Les Aléas - Saisons 2


Les voilà qui reviennnent. Ce qui change ? C'est à vous de me le dire !

Rappel des règles à la suite de ce premier défi lancé par Hail.

Bonne lecture


Chapitre 1 : Helena et Ted

Il était 18 heures et l'apéro venait tout juste de commencer. Les invités arrivaient les uns après les autres et Helena se relevait sans cesse pour ouvrir la porte, embrasser les nouveaux arrivants et prendre leurs affaires avant de les diriger au jardin où Ted leurs remplissaient un bon verre de ponch fait maison.

Lui en était déjà à son… Elle avait arrêté de compter. Il était déjà bien alcoolisé. Elle le savait rien qu'en le regardant. Mais c'était son anniversaire alors il avait bien le droit de picoler un peu. Même si ça avait commencé en milieu d'après-midi avec son meilleur ami qui était venu aider à installer les tables.

Ils étaient chanceux. La météo avait annoncé une alerte orange sur quasiment toute la France, mais leur petit bout de département avait été épargné et par la pluie, et par l'orage. La chaleur n'était pas trop pesante et le vent aussi léger qu'agréable.

OoO

Helena quitta le banc sur lequel elle était pour aller chercher le gâteau. Elle le sortit du réfrigérateur avec beaucoup de précaution. Il était très grand. Et il lui avait prit des heures. Ce n'était pas le moment de le mettre par terre.

« Tu veux de l'aide peut-être ? » Lui susurra Ted à l'oreille, posant ses mains sur ses hanches, et lui envoyant son haleine alcoolisé sous le nez.

Helena sursauta de surprise mais réussit à garder le gâteau entre ses mains, n'enfonçant que ses doigts dans les bords.

Elle se dégagea d'un mouvement d'épaule et posa le gâteau sur la table. Ted revint à la charge, quémandant un bisou.

« Tu pues l'alcool » Refusa Helena « Eloigne-toi ».

Déjà en temps normal, elle n'aimait pas le rhum mais là… là, c'était comme si Ted s'était baigné dans le saladier. Ou parfumé avec. L'odeur était omniprésente et ça lui faisait tourner la tête. Ted s'approcha encore pour se faire écarter une fois de plus. Helena laissa glisser un grognement, signe de son mécontentement.

« Mais pourquoi tu t'énerves ? » Demanda-t-il alors.

« Parce que toi, tu m'énerves. Ca rime à quoi, ça ? ».

« Mais c'est bon ! J'ai pas fait de vrais fête depuis deux ans, j'ai quand même le droit de me prendre une cuite ».

« T'as quel âge ? C'est à quinze ans qu'on boit pour boire. T'en a trente, je te rappelle. Ça t'en fait quinze de trop ».

« Tu m'énerves, tu reviendras quand tu te seras calmé ».

Ted emporta l'énorme saladier de ponch avec précaution et bien qu'énervé, quitta doucement la pièce pour emmener la boisson dehors. Il savait qu'Helena avait toutes les raisons d'être hors d'elle. Il la comprenait très bien. Mais ce soir, il avait envie de boire. De faire la fête comme un gosse de quinze ans. Parce qu'il n'avait jamais eu la chance d'être un gosse de quinze ans.

Il était passé de l'enfance à l'âge adulte, sans connaitre l'adolescence. Pas eu le temps de faire le mur, de boire une bière en douce, fumer une cigarette pour se rebeller ou provoquer. Non, il était tout de suite devenu grand pour aider sa mère, à la mort brusque de son père. Il ne lui reprochait rien, sauf d'être partie, elle aussi, trop rapidement.

Alors tant pis si Helena était énervée. Ce soir, il l'embrasserait sur la tempe lorsqu'elle lui caresserait le dos pendant qu'il vomirait et elle le taquinerait le lendemain. D'ailleurs là voilà qui revenait. Elle posa le gâteau sur la table, attirant à elle un grand nombre des convives.

« Ca y'est, tu t'es calmé ? » Demanda-t-il alors en se servant un énième verre de ponch.

« Je n'ai absolument pas envie de dire que je me suis calmé » Rugit-elle alors, lui arrachant son verre des mains pour lui en jeter le contenu à la figure.

Tout de suite, le silence ce fit autour d'eux puis dans le jardin tout entier. Helena regarda le ponch dégouliner le long du visage de son mari. Ce dernier haussa un sourcil, attrapa la louche et la vida calmement sur la tête de sa femme. Ils se regardèrent longuement tous les deux avant d'exploser de rire, dégageant ainsi un malaise générale auquel le meilleur ami de Ted mis complètement fin en jetant à son tour le contenu de son verre sur sa voisine de gauche, à qui il n'avait pas encore eu l'occasion de dire bonjour et qu'il, d'ailleurs, ne connaissait pas.

S'en suivit un lancé de gobelet plus ou moins vide entre les convives qui étaient, en ce début de soirée, déjà bien allumés.

Ted s'approcha vers sa femme, l'embrassa sur les lèvres, lécha sa joue, passa son bras autour de ses épaules et montra le jardin avec sa main libre.

« Regarde mon amour… Nous n'aurons même pas besoin de planter des fruits cette année, nos amis s'en chargent ».


Défi de Hail :

Une heure : 18h

Une phrase : Je n'ai absolument pas envie de dire que je me suis calmée.

Un couple : Helena et Ted

Satisfaite ? (Ou remboursé).


Rappel pour les suivants :

Donnez-moi juste ce qui vous parait utile : une phrase, une situation, un lieu, un événement…

S'il vous plait, donnez-moi des prénoms de personnages (j'en ai quelques uns en réserves en cas de trous, mais pas des masses) et précisez la nature de la relation. Les Aléas reste une histoire de duo.

J'écrirais au plus vite. Malheureusement, avec l'inspiration, un texte demandez après vous peux paraître avant le vôtre. Ne m'en voulez pas.

Eventuellement, une adresse mail, au cas où je ne pourrais remplir le défi, j'aimerai pouvoir m'en excuser…


A bientôt pour les prochains défis.

Merci

Cerb