Cette histoire est uploadée régulièrement (tout les lundis). J'ai toujours 2 chapitres minimum d'avance pour éviter les retards, et l'histoire en elle même devrait en comporter environ 12 (sans compter le prologue).

Vous pouvez également lire cette fiction sur mon blog : / Des illustrations viendront enrichir le récit petit à petit. Un extrait de l'illustration du chapitre 01 est déjà disponible dans le chapitre correspondant :)


Prologue

— Hey Sam! Tu veux un café?

Sam c'est lui, le jeune journaliste en train de paniquer à l'idée de faire encore des heures supplémentaires. Et celui qui lui parle en ce moment c'est Marc, son fidèle ami et accessoirement collègue de travail... Sam aimerait pouvoir lui répondre que ce qu'il lui faudrait en ce moment c'est une semaine de congé payé, loin, très loin d'ici ! Un café ne suffirait pas à effacer la fatigue accumulée ces dernières semaines. Mais Victoria, sa très estimée chef de service, n'était jamais loin, et malgré les apparences il tenait encore à son boulot.

— Non ça ira, je termine bientôt.

Il en était déjà à sa deuxième heure sup' toujours en train de travailler sur ce foutu article... C'était toujours comme ça à cette époque de l'année. La rentrée avec ses numéros hors-série sur comment ne pas perdre son bronzage. C'était aussi à cette période de l'année qu'il se demandait pourquoi mais pourquoi il avait décidé de postuler à Voice Union Magazine?

Voice Union Magazine c'était LE magazine en vogue ces derniers mois. Le genre de presse féminine, avec ses potins mondains, ses conseils de déco, d'amour et de mode... bref tout ce qui plaît aux femmes... Sauf qu'à la base ce que Sam aurait voulu c'était devenir journaliste d'investigation...

Heureusement le job était bien payé. Une chance pour lui d'avoir trouvé ce boulot. Pourtant ce n'était pas gagné. Jeune étudiant du Maine, avec un pauvre diplôme de journalisme d'une école inconnue, il avait décidé de tout plaquer après les études pour venir s'installer à New York. Comme il ne connaissait rien au monde du travail on pouvait dire qu'il avait eu du mal à décrocher son premier job. Désespéré après l'envoie de plusieurs candidatures restées sans réponse, il était prêt à accepter n'importe quel petit boulot. C'est comme ça qu'il avait fini serveur à mi-temps dans un petit bar paumé au fin fond de la banlieue.

Puis il avait rencontré Marc, dans ce même bar justement et ils étaient vite devenu ami... Il l'avait fait entrer à Voice où il avait commencé en tant que préposé au café et au courrier. Mais il ne s'en plaignait pas, il préférait servir du café ici plutôt que dans ce bar minable ! Et aujourd'hui il était là, à 24 ans, responsable de la rubrique 'L'amour pour les nuls' à parler de ce qu'il connaissait bien : Le célibat, mais aussi tout ce qui lui était inconnu ou presque : La séduction, le couple, le sexe ou encore son pire cauchemar... Le mariage !

Il n'y avait pas pire que le mariage pour Sam qui abhorrait cette institution à laquelle – selon lui – les gens accordaient tellement de crédit mais qui n'était finalement rien de plus qu'une excuse pour s'assurer de la fidélité de son potentiel partenaire. Quand il pensait que 35% des mariages finissaient par un divorce dès la première année... Il ne regrettait pas sa vie paisible de célibataire bordélique et dissolu. Même si récemment il avait eu une histoire plutôt sérieuse avec Cindy l'hôtesse d'accueil de Voice, leur histoire n'avait pas durée... Comme la plupart de ses relations en fait... Et depuis c'était le calme plat... Bientôt deux ans de totale abstinence. A son âge c'était vraiment la honte et Beth, sa meilleure amie, ne cessait de le lui rappeler !

Pourtant Sam essayait. Il essayait du mieux qu'il pouvait. Mais comme le lui avait si souvent dit Cindy, ce n'était pas essayer qu'il fallait, c'était le vouloir ! C'est ce que lui reprochaient d'ailleurs toutes ses conquêtes : ne pas s'impliquer assez dans leur vie commune.

Le pire finalement, c'était quand on lui demandait de parler d'amour éternel et de mariage dans ses articles... Heureusement il savait s'adapter! Ou plutôt, il savait exploiter ses amis, Beth en particulier, qui l'avait aidé bien des fois quand il se retrouvait face à cette situation. Beth c'était LA fille optimiste par excellence. Toujours le sourire, toujours le mot pour rire et surtout toujours là pour l'écouter se plaindre de sa vie sentimentale! Ce qui n'était pas rien !

