Partie 3 :

Il ne voyait pas le conducteur du véhicule qui le suivait mais celui-ci commençait à l'énerver à le coller de la sorte. Encore un chauffeur du dimanche qui voulait impressionner une fille en l'emmenant rouler à fond sur les routes du désert.

Jack appuya un peu plus sur l'accélérateur, faisant rugir son moteur. Alors qu'il atteignit les 110 km/h il passa la cinquième et continua son accélération. L'autre conducteur devait avoir passé la vitesse depuis un moment de peur d'abimer le moteur de sa voiture chérie, il ne suivrait pas, une histoire de reprise.

Pourtant, il restait dans son rétro et aucun écart de se creusait. Jack oublia qu'il était en promenade, ce type le défiait. Un peu plus loin, il bifurquerait sur le route du canyon, pas qu'elle conduise à un canyon, le Colorado était encore loin, mais c'était son nom et elle serpentait. Les virages, c'étaient son point fort et Jack le savait. Il savait les prendre en perdant le minimum de vitesse possible.

Le pied sur l'accélérateur, la main droite sur le frein à main, les yeux sur la route, Jack ne comptait pas faire de cadeau à l'autre homme. Finalement, il avait à faire à un vrai conducteur et plus question de l'impressionner avec des tours de passe-passe.

Un nouveau virage, un nouveau dérapage. Jack n'avait pas prévu de courir ce soir et les pneus n'étaient pas adapté, il allait devoir se dépêcher de prendre du terrain ou l'usure lui ferrait perdre son adhérence à la route et il risquait l'accident.

Alors que l'autre voiture perdu du terrain, un gyrophare bleu illumina la nuit. Matt ? Espéra Jack. Ca faisait combien de temps depuis le soir où il l'avait vu sur le circuit ? Deux mois. Il avait arrêté d'espérer. Non, il devait se tromper, ça ne pouvait pas être lui. Il avait eu à faire à un petit malin qui n'appréciait pas de perdre et qui allait lui faire sauter son permis pour se passer les nerfs.

L'esprit de Jack réfléchissait à toute vitesse, et si c'était Matt ? Et si ce n'était pas lui ?

De nuit, l'autre pouvait avoir reconnu la modèle et la série de la voiture, s'il s'y connaissait suffisamment. Il avait la plaque, mais c'était une fausse. Jack n'aurait qu'à la changer. Mais si l'autre conducteur voyait son visage, alors c'était fini. Il était trop connu dans le circuit et parmi les flics de L.A.

Jack décida de ne pas prendre de risque, il en avait déjà prit suffisamment. Il appuya sur l'accélérateur, prit un petite route après un virage et coupa ses feux. L'autre voiture continua tout droit.

Matt, il revit son visage en fermant les yeux. Il repensa à tout ce qu'ils avaient vécus ensemble, à leur relation clandestine. Il était temps qu'il mette un terme à tout ceci, qu'il refasse sérieusement sa vie. Lui et Jill avaient assez de coté pour l'emprunt, ils allaient ouvrir leur garage, recommencer une nouvelle vie loin du circuit. Les lignes de départ lui manqueraient plus que tout, l'impatience, l'excitation, le doute, l'adrénaline. Mais ca lui passerait, comme Matt lui était passé.