Titre: Relation complexe (Bonus)

Rating: M !

Disclamé: tout m'appartient

NDA: Voila enfin le dernier "chapitre" de ma première fic, en espérant que vous aimerez ^^

Réponse Nashi-Jiyuu :Je suis de retour ^^ heureuse que tu ais aimé ^^

Réponse Paprika: Allons ^^ Ce n'est pas grave de ne pas en déposer un à chaque chapitre ^^ Voila le bonus en espérant que tu aimera ^^

Chapitre 5 :(vue Matt)

Deux semaines, cela fait deux semaines que mon adorable petit ange c'est donné à moi. Pour la seule et unique fois.

Oh, j'ai essayé d'être patient, je lui ai laissé trois jour pour qu'il se remette. J'avoue avoir était peu doux pour une première fois, j'ai due lui faire mal, mais il me rendait fou. Trois jours, trois longs jours où j'ai attendu avant de réclamer mon dû. Je suis conscient il a eut mal aux fesses, mais est-ce suffisant pour qu'il s'arrange à chaque fois d'être avec quelqu'un quand je l'invite ? Je sais me retenir tout de même, enfin presque…pas du tout, c'est vrai que lui devant moi je ne pense qu'à la meilleur façon de le déshabiller puis de le prendre, pour l'entendre gémir, voir son visage éperdue de plaisir.

Voila toute ma détresse après quatre jours sans le voir, pourquoi ? Je n'en sais rien du tout. C'est peut-être la raison qui me conduisait devant sa porte en milieu d'après midi. Je n'en pouvais plus. Je toquais à la porte, et fus surpris de voir sa mère m'ouvrir. Elle me sourit un peu, pas comme d'habitude, étrange :

Moi : Bonjour Madame, Alex est là ?

Mère à Alex : Oui entre donc Matt.

Elle s'effaça pour me laisser passer et ferma la porte.

Mère d'Alex : Il est en haut dans sa chambre, grippé depuis quatre jours. Il semble mieux aujourd'hui.

Il eut un petit silence, mais je ne bougeais pas. Elle me détaillait hésitante avant de reprendre :

Mère d'Alex : Dis-moi Matt, quelle…quelle est ta relation avec Alex ?

Je la regardais interdit, ne sachant pas vraiment quoi répondre. Mon petit Ange ne m'en voudrait-il pas si je parlais de nous à sa mère ? Elle toussota mal à l'aise avant de reprendre :

Mère d'Alex : C'est que, vois tu pendant son sommeil, il a prononcé ton prénom de façon…heu…sensuelle…Alors je me demandais si vous…tu…

Mon petit Ange pensait à moi ?

Moi : Si nous étions gay Madame ?

Elle hocha la tête.

Moi : Oui, en effet. Je l'aime et lui aussi, je ne conçois pas ma vie sans lui. Il est le seul à m'avoir montré combien il m'aimait, le seul à être devenu jaloux en sachant que j'avais vue une femme après une dispute. Tous mes autres partenaires avaient fait mine de rien. Il est vraiment important pour moi Madame. Ne le jugez pas, je suis le premier fautif.

Mère d'Alex : Non, loin de moi cette idée là. Je voulais seulement vérifier, comment dire…Alex est plutôt renfermé, et jamais il ne m'avait parlé d'un ami avec autant de joie. Quand il parle de toi, je vois bien qu'il est heureux. Tout ce que je te demande c'est de ne pas me le rendre en miette.

Moi : Cela ne risque pas d'arriver.

Je lui souris, heureux d'avoir sa permission même si j'en avais pas particulièrement besoin. Je fis le geste de monter :

Mère d'Alex : Je pars faire des courses et sa sœur n'est pas là.

Sur ces derniers mots elle partit, j'avais l'étrange impression que j'avais son feu vert pour…Enfin je montai à l'étage et pénétré dans la chambre à Alex, je m'approchai de lui, il semblait dormir.

Moi : Alex ?

Je me penchai sur lui :

Moi : Alex ? Tu m'entends ?

Sa réaction fut fulgurante, ses bras jaillir du dessous des draps, agrippèrent mon cou, tandis que ses yeux s'ouvraient un peu brumeux.

Alex : Mon adoré. Tu es venu me voir.

Sa voix était cajoleuse, la joie irradiait de partout. Il sortit du cocon de chaleur formé par la couette et se mit à genoux sur le lit. Ses bras autour de mon cou me forcèrent à m'asseoir à coté de lui. Il ne perdit pas une minute, m'embrassant comme jamais il ne l'avait fait de lui-même. Je le laissais faire, après tout j'étais venu pour cela. Petit à petit il vint s'asseoir sur mes jambes, les genoux en appuient sur le lit pour être à ma hauteur. Il était torse nu, et se frottait sur moi comme un chat. Rien de mieux pour réveiller mon excitation. Je répondis à son baisé, ouvrant les lèvres pour laisser sa langue s'insinuer dans ma bouche, mes mains glissèrent sur son torse, déverrouillèrent sa ceinturent et descendirent son pantalon. Nos langues entamèrent un ballet silencieux. Je pus toucher son sexe à travers son boxer, déjà gonflé de désir. Je réussis à libérer ma bouche un bref instant :

Moi : Alex tu es sur de vouloir le faire maintenant ?

Il frotta son sexe contre la bosse que formait le mien à travers mon pantalon, dans des mouvements lascifs, un sourire diabolique sur le visage. Mon petit Ange était devenu un petit Démon diablement tentant. Alex me poussa, me forçant à m'allonger sur son lit, capturant à nouveau ma bouche pour m'empêcher de parler, il était au-dessus de moi, se déhanchant comme un beau diable. Il se débarrassa de son pantalon en quelques secondes puis s'occupa de déboutonner ma chemise avec une lenteur délicieuse. Sa bouche quitta la mienne pour explorer chaque centimètre qu'il dévoilé. Sa langue suivit un instant le contour de mes tétons avant de descendre plus bas vers mon nombril, ne se préoccupant pas du tout de mes gémissements de dépit. Ne pouvait-il pas aller plus vite ? Enfin ma chemise fut envoyée dans un coin de la chambre.

Moi : Haa, Alex, plus vite hummm.

Il n'écouta pas, sa langue descendit avec lenteur vers mon bas ventre, s'arrêtant juste au-dessus de ma ceinture. Il finit par enlever mon pantalon après m'avoir fait le supplier pendant de longues secondes, haletant. Ses dents entrèrent en contacte avec ma peau, me mordillant les hanches, il les referma sur mon boxer qu'il descendit. Je l'aidé à l'enlever en me tortillant. Sa bouche revint sur mon entre jambe, s'empara de mon sexe. J'empoignais ses cheveux si fins, pour m'enfoncer plus profond en sa bouche. Sentir sa langue sur mon sexe était une sensation extraordinaire. Il se libéra, ignorant mon gémissement frustré, vint m'embrasser, son corps se frottant au mien, seul son boxer nous séparait. Je glissais une main dans son vêtement, le fis glisser sur ses jambes, les caressant au passage. Je me pressai contre lui, introduisant mes doigt en lui, un à un sans rencontrer de résistance. Je le fis basculer en-dessous de moi, le pénétrant d'un mouvement. Il cria mon prénom, j'étouffais ses gémissement en l'embrassant sauvagement, continuant mes allés et venus, m'enfonçant de plus en plus profondément en lui, le sentant se cabrer sous moi. Il serrait mon sexe en lui, un spasme le secoua, m'enserrant encore plus, son visage se renversa sur l'oreiller, il jouit peu avant moi en criant encore mon prénom.

Je m'affalais à coté de lui, n'ayant plus du tout envi de bouger, Alex se blottit contre moi, enroula un bras possessif sur mes hanches.

Alex : Matt…ne m'abandonne jamais…ne…

Je ne pus entendre la fin, il c'était endormit. Dommage j'aurais bien aimé connaître la suite. Enfin le principal c'est que je sache qu'il m'aime, c'est tout ce dont j'ai besoin.

Et voila, j'ai vraiment finit cette fois =D

Une dernière petite review ?

Je poste des demain ma deuxième fic (aussi courte que celle-ci mais ce sera la dernière^^) : LE PLUS BEAU DES JOYAUX

Un voleur aussi insolent que beau,

Un noble particulièrement impulsif.

Voici l'histoire de deux opposés, l'un veux faire payer l'autre. L'autre veut le faire enrager.

Jusqu'où vont-ils tenir ?