L'Engeance


J'ai expulsé la vie d'entre mes reins

Puis je l'ai tenue entre mes mains.

Si petite, si frêle mais trop peu raide.

Elle était tellement vivante et si laide.

Je la berçais, lui murmurais doucement

Les regrets et la haine d'une maman.

Le docteur est entré joyeux

Et me l'a arrachée des yeux.

Il questionnait les infirmiers,

S'inquiétait de mon état de santé,

Mais toute à ma contemplation

Je n'entendais pas la discussion.

Le vie remuait entre ses doigts

Et soudain elle éleva la voix.

Le son était inappréciable,

A la limite du supportable.

Alors le médecin brusquement excédé

Me l'a très habilement refourguée.

Plus tard ma famille est arrivée

Toute conquise et extasiée.

Elle aussi m'a pris la vie des bras,

Pour se la partager avec émoi.

Puis elle me l'a gaiement rendue

Et quelque chose en moi a fondu.

Comment avais-je pu oublier?

L'homme en blanc m'a interpellée

Il avait vu mon visage blême,

Voulait savoir mon problème.

Alors je lui souris, lui tendis la vie

Et lui dis: "Je n'en ai pas envie."

Je me suis levée et ai fuit loin de l'existence.

Mais qui pourrait désirer pareille engeance?

Je ne regrette rien,

L'être n'était pas mien.