C'est que Sam n'avait plus rien à voir avec le jeune homme naïf qu'il avait été. Peut-être qu'à un moment il avait cru au grand amour puis il avait été confronté aux réalités de la déception amoureuse. Il avait 17 ans. Il était seul, encore puceau et irrémédiablement idiot, sentimentalement parlant. Puis il était tombé sur Nina, son premier amour. Le fait qu'ils étaient tous deux d'origines différentes n'avait pas été sans problème. C'était d'ailleurs la cause principale de leur séparation. L'amour n'est que temporaire, il ne dure jamais, se répétait-il souvent... Et à trop s'accrocher, on finissait toujours par se faire mal.

Marc interrompit les pensées de son collègue en revenant avec du café. D'un coup d'œil à l'horloge, Sam sut qu'il était déjà en retard pour son rendez-vous. Son article sur les rencontres internet n'attendait plus que son expérience de ce soir.

Qui sait? Le grand amour l'attendait peut-être derrière un de ces profils Meetic... Sam savait qu'il ne fallait pas trop espérer. En réalité il n'attendait rien de cette rencontre. C'était Marc qui lui avait dégoté cette annonce, tenant à ce que son collègue tente l'expérience. Il avait tellement insisté que Sam n'avait pas eu le cœur à le lui refuser. Jusque-là les relations stables qu'il avait eues dans sa vie se comptaient sur les doigts d'une main... Alors pourquoi pas ? S'il n'espérait rien de cette rencontre au moins il espérait passer un bon moment... Parce que des bons moments, ça faisait bien longtemps qu'il n'en avait pas passés...

Vu l'heure, il n'aurait pas le temps de passer à son appartement se changer. Tant pis ! Sam attrapa la feuille de rencontre que lui tendait Marc et fila avant que sa chef ne lui tombe dessus. Il y avait d'ailleurs des rumeurs sur un probable départ, il espérait qu'elles soient fondées pensa-t-il en passant devant son bureau vide ! Une fois dans l'ascenseur, il parcourra l'annonce tout en passant sa main libre dans ses cheveux châtain dont certaines mèches lui tombaient devant les yeux... Alors... jeune femme de trente ans, cadre, cherche une relation durable... Trente ans... Relation durable... Pas que la différence d'âge le bloque mais il n'avait jamais été très attiré par les femmes mures. C'était souvent elles qui tentaient de vous passer la bague au doigt...

Quoi d'autre? Elle aimait les sorties romantiques, les voyages à l'étranger, le vin rouge et dominer son partenaire. Voilà au moins quelque chose d'intéressant, se dit-il en rougissant. Pas qu'il fut pudibond, mais son rapport avec la sexualité avais toujours était teinté d'une certaine gêne. Il avait même connus une époque très difficile, doutant de sa sexualité, associée à une perte de libido. Peut-être que cette femme l'initierait à de nouvelles techniques. Cela faisait trop longtemps maintenant qu'il n'avait pas tenu une femme dans ses bras... Et vu son manque d'expérience dans le domaine sexuel, il n'était jamais contre de nouvelles expériences...


Le restaurant avait fier allure et la chaleur qui y régnait lui fit oublier le froid qui sévissait depuis maintenant deux semaines.

— Mr. Cooper annonça-t-il au réceptionniste.

Après un rapide coup d'œil aux réservations, il appela d'un geste un garçon qui passait par là.

— Table 9 l'informa-t-il.

— Si vous voulez bien me suivre.

Le garçon l'entraina jusqu'au fond de la salle. Là, l'attendait une petite table à l'abri des regards avec vue sur le parc. Une belle table donc. Marc avait fait fort.

— Et voilà votre table, discrétion assurée Monsieur

Sam eut à peine le temps de le remercier que le garçon était déjà parti. Discrétion assurée... Pourquoi son ton n'annonçait-il rien de bon? Son rendez-vous dominateur n'allait pas arriver en tenue de cuir, le fouet à la main non? Si ?

Dehors, les premiers flocons de l'année commençaient à tomber. Ils ne tiendraient pas longtemps avant de fondre, mais c'était agréable à voir. Assit là, en train de boire un peu de vin rouge, Sam commença à oublier le rythme de vie frénétique qu'imposait une ville comme New York.

C'était agréable de parfois pouvoir se poser. Bien qu'il ne regrettait pas son ancienne vie, il lui arrivait quand même d'en envier certains aspects. Sam était encore à regarder la neige tomber, particulièrement détendu quand son rendez-vous arriva. Et le moins qu'on puisse dire c'était que pour une surprise, c'était une surprise. Et pas forcément dans le bon sens.