Crash and Burn

Ce fut toi le premier…

Tu es parvenu à les sentir…
Ma détresse ;
Ma solitude ;
Ma mélancolie ;
Mon désespoir…

Tu m'as alors chanté cette mélodie…

When you feel all alone
And the world has turned its back on you
Give me a moment please to tame your wild wild heart
I know you feel like the walls are closing in on you

Tu fus le premier,
Le premier à m'avoir touché…

Celui qui a vu en moi,
En mon Moi véritable…

Derrière cette façade,
Ce masque d'indifférence…

Et tu as vu juste !
Ces murs de ma propre existence…
Ils m'écrasaient jusqu'à l'asphyxie…

Et tu y es parvenu !
Ce cœur sauvage qui est le mien…
Son domptage ne fut pas aisé…

Ton entrée était douce,
Juste me donner cette chanson…

Tu m'as offert un cd,
Une Affirmation…

Au début, je l'ai renié,
Je n'y ai pas cru,
Je ne l'ai pas voulu...

L'espoir m'était trop douloureux,
Surtout juste après sa perte,
Deux ans, qu'est-ce donc…

Et puis, tu m'as convaincu,
Tu m'as laissé t'appeler…

Quand je sautais dans le verre,
Tu es venu me récupérer…

Je n'étais plus seul…

Malgré la froideur des gens,
Malgré ce sens unique,
Malgré mes démons intérieurs,
Malgré mes espoirs déchus…

Tu étais là...

Silencieux,
Ou peu bavard,
Mais présent…

Merci mon ami…

Pourtant,
Aujourd'hui,
Ce n'est plus vrai,
Tu n'es plus là…

Et il te sera impossible,
À tout jamais,
De revenir là,
Dans ce monde vivant…

Je ne regrette pas,
Je ne suis pas amer,
Je n'ai pas de rancune...

Juste de la tristesse…

Je ne l'ai pas retrouvé,
Cette solitude…

Ils étaient là,
Pour moi…

Mes deux frères d'armes,
Mes deux petits anges…

Mais eux aussi,
Ils ont dû partir...

Vers d'autres horizons,
Sur d'autres continents…

Je suis seul désormais…

Ma vie n'est plus…

Juste un cimetière ambulant…

Je ne suis plus qu'une relique…

Une relique d'un passé révolu…

...

Mais maintenant,
Aujourd'hui,
Une autre fait battre mon cœur…

Il s'essoufflait,
Elle lui a redonné,
L'espoir déchu,
La sérénité perdue…

Merci mon ami…

Sans toi,
Rien de tout cela,
N'aurait été possible…

Merci mon ami,
À jamais…