Petit texte sans prétention écrit pour le femslashday...

Bonne lecture!


Soir d'été.

Une lueur rouge éclaire furtivement mon visage.

À chaque bouffée, j'apparais à ce monde que j'observe du haut de mon balcon.

C'est l'été.

Le soir.

Je profite de ces derniers instants de chaleurs alors que la nuit me cache des regards inquisiteurs.

Nous cache.

Je sens la main d'Anna qui caresse mon dos. Elle vient se caler contre mon dos. Je sens la douceur de son ventre, le galbe de ses seins contre ma peau.

Anna, c'est la sœur de mon mari.

Il est absent, alors elle est là.

Tout a commencé le jour de mon mariage.

Elle était son témoin, elle a été mon évidence.

Tellement belle, tellement femme.

Ce jour là, je ne le savais pas encore, mais c'est à elle que je disais « Oui ». À elle que je me liais.

Ce soir nous nous sommes aimées. Comme le premier jour. Avec cette envie de braver l'interdit. Avec cette envie de vivre notre folie.

Ce soir nous observons cette vie à laquelle nous n'appartenons pas vraiment. Nous regardons les gens qui défilent sans nous voir, là dans notre bulle de bonheur.

Soudain, le vent se lève et me fait frissonner.

Nous rentrons.

À l'abri dans notre réalité que bientôt il nous faudra quitter.