PDV Blood

Je me délectais tranquillement de la vue du manoir Alucard tombant doucement mais surement en ruine. Voir cette bâtisse s'écrouler progressivement sous les coups de mon armée m'emplissait d'une satisfaction malsaine. Au lycée, j'avais fait l'erreur de vouloir transformer Kevin en un pantin vampirisé que j'aurais pu utiliser par la suite à ma guise. Lui faire détruire sa chère Guilde adorée par exemple. Mais le sang de cet enfoiré de Mrys lui a sauvé la mise. Ce n'est que partie remise. Il est hors de question qu'il s'en sorte cette fois-ci. Je sais pertinemment que ce cher Alcidius le protège dans l'ombre. Il feint l'ignorance et la lassitude et pourtant. J'ignore encore pour quelle raison stupide il le fait, le vieillard sachant que l'aîné Alucard le hait au plus haut point. Dans tous les cas, ce n'était plus qu'une question de temps avant que Kevin Alucard ne devienne plus qu'un lointain souvenir. On m'a souvent demandé comment pouvais-je être aussi cruel envers mon meilleur ami, ce « frère » que j'ai tant adoré et protégé durant le lycée. Je vais être clair : arrête de te bercer d'illusions. Ce sera mieux pour ta petite cervelle si tu arrêtes de te prendre la tête à essayer de me comprendre. Je peux quand même te donner un aperçu de mes motivations, mais si tu restes encore dans le flou après ça, ne compte pas sur moi pour t'éclairer, je t'aurais prévenu(e). Si je me suis rapproché de cette fillette, c'était pour mieux le connaître afin de mieux le détruire. Mes intentions ont toujours été dans cette optique. 90% de mon clan, le clan Fangfest, a été détruit par son ancêtre, Mrys Alucard. J'éprouve toujours autant de haine à l'égard de ce nom, au même titre que Kevin envers celui d'Alcidius. Sur leur lit de mort, j'ai juré à mes parents que je les vengerais. Tu connais ma principale motivation. Ensuite, eh bien, je dirais que je fais ça par pur plaisir. Considère-moi comme un monstre dénué de cœur, un sadique dans l'âme, ce que tu veux et qui puisse te contenter, sache cependant que cela ne m'atteindra pas. Je ne me suis jamais considéré comme un enfant de cœur, et ce n'est pas maintenant que j'entends le devenir. J'ai toujours été traité comme le vilain petit canard, alors une fois de plus ne me fera pas plus d'effet. J'attendais impatiemment de voir quel serait son prochain mouvement. Je savais que Kevin était encore à l'intérieur de la bâtisse. Il n'allait pas y rester moisir, c'était un mec d'action, un peu comme moi. L'herbe derrière moi craqua. Je me retournais. Un homme d'une trentaine d'années, des yeux verts émeraude qui me toisaient de haut en bas, des cheveux bruns complètement décoiffés, se tenait là, furieux.

« -Cela faisait longtemps Maverick…

-Arriveras-tu un jour à comprendre que la vengeance ne te mènera nulle part ?

-Le jour où toi tu comprendras que faire la courbette aux Alucard ne te sauvera pas plus la mise que ma vengeance, très cher frère. »

Je vis mon cadet pâlir à l'évocation de notre lien de parenté. Il était certain qu'il n'avait pas dû s'en vanter. Oh ça non, c'était plus qu'évident. Je me demandais quelle serait la réaction de ce cher Kevin s'il apprenait que son plus fidèle allié était en réalité mon frère cadet. Sûr et certain qu'il serait fou furieux. Ce serait probablement le meilleur angle d'attaque, Kevin étant un véritable stratège, il faut ruser pour lui faire perdre ses moyens. Et le seul que j'avais en tête était de le mettre dans une rage folle. Ainsi, il perdrait toute faculté de réflexion et deviendrait donc plus simple à abattre. Quoiqu'il puisse en être, je savais que mon cadet allait me barrer la route. Ce serait donc bien plus compliqué avec lui dans les parages. Et suspect si j'arrivais à m'en débarrasser sur le champ…Ne s'attaque pas aux Alucard qui veut, n'est-ce pas ? Je continuais de fixer mon frère. Il avait bien changé. Il semblait bien plus sûr de lui, affirmé. Il soutenait mon regard, me faisant à présent face.

« -Crois-moi, Maverick, je ne fais pas ça par gaité de cœur…

-Garde tes salades sentimentales pour ton fan club, Blood. Je sais ce que tu cherches. Tuer Kevin ne ramènera pas nos parents, en es-tu seulement conscient ?

-Oui. Je veux juste une part d'équité. Mrys nous a pris notre famille. Je pourrais tuer tous les Alucard mais ce serait bien trop simple. Alors je me contenterais juste de m'emparer de la vie de leur symbole, celui qui est vu comme le digne successeur de Mrys. Autrement dit, je ne m'attaquerais qu'à Kevin. Ça, c'est mon plan. Après, si les autres viennent se mettre dans mon chemin, il ne faudra pas qu'ils se plaignent des dommages collatéraux…

-T'es vraiment une belle enflure, Blood…

-Je me demande encore lequel de nous deux qui l'est le plus, Maverick »

Je pensais que mon frère piquerait un fard suite à ma réplique. Ce fut le contraire qui se produisit. Il affichait un regard plein de satisfaction. Un regard que je ne lui connaissais pas. Je réalisais à ce moment-là que le frère que j'avais jadis connu était surement disparu. Je décidais de lui tenir tête, espérant qu'il ne se rende pas compte que sa manœuvre m'avait déjà pas mal ébranlé. Enfin, tu penses bien que sa façon d'être ne m'avait pas du tout touché. Je disais simplement ça pour la forme. Comme si Maverick pouvait gagner contre moi. Ah ah ah ! La bonne blague !

« -Tu sais, je pense sincèrement que le petit Nathan a du potentiel.

-Je n'avais pas besoin de venir te parler pour l'apprendre. J'ai vu le gamin grandir sous mes yeux. Tous, autant qu'ils sont, ont du potentiel.

-Oui, j'ai remarqué. Mais je parlais de potentiel dans mon sens. »

Je vis son regard se pétrifier. Il avait déjà surement fait la connexion logique dans ce que je venais de dire. Oui, mes plans étaient déjà aussi élaborés. Depuis quelques temps, je m'intéressais de près à ce cher Nathan. L'an passé, quand il est devenu un Deia Vampiria, son pouvoir vampirique s'est réveillé, un pouvoir fort intéressant pour quelqu'un qui cherche vengeance. Tu ne le sais surement pas encore, mais Nathan possède le Don d'Empathie. Il est capable de ressentir les émotions d'autrui, mais il est aussi capable de déverser ses propres émotions à la place de celles d'autrui. Avec une utilisation judicieuse, il serait tout à fait possible d'amener Nathan à détruire mentalement son aîné afin de le pousser au suicide. Quoique, ce serait bien trop facile. Je voulais vraiment le tuer de mes propres mains. Je devais cependant prévoir toute éventualité. Même si je me doutais que révéler ceci à Maverick pouvait mettre mon plan en péril. Il soupira.

« -Nathan est loin d'être stupide. Tu devrais t'en méfier d'ailleurs. Il t'a dans le collimateur.

-Je sais. Mais Nathan est aussi naïf. Ce qui en fin de compte revient au même. Il ne sera pas difficile à berner, contrairement à Andy ou Jack.

-Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé avec Jack…, rit Maverick

-Il s'est avéré plus…résistant que prévu, c'est tout.

-C'est sûr qu'en prenant l'apparence d'une fille, tu n'allais pas avoir grand succès avec lui.

-On fait tous des erreurs…

-C'est vrai. Je pensais justement que tu aurais appris des tiennes et que tu laisserais la famille Alucard en paix.

-Pourquoi ? Ma vengeance passe avant le reste.

-Tu n'écoutes jamais rien, n'est-ce pas ?

-Je n'ai aucun intérêt à t'écouter. Et encore moins tes sermons. Tu sais que tu peux te les garder. Je ne démordrais pas. Ils souffriront comme ma famille a souffert.

-Soit. Nous verrons cela alors.

-Que veux-tu dire ? Tu ne m'en crois pas capable ? »

Je vis Maverick éclater de rire. Il semblait être ravi d'avoir « marqué » un point. Marquer un point ne signifiait pas gagner la guerre. Et il agissait comme s'il l'avait déjà gagnée. Je le toisais afin de le faire parler. Il se racla la gorge et s'étira longuement avant de reprendre la parole.

« -Je disais juste ça comme ça.

-Je suis sûr que tu me caches quelque chose, Maverick.

-Oh oui, surement. Tout comme toi d'ailleurs. Tu apprendras tôt ou tard de tes erreurs. Mais vu l'optique dans laquelle tu te diriges, je dirais que tu en apprendras bien trop tard.

-Quoi ?!, rugissais-je

-Tu verras bien. Moi aussi, j'ai l'intention de garder quelques atouts dans ma manche. »

Il déporta son regard et observait avec attention l'entrée du Manoir Alucard. La scène qui arriva quelques secondes plus tard me colla un gigantesque coup de poing dans l'estomac. Maverick et Kevin étaient côte à côte sur le perron, mon cher ennemi emmitouflé dans sa longue cape noire. Ils quittaient le Manoir au pas de course. Comment était-ce possible que Maverick soit à mes côtés en ce moment même et aux côtés de Kevin ?! Je tournais vivement la tête vers mon frère. Et ce n'était plus lui qui se trouvait à mes côtés. Une jeune femme brune, dont les longs cheveux fouettaient son visage au gré du vent, me dévisageait de ses grands yeux gris en amende. En un éclair, elle disparut. Je la cherchais du regard. Elle s'était déplacée quelques mètres plus loin.

« -Qui es-tu ?, rugissais-je

-Mon nom n'a aucune importance pour l'instant. Tout ce que tu dois te souvenir, c'est que je ne te lâcherais pas d'une semelle. Je serais au courant du moindre de tes faits et gestes.

-Quel est ton nom ?!

La jeune femme éclata de rire. Elle rabattit sans plus de cérémonies ses cheveux derrière ses épaules et me lança un regard accusateur.

« -Quelle stupidité tu fais preuve. A ce que je sache, tu persécutes mon frère…Et tu ne sais même pas qui t'attaque ? Je sais que j'ai été absente un moment à cause de mon voyage en Russie mais quand même.»

Je l'observais, crédule. Elle profita de ce moment d'inattention pour s'évanouir dans la nature. Ce n'est qu'après moult minutes de réflexion que je compris qui elle était.

« -Enfoiré, il a déjà commencé à les rappeler… Tu ne t'en sortiras pas la prochaine fois, Tessa Alucard », rugissais-je, fou de rage.