21 h 00

Lieu: Parc de la ville.

Je suis debout, au beau milieu d'un immense carré de pelouse. L'ordinateur repose sur l'herbe, au centre d'un cercle que j'ai délimité avec des mascottes en plastique dur. Leur fonction : éliminer le fantôme qui protège les saïs sans que j'aie besoin de me fatiguer. Moi, je suis devant l'ordinateur que j'ouvre. J'appuie sur le bouton d'alimentation et la page d'accueil s'affiche au bout de quelques secondes. Peu après, je clique sur l'icône qui représente Internet. Lorsque je suis sur le moteur de recherche, je tape tranquillement le mot-clé. Le site de ventes fait son apparition et je me presse de sélectionner l'arme en question. Aussitôt, je me dépêche pour sortir du cercle que j'ai crée. A ce moment, une fumée blanche s'échappe de l'outil informatique. La brume se rassemble pour dessiner une silhouette humaine. Pendant ce temps, je tripote machinalement un objet que je dissimule dans la poche droite de mon pantalon. Enfin, la défunte fait son apparition. Comme je l'avais dit plus tôt dans la journée, cette femme est vraiment superbe. Son style vestimentaire est porté sur le cuir, ses cheveux sont assez longs et ses yeux sont maquillés dans la même teinte que ses habits. Dans chacune de ses mains, un saï.

« Bienvenue au vingt et unième siècle.

- Je suis déjà apparue au début de cette période donc, tu n'as rien à m'apprendre.

- Avant de commencer, j'aimerais connaître ton prénom.

- Je me nomme Katari.

- Très joli prénom. Il est dommage que tu sois un fantôme que je dois éliminer.

- Cela te prouve que la vie nous réserve de bien mauvaises surprises.

- Je suis d'accord avec toi.»

Katari fonce vers moi mais à cet instant, des barrières psychiques s'élèvent autour d'elle.

« Qu'est-ce que c'est?

- Pour éviter le combat, j'ai prévu quelques précautions.

- Jason, tu dois te battre pour que nous puissions évaluer ton niveau.

- Nous? De qui parles-tu?

- Tu le sauras bien assez tôt.

- Dans ce cas, tu ne me laisses pas trop le choix.»

Je sors l'objet que je faisais rouler sous mes doigts à l'intérieur de ma poche. C'est une figurine identique à celles qui se trouvent au sol mais sa matière est différente. En effet, elle n'est pas composée de plastique dur mais de cristal.

« Avant de te faire disparaître, sache que j'ai été enchanté de faire ta connaissance.»

Sans prévenir, je jette la figurine de cristal vers la défunte. Elle l'attrape dans ses mains et aussitôt, les barrières psychiques se concentrent sur son corps. Quelques secondes plus tard, il ne reste plus rien de son existante. La figurine de cristal se pose sur l'herbe, ainsi que les saïs. Je m'approche du cercle et prends soin de retirer une petite statue en plastique. De cette façon, je peux entrer dans le périmètre sans courir le moindre risque. Je ramasse les saïs que j'accroche à ma ceinture et prends la figurine transparente. J'en fais autant avec l'ordinateur après l'avoir éteint. C'est à ce moment que j'entends quelqu'un prononcer mon prénom. Je me retourne et vois Jimmy, Rémi et Cyril. Les trois garçons s'approchent pour se placer face à moi.

« Coucou. me dit Rémi.

- Salut Rémi, vous vous promenez?

- Comme tu peux le voir. Et toi, que fais-tu dans ce parc avec l'ordinateur de Ludovic?

- Je pensais trouver Ludovic ici afin de lui rendre son ordinateur.

- Il est réparé?

- Oui.

- Comment as-tu fais?

- J'ai mes astuces que je vais garder secrètes.»

Du bruit venant de ma gauche me fait tourner la tête dans cette direction. Là, je remarque deux garçons que je n'ai absolument pas envie de voir. Ce sont Michael et Maxime. De suite, Rémi se place devant moi ainsi que Jimmy. Les cousins s'arrêtent à quelques centimètres de nous et le plus con des deux prend la parole.

« On organise une petite partouze à quatre?

- Michael, tu sais très bien que le plus bel exemplaire de ta famille est Jeremy. Jamais je ferais la connerie de coucher avec toi, même si ton intérêt me touche beaucoup.»

Ce type de réponse l'énerve rapidement.

« Fais ton malin pendant que tu le peux.

- C'est plutôt à moi de te dire cela.

- Partons Jason. Coupe Jimmy.

- Bonne idéecar le voir me donne envie de gerber. Toutefois, avant de partir, j'aimerais vérifier quelque chose. Elias!»

Mon ami fantôme apparaît à mes côtés. De suite, Maxime semble en éveil. Du regard, il cherche d'où peut provenir cette impression.

« Mes doutes étaient fondés. Maxime?

- Oui.

- J'aimerais m'entretenir avec toi, si c'est possible?

- Pourquoi veux-tu lui parler? se mêle Michael.

- T'occupe, lui adresse Jimmy, si Jason demande à parler avec Maxime, c'est parce qu'il a de bonnes raisons.»

Michael regarde son cousin pour connaître sa réponse.

« C'est d'accord, je veux bien discuter avec toi.

- Depuis quand parles-tu avec cette tapette?

- Ta gueule Michael! Je n'ai rien contre Jason et je pense qu'il est la seule personne qui peut comprendre au mieux Jeremy.

- N'importe quoi!»

Michael se retire pour me laisser discuter avec Maxime. Je demande à mes amis d'en faire autant.

« Tu es sûr que cela ne risque rien? s'inquiète Rémi.

- Parfaitement. Maxime est beaucoup plus intelligent que ses cousinset de plus, je lui fais totalement confiance.»

Remi s'éloigne, ainsi que Jimmy et Cyril. Toutefois, ils restent dans les parages en cas si la conversation devait dégénérer.

« C'est un peu suicidaire d'avoir résister à ton cousin.

- Je me fous totalement de ce qu'il peut penser de moiet si je ne te parle pas, c'est à cause de lui.

- Pourquoi ne pas t'en séparer?

- C'est mon cousin et malgré ses décisions, je l'adore.

- Normal.

- Bon, de quoi voulais-tu me parler?

- J'aimerais savoir si cela fait longtemps que tu ressens certaines choses?

- Comme?

- Je ne peux t'en parler franchement car j'ai peur que tu me prennes pour un cinglé. Par contre, as-tu des intuitions lorsque tu passes devant certaines maisons?

- Ouiet la dernière fois que cela m'est arrivé, c'était ce matin.

- Quelle maison était concernée?

- Celle de Ludovic.»

Je tourne ma tête sur ma gauche pour regarder Elias. Ce dernier hoche positivement de la tête.

« Que regardes-tu? questionne Maxime.

- Rien. Tu n'as jamais envisagé que tu possédais un sens hors du commun?

- Non, pourquoi ? Je devrais?

- Ouiet je te laisse méditer sur cette question pour notre prochaine rencontre.

- D'accord. Au fait, qui est ce Elias?»

Je souris avant de lui donner la réponse.

« Je t'en parlerais lorsque tu viendras me trouver.»

Je m'éloigne de l'adolescent pour retourner auprès du trio. Dès que je suis avec mes amis, Elias disparaît.

« Alors, de quoi avez-vous discutez?

- Tu es bien curieux Rémi.»

Cyril me fait changer de sujet de conversation.

« J'ai su par Alexandre que tu allais porter plainte contre Michael?

- C'est exact et j'en ferais autant pour Dany.

- Et pour Maxime? souhaite savoir Jimmy.

- Non.»

La nouvelle surprend la bande et bien sûr, Rémi est le premier à connaître la raison.

« Que se passe-t-il Jason?

- Rien, pourquoi me poses-tu cette question?

- Si je m'en souviens bien, tu détestais Maxime autant que Michael.

- C'est vrai mais il n'y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis.

- Tu veux dire que nous le sommes?

- Du tout. Cependant, j'ai confiance en l'avenir et je sais que tôt ou tard, je deviendrai très proche de Maxime.»

Cyril me regarde avec un air interrogateur.

« Nous partageons beaucoup plus de points communs que nous le pensons. Indiquai-je.

- Certes mais cette idée ne me réjouis pas du tout.

- Même si je te fais la promesse de tout maîtriser?

- Nous en sommes tous convaincu, s'exprime le blond de la bande. Maintenant, j'imagine que tu vas rapporter l'ordinateur à son véritable propriétaire?

- C'est exact. Vous voulez m'accompagner?

- Je veux bien. Cyril?

- Pareil pour moi. Et toi Rémi?

- Sans moi.»

A son visage, je remarque que quelque chose ne va pas.

« Si tu as besoin de me dire tes impressions, c'est maintenant.

- Je n'ai aucun droit sur la façon dont tu dois gérer ta vie. Par contre, si tu rencontres des problèmes avec Maxime ou l'un de ses cousins, pas la peine de compter sur moi.

- C'est comme ça que tu le prends?

- Oui.»

Je commence à marcher en direction de la sortie du parc. Jimmy me rattrape alors que Cyril reste avec Rémi.

« J'ignore ce qui te passe par la tête mais je te conseille de faire très attention.

- C'est une menace?

- Juste un avertissement. Nous savons tous de quoi tu es capable et je ne serais pas étonné de te voir tourner le dos à Jason.

- Jamais je ne ferais une chose pareil.

- Pourtant, ton comportement actuel prouve le contraire. Si tu rejoins Michael dans ses projets contre Jason, sache que tu me trouveras sur ton chemin.

- Tu ne m'as jamais fait peur Cyril.

- C'est ce que nous verrons dans les jours à venir.»

Cyril quitte Rémi sans lui adresser le moindre signe de politesse. Du coup, le second se retrouve seul avec Michael et Maxime à proximité.

Lieu: Maison de la grand-mère de Ludovic – Portail.

Un quart d'heure plus tard, me voilà devant la maison où réside Ludovic. D'ailleurs, nous nous trouvons tous les deux près du portail qui délimite la propriété. Son ordinateur est dans ses bras.

« Tu as réussi à régler le problème ?» m'interroge le rouquin.