Fandom : originale

Auteure : Mich' : Lettre

Rating : PG-16

LETTRE

Cher Thomas,

Comme tu le sais, j'ai quitté le village où nous avons été élevés. Je suis désolé d'être ainsi parti comme un voleur, sans un seul mot pour toi. Je sais bien que tu m'y avais emmené pour m'aider à retrouver le calme; je m'excuse de t'avoir faussé compagnie et ainsi bouleversé tes plans. J'espère que tu ne t'es pas fait trop de soucis, mon ami.

Je souhaite que cette lettre te trouve dans une meilleure situation qu'elle ne me quitte. Non, ne t'inquiète pas, ma santé est aussi excellente que d'habitude. Enfin, il est vrai que tu t'es plus probablement inquiété pour elle que pour moi. Pourtant, bien que je sois en parfaite santé, je suis dans le plus complet désarroi, parce que...

Viv est morte, Thomas. Je n'ai rien pu faire! Elle était partie en mer et une tempête l'a emportée. On a retrouvé son corps; son cadavre, devrais-je dire. L'espoir n'est plus permis. Elle est morte...Je n'arrive pas à réaliser que cet épouvantable accident, comme dit Elaine, des larmes plein ces beaux yeux verts, a vraiment eu lieu.

Je sens que tu t'étonnes, très cher. Comment se fait-il que moi, entre tous, soit à ce point secoué par la mort de ma femme? Crois-tu donc que j'aurai en fin acquis une conscience? Que le remord s'est fait jour en mon âme? Si c'est le cas, tu te trompes. Je suis bouleversé car je n'y suis pour rien.

Oui, tu as bien lu, je ne l'ai pas tuée! Et c'est là la raison de ma colère. J'avais déjà tout prévu; j'aurai été encore plus insoupçonnable que jamais. Son amie Elaine contait lui faire la surprise d'un cheval, à son anniversaire prochain; un vrai cheval de Troie! car ce cheval, c'est moi qui le lui aurait fourni, mais le cheval qu'on nous aurait envoyé n'aurait pas été celui que nous aurions demandé. Comment aurais-je pu savoir? Un si beau plan...Et les éléments ont décidé de m'ôter ce plaisir. Enfin, cela me permet de me consacrer à Elaine. A quelque chose malheur est bon.

Sais-tu comme elle est atttirante, l'amie de ma défunte femme? Elle a un nez adorable, des lèvres rouges et pleines; les sourcils qui surplombent ses divins yeux verts sont noirs et nettes. Elle est l'opposée de Viviane, qui était parfois si fade, si plate... Pauvre Elaine...Elle ne vivra pas vieille; c'est dommage pour son ami avocat, il ne l'aura jamais. Je suis en colère contre les éléments, mais j'ai décidé que cet accident est la preuve que Viviane avait un muvais karma, et que je suis déstiné à épousé cette si belle Elaine. je vois déjà sa peau laiteuse sous mes doigts, je la vois frissonner sous mes caresses; je sens l'instant où la vie quittera son beau visage à cause de mes doigts sur sa gorge...

Dis-moi, mon ami, me dénonceras-tu cette fois? Préviendras-tu ce meurtre que je prépare? Je n'ai pas tué Viviane, mais je suis déjà coupable de nombreux autres crimes. Pourquoi continues-tu à me couvrir, Thomas? Moi qui ai tué Aurélie, tu souviens-tu?

Tu étais présent lors de cette première mort. Le sang d'Aurélie sur mes mains, l'horreur sur ton visage, son corps ensanglanté gisant entre nous...Pourquoi ne pas l'avoir vengé? Pourquoi me couvrir encore? Ne t'ai-je pas dit maintes fois que je ne ferai rien pour t'en empêcher? Pourquoi te salir ainsi dans mes crimes? Dans ce crime futur que je prépares déjà...Pauvre Elaine, de si beaux yeux...

Non, tu ne feras rien, je le sais. Cette fois comme les autres, tu laisseras mourir Elaine. Comme Aurélie est morte quand nous avions dix ans, et tout ses amis la pleureront comme tu l'as pleuré...Ne me hais-tu pas pour cela? Oui, sans doute...Peut-être, après tout, ne dis-tu rien pour te venger, pour que je continue à pourir...parce que tu ne veux pas me protéger de ma folie.

Si c'est le cas, j'ignore si cela est juste ou non. Mais je suis de toute façon incapable de t'en vouloir.

Avec toute l'amitié qui t'est éternellement acquise,

Scott