CHAPITRE 1: Dessine moi ... une jolie fille.

Depuis que je suis enfant, la plupart des personnes de mon entourage me décrit comme étant plutôt discret, peu sociable et calme. N'ayant pas un physique d'apollon mais étant tout de même mignon du haut de mes 1m72 .

Je me nomme June, j'ai 17 ans et je suis passionné par le dessin.

Ma mère m'a toujours dit que j'étais un garçon marrant, sportif, sociable, un peu trop rêveur, avec un physique de rêve (mais ça, toutes les mères le disent à leurs enfants).

Je m'appelle Nathan, j'ai 17 ans et je fais parti de l'équipe de basket de mon lycée.

...Il était 18 heures et le soleil commençait à se coucher en cette soirée d'octobre, il faisait frais mais pas vraiment froid. Je rentrais chez moi après mon épuisant entraînement de basket et me dirigeais vers la sortie de mon lycée.

Mes muscles étaient douloureux et je rêvais du bain et du délicieux repas préparé avec soin par ma mère qui m'attendait chez moi.

J'avais presque atteint le portail de mon établissement quand je remarquai une feuille collée sous ma chaussure.

Je me baissai, la ramassai et me dirigeai vers la plus proche poubelle tout en râlant après les imbéciles qui jetaient leurs papiers sur le sol. C'est à peu près au moment où j'allais me débarrasser de la feuille que j'aperçus qu'un dessin y était imprimé. Je décidai de jeter un coup d'oeil dessus.

Quelle ne fut pas ma surprise de voir que ce n'était pas un dessin imprimé quelconque mais un crayonné sûrement fait par une graine d'artiste.

L'oeuvre représentait une personne âgée rêvassant sur le banc d'un parc, les traits étaient fait à la va-vite, il y avait des marques de crayon mal gommées et des tâches étaient éparpillées un peu partout sur la feuille. Malgré tous ces petits défauts, le dessin restait magnifique, l'expression du visage de cette veille dame était des plus réaliste, envoûtant, agréable à regarder. Le paysage du parc était des plus détaillé, l'auteur avait fait attention au moindre détail, à la moindre feuille d'arbre, aux plissés des vêtements, on avait même l'impression qu'un léger vent soufflait ce jour-là.

Je rangeai ce petit trésor dans mon sac et repris ma route.

En arrivant chez moi comme à mon habitude je pris mon bain tant attendu, puis je rejoignit ma mère, mon père et ma grande soeur pour dîner. Ce ne fut qu'aux alentours de 21 heures que je me décidai à monter dans ma chambre pour m'atteler à un devoir de maths à rendre demain.

Ma chambre n'était ni trop grande, ni trop petite, la décoration était des plus classique pour un adolescent de 17 ans, il y avait des posters de mes joueurs de basket favoris et de mes groupes de musiques préférés collés au mur. Dans un des coins trônait une guitare que m'avait acheter mon père et dont je n'avais plus joué depuis au moins un an. Quelques vêtements étaient éparpillés sur le sol, accompagnés de livres et de cds. Mon bureau et mon ordi étaient installés à côté de mon lit que je n'avais pas eu le temps de faire ce matin avant de partir. Les draps étaient rassemblés en boule au bout du matelas et l'oreiller était au sol.

Je m'installai à mon bureau et commençai à sortir mes affaires de maths quand je tombai sur le dessin trouvé quelques heures plus tôt. Je le sortis et l'examinai de plus près.

Bien que je ne me sois jamais réellement intéressé a l'art, j'aimais les belles choses et ce dessin me plaisait de plus en plus. Je le posai sur le bord de mon bureau et me mis à mes devoirs.

Après une demi-heure de lutte avec les chiffres, je m'étirai sur ma chaise et remarquai sur le dessin un petit mot écrit sur le coin en bas à droite.

« JUIN »

Cela ne pouvait être une date car au dos du dessin était déjà inscrit la date du 11 Octobre. Je pensai tout d'abord au nom de la personne âgée, mais après réflexion je penchais plutôt pour le pseudonyme de l'auteur de cette oeuvre.

« JUIN » Je me répétais se nom, en étant allongé dans mon lit près à m'endormir et m'imaginais qui pouvait se cacher derrière celui-ci. Mon âme de rêveur et de dragueur pris le dessus et ce pseudo pris l'apparence d'une jeune fille, en seconde ou en première, discrète, gentille et souriante.Oui, une jeune fille qui passait ses journées assises à dessiner tout ce qui lui plaisait. Elle devait sûrement être petite, avec de longs cheveux noirs car j'aimais beaucoup les longs cheveux, menue, avec un beau visage.

C'est sur ces douces pensées que je m'endormais, en me jurant demain de trouver cette belle inconnue, de lui rendre son dessin qu'elle avait, j'en suis sûr, perdu et qu'elle regrettait et par la même occasion de prendre contact avec elle. Qui sait peut-être que l'on s'entendrait bien et que l'on deviendrait un peu plus « proche ».

Ce fut bien la première fois que je me dirigeais vers mon lycée le matin d'un pas rapide et motivé, j'avais décidé de passer mes premières heures de la journée où je n'avais pas cours à chercher mon inconnue. J'arrivai donc à mon lycée tout en pensant au déroulement de notre rencontre et décidai de commencer ma recherche vers le pôle artistique de mon école.

Après une bonne heure de recherche infructueuse, ou j'étais allé voir toutes les classes d'arts des secondes et des premières, je n'avais toujours pas trouvé la propriétaire de ce dessin et je me dirigeai vers la classe d'art des terminales en priant pour que JUIN s'y trouve. Il y avait un membre de mon équipe de basket dans cette classe et je décidai de m'adresser directement a lui.

« Excuse moi Lucas, je peux te demander quelque chose ? » Lucas se retourna et me regarda, surpris par ma présence dans sa classe, en effet les élèves des sections générales allaient rarement au pôle artistique. Il me suivit en dehors de la salle ou il était en train de sculpter.

« Oui bien sûr Nathan, dis moi ce qui me vaut ta présence dans le pôle artistique et surtout dans ma classe. » Me demanda t'il avec un grand sourire aux lèvres.

« En faite pour faire court, hier en partant de l'entraînement j'ai trouvé ce dessin sur le sol et j'aimerai bien trouver son propriétaire pour le lui rendre » Lui dit-je en lui tendant la feuille.

Lucas jeta un coup d'oeil sur le dessin et son sourire disparut quand il aperçut le nom du dessinateur.

« Oula , JUIN, c'est le pseudo de 'June', si tu veux lui rendre va donc voir sur le toit de l'école, c'est un excellent endroit pour dessiner, tu trouveras June sûrement là-bas ».

Lucas me rendit la feuille puis après l'avoir remercier je me dirigeai vers l'escalier qui donnait sur le toit.

Il n'y avait presque personne à cette heure la, ni dans les couloirs, ni dans l'escalier, mais j'entendis dès que j'ouvris la porte, le bruit d'une feuille déchirée qui venait d'un coin caché du toit. Je pris une grande respiration et allais à la rencontre de June, JUIN en anglais, quel joli prénom.

Je n'étais plus qu'à quelques mètres d'elle lorsque mon joli rêve fut brisé, enfin, je devrais dire à quelques mètres de lui.

Finie la rencontre du destin avec ma jolie artiste aux cheveux long et noirs. June n'avait rien d'une jolie fille, c'était un jeune lycéen, avec les cheveux châtains lui arrivant aux épaules , d'allure plutôt chétive, et de taille moyenne habillé avec des vêtements plutôt classiques.

Le fameux June était installé sur le sol dos à moi et il était en train de gribouiller sur une feuille. Moi j'étais juste derrière lui, je ne bougeais pas d'un pouce purement à cause du choc que m'avait fait mon rêve en s'envolant loin, très très loin.

Je crois que c'est au moment où je reprenais conscience de l'endroit ou j'étais, que June se retourna et me fixa d'un véritable regard froid qui signifiait clairement que je le dérangeais au plus haut point et qui me fit comprendre pourquoi Lucas avait perdu son sourire quand il avait vu que le dessin que je lui tendais était de June.

June n'avait pas l'air d'être un gars des plus agréable...

... Fin du 1er chapitre.

Merci à Staphy pour la correction.