Poème dédié à un jouet ours en peluche devant un magasin pour enfant qui normalement souffle des bulles de savon. Mais cette fois là il n'avait plus de produit et continuait à bouger sa main avec le truc pour faire des bulles et souffler dans le vide! On a trouvé ça digne d'un poème!


A l'Ours à Bulles

Les enfants de la ville où jadis s'élevaient
Des bulles colorées sont déçus du jouet
En soufflant dans l'air froid son absence de sens
Pauvre ours n'a plus de but et il pleure en silence…

Tu m'effraies, automate, et le matin glacé
Sublime un triste geste, inutile, erroné
Souffler dans un trou vide, une farce du sort
Me rappelle sans fin ta routine, ma mort

Variante: (mélangés autrement)

Les enfants de la ville où jadis s'élevaient
Des bulles colorées sont déçus du jouet
Tu m'effraies, automate, et le matin glacé
Sublime un triste geste, inutile, erroné

Essoufflant dans l'air froid son absence de sens
Pauvre ours n'a plus de but et il pleure en silence
Souffler dans un trou vide, une farce du sort
Me rappelle sans fin ta routine, ma mort

Les Limaces Vengeresses de Cornavin

10 novembre 2007