L' Anniversaire et le Joyeux


Anniversaire, sur un arbre penché,

la belle écorce époussetait.

Joyeux qui, la clairière visitait,

le surprit dans une pose folle à lié:

"_Que faites-vous là mon bon monsieur?

_Oh, mais, je surveille mon cher Joyeux!

_Cherchez-vous quelle feuille est la mieux ?

_Grand Dieu non! Juste le reflet de mes yeux.

_Et pourquoi pas là-bas? Sur ce lac vermillon?

_Car ici, j'ai cru voir du soleil un rayon.

_N'était-ce pas une hallucination?

_Que... Cessez donc vos questions !

_Je ne faisais que demander.

_Non! Vous m'indisposez, me harcelez, me saoulez!!!

_Est-ce pire que de chercher sur l'écorce le reflet ?!

_Vou... Vous n'avez pas inventé le glossaire!!!

_Mais vous non plus, Anniversaire!

_Seul peut me comprendre un génie, un pair!

_Ah? Parce que vous êtes une Lumière?!

_Oui, je suis un grand scientifique!

_Vous vous emportez! Je vois d'ici vos mimiques.

_Bientôt viendra l'ère asymétrique!

_Je la songeais pourtant informatique...

_Taisez-vous! Taisez-vous donc, chenapan!

_Bien bien, je m'en vais à présent.

Mais sachez que: bien ridicule est le savant

qui se pense seul être intelligent."

FIN


Plew: Qu'ai-je parodié dans ce délire ? Indice: c'est une fable connue. Alors?