Et maintenant, bande de bigorneaux...

Un drabble autour du thème « A l'abordage » !

« Vous êtes tous là, bande de bigorneaux ? J'ai failli attendre ! L'examen va commencer. Et n'oubliez pas : style, panache, originalité !

» Monsieur Rackham, vous êtes volontaire pour commencer. Pourquoi ? Parce qu'on ne voit que vous, avec cette tenue bariolée à faire pâlir un perroquet ! Comment ça, vous n'aimez pas beaucoup la corde ? Vous préférez monter sur la rambarde et bondir de là ? C'est votre choix ! Sabre à la main droite, pistolet à la main gauche : classique. Mais toujours efficace. Vous auriez peut-être gagné à prendre quelques risques, mais c'était bien exécuté. Suivant...

» Monsieur Teach... Oui, vous ! Pas d'insolence ! Je ne laisserai pas faire par une crevette qui n'a pas encore de poil au menton. Vous choisissez de vous élancer suspendu à la corde : regardons ça. Donc, vous vous accrochez d'une main et brandissez votre sabre de l'autre, en gardant sur vous... six pistolets chargés ? C'est un choix intéressant... Par contre, cette mèche allumée à votre chapeau, c'est de trop ! Vous voulez nous faire exploser la Sainte-Barbe ? Suivant ! Euh... suivante, plutôt...

» Mademoiselle Bonny. C'est vrai qu'on tolère les filles, maintenant ! C'est le début de la fin. Arrêtez de lancer des œillades à monsieur Rackham et prouvez-nous que nous n'avons pas eu tort de vous accepter. Encore une qui a des problèmes avec les cordes, à ce que je vois... Vous voulez sauter vers le navire adverse, avec un pistolet dans chaque main et une hache à la ceinture ? Pourquoi pas... Mais rappelez-vous qu'une fois déchargés, vos pistolets ne vous serviront plus à grand chose. J'espère que vous savez manier cette hache pour autre chose que couper du bois !

» Tiens, monsieur Kidd... Pas la peine de faire sonner votre bourse, ça ne marche pas avec moi. Pas de corde non plus ? A croire que la peur des cordes, ça s'attrape comme la vérole ! Un pistolet dans chaque main, le sabre à la ceinture... C'est un peu trop classique. Bourgeois même. Vous êtes pirate ou marchand, que diable ?

» Monsieur Bellamy... vous avez déjà fini ? C'était tellement rapide que je n'ai rien vu passer.

» Monsieur Low... Euh, non, non, je n'ai pas failli vous oublier. Je vous assure. Je...rangez ces lames ! Ça me va... très bien. Au suivant...

» Ah, monsieur Avery ! Enfin quelqu'un qui apprécie la corde. Bien, bien ! Eh non, ça ne vous rapportera aucun de points supplémentaires, et puis quoi encore ? Sabre à la main, pistolet à la ceinture... D'un banal... Ne seriez-vous pas déjà encroûté ? A votre âge, c'est malheureux !

» Je dois dire, bande de bigorneaux, que vous m'avez quand même plutôt surpris. Vous avez tous réussi l'examen d'abordage de l'académie Tortuga ! Vous pouvez tous vous considérer comme diplômés es Arts de la Piraterie. Non, le tonneau de rhum que j'ai trouvé dans ma chambre hier soir ne m'a pas influencé. Pas du tout ! Maintenant, disparaissez , et n'oubliez pas de fêter ça comme il se doit ! »

Si vous vous posez quelques questions sur quelques pirates célèbres...

Jack Rackham, dit Calicot Jack (1682-1720), connu pour ses tenues de coton coloré, a fini pendu.

Edward Teach, dit Barbe Noire (1680-1718), avait l'habitude d'allumer des mèches dans ses cheveux et sa barbe lors des abordages.

Anne Bonny (1697-1720 ?) est l'une des plus célèbre femmes pirates ; elle était membre de l'équipage de Jack Rackham et mourut... pendue.

William Kidd (1645-1701), marchand devenu corsaire puis pirate, a fini pendu lui aussi. Il aurait laissé un fabuleux trésor.

Samuel Bellamy (1689-1717) a connu une carrière brillante mais exceptionnellement courte.

Edward « Ned » Low (1690-1724) est surtout réputé pour son exceptionnelle cruauté, y compris envers ses propres hommes.

Henry Avery - ou Every (1665-1697) tenta de se retirer après sa meilleure prise, ce qui ne l'empêcha pas de mourir ruiné.