OU SI PEU...

Pour être une étoile filante, pour marquer son bref passage en ce monde d'une traînée de feu, même si elle doit s'effacer de la mémoire des hommes, il faut avoir au moins brillé un peu.

Pour n'être qu'un cailloux, un galet, une poussière, il faut avoir, même en silence et perdu dans la multitude, traversé les millénaires.

Pour être une fourmi, au milieu des autres fourmis, il faut avoir joint sa volonté à la leur, pour ne plus former qu'une seul corps, un seul esprit, une seule âme, tendus vers le même but démesuré.

Parfois, il faut se résoudre à n'être ni éphémère, ni microscopique, ni insignifiant.

Il faut se résoudre à n'être rien de tout cela.

Il faut se résoudre à n'être rien.

Tout simplement.