Auteur : Meanne77
Claimer : À moi, mais c'est un peu évident lorsqu'on est sur ce site, n'est-ce pas :p

Je vous présente mon dernier petit couple à prompts en date ! (Plus de détails et explications en fin de page)
Ne vous attendez tout de même pas à une histoire construite, ce ne sera qu'un ensemble de petites scènes de la vie quotidienne...

¤

Scénette n°1 : Le nouveau Cendrillon
(Écrit le 12 juillet et revisité le 25 août 2007)
Pour Leliel, parce que les poulpes ont beaucoup de tentacules mais aucune tête !

¤

Aimé reconnut à sa voix la forme humaine aux contours brouillés et plantée sur le palier de sa porte.

« T'as oublié tes lunettes chez moi », lui annonça sans préambule Anouk tandis qu'il agitait sous son nez et entre ses doigts ce qu'Aimé supposait être les lunettes en question. « Du moins, je crois que ce sont les tiennes, je vois pas à qui d'autre elles pourraient appartenir, elles n'étaient pas là avant et à part toi, personne n'est venu chez moi depuis un moment, alors… »

Aimé plissa les yeux puis hocha la tête.

« C'est les miennes.

– C'est bien ce que je pensais ! Je me demandais si tu l'avais fait exprès…

– Exprès de les oublier ? Pourquoi faire ?

– Ben… Selon tes propres dires, t'es myope comme une taupe, t'as pas pu ne pas te rendre compte que tu les portais pas, si ? Le monde ne t'a pas paru vaguement flou ?

– Il était tôt, j'avais pas encore bu mon café. »

Anouk exprima par une moue sa déception. Aimé le sut parce qu'Anouk boudait toujours lorsqu'il était déçu, d'un retroussement des lèvres accompagné d'un son, imperceptible gémissement, guère plus qu'un soupir mais bel et bien présent.

« Tu l'as pas fait exprès, alors ? Et moi qui pensais que tu renouvelais le mythe de Cendrillon… »

Aimé haussa les sourcils mais l'invita à entrer. À nouveau tout sourire (dommage qu'Aimé ne pût le voir, on lui prêtait souvent un sourire empli de charme), Anouk hocha la tête. Ce n'était pas comme s'il avait craint qu'Aimé le laissât sur le seuil mais ils n'avaient pas convenu de se voir et il débarquait à l'improviste, en pleine heure de déjeuner. Peu désireux de s'imposer malgré tout, il allait inviter en retour Aimé à la brasserie du coin – ils servaient d'excellentes entrecôtes au poivre gris, plat dont il savait son ami friand, et leurs desserts étaient réputés dans le quartier – lorsqu'Aimé se pencha légèrement en avant et lui ôta des doigts ses lunettes. Le baiser, trop fugace pour lui laisser le temps de réagir, cloua Anouk sur place.

« Merci de t'être déplacé », dit alors Aimé, avec sa simplicité coutumière. Il s'effaça enfin pour le laisser entrer. « Il me reste de la soupe de potiron que ma mère a faite, c'est assez de circonstance, je trouve. Tu partages un bol avec moi ? »

Anouk, pommettes encore rosées et intérieurement outré de cette prise en traître (et son premier baiser de conte de fée savamment planifié, alors ?), opina maladroitement mais referma la porte derrière lui.

¤¤¤ ¤ ¤¤¤

Pour celles (et ceux ??) qui se posent la question, un prompt est un thème (généralement une phrase...) qu'on donne à une victime consentante pour qu'elle écrive un (court) texte dessus. Le but n'est pas de révolutionner quoique ce soit en matière d'originalité ou d'intérêt (ou même de style) mais simplement de faire plaisir à quelqu'un tout en se faisant plaisir, sans prise de tête, et écrire quelque chose de relativement instantané. (C'est aussi pour moi un moyen de fluffiser un peu tandis que je trime sur Les Voyageurs...)
Anouk et Aimé sont typiquement le "couple à prompts", dans le sens où ils n'ont pas vraiment d'histoire, juste des scénettes plus ou moins cohérentes entre elles.