespoir de cause, je me place entre Connor et Thomas pour tenter d'arrêter ce massacre.

- « Arrête, je t'en supplie arrête ! » implorais-je.

Il me fusille du regard et fait mine de me repousser pour pouvoir continuer à tabasser le jeune homme à terre. La dernière idée qui me traverse l'esprit est de me jeter dans ses bras et de l'enserrer aussi fort que mes petits bras le peuvent.

- « Je t'en prie Connor calme-toi, arrête de le frapper ! Fais le pour moi ! ajoutais-je sans y penser.

Cette dernière phrase l'achève et il laisse tomber ses bras le long du corps, l'air un peu hagard.

- D'accord, pour toi » répond-il en me caressant les cheveux.

Je soupire de soulagement, il s'est enfin calmer.

Je le serre contre moi quelques minutes encore, plus pour laisser à Patrick le temps de s'en aller avec Thomas que par besoin de réconfort.

- « Qu'est-ce qui t'as pris encore ? demandais-je après m'être détaché de lui.

- Il t'a manqué de respect, répond-il en détournant les yeux.

- Ce n'est pas une raison suffisante pour essayer de le tuer ! Je me fiche totalement de ce qu'il pense de moi. Si je devais tuer toutes les personnes qui ont eu des propos de ce genre à mon égard, il n'y aurait plus grand monde sur ce campus ! m'emportais-je.

- Mais, il n'avait pas à...

- Stop, je ne veux plus t'entendre. Je ne veux pas entendre une de tes excuses foireuses. » Je soupire et passe une main dans mes cheveux. « C'est la deuxième fois en moins de deux jours. Et encore à cause de moi !

- Non, ce n'est pas vrai, ce sont eux qui... cherche-t-il à expliquer.

- Laisse moi finir s'il te plaît, lui demandais-je en le regardant dans les yeux. A chaque fois tu te bats pour ou à cause de moi. J'en ai assez, je ne suis pas une petite chose fragile qui a besoin d'être constamment protégé. J'ai réussi à m'en sortir jusque là sans toi, je devrais pouvoir continuer encore un peu. »

Je m'interromps un instant, cherchant mes mots.

« Je pense… qu'il vaudrait mieux qu'on s'éloigne l'un de l'autre un moment. Histoire de faire le point chacun de son côté, ai-je fini par dire.

- Noémi, non, je t'en prie, ne fais pas ça, me conjure-t-il.

- Connor, je ne pense pas pouvoir supporter une nouvelle crise de jalousie de ce style. Ca va trop loin ! Il suffit qu'ils disent une phrase un peu déplacée pour que tu sortes de tes gonds et leur bondisses dessus ! répliquais-je. Si tu ne peux pas te calmer et arrêter d'être jaloux, je crois que... je crois qu'il vaudrait mieux que l'on arrête de se voir, concluais-je.

- Noémi, ne me laisse pas, je te jure que je ne serais plus jamais jaloux ! Je... je ferais tout ce que tu me diras. Je ferais tous les efforts qu'il faudra. Dis-moi simplement ce que tu veux.

- Que tu arrêtes d'agresser toutes les personnes qui me parlent ! J'ai besoin d'espace et de liberté. J'ai besoin de parler à d'autres personnes. Mon univers social ne se résume pas à toi !

- D'accord, d'accord tu auras tout l'espace que tu veux. Tu peux parler à qui tu veux, je ne dirais rien. Mais je t'en supplie, ne me laisse pas tomber. Je tiens trop à toi ! » ajoute-t-il d'un air désemparé.

Il semble tellement sincère que je sens mon cœur fondre en le regardant ainsi. Ma résolution commence à flancher quand je plonge mes yeux dans les siens.

- « Tu me promets de ne plus jamais être jaloux ? lui demandais-je avec encore quelques soupçons.

- Je te le promets. Je ne veux surtout pas te perdre à nouveau, je ferais n'importe quoi pour que ça n'arrive pas. Je serais totalement perdue sans toi, je ne sais pas ce que je ferais, dit-il, la voix tremblante comme si cette simple idée le terrorisait.

- A la première crise de jalousie, on arrête tout, c'est clair ? lui lançais-je comme un ultimatum.

- Ca n'arrivera pas, achève-t-il en me prenant dans ses bras.

- Je l'espère » murmurais-je pour moi-même, tout contre sa poitrine.

Il me serre contre lui avec force, comme pour m'empêcher de m'échapper. Je me dresse alors sur la pointe des pieds pour le rassurer en l'embrassant. Je ne peux pas lui en vouloir longtemps. Il est jaloux et un peu violent c'est clair, mais c'est parce qu'il m'aime non ? Et cela me suffit largement. Nous arriverons à passer ce cap et notre couple ne s'en portera que mieux. Je pose ma tête contre son torse et respire son parfum que j'aime tant, je ne peux pas lui en vouloir.

-----------------------

Alors, ça vous plaît toujours ?

Je sais, pendant la bagarre, elle met du temps à réagir, la gamine. Mais j'étais tellement prise dans le feu de l'action que je l'avais complètement oublié lol !

Réponses aux reviews :

Anko77 : C'est pas grave si tu n'as pas reviewé, tu as pensé à le faire pour celui-ci. Tu es toute pardonnée lol ! Tu trouves qu'il y allait fort ? Alors tu n'es pas au bout de tes surprises, il nous en cache encore de belle le Connor lol ! Et oui, je suis plusieurs fois sortie avec des mec jaloux possessifs (c'est tellement plus facile d'écrire que qu'on a vécu lol !), et c'est vraiment pas évident à gérer :-S !

Petite fée en sucre : Je suis vraiment heureuse que mon histoire t'ait plût ! J'espère que l'intrigue n'est pas trop foireuse ou trop prévisible ? Et j'espère aussi que la suite te plaira tout autant que le début !

Bizzzz

---------------------

La suite samedi prochain !

Bon week-end de Pentecôte !

Bizzzz