Genre: OS Slash (PWP NC -17)
Pairing : original - Toshan Chah/Bradford Sheffield. Tosh et Brad n'ont rien à voir ensemble mais se complètent à merveille.
Résumé: Déguser du bon vin, c'est tout un art. Brad va tenter d'initier son amant à l'oenologie

Wine Testing

Bradford s'était installé avec son verre à même le sol, entre les jambes de Toshan.
« Pour une fois, ces vieux schnocks de chez Powel, Riper & Co nous ont organisé un truc intéressant.
_ Hmm …
_ Cette séance de dégustation c'était une riche idée. J'ai appris pas mal de trucs.
_ C'est bien. »
Tosh ne l'écoutait que d'une oreille, préférant passer sa main dans les cheveux courts de son homme. Il ne consommait pas de vin pour sa part. Pas par croyance religieuse, car il ne disait pas non à une petite bière de temps en temps, mais plus par habitude. Ou manque d'habitude dans ce cas précis.
« J'aimerai organiser ça à la maison, continua Brad en se resservant un peu de Bordeaux.
_ Tu rêves, je ne veux pas de ça ici.
_ Ca te permettrait au moins de boire quelque chose d'un peu plus raffiné que de la Bud, argumenta l'autre en lui tendant le verre.
_ Je ne bois pas de vin, refusa Tosh en repoussant sa main.
_ Goute au moins ! »
Brad prit une gorgée de liquide. Puis il se retourna, se mit à genoux et posa ses lèvres sur celles de son amant. Tosh les garda closes, pensant plus à éviter d'éventuelles tâches sur ses fringues qu'à ses convictions.
Ils luttèrent quelques temps en silence jusqu'à ce que Bradford rende les armes et avale ce qu'il avait dans la bouche. Seulement alors l'autre ouvrit la sienne et, du bout de la langue, lui caressa les lèvres. Elles avaient un goût de grand cru.
Il connaissait cette saveur pour avoir déjà embrassé Brad après un repas ou une soirée au bar. Et il aimait ça. Puissante, suave, enivrante … Comme son homme. Seulement il préférait que cette sensation reste associée à leurs baisers qu'à quelque chose qu'il pourrait faire partout et seul. Quelque chose de commun.
Brad entrouvrit la bouche et leurs langues se rencontrèrent enfin, commençant un lent ballet rapidement imitées par leurs mains. A un moment Bradford arrêta de lui caresser la peau sous son t-shirt pour lui ôter. Il se laissa faire, tout comme il se laissa glisser du canapé pour s'étendre sur le tapis moelleux.
Sa respiration se fit plus profonde alors que la langue de Brad glissa le long de cou pour tracer un parcours sinueux sur son torse. Tour à tour légère et pointue puis limite râpeuse, elle passa rapidement sur chacun de ses tétons pour descendre dans le creux de son aine. Il soupira d'aise. Son amant commençait à le connaître par cœur et à aller directement solliciter ses points sensibles.
Bradford continuait d'embrasser les hanches de Tosh, tirant doucement sur son pantalon et son caleçon pour faire descendre ses caresses de plus en plus bas. Ce dernier souleva le bassin pour l'aider et bientôt il se retrouva nu sur le tapis, son érection déjà bien dressée. Il ferma les yeux, attendant avec impatience la torture humide d'une bouche chaude sur son sexe.
Rien.
Il ouvrit un œil et le vit de nouveau assis près de la table basse
« Mais qu'est-ce que tu fous ? » souffla-t-il en se redressant sur son coude.
« Tu sais quoi ? répondit Brad en faisant tourner le vin dans son verre. J'ai appris ce soir que le contenant était aussi très important pour déguster un bon vin.
_ Tu sais quoi ? rétorqua l'Indien. Je m'en fous complètement. Viens … » le supplia-t-il presque.
Et c'est ce qu'il fit, son verre toujours à la main. Du bout du doigt il repoussa Tosh en position couchée. Puis il leva le verre et, très lentement, fit couler quelques gouttes de Bordeaux dans le nombril de son amant. Ce dernier arrêta de respirer pour éviter au liquide de couler sur le tapis. Il se permit cependant un soupir quand Brad se pencha sur son ventre et aspira le vin.
« Tu sais quoi ? Ils avaient raison. Il est encore meilleur comme ça.
_ Tu sais quoi ? Recommence … »
Bradford laissa échapper un rire et se pencha cette fois-ci sur la queue de son mec. C'était si rare de voir Tosh en demande, il devait en profiter.
Il le prit en bouche et entreprit un doux va-et-vient qui se calqua rapidement sur la respiration saccadée de son partenaire.

La main de Brad remplaça soudainement sa bouche et, dans sa torpeur, Toshan le sentit se pencher vers la table basse. Il entendit le tiroir s'ouvrir puis se refermer.
Tout en continuant à le branler d'une main, Brad déchira l'emballage du préservatif avec les dents et sortit la capote qu'il enfila sur le sexe de son amant. Il fit ensuite rapidement valser ses vêtements et l'enjamba pour se positionner au dessus de lui. Il s'amusa un instant à faire se caresser leur sexe entre eux avant de s'abaisser lentement. Il se laissa pénétrer doucement de quelques centimètres avant de se relever et de recommencer jusqu'à ce que la queue de son mec se retrouve enfoncée jusqu'à la garde.
Son regard planté dans celui de Toshan il commença à imprimer un mouvement de balancier, décidant de la cadence, de la profondeur, de l'ardeur …
Et Tosh appréciait. Bien que ce fût lui qui se trouvait en Brad, l'Américain le baisait à son rythme, jouant le rôle du dominant. Rôle qui habituellement lui revenait.
Pourtant, quand les yeux bleus de Brad commencèrent à se voiler, il sut que le moment de reprendre les rênes était arrivé. Il se dégagea et empoigna les hanches de son amant pour progresser encore plus profondément en lui. Ce dernier se rejeta en arrière et trouva une nouvelle occupation à ses mains désœuvrées. Une pour prendre appui sur la cuisse de Tosh, l'autre autour de son propre sexe pour le caresser.
Rapidement, Brad arrêta de bouger pour se laisser emporter par les coups de reins de plus en plus rapprochés qui claquaient contre ses fesses. Il se mordit les lèvres, étouffant un gémissement, alors que son sperme pulsa entre ses doigts pour finalement couler sur le ventre de son amant.
Tosh se permit alors d'ouvrir les vannes et en quelques secondes le rejoignit dans l'orgasme.
Leur jouissance fut ponctuée par un bruit de verre brisé.
Encore haletants ils contemplèrent les débris sur le sol et le vin qui imbibait le tapis et leurs fringues.
« Et merde … » lâcha Bradford en reprenant son souffle, allongé sur le torse de Toshan
« Comme quoi j'avais raison. Une séance de wine testing à la maison, c'est pas une bonne idée. » assenat Tosh en lui filant une pichenette sur le nez.
Brad ne releva pas, calculant mentalement combien ces dégâts post-coïtaux allaient lui coûter en nettoyage.

FIN