Et voici le cahpitre 12 dans la foulée...Je suis trop gentille ;)


Chapitre 12 :

Ran caressait le serpent avec douceur, ce serpent qui entourait la pomme, la pomme interdite.

Une douce nostalgie s'empara totalement de lui. Il se laissa aller contre la jambe de Blood, une larme coula le long de son visage alors qu'il reprenait la parole d'une voix tremblante :

-Je…une discussion m'est revenue, mais je ne me souviens de rien, ça me fait mal de ne pas savoir, mais rien ne me reviens. Seul les moments que j'ai passé ici défilent dans ma tête, pourtant je sens un manque perpétuel depuis que je suis né. Pourquoi je ne me souviens pas ?

Un sanglot le secoua sans ménage, Blood se baissa pour le prendre dans ses bras, le dos contre un mur il entoura Ran, s'enroulant presque autour de lui, en le serrant bien fort.

Leur nudité, ils l'avaient tous deux oublié, seul comptait ce besoin de protection, et de tendresse qui émanait des deux jeunes hommes.

Tout bas, contre la poitrine du loup, Ran ne cessait de pleurer, et de se répéter encore, et encore un seul et unique mot :

-Pourquoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi…

Blood le laissa pleurer, le berçant avec patience, peu à peu il laissa la place à Bones pendant que Ran s'endormait.

Bones transporta Ran jusque dans son lit pour l'y déposer presque religieusement. Il le borda soigneusement, puis avant de partir il murmura quelques mots, comme un souhait :

-J'espère que tu nous appartiendras de nouveau, et ce, jusqu'à la fin des temps mon amour.

Il entra dans la pièce à pas tremblants. Il ne savait pas comment il serait accueilli. Sa tête était rivé vers le sol, il attendait d'être aperçût. Un petit gémissement lui échappa malgré lui, et il coucha les oreilles en s'aplatissant au sol. Le vampire tourna la tête vers lui, mince silhouette éclairée par l'aurore qui entrait par la fenêtre. Sa peau était presque transparente, ses yeux d'un or pur, ses dents dépassaient de sa bouche, il semblait sauvage.

Le loup avança en rampant pas vraiment sûr de ce qu'il devait faire, son vampire, son dominant lui faisait peur à ce moment là.

-Bones ? Blood ? Viens approche, je ne suis pas en colère. Aller viens, tu n'avais pas le choix, il aurait fallu lui dire à un moment ou un autre. Sois gentil, fais moi profiter de son odeur.

Le loup blanc releva la tête, heureux de ne pas avoir à garder son attitude soumise plus longtemps. Un sourire canin apparut, alors qu'il allait rejoindre Anger qui s'installait dans le lit. Il se laissa caresser un long moment grognant de plaisir, ce qu'il aimait être sous sa forme de loup surtout quand Anger s'occupait de lui, le cajolait.

Finalement les contours du loup devinrent flou, et Bones apparut au coté du vampire. Anger sourit voulut l'embrasser, mais un doigt sur ses lèvres l'en empêcha.

-Non Anger. Nous devons parler. Sérieusement.

-Je ne veux pas.

Bones ferma les yeux pour trouver le courage d'aller à l'encontre d'un autre, de son dominant, il était un Alpha bon dieu, il pouvait parler sans l'autorisation du vampire qui le possédait ! Une nouvelle inspiration, et il se lança dardant ses yeux dans ceux d'Anger :

-Tu dois te nourrir…

-C'est ce que je comptais faire, mais tu me le refuses.

-Je ne parle pas de ça, et tu le sais. Tu dois boire Anger, si tu ne le fais pas tu ne deviendras que l'ombre de toi-même. Cela ne peut plus durer, déjà tes ennemis veulent en profiter, avant ils ne le voyaient pas, mais tu as trop tiré sur la corde. Regarde-toi ! Tes yeux, tes dents, rien d'humain dans tout ça ! Je t'en supplie demande-lui, il sait, il ne refusera pas.

-Arrête…

-Anger, cro…

-Je t'ai dit d'arrêter BONES ! La discussion est terminée, ne reviens plus sur ce sujet !

Bones secoua la tête, il ne pourra lui faire entendre raison, pas dans ces conditions. Il se pressa contre le vampire, quémandant un peu d'attention alors qu'il cherchait un moyen de le faire changer d'avis. Il y arriverait…

Ran fonça droit sur Bones dés qu'il arriva en cours, avec attention, chose incroyable : dix minutes d'avance !

Il avait les yeux un petit peu rouges, et surtout un air paniqué. Il bouscula avec peu de délicatesse toutes les personnes qui le gênaient. Envoya bouler un gars qui refusait de bouger avant d'atteindre Bon…avant d'atteindre une mégère pendue à Bones.

Il prit une grande inspiration pour ne pas exploser. Il ferma les yeux pour ne pas criser. Il sera les poings pour ne pas taper. Il…attrapa la mégère par un bras, puis la dégagea rapidement de Bones avec colère.

-Non, mais ça va pas ?

-Tu as un problème ?

-Ouais, tu m'as viré.

-Et alors ?

- Tu n'en avais pas le droit, il est à tout le monde.

-Comment ça à tout le monde ? Il m'appartient pauvre mégère.

Puis il se détourna pour faire face à un Bones qui essayait de ne pas rire devant sa crise de jalousie.

-Bones, je veux te parler, suis moi.

Le loup redevint sérieux, et le suivit sans poser de question. Ils s'installèrent dans un coin de la cour, loin des oreilles indiscrètes.

-Bones, pourquoi il ne vient pas boire ? Le papillon a presque disparut. Il ne veut pas ? Je ne suis plus à son goût ?

-Ce n'est pas qu'il ne veut plus, c'est qu'il ne peut pas.

-Comment ça ? Il fait ce qu'il veut que je sache ? Alors pourquoi il ne pourrait pas boire ?

-Tu lui as dit, tu lui as refusé l'accès à ton sang…

-QUOI ? Mais quand ?

-Avant, avant que tout ne se termine.

-Mais…mais…il ne va pas m'obéir ? C'est un truc débile, je ne m'en souviens même plus !

-Justement, c'est pourquoi il ne boira pas, il respecte ce que tu lui as dit, et ne veut pas profiter de la situation.

-Alors raconte-moi ce que je dois savoir…

-Non, je n'ai pas le droit, tu dois comprendre, et te souvenir seul Ran.

Ran gronda mécontent, il se passa une main dans les cheveux, perdu, puis se leva furieux. Il toisa Bones toujours assis, puis se pencha pour l'embrasser, forçant le passage de sa bouche, le mordant sans se soucier de la douleur.

Il se releva bien vite, puis sous les regards incrédules de tout le monde il sortit de la salle. Il croisa sa prof de géographie :

-Monsieur ! Retournez en classe.

-Désolé madame mais je ne me souviens plus où elle se trouve.

Et il continua sur ses mots, se moquant des conséquences.

Ran se rendit chez sa psy à toute vitesse, il devait la voir à tout prix. Elle devait savoir que faire, elle avait intérêt ou il lui raconterait encore une fois sa sexualité débridée, de nouveaux petits potins pour son dossier déjà sans queue ni tête.

La secrétaire le fixa quand il arriva mais le fit tout de suite entrer dans le cabinet. La psy devint blême en le voyant :

-Ran ! Que me…

-Savez-vous comment se souvenir d'un truc qui s'est passé y'a longtemps ?

-Mais voyons, je…

-Vous savez ou pas ?

-Cela prendrait vraiment beaucoup de séances et…

-Combien ?

-Une vingtaine au moins…

-C'est trop long.

-Ran, que faites-vous ici ? On peut…

-C'est pour vous parlez de ma sexualité, vous vous souvenez ? Je disais avoir baisé avec un vampire ? Ben à présent je l'ai fait avec un Loup garou. Oh, c'était super, vous auriez du voir, il me dominait complètement, me faisant plier au moindre de ses cap…

BOUM

La psy se trouvait une nouvelle fois à terre. Ran haussa les sourcils, puis sortit tranquillement, en passant devant la secrétaire il lâcha un :

-Elle est encore une fois évanouie, j'veux être remboursé…

Mais finalement continua sa route.

Il fallait qu'il réussisse à se souvenir, il le fallait !


Je peux pas m'en empêcher la pauvre psy qui prend tout en pleine poire ;)

A la prochaine !