POLICHINELLE

Première partie : Secret-secret


Prologue



Les Espions, c'est tout un sujet d'actualité. Et, comme tout le monde le sait, les adultes raffolent des thèmes brûlants de société.

Pour définir les Espions, les adultes diront :

« Des terroristes. Ils mettent le nez partout où la politique se trouve. On ne les a jamais vus. Personne ne peut dire de qui il s'agit. Le chef reste anonyme et introuvable. Quant à ses Espions… peut-être que nous les fréquentons sans le savoir. Ils en ont après l'État, évidemment. Les sénateurs et les députés ne savent que décider ; le Gouvernement reste stoïque et impuissant. La police perd la tête. On ne sait rien sur eux, hormis qu'ils espionnent, surveillent, manigancent et, parfois, tuent. On sait qu'ils sont là. Le problème : c'est qu'on ne les voit pas. »

Joël Ajacier, porte-parole des adolescents tels qu'on les connait aujourd'hui, et fils de sénateur de surcroît, dira plutôt :

« Les Espions de mon cul, ouais ! Mais qu'est-ce qu'on s'en balance, de leurs Espions de merde ! J'ai que ça à faire, moi, d'entendre mon père me dire de « suivre l'actualité » et de « faire attention » ?! Hey oh, on va pas s'arrêter de vivre à cause de trois couillons qui se courent après, non ?! Ils peuvent faire sauter le lycée, c'est pas mon problème ! Ils peuvent faire sauter Paris, j'en ai rien à battre ! Moi, tout ce que je demande, c'est qu'on me foute la paix avec ces petits merdeux ! Et ça se trouve, hein, ils n'existent même pas, vos Espions de merde ! »

Voilà ce que dira Joël Ajacier, porte-parole des adolescents tels qu'on les connait aujourd'hui, et fils de sénateur de surcroît… sans savoir que c'est lui que les Espions visent désormais. On n'est pas fils d'un sénateur influent au Parlement, durant une période où l'État reste sourd aux attentats et aux réclamations, sans en payer les conséquences.


« Tire les ficelles, tire les ficelles, ton Polichinelle fera milles tours,

Cachera ses peines, cachera sa haine, sous les mots d'amour… »

Édith Piaf


Et bonjour !

Me voilà de retour à titre provisoire, après presque six mois d'absence.

Sachez quand même que je suis revenue pour deux personnes (peut-être se reconnaîtront-elles ?), et que selon la tournure des choses, que je reparte aussi vite que je suis venue. xD (Puis quand même, je pouvais pas laisser la catégorie Romance de FP se transformer en catégorie "Seulement Yaoi". Il faut être réaliste)

Voilà. Je précise qu'il s'agit d'une réécriture, et que c'est très différent de ce que j'ai pu écrire jusque là (et donc, ça peut décevoir). Et bien entendu, je ne peux que vous inviter d'aller sur la Plume d'argent pour avoir la suite (ou lire des histoires supra-géniales), parce que je ne passe presque jamais dans le coin. ;)

À très bientôt !

ZbOo.

La p'tite Clo