Le mot de la fin de Maka

Voilà. Vous venez de lire le dernier chapitre de ce Tome. Je le savais depuis le début que ce jour là allait arriver, mais quand il arrive, ça fait quand même bizarre.
On a mit 1 an pour l'écrire. Un an, et presque sept mois de publication. Peut-être que ça vous paraît futile, mais pour nous, c'est énorme. (J'veux dire : on a fait quelque chose d'absolument génial !).

Une chose importante avant de vous dire quoi que ce soit d'autre :
Moi, Maka, dédie l'intégralité de ce Tome à ma co-scrib' Séren, sans qui rien n'aurait pu voir le jour, ou sans qui il n'y aurait que la moitié de cette histoire. Je ne la remercierais jamais assez pour tous les moments qu'on a partagés, deux schizophrènes à la dérive ayant développé le don de télépathie. Ouais … un énorme merci à toi. ON L'A FAIT !
Je suis émue. Peut-être plus que je ne le devrais. J'ai la larme à l'œil. Sachez que ce Tome, toute cette histoire, m'a tenu et me tient toujours beaucoup à cœur. Je voulais écrire, nous l'avons fait et nous avons même publié notre travail.

Un grand merci à tous de nous avoir lu chapitre après chapitre, patientant à chaque fois une semaine (voir un peu plus quand on était en retard ^^). Je voudrais particulièrement remercier Minia, Asia-Seven-Ice, Maeena, Bellone et cat240 qui nous ont régulièrement fait par de leurs impressions et ont su nous remotiver lorsqu'on était un peu à plat.

Avant de poster ce chapitre j'avais des tas de choses à vous dire. J'aurais du faire une liste, je ne m'en souviens plus. Tant pis. Ce sera pour une autre fois.
Ah si ! Une dernière chose avant que vous ne fermiez l'onglet « Fiction Press », j'aimerais – si c'est possible – que vous profitiez de ce post pour nous mettre en vrac tout ce que vous avez pensé de l'histoire. Du début… jusqu'à la fin. Si vous vous en souvenez, quelle(s) scène(s) avez-vous le plus aimé ou détesté, quel(s) sont les passages dont vous pensez qu'ils sont à modifier… Votre opinion générale sur le Tome. Tout, tout ce que vous voulez. Même des questions qui n'ont pas de lien direct avec l'histoire. Enfin, pas non plus du genre « ce qu'on a mangé la veille ».

Tout ça nous serait extrêmement profitable, en ce sens où la majorité des gens postant leurs écrits sur Internet ont, plus ou moins consciemment, le désir de publier un jour. Nous l'avons toutes les deux. Mais nous savons qu'en l'état, notre Tome n'est pas présentable. Alors plus vous nous en direz, plus on pourra faire d'améliorations. Et ne croyez pas que celles-ci ne vous seront pas profitables à vous, puisque – si vous êtes patient(e)s – vous pourrez lire le second Tome de cette histoire, et étant donné qu'il est en cours d'écriture, nous pouvons y apporter les améliorations que vous suggérez.

C'est un peu là où je voulais en venir. On l'a déjà dit dans les réponses aux reviews, mais je le répète ici :
En ce qui concerne nos loups-garous préférés, le premier Tome se clos ici. Le second est en cours… et un troisième va vraisemblablement suivre. Bon sang ! Et dire qu'au départ c'était sensé être un amusement passager durant les longues journées d'été de l'année 2010.
Malheureusement, ça ne s'arrête pas là. Par une après-midi bretonne où je glandais devant mon ordinateur en attend que Séren se connecte après les cours, j'ai eu une furieuse et incontrôlable envie d'écrire. Alors je me suis dis : « Tiens ! Je vais inventer un truc totalement pas comme les loups-garous. Juste pour écrire un truc parce que j'ai envie. » J'en ai fais quatre, cinq… peut-être six pages d'un coup, je ne me rappelle plus. Je l'ai fais lire à scrib' et le résultat a été : « Wouah ! J'aiiiime ! » …
Et c'est ainsi qu'est née notre seconde histoire, dans un univers totalement différent de ce Tome, mais toujours en Fantasy et toujours en Yaoi (une fois qu'on y est hein …).

Alors on a été cons (enfin, connes) sur ce coup-là : on doit mener de front nos études (Master de Comportement Animal et Humain, et Master de Génétique) qu'il serait souhaitable de réussir. PLUS ! Un Tome en cours. PLUS ! Une deuxième histoire en cours. PLUS ! Un embryon de troisième parce que j'ai aussi fais la boulette de trouver sur le site Deviantart une image sur laquelle on a flashées toute les deux en bavant dessus et bing ! troisième histoire (du moins pour l'instant, un brouillon très brouillon et flou). PLUS ! une vie sociale.
C'est … c'est impossible. - -' C'est pourquoi il va falloir être patient pour pouvoir lire le premier chapitre de la suite. TRES patients. Désolées …

Bref. Beaucoup de choses à vous dire, à vous raconter. Mais je vais m'arrêter là. Une dernière fois, que tous ceux qui le peuvent, connus et surtout anonymes, nous mettent un petit mot. Merci à vous.

Au fait, on se demandait : Quel est votre personnage préféré ? ^^ (juste pour qu'on puisse se tirer la langue )

Merci de nous avoir lu.
Au revoir.
A la prochaine.

Maka

...

...

Le mot de la fin de Séren

Hum ? Hein ? Quoi ? Ah, oui, le mot de la fin du tome 1. Hum. Je pense que la majeure partie des choses que j'aurais pu avoir à dire a déjà été dite… Mais allons-y quand même.
Commençons par le début. Je remercie beaucoup une certaine table d'un certain restaurant universitaire, qui a été le support du fameux … « Hey ! si on écrivait une histoire à deux ? »

Allez, continuons sur les remerciements.
Tout d'abord, merci Maka. Merci du fond du cœur. Merci pour les soirées (et les parties de nuit) passées sur l'ordi ou affalées sur mon lit. Merci pour les « En avant Capuciiiiiiiin » et les overdoses de sucre et chocolat (du moins en ce qui me concerne). Merci pour Silver. Merci pour toute cette histoire qu'on a lancée, sans trop savoir dans quoi on allait se fourrer. Ma foi, on s'est pas si mal débrouillées, non ? Alors, merci, merci, merci. (Oui, je sais, je me répète.)

Ensuite, merci à notre spécialiste assermenté ès psychologie masculine, baston, véhicules, et armes tordues. Pour avoir supporté bon gré mal gré nos interminables discussions yaoiesques… alors qu'il ne supporte pas ça. Et merci pour avoir investi de ta personne pour nous aider à visualiser certaines scènes, aussi :p. Promis, tu auras un JUMP en échange.

Enfin, merci à tous nos lecteurs, revieweurs ou anonymes. Parce que sans lecteurs, un écrivain n'est rien. Et merci plus particulièrement à tous ceux qui nous laissent régulièrement des petits mots qui font hurler Maka de joie.

Ensuite, ensuite, que dire, que dire… Comme ma co-scrib adorée l'a dit, nous avons quelques autres projets à quatre mains sur le feu, et dans la tête. Surtout dans la tête, nos personnages ayant la fâcheuse manie d'être un peu trop « vivants ». Par contre, il vous faudra de la patience. Beaucoup de patience. Nous nous en excusons d'avance, mais je pense que personne ne nous lynchera pour vouloir réussir nos études :p.

De même, je ne peux que vous encourager (supplier) moi aussi à nous laisser toutes vos impressions, vos commentaires, vos coups de cœurs, les choses qui vont ont gênées, celles qui vous ont faire rire ou pleurer… Vu que nous avons une vague envie de publier cette histoire, cela nous serait d'une grande aide. D'ailleurs, simple question, vous n'êtes pas obligés de répondre, qui serait intéressé par un tome papier ? (Je prospecte, je prospecte…)

Bon, après ce bla-bla sans intérêt, tout le monde aura compris pourquoi c'est toujours Maka et jamais Séren qui se charge de répondre aux reviews, sauf cas extrême. Séren est très nulle pour ce genre de choses. Vraiment.

Merci à vous tous. Et à bientôt.

Séren

...

...

P.S : N'enterrez tout de même pas cette histoire trop vite. Quelques petites surprises vous attendront pour vous faire patienter jusqu'au Tome 2 ^^

...

P.S.S : AAAHH ! J'ai (Maka) oublié Roam' ! Je suis impardonnable.
Roam', ou encore le phobique du Yaoi qui pourtant a du nous montrer avec son corps ce que donnait telle ou telle scène X avec l'une de nous pendant que l'autre cadrait et tapait comme une folle sur le pc pour retranscrire le truc. Je vous jure… c'était comique. xD
Et tu sais, Roam' … une moto qui roule à l'envers, c'est pas bien grave quand tu penses que le conducteur est un loup-garou. ^^
Merci pour les longues discussions à propos de carénage ou carrosserie, ou encore de la meilleure façon de lancer un couteau ou un shuriken pour faire mouche.