Pour toi, mon amour

Au café je m'assieds

Et bois lentement une tasse de thé,

Laisse la boisson chaude me chauffer.

À travers la fenêtre, je regarde la pluie.

Puis, je te vois de l'autre côté de la rue,

Mais tu ne me vois pas—

Pas encore de toute façon—

Cache de la pluie qui tombe à verse

Dans ton imperméable.

Mais je ne supporte pas ça encore,

Et je cours dehors à toi.

Tu me vois enfin,

Et viens me rencontrer à mi-chemin.

Au milieu de la rue,

Nous nous embrassons.

Tout souci de la pluie

Emporté par une vague d'émotion.

Et comme le ciel verse son âme pour la terre,

Ainsi je verserai mon âme pour toi,

Mon amour.