Une fille de la Mer


On la disait fille de la mer parce qu'elle avait vécue son enfance sur une ile et traversé l'adolescence sur les bateaux. De la natation, elle était passée à l'optimiste puis à l'équipe et au catamaran, et bien sûr, sur tout autre types de bateaux à voiles. On la disait fille de la mer car l'eau était son élément.

Après quelques années de vadrouilles en France et ailleurs, elle se posait pour quelques temps au bord de la Méditerranée.

Mais la Méditerranée ne savait pas l'apaiser comme le faisait la mer de sa ville natale. La Méditerranée ne savait pas lui vider la tête comme le faisait si bien la mer de son enfance. La Méditerranée était juste bonne à lui saler les lèvres et à se mouvoir doucement sous les caresses du vent.

La Méditerranée ne savait pas faire tout ce que faisait l'étendue bleue de son enfance.

Alors elle réalisa. On la disait fille de la mer mais elle était bien plus que ça : elle était une fille de l'océan. L'Atlantique lui manquait. Parce que lui seul savait voler sa colère pour lui donner la sérénité.

Elle était une fille de l'océan. Et il y avait une différence.


Joyeux anniversaire Babou. Je t'aime